4
min

Le conteur agace

Image de Pastague

Pastague

35 lectures

6

Il était une fois.
Mais vous n’êtes pas obligés de me croire, bien entendu.
Il était une fois, c’est juste une formule. Peut-être qu’elle n’a jamais existé la fois.
Si ça se trouve, ce conte n’existe que parce que vous y croyez, parce que vous avez foi en la fois. Et c’est vrai que sans la fois, y’a plus d’histoire.
Il était une... et là, rien.
L’autre fois j’ai vu ça, un conteur, comment dit-on déjà quand on a perdu la mémoire ?... déprogrammé non ? enfin, un conteur qui bugait.
Il commence son conte en disant... qu’est-ce qu’il disait déjà... ?
Ah oui !, Neurasthénique ! C’est ça qu’on dit non pour les gens qui on perdu la...
Neurasthénique, oui, oui, c’est ça...
Il commence son conte comme ça : « il était une... » et comme il est neurasthé...
Mais non... c’est pas ça. Il est pas neurasthénique ! Les neurasthéniques c’est ceux qui ne peuvent pas prononcer correctement les syllabes de plus de quatre lettres.
Non, non, il était.. mais comment on dit déjà ?
Enfin, il avait des trous de mémoire.
C’est très pénible, les trous de mémoire. Par chance moi, ça ne m’arrive jamais. Mais lui, le conteur, là, comment s’appelait-il déjà...? enfin lui, là il raconte.
C’est normal de raconter pour un conteur. Enfin, de conter pour un conteur. Sinon c’est un raconteur... celui qui raconte. Il fait des racontards.
Le racontard c’est l’art du raconteur.
Si, si, de l’art, et je pèse mes mots ! L’art, ça compte ! C’est pas des histoires !

Et bien tiens, justement, le conteur là, celui que je disais tout à l’heure le... ah! son nom ne me revient pas décidément. Enfin ça ne fait rien parce que de toute façon dans l’histoire en s’en fiche. et de toute façon c’est pas l’Histoire avec un grand H. C’est juste une petite histoire avec une petite hache, pour couper des petites têtes, ou du bois, pour faire des bûches de Noël.
Même si ça n’existe pas.
C’est clair que ça n’existe pas... c’est pas possible ! On ne peut pas couper des grosses bûches comme ça avec des tout petites haches... même à la frangipane !
Au mieux on arrive à couper les tortillons de crème au beurre qui sont dessus, mais même, ça ne se coupe pas bien. C’est pas grave parce que c’est pas bon de tout façon. Surtout quand ça vient du supermarché.

Mais alors bon, justement c’était pas une histoire que contait le conteur. Pas vraiment. Ça partait dans tous les sens, dans les yeux, les oreilles, le nez, la peau... alors pour suivre c’était coton ! Tu commençais à sentir un truc, paf ! Il t’envoyait un autre son en plein dans le mou du gras ! T’étais tout perdu et lui il était content, le conteur.
Il lui en fallait peu à vrai dire.
Il avait une assez haute idée de...
Bon, il faut ça pour des contes bien élevés.
Sinon ça reste au ras des pâquerettes.
Mais lui il était plutôt en haut des baobabs, des séquoias, des...
Et puis avec ça, il se prenait pas pour une cabane à lapin... Il avait un de ces melons !
115 mètres ! L’arbre le plus haut du monde... Un sequoia sempervirens... 115 mètres !
La chute du melon du haut d’un arbre de 115 mètres !
Fffffffuuuuuuiiiiiiiiii.... splatch !
Si Newton avait été en dessous, c’est pas la théorie de la relativité qu’il inventait, c’est une truc sur la gravitude !
Surtout s’il est pas trop mûr...
115 mètres... sempervirens.
C’est du latin. Ça veut dire « toujours prêt »... en américain.
Parce que c’est en Amérique qu’il est le truc là, l’arbre... le sequoia !
115 mètres... « toujours prêt »...
Bon il y a certainement un truc, c’est pas possible autrement.
Les américains c’est trop important pour eux d’être toujours les plus..., ils sont pas regardants sur les moyens. Il pourrait bien être sempervirens à l’insu de son plein gré.
Et bon, il continuait, le conteur content contant. Nous on en avait notre compte. C’était fatigant... et salissant ! Parce que finalement il était mûr, le melon sempervirens. on s’en est rendu compte tout de suite quand il est arrivé par terre.
On l’a attendu, hein... ça, pas de doute.
Fffffffuuuuu....
Mais bon, une fois en bas...
Mais tout ça n’avait pas de sens ! Il avait plein de trous ce conteur. Tu commençais à suivre, paf, tu te retrouvais devant ! Et lui, il allait son bonhomme de chemin, tout contant, l’air même pas neurasthénique du tout.
C’est trompeur un conteur. Pas précis du tout.
Ça te fait prendre des vessies pour des lanternes...
... c’est un truc qu’on faisait autrefois pendant le longues soirées d’hiver où on attendait que Michel Drücker invente la télévision. C’était un temps où il avait tellement rien à faire que les mecs comme Newton regardaient tomber les pommes pour se distraire.
Poc.
C’est pas le genre de truc que tu peux faire en toute saison... Les pommes, à part en automne, ça tombe pas souvent. Mais bon ils avaient rien d’autre à faire alors après tout, peut-être que le reste de l’année il attendait au pied de son pommier...
Plein de gens faisaient ça peut-être, Newton qui a inventé la théorie de l’aspiration des corps caverneux, l’autre à qu’a écrit la Bible et la théorie de la chasteté...
Bon mais après ils en ont eu marre et ils ont inventé de jeu de prendre des vessies pour les lanternes. C’est comme « pile ou face » mais avant l’invention de l’argent.
« Vessie ou lanterne »
Hein ? Hein ?
« Vessie ou lanterne »
Quoi ? Qu’est-ce tu dis ? « Vessie » ? T’as dit « Vessie » ? et ben non mon con ! C’était « Lanterne» ! Et paf dans ta gueule !
Ah en ce temps-là on savait rigoler...
Bon. Il s’est quand même dépêché d’inventer la télé Michel... Schweitzer. Faut dire qu’à Lambaréné y avait pas grand-chose pour se distraire. Pas de pommiers, pas de vessie, pas de lanterne, rien. La preuve, pour se distraire il jouait de l’orgue ! Le seul trucs qu’ils avaient c’étaient des grands arbres. Grands, mais même pas hauts. Comme ils avaient pas de melons non plus, il se mettaient dessous.
À l’ombre.
Toute la journée !
Avec l’autre qui jouait de l’orgue... C’était d’un chiant !
Alors comme il jouait vachement mal ils lui demandaient de raconter des histoires.
Des petites histoires, avec des petites haches, ça risquait rien, l’arbre était vachement gros....
Mais lui il en savait pas des histoires petites. Il en avait que des grosses. C’est parce que quand il était gamin il faisait des concours d’histoires à celui qui aurait la plus grosse. C’est comme ça en Allemagne. Ils aiment bien les trucs gros. Les américains c’est les trucs grands et eux les gros. Alors il arrêtait sa grosse musique de Johann Sebastian Bach et il racontait la grosse Histoire avec un grand H.
Alors il s’installait comme ça, le coude appuyé sur son orgue, il repoussait sa casquette de curé, il s’essuyait le front parce que les allemands en Afrique ça transpire, il se tapait une bonne bière et il commençait à raconter l’Histoire et les autres autour ils faisaient semblant que c’était passionnant parce que au moins pendant ce temps là il arrêtait avec son orgue. Ils essayaient de pas rigoler de sa position ridicule, avec sa bedaine, appuyé sur son orgue. Eux ils étaient allongés par terre, sur le dis, sur le ventre, accroupis, sur le côté, enfin tout quoi. Mais lui, il ne connaissait qu’une seule position. Les autres ils disaient c’est la position du missionnaire, c’est comme ça mais le pauvre, il en a qu’une et du moment qu’il arrête de jouer.
Alors il racontait l’Histoire. Mais il avait des trous. Il était incapable de raconter l’histoire de ceux qui l’écoutaient ou même la sienne. Il connaissait l’histoire des Maures parce qu’il avait fait les croisades et qu’il en était revenu vivant et celles des Sikhs il ne savait même plus pourquoi. Alors ils racontait l’Histoire en mélangeant ces deux histoires là où il allait des Maures au Sikhs et puis des Sikhs aux Maures...

Thèmes

Image de Nouvelles
6

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
On ne s'en lasse pas de ce conte moral
·
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
J'y crois dur comme fer à votre histoire.
Juste un léger bémol, comme un manque, un oubli : et les Maures y Tau ?

·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
Non, non : des Sikhs à trisses
·
Image de Ghost Buster
Ghost Buster · il y a
Même pas agacé, moi ! :)
·