Le dernier voyage

il y a
1 min
113
lectures
2
Finaliste
Jury
Je n’ai pas tué mon mari, parce que je n’avais aucune raison de le faire. Pourquoi tuer celui qu’on aime et qui vous aime ? Nous allions partir à Venise, notre premier et dernier grand voyage.
Voici la lettre d’amour qu’il m’a écrite l’avant-veille de sa mort pour me le dire. Avec les billets de train dedans. Je vous la lis, je l’ai recopiée mot après mot avant de la donner à la justice, pour la garder, pour la relire, pour entendre encore et encore sa voix. C’est ma dernière lettre de lui : « Marie, mon amour, femme de ma vie, je t’emmène. Loin de tout. Légers comme des enfants nous irons rire sur les canaux. Loin des autres, dont je tairai les noms. Et après un autre grand voyage ensemble nous attend. Mais si différent. Notre départ... ». Nous voulions fuir nos créanciers, la boutique était en faillite. Nous avions trop emprunté. Voyez la date, j’aurais soufflé mes bougies là-bas. Puis après... le pays d’où l’on ne revient pas.
Nous avions l’intention de nous suicider ensemble après notre retour. Ensemble, et par amour. Mais voilà qu’il me laisse, qu’il part sans moi. Il a fait cela pour que je m’en sorte. Le crédit est remboursé puisqu’il est mort. Je peux continuer la librairie. Il a choisi de partir seul. Nous avions tout imaginé. Il devait me supprimer et se tuer après. Il savait que je n’aurais pas le courage de le faire. Passer à l’acte, d’un geste sûr et définitif, en finir... à tout jamais. Il savait que je n’en serai pas capable. Il s’est tué pour que je lui survive. Pour que je puisse vivre. Et pour nous deux. (silence)
Vivre pour deux, c’est ce que je vais m’efforcer de faire désormais...

Marie s’arrêta de parler. Elle releva ses yeux pleins de larmes... et de colère aussi.
Son mari, bâillonné, ligoté sur sa chaise en face d’elle la regardait et n’essayait même plus de bouger. Son regard affolé tentait de parler. En vain.
« Voilà. J’ai tout prévu. Pas toi. Tu n’aurais jamais du prendre pour maîtresse, une femme mariée et qui porte mon prénom, ni laisser dans ta poche la belle lettre que tu allais lui envoyer ».
Puis elle le regarda longuement avant d’ajouter, « Bon voyage ».

2
2

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dianeso
Dianeso · il y a
très jolie chute :). Je vote