Le corona virus COVID 19

il y a
1 min
73
lectures
18

A lire: un polar touristique sur l'Alaska : Huit heures d'angoisse à bord du M/V Toksook Une romance historique (guerre d'Algérie): Le rayon cassé ou lettres de Kabylie Et, très contemporain  [+]

Le coronavirus COVID 19 et ses conséquences imprévues mais inéluctables.
A cause du confinement à la maison, il va y avoir :
1 - une explosion démographique dans tous les pays où cette mesure est appliquée. Début 2021, ce ne sont pas les appareils respiratoires, mais les couveuses qui vont manquer. Les sages-femmes et les gynécologistes vont être débordés, il faudra peut-être décréter un stade 4 ou 5.
2- il faut s’attendre paradoxalement à une flambée des demandes en divorce. Trop de temps libre passé avec le conjoint, s’il n’est pas employé comme mentionné au point 1, peut conduire à connaître les travers de celui-ci ou de celle-ci, en effet, plus l’excuse du travail pour ne pas s’occuper des tâches domestiques et de l’éducation des enfants. Le stade 4 ou 5 devra faire intervenir les avocats.
3 - Un aspect positif, sera probablement une amélioration de l’aspect intérieur des appartements et maisons. En effet, on peut penser qu’une partie de ce temps libre sera consacré à repeindre les murs et plafonds. Nombreux seront ceux qui vont regretter d’avoir fait des stocks de papier hygiénique au lieu d’acheter des pots de peinture. Il leur restera quand même la possibilité de changer la couleur des tapisseries avec ce papier blanc, rose ou bleu et, avantage, parfois parfumé. Il faudra probablement créer un numéro d’urgence pour les décorateurs d’intérieur.
4- Certains vont se découvrir des dons artistiques dans les domaines où ils n’avaient pas le temps d’exceller. Par exemple ils ou elles pourront enfin apprendre le solfège et arrêter d’essayer de jouer de la guitare ou du saxophone sans aucune connaissance préalable ce qui pouvait conduire au point 2.
5 - Les auteurs qui produisent sur le site Short-Edition vont pouvoir exploiter plus de temps à l’expression de leurs idées, abandonnant ainsi les « haïku » pour développer leur richesse créatrice.
6 - Les enfants accros aux jeux vidéo vont finir par s’en lasser et peut-être découvrir les livres. Ils n’auront plus des têtes de chien battu le matin devant leur petit déjeuner et certainement un meilleur niveau scolaire en retournant à l’école, grâce à la fermeture de celle-ci. Ils vont sans doute avoir plein d’idées de génie et il s’en trouvera certainement un qui mettra au point un vaccin contre le COVID 19, et la boucle sera bouclée.
18

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !