Le chaînon manquant

il y a
5 min
2578
lectures
130
Lauréat
Jury
Recommandé
Image de Hiver 2017

Disponible en :

Fergus McAdams mourut un beau matin, le 10 septembre 1547, sur le champ de bataille de Pinkie Cleugh, lorsqu'une flèche anglaise bien droite lui traversa le cœur.

À son réveil, la flèche avait disparu, ainsi que les armées du Duc de Somerset et le reste de l’Écosse, mais Fergus flottait maintenant au-dessus du sol, attaché par une chaîne dont l’autre extrémité se refermait autour de sa cheville.
Pour ajouter à sa surprise, il se rendit compte qu'il n'était pas le seul dans cette situation. Autour de lui, dans cet endroit tout blanc, il n'y avait rien, si ce n'était d'autres hommes et femmes pareillement entravés. Certains portaient d’étranges vêtements faits d’étoffes qui n’étaient en rien semblables à celles que Fergus avait vues dans sa vie. À ses côtés, l'une de ces femmes était même entièrement nue, et sa peau mate aux reflets dorés la rendait belle comme un ange des Highlands. Elle ne semblait pas gênée le moins du monde par cette situation, et la chaîne qui la retenait prisonnière était plutôt longue.

― Hé toi ! Qui es-tu ? Pourquoi es-tu aussi nue que Vénus sortant de son bain ? lui demanda Fergus.
― On m’appelle Ouniherabetsy, et si je suis nue c’est justement parce que j'étais dans mon bain lorsque mon époux m'a noyée.
― Le maudit !
― Elle le trompait quand même chaque fois qu'il avait le dos tourné ! fit remarquer un homme petit et rond dont la chaîne était encore plus longue. Mais tu ferais bien de commencer à nettoyer tes maillons, le nouveau ! Sinon tu vas très vite te retrouver collé au sol comme celui-là !

Il désigna un autre prisonnier au-dessous d'eux. Un homme avec un air triste comme un jour de pluie sur son visage barbu qui, effectivement, ne flottait plus du tout dans les airs.

― Ça ne sert à rien, dit le barbu. Ça ne sert à rien…
― Ne l'écoute pas, dit Ouniherabetsy. Il ne cesse de répéter les mêmes mots, encore et encore. Écoute plutôt Sancho, et commence à nettoyer ta chaîne. Elle est encore assez courte. Tu vas gagner des maillons et, si tu es suffisamment vigoureux, tu pourras peut-être atteindre la clé pour te libérer.
― Je le suis ! s'exclama Fergus. Je suis un fier guerrier écossais, et nous sommes tous vigoureux. Où est cette clé ? D'ailleurs où sommes-nous ? Je me souviens de la bataille contre ce maudit Somerset et de cette flèche dans mon cœur…
― Je m'en souviens aussi, dit la femme nue. Elle était belle, cette flèche. Et fichée juste au bon endroit. Au moins tu n'as pas souffert. Moi, si ! C'est terrible de sentir l'eau remplir ses poumons sans rien pouvoir faire. Même si c'est de l'eau parfumée aux sels de bain…
― Es-tu en train de me dire que je suis mort, et que nous sommes ici en Enfer ?
― Une flèche en plein cœur, en général, c'est mortel, dit Sancho mi-sérieux, mi-plaisantin. Quant à savoir si nous sommes en Enfer, qui sait ? Je n'ai jamais cru à ces fadaises de curés, et pour cette raison ils m'ont torturé jusqu'à ce que mon cœur s'arrête de battre. Mais tu parles trop, et tu n'astiques pas assez.

Sancho retourna à ses maillons.

― Explique-moi pourquoi moi, Fergus McAdams, je devrais nettoyer autre chose que mon épée ? Je suis un guerrier, pas une femme de chambre.
― Comme tu veux, mais si tu fais briller toute ta chaîne avant le coup de trompette, elle s'allongera d'un maillon à chaque fois. Avec un peu de chance, l'un d'entre nous s’élèvera suffisamment pour pouvoir atteindre la clé, là-haut.

Fergus leva la tête et aperçut effectivement une clé posée sur un coussin qui flottait lui aussi dans les airs.

― Ça ne sert à rien, répéta le barbu.
― J'ai failli atteindre la clé une fois, dit la femme nue. J'ai presque réussi. Mais à chaque fois que la chaîne s'allonge, il faut aussi plus de temps pour nettoyer tous les maillons. Quand elle est trop longue, on ne peut plus la nettoyer entièrement, donc elle rétrécit à nouveau. Et comme elle rétrécit, on peut de nouveau la nettoyer en totalité. Alors elle s'allonge et...
― Je crois que je comprends.
― Tu comprendras mieux quand tu auras presque réussi autant de fois que moi ! soupira Sancho. Défaite après défaite…

Alors, dans l’espoir d’entendre à nouveau la musique émouvante des cornemuses d’Écosse – un pays pour lequel il avait donné sa vie, et qu'il voulait revoir à tout prix –, Fergus commença à frotter les maillons de sa courte chaîne avec le chiffon qui y était noué. Un torchon tout simple, un carré de tissu blanc et triste.
Lorsqu'il eut terminé, il attendit. Enfin, au bout d’un temps qu’il ne parvint à estimer, une trompette retentit. Quand elle se tut, un maillon s'ajouta comme par magie à sa chaîne, tandis qu'autour de lui d'autres chaînes s'allongèrent ou se raccourcirent.
Ce jeu se répéta encore, et encore… Et Fergus comprit mieux, en effet. Sa chaîne s'allongea, puis se rétrécit, avant de s'allonger à nouveau. Parfois il était ennuyé, ou las. Et parfois les images de son Écosse natale lui redonnaient courage. Mais la clé, pourtant si proche, restait hors de portée.

― Pourquoi avoir trompé ton mari avec un autre homme ? demanda-t-il un jour à Ouniherabetsy.

Curieusement, malgré sa beauté et ses formes parfaites, Fergus ne ressentait rien pour elle. Lui qui avait été un coureur de jupons toute sa vie... D'ailleurs, dans cet endroit il n'avait ni faim, ni soif, ni sommeil.

― Je ne l'ai pas trompé pour un autre homme, mais pour une femme, répondit-elle.
― Quelle drôle d'idée.
― Oui, quelle drôle d'idée, ajouta Sancho. Je n'ai jamais été marié, mais j'avais une amoureuse. Elle s'appelait... Je ne me souviens plus, mais elle avait un joli nom.

Ce jour-là, comme tous les autres jours, la trompette retentit. Et personne n'atteignit la clé.

― Nous sommes prisonniers à jamais, soupira Ouniherabetsy.

« Il faut dire que le piège est vicieux », pensa Fergus. « Je n'ai que deux bras et il en faudrait beaucoup plus pour réussir à polir tous ces maillons qui apparaissent comme autant de promesses vénéneuses. Plus de bras. Il faudrait être une araignée. Mais oui ! Une araignée ! »

― Je sais ! s'écria-t-il. Je sais comment faire. Trois d'entre nous devront aider le quatrième à nettoyer ses chaînons. Avec huit bras, il est certain que nous parviendrons à atteindre la clé. Déjà Sancho et toi avez presque réussi seuls. Avec huit bras sur une même chaîne, l'un d'entre nous montera vers la clé pour délivrer les autres. Regardez ! Nos serrures sont identiques.
― Mais ça signifie que trois d'entre nous perdront des maillons… Parce que le temps passé sur la chaîne de l’un sera perdu pour les trois autres, fit remarquer Sancho.
― C'est vrai. Mais qu'importe, puisqu'à la fin nous serons tous débarrassés de ces entraves ?

Sancho et Ouniherabetsy tombèrent d'accord avec Fergus. Mais pas le barbu.

― Ça ne sert à rien, dit-il comme d'habitude.

Eh bien soit ! Six bras suffiraient amplement.

― C'est toi, Fergus, qui iras chercher la clé, car tu as eu l'idée, annonça Sancho.
― Je suis d'accord, dit Ouniherabetsy. C'est donc ta chaîne que nous allons allonger !

Il ne leur fallut pas moins d'un siècle pour ajouter suffisamment de maillons afin que Fergus flotte enfin jusqu’au coussin et s'empare de la clé. Il l'introduisit aussitôt dans la serrure à sa cheville.

― Je viens vous délivrer ! cria-t-il aux deux autres.

Il n'en eut pas le temps car il disparut. La chaîne retomba de tout son long au sol, et la clé revint se poser sur son petit coussin. Hors de portée.
Fergus, lui, se retrouva chez lui, en Écosse. Exactement là où il se trouvait avant d'être atteint par la flèche mortelle. Cette flèche qu'il voyait justement arriver sur lui, à l'endroit où son cœur allait cesser de battre.

***

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il sut où il était. Une chaîne était de nouveau attachée à sa cheville. Sancho, Ouniherabetsy et le barbu n'étaient plus là, mais un vieil homme avec une cicatrice sur le front lui demanda s'il voulait bien les aider, lui et ses deux camarades, à nettoyer la chaîne de l'un d'entre eux pour qu'il puisse monter prendre la clé et les délivrer, car c’était là le seul moyen de vaincre cette malédiction.

― Ça ne sert à rien, soupira Fergus. Ça ne sert à rien…

Recommandé
130

Un petit mot pour l'auteur ? 111 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Juliette Gallier
Juliette Gallier · il y a
Une mise en abîme vertigineuse!
Image de Tess Benedict
Tess Benedict · il y a
Rare vision humoristique de l’enfer, qui se retourne comme un gant puisque même la solidarité, ça ne sert à rien... la chute est excellente ! Succès mérité.
Image de gillibert FraG
gillibert FraG · il y a
jh'avais lu commenté et oublié de cocher j'ai aimé . c'est fait
Image de gillibert FraG
gillibert FraG · il y a
on retrouve le mythe de Sisyphe . Jamais je n'ai pu l'imaginer heureux. Notre vie comporte des répétitions, mais pas uniquement. Pourquoi nettoient-ils et désirent-ils la clé? ils pourraient se raconter des histoires ? Non, ils obéissent aux règles. Quand l'homme saura-t-il échapper aux règles absurdes et qu'il ne comprend pas.? Puisque nettoyer est inutile, ils pourraient s'entendre pour avoir une vie heureuse. Après l'entre-aide, ce serait l'étape suivante , une idée optimiste Mais ils acceptent la damnation, Quelle triste vision de l'au-delà, partagée par tant d'hommes. Aucun de ces damnés, d'ailleurs, n'a la foi, au moment même où ils réalisent qu'une vie existe après la mort. Aucun ne prie Jésus Christ qui a la réputation pourtant d'être fort miséricordieux. je suis plus optimiste , mais chacun peut sentir et imaginer le monde post mortem à son gré, et vous avez écrit avec habileté un texte frappant . Félicitations
Mon conte '"Pourquoi les éléphants ne parlent-ils pas " est en finale, je vous propose de le lire, ou tout autre texte que j'ai écrit

Image de Titus
Titus · il y a
Mais je crois que Sisyphe est heureux. Exxxxcellent au fond comme sur la forme !!!!!!!!!!! Une écriture brillante par sa concision: l'idéal littéraire à mon goût. Bravo !
Comme y'a rien à gagner sauf..sauf le plaisir amical du partage, je vous propose mon "Jour d'après" ( Le déconfinement, bien sûr ) et pas la peine de "voter", on n'est pas là pour recueillir des applaudissements. L'échange se suffit à lui-même....

Image de Les Histoires de RAC
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
J'ai découvert ce texte dans le recueil "C'est la lose" :)
Une belle ambiance pour une intrigue originale, avec une belle chute :)

Image de Guilhaine Chambon
Guilhaine Chambon · il y a
Texte très beau et riche . Une très belle écriture .
Je vous invite à découvrir Au fait qui est en finale et si le cœur vous en dit de visiter ma page. Belle journée

Image de Fred
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Quelle imagination ! Une cruelle parabole qui toutefois suggère que nous nous démenons pour rien...
Image de Marc du Grillon
Marc du Grillon · il y a
moi aussi je dis :Génial !!! on en reste songeur...
Image de Cajocle
Cajocle · il y a
Elle est absolument géniale cette histoire qui se passe dans la 4ème dimension.
Bravo !

Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une belle histoire bien écrite qui mérite sa distinction.
Image de Catherine Quivy
Catherine Quivy · il y a
beau scénario qui tient en haleine jusqu'au bout !
Image de André Page
André Page · il y a
Une histoire très prenante, félicitations!
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Ce supplice est si habilement amené qu'il m'a emprisonnée dans ses maillons . . . un succès bien mérité, auquel je n'ai pu contribué, hélas ! Oserai-je après cela vous inviter à découvrir ma toute première nouvelle, " Majeure" ?
Image de James Wouaal
James Wouaal · il y a
Mince, j'arrive après la bataille. Quel plaisir par contre de voir que vous vous y êtes distingué.
Lot de consolation, je serai votre centième !
Et puisqu'on y est en plein, meilleurs vœux !

Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci et meilleurs voeux à toutes et tous également!
Image de Emma M
Emma M · il y a
Je m'aperçois après votre passage sur le forum que je n'étais pas venue relire votre texte en finale. Il m'avait pourtant plu avant la phase finale !
Bon, vous êtes lauréat, et c'est tant mieux, je suis contente pour vous, et votre récit le mérite.
Bonne année 2017 !

Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci à toutes et tous, et même si c'est devenu assez trivial, Bonne année 2017.
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Mes félicitations pour ce prix Robert !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
je ne sais pas pour les 2 autres lauréats de la catégorie, mais votre "titre" est justifié. j'avais aimé votre texte lors de sa parution.
ps : je ne suis en compèt' pour rien, je ne cherche pas de vote...

Image de Laris Mocvenef
Laris Mocvenef · il y a
Bravo. Belle nouvelle
Je suis en compétition pour le prix Lucky Luke si vous voulez jeter un oeil http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/lucky-est-malheureux

Image de Cookie
Cookie · il y a
Félicitations pour votre prix car mérité par votre texte captivant et original.
Une petite visite chez moi, si ça vous dit, pour voir mon "insolite alliance" et bonne continuation !

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Grâce à votre prix je découvre votre récit et j'en suis ravie.
Bravo à vous.

Image de Paul Éric Allegraud
Paul Éric Allegraud · il y a
Excellent ! J'ai adoré !
Image de LaNif
LaNif · il y a
Récompense méritée. Bravo !
Image de Richard Bresson
Richard Bresson · il y a
Danaïdes version métal ! Bravo !
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Je me réjouis que le jury vous ait sélectionné parmi les lauréats pour cette nouvelle noire. Belle métaphore à l'égard de tous ceux qui nous bercent de belles promesses auxquelles tant de gens, dans leur naïveté de colibris, se laissent prendre.
Image de C.Will
C.Will · il y a
Félicitations !
Image de Margueritte C
Margueritte C · il y a
Je ne sais pas pourquoi, je vous avais zappé. Bravo et belles fêtes.
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Toutes mes félicitations :-)
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Bravo pour ce prix Robert !
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci à tous pour vos commentaires, et vos votes. C'est bien sûr grâce à eux que cette courte nouvelle a été recompensée!
Image de Maryse
Maryse · il y a
Toutes mes félicitations !
Image de Lulla Bell
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Félicitations, un texte d'une grande originalité, justement récompensé!
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Félicitations! et en plus j'avais voté, donc double félicitation!
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Félicitations, Robert !
Image de Lammari Hafida
Image de Niorflan
Image de Sylviane Taquet
Image de Vrac
Vrac · il y a
Il y a encore de bons moments à vivre, en enfer, grâce à vous
Image de Philshycat
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
:-))))))))))))))))))))))
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Excellent! Je ne me souvenais plus l'avoir lu, mais tout m'est revenu! Formidable, vraiment très bien imaginé et merveilleusement raconté!
Image de Philippe Romano
Philippe Romano · il y a
j'adore!!! j'adore la chute... histoire sans fin! mon vote bien sur!!! ça sert a qq chose!!! si tu veux... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/nuits-blanches-1
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo, j'espère quand même que ce n'est pas un cauchemard que tu as vraiment fait!! Non, vraiment sympa ton écriture.
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
Un texte d'enfer !... la 4ième dimension n'est pas loin !... Le tonneau des Danaïdes non plus....
Image de Sylvie Ollivier
Sylvie Ollivier · il y a
J'aime beaucoup ton style vivant et la qualité de ton sujet. Mon vote
Je t'invite à lire ma nouvelle "un don particulier" pour avoir ton avis.

Image de Laure Morganx
Laure Morganx · il y a
J'ai beaucoup aimé ! Bonne intrigue, chute diabolique, bravo l'auteur !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bon sujet ,bien écrit ,insolite à souhait , BRAVO !
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
Bel enfer !!!
Image de Pascal Pascal
Pascal Pascal · il y a
Tromper son destin est difficile, texte très plaisant à lire, mon vote.
Si le cœur vous en dit je vous invite à venir découvrir les poèmes de ma page. Merci.

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
je reviens vers vous déposer une (petit) chainon au fil de votre texte intéressant, ludique et dont le sujet sort des sentiers battus.
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci a tous pour vos commentaires et vos votes! :)
Image de Alex Des
Alex Des · il y a
Très bon récit et chute bien amenée. Un petit côté twilight zone (épisode "5 characters in search of an exit" en particulier). Je salue l'originalité et la justesse du traitement. Bravo!
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
J'étais un grand fan de la 4eme dimension. Je ne me souvenais plus de cet episode mais en relisant le resume j'ai du le voir. Pour ma nouvelle, c'est plus le Huis-clos de Sartre qui m'etait venu en tete et le mythe de sisyphe.
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
C'est bien vu, très proche de ces paradoxes du temps dont les auteurs de science fiction étaient friands dans les années 50, tout en apportant un plus. Bravo !
Si le coeur vous en dit, je vous invite sur ma page. A bientôt peut-être
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/apres-l-orage-4

Image de LaNif
LaNif · il y a
Comme les lecteurs précédents, je suis épatée par ce texte tellement maîtrisé dans le fonds et dans la forme. Beau et angoissant ! je vote avec enthousiasme.
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
mais qu'est ce que c'est que cet ovni littéraire...?..ce conte philosophique magnifique, inventif,sans un balbutiement..?..et pourquoi les meilleurs textes sont ils toujours en fond de classement..? en fait c'est un "jour de la marmotte" qui joue avec nos éternités, c'est ça;-)
excellent..!!

Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Je viens de voter pour lui aussi... J'ai bien aimé ce "paradoxe du temps" renouvelé
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
ça ne m'étonne pas..;-)
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Une nouvelle très réussie dans un univers Kafkaïen. J'aime. Vous avez le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son TTC le petit voyeur explorateur et son poème Découverte de l'immensité dans la matinale en cavale. Bonne chance et bonne journée de la part d'Arlo.
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
Ce conte m'a semblé aussi cruel que réaliste, finalement... un peu comme une métaphore de la condition humaine, vue sous un certain angle...
Mon vote !

Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
Un texte qui accroche dès la première ligne !
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
La progression narrative de votre texte fait qu'on a vraiment envie d'aller au terme de la lecture. Merci pour ce moment de plaisir.
Image de Vianney Roche-Bruyn
Vianney Roche-Bruyn · il y a
C'est d'enfer, ce texte, comme dirait l'autre +1 Je l'ai découvert lors de la finale, mais bravo!
Image de Landry des Alpes
Landry des Alpes · il y a
J'adore le titre, la première phrase accrocheuse, l'idée originale de ce purgatoire, les dialogues fluides et la chute irrésistible. Bref j'aime beaucoup votre conte
Un grand bravo

Image de JAC B
Image de Djenna Buckwell
Djenna Buckwell · il y a
Ha ha ha
C'est super drôle, à la fin. Génial !

Image de Tedbass
Tedbass · il y a
Très imaginatif, enfer ou paradis, voici donc ce qui nous attend ! Et ce nom de Ouniherabetsy, d'où vous est-il venu ?
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci Tedbass. Le prenom est un ancien prenom egyptien qui signifie litteralement "je la désirais" :)
Image de Tedbass
Tedbass · il y a
D'où cette femme qui s'offre aux désirs d'autrui. Bien vu. Merci pour la réponse.
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Un conte grinçant auquel on se laisse harponner. C'est effrayant mais il est tout à fait possible que les choses se passent ainsi. Brrrrr. Mon vote.
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Très pessimiste ce conte surnaturel, mais aussi extrêmement original et captivant. Il y a eu "Un jour sans fin", il y aura désormais "Une éternité qui n'en finit pas" avec ce effrayant "Chaînon manquant"
Voulez-vous découvrir un autre texte fantastique et peu rassurant ? Voici "Encore une petite partie ? (http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/encore-une-petite-partie)

Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations, et je revote! “Coups de Vent” est aussi en finale et je viens vous inviter à le soutenir. Merci bien d’avance!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Excellent!
Bonne chance.

Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Une chaîne vicieuse ! Véritable enfer. Très beau conte. Bravo ! +1
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci pour ce compliment.
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Bonne chance pour la finale !
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci et bonne chance a tous les finalistes :)
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci a vous Polopoil et Bruno63. Je suis heureux de figurer parmi les finalistes. C'est une surprise je dois dire! :)
Image de Michel Le Caladois
Michel Le Caladois · il y a
Oui, un très très bon texte, peut-être le meilleur qu'il m'ait été donné de lire ici...
Bonne chance :
Ma Pub : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/lettres-d-hier

Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Je renouvelle mon soutien. Bonne chance.
Image de Alexis Genauzeau
Alexis Genauzeau · il y a
Un conte intéressant !
Image de Kevin65
Kevin65 · il y a
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce conte. Très bien imaginé et agréable à lire. Bravo !!!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Excellente nouvelle, aux allures de conte et, bien écrite. J'aime +
Image de Bichette
Bichette · il y a
Du talent ! +1 de la part de Merise, auteure du TTC " le plus vieux métier du monde" en lice prix Automne
Image de Korete
Korete · il y a
Très beau texte
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Un joli conte aux accents philosophiques et humoristique..
Si le coeur vous en dit, merci de vous rendre sur ma page pour donner votre avis. Bien amicalement

Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Original et bien écrit, ce conte, dont j'ai apprécié la lecture ! Mon vote.
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Excellent moment de lecture. Merci!
Image de Robert Shennon
Robert Shennon · il y a
Un conte philosophique très bien conçu et très agréable à lire. 1 vote
Image de Nastasia B
Nastasia B · il y a
Excellent ! Vous réinventez le mythe de Sisyphe version caténaire. J'aime beaucoup la dimension allégorique de votre texte qui interroge le sens de la vie (nous sommes tous enchaînés et l'issue, nous la connaissons d'avance). Bravo, un vrai bon texte.
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Histoire très originale, qui ne manque pas d'humour. Un petit conte philosophique sur la vie. Pas besoin de paradis et d'enfer, la vraie vie c'est exactement ça. Mon vote.
Image de Fleur de Tregor
Fleur de Tregor · il y a
Oh... belle et étrange histoire, Robert. Pour un premier texte (sur Short Edition) c'est très réussi. Bravo. Mon vote.
Image de שְׁמוּאֶל שְׁמוּאֶל
שְׁמוּאֶל שְׁמוּאֶל · il y a
Excellent, j'ai bien aimé la chute !
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Drôle de conte, bien écrit, bien structuré, bien mené, du talent indéniablement et le procédé utilisé pour la fin même s'il est connu, il parvient à surprendre, chapeau...
Image de Daniel Grygiel Swistak
Image de Mamie Jeanne
Mamie Jeanne · il y a
ah ouiiiii . très bonne idée...
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une bien belle écriture au service d'une super idée : bravo !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo, Robert, pour ce texte si bien écrit, philosophique sur la question de la liberté humaine!
Je vote! Je vous invite à venir lire mes deux haïku, “En Plein Vol” et “Oiseaux des Berges”
qui sont en compétition pour le Grand Prix Automne 2016! Merci d’avance et à bientôt!

Image de Mary Benoist
Mary Benoist · il y a
Quelle désespérance... ça fait froid dans le dos.
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
J'ai voulu ecrire une nouvelle sur le mythe de Sisyphe. Et c'est vrai que ce mythe a toujours represente le despespoir a mes yeux meme apres avoir lu Camus je n'ai jamais reussi a imaginer Sisyphe heureux ;)
Image de Michel Le Caladois
Michel Le Caladois · il y a
Peut-être le meilleur texte ( rubrique "nouvelle" ) qu'il m’aie été donné de lire ici...bravo!
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
je suis tout à fait d'accord avec toi. enfin (!) un texte qui nous distrait, qui nous donne envie de lire!
Image de Robert Dorazi
Robert Dorazi · il y a
Merci beaucoup Polopoil et Sylviane. Voila un compliment qui me fait rougir malgre la canicule :)
Image de Chatsometimes
Chatsometimes · il y a
Philosophique en effet :-) Merci pour ce moment de lecture ^^
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
je me suis beaucoup divertie en lisant votre nouvelle. je trouve l'idée du chaînon manquant très judicieuse. de plus la fin m'a surprise et séduite. encore bravo à vous. mon vote bien mérité. si vous avez 2mn devant vous: http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-vieil-homme-et-l-amer.
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
j'ai bien apprécié ce conte à la fois fantastique et philosophique, une idée originale bien servie par un style élégant

Vous aimerez aussi !