Le Chapeau de poupée

il y a
2 min
62
lectures
22
LE CHAPEAU DE POUPÉE




JE SUIS NE OISEAU




Longtemps j'ai cru que l'on naissait dans une machine, nos œufs scientifiquement alignés

attendaient qu'on éclose,

Je fus le premier à briser ma coquille , bientôt suivi par mes frères,ma vie commença prisonnier

d'une cage immense, blottis les un contre les autres,Je croyais aussi que la nourriture et l'eau

nécessaire à notre vie apparaissait spontanément à heure régulière dans des boites de métal

Comme j'étais le plus fort je n'eu jamais de conflit avec mes frères parfois brutaux parfois

solidaires.

Proche de notre prison, une autre prison pleine d' autre oiseaux poule ou poulet je crois, je n'ai fait

que les apercevoir vivants.Tous les 10 jours un camion de mort venait les enlever plumés vidés.

Quel sort nous attendaient ,à quel sacrifice allions nous être soumis sans éducation sans parents

qu'allions nous devenir ?

Les mois se suivent, après les fleurs du printemps, le brûlant soleil d' août, puis les feuilles se

mirent à tomber,

Un matin une colonne de camions chargés de cages s'arrêta devant la porte de notre prison.

Des hommes en tenue de guerre sont rentrés,et nous ont entassés brutalement,sans humanité dans

des caisses minuscules,

La route fut longue sans boire sans manger ,ceux qui ne vomissaient pas déféquaient contre leurs

frères certains sont morts.

Quant les maisons disparurent nous arrivâmes perdus en pleine jungle entourés d'arbres et de

champs,Nos cages furent successivement vidées par petit groupe la mienne arriva à son tour



2
Ceux qui ne voulaient pas partir furent chassés avec violence,Ils sont allés à gauche à droite,

moi j' ai continué tous droit sans me retourner ;

Soudain une oasis, une clairière très douce, un filet d'eau la traverse,quelle ne fut pas ma surprise

de voir devant moi un être presque comme moi, mais plus lisse, moins étincelant,

Nos regards se croisèrent mon panache s'enflamma mon cœur s'affola, elle s'approcha ,qu'elle est

belle,nos becs s'entrecroisent,puis je danse avec elle.

Après que nos corps se soient aimés,maintenant qu'elle porte nos enfants,que vais-je faire ,ou

trouver les mangeoires pleines de nourriture, pour l'eau il y a bien le ruisseau,

La Faisane me regarda dans les yeux et me dit,tu es très beau ,tu es très fort ,tu as grand cœur mais

tu ne peux pas vivre ici ,tu es sur le territoire d'un autre mâle il sait mieux se battre que toi, tu ne

connais rien des renards et des loups il faut retourner près des hommes,

Méfies toi ils veulent eux aussi te manger,ils possèdent des armes redoutables simplement pour

leur plaisir, méfies toi aussi de leurs chiens ces loups qu'ils ont dressés en esclaves,

Je suis redescendu de la montagne sans comprendre tant d'injustices,après avoir marché longtemps

chemin après chemin, arbre après arbre, buisson après buisson me voilà arrivé au bord d'un champs

sans fin avec des plantes portant les mêmes graines que l'on nous servaient dans les boites de fer

mais plus belles, plus savoureuses de quoi nourrir des milliers des miens,

C'est là que je choisis de vivre mes prochains jours ,Un matin ou le soleil eut du mal à se lever ou

l'air était froid au loin des bruits de tonnerre, pourtant il n'y avait pas de nuages, puis presque à coté

de moi le tonnerre éclata,les loups esclaves se mirent à hurler, je pris peur et tentais un envol,cette

erreur me fut fatale

Une brûlure immense me traversa le corps ,Puis je me mis à planer dans un tunnel dont je ne voyais

pas la fin,






Aux portes de Grenoble 3 Ma vie défila devant moi ,mes enfants à naître ,et l'avenir aussi,Je vis mes plumes arrachées de

mon corps,mes os jetés en terre,ma viande pleine de jus mangée par ces humains pour se nourrir,ne

peuvent 'ils pas faire autrement !!! moi je mange bien les graines les enfants des plantes,

Mes plumes vont elles orner le chapeau d'un accordéoniste,servir la main d'un écrivain,Mes os

découverts par un archéologue émerveillé par la présence d'un repas de ses lointains ancêtres,finir

au musée.Il n'en fut rien,je les vis placées avec précautions dans un sac de papier et passer de main

en main,ce fut là ma dernière vision de cette terre qui porte maintenant mes enfants,

Au bout du tunnel une lumière intense, une lumière divine ; J'eu le choix ,j'étais l'égal des

hommes et des plantes !!!

Les surhommes ,le surhomme « les humains disent Dieu » parlent mon langage,ils me comprennent

sans que j'ai besoin de parler , Je choisi de renaître pour là première fois écrivain .
22

Un petit mot pour l'auteur ? 22 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
J'ai aussi cette image d'oeuf liée à la naissance donc votre texte m'a particulièrement parlé, de plus il est structuré de façon original
Image de Etienne Mutabazi
Etienne Mutabazi · il y a
Texte aux multiples interprétations 😊😊😊
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Ainsi va la plume. Si elle tremble, c'est aussi quelquefois en vers.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Pauvre animal qui n a plus rien de sauvage...
Image de Chan Jau
Chan Jau · il y a
Merci Fleur!
Image de Blackmamba Delabas
Blackmamba Delabas · il y a
Le faisan d'élevage était-il bon sous la dent du chasseur sanguinaire?
Image de Chan Jau
Chan Jau · il y a
Bientôt une nouvelle vie!
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
C’est très percutant !
Image de Petit Soldat De la Poésie
Petit Soldat De la Poésie · il y a
Intéressant
Image de Chan Jau
Chan Jau · il y a
A bientôt De margotin.
Image de Fid-Ho LAKHA
Fid-Ho LAKHA · il y a
Le fait de faire parler ce faisan, vous permet d’aborder le problème de l’élevage intensif et celui des lâchers, juste avant la chasse. Thèmes d’actualité ! Quelques coquillles en orthographe ( cf mon message privé). Votre écriture est fluide. La chute est originale. Je me suis posée la question du chapeau de poupée : est ce là que les plumes ont été conservées ?
Image de LaNif
LaNif · il y a
J'ai beaucoup aimé ce texte mais je ne comprends pas le titre au dessus de" je suis né oiseau", le Chapeau de Poupée...
Image de Chan Jau
Chan Jau · il y a
Une suite existe, une plume de faisan va décorer le chapeau d'une poupée!
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Quand j'ai commencé ma lecture, je me suis demandée si votre présentation particulière était due au fait que vous aviez peut-être l'intention de constituer une BD 😉
J'aime bien la fin : l'oiseau renaissant écrivain... 😊

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Faits divers

Sandra Mézière

Les flots impétueux se fracassaient contre le navire Le Shakespeare qui s’éloignait du port du Havre. Vaincus. Alors, plus vigoureuses encore, les vagues, d’une sensuelle violence... [+]