Le lapin qui n'avait pas sommeil

il y a
2 min
4
lectures
1

Ecrire est pour moi avant tout un plaisir que j'espère partager. Si vous ressentez une émotion en me lisant, alors je suis  [+]

Il était une fois....un canard qui habitait dans un avion.
Il n’arrivait jamais à descendre de son avion car à
chaque atterrissage il attendait que tous les passagers
soient partis pour sortir de sa cachette... Comment
avait-il atterri là ?... Je ne le sais pas... et je crois que lui
non plus, d’ailleurs. Tous les jours, il essayait de des

cendre de son avion et tous les jours, l’avion redécollait
et lui avec. Il passait sa vie dans les airs.... Drôle de vie
pour un canard !...
Jusqu’au jour où il se dit : « tant pis si les passagers me
voient... je veux sortir de là ! ». Et en moins de temps
qu’il ne faut pour le dire, le petit canard qui s’appelait
Oscar, sortit de sa cachette. Quelques passagers le
regardèrent étonnés... « tiens, un canard ?! » mais
Oscar poursuivit sa route tranquillement. Arrivé enfin
sur la terre ferme, il n’avait qu’une seule idée en tête...
trouver une mare !... Une mare aux canards... ! Il
marcha longtemps... sans trop savoir s’il était dans la
bonne direction... Puis, il arriva devant une grande
étendue d’eau... Il s’approcha doucement, pas à pas....
Cela faisait tellement longtemps qu’il rêvait de ce
moment.... Le paysage était magnifique : « comme
c’est joli ! » se dit-il. Il y avait des arbres, des grands et
des plus petits et de jolies fleurs aussi tout autour de
l’étang. Et tout cela s’étendait à perte de vue, aussi loin
qu’il pouvait regarder de tous les côtés... Il pouvait
sentir le parfum agréable de toutes ces odeurs, de toute
cette nature. Il commence à tremper une de ses pattes dans l’eau... Oh, quelle est bonne !.. Ni trop froide, ni
trop chaude. Et en même temps, il écoute le petit clapotis
-
de l’eau... ploc, ploc.... Il s’avance, doucement, pour
profiter de chaque instant. Il va lentement... et bientôt il
se retrouve tout naturellement à flotter sur l’eau... Comme
-
c’est agréable de se laisser porter, de se laisser
bercer par les petites vagues... Il sent le vent qui le fait
avancer doucement, il remue tranquillement les pattes
pour aller à droite puis à gauche.
C’est tellement reposant de se laisser porter... Il sent la
douceur de l’eau et tout son corps se détend naturelle
-
ment... à l’intérieur comme à l’extérieur... Il admire la
beauté du paysage, et découvre avec joie les jolies
herbes hautes qui bordent l’étang....et qui le protègent
en même temps... il écoute le chant des oiseaux, très
doux comme une caresse.... L’eau est parfaitement
calme, complètement lisse, et pendant qu’Oscar se
laisser glisser sur l’eau, il peut y voir le reflet du ciel
bleu... et il aperçoit alors un avion qui vole haut
dans le ciel... Oscar sourit... Alors qu’il se laisse
complètement aller, ici, il se sent en parfaite
sécurité.... Il aperçoit au loin d’autres canards
qui se promènent tranquillement comme lui...
et il sent qu’il est enfin arrivé chez lui.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !