7
min

Le bonheur des choses imparfaites

Image de Pascal Gos

Pascal Gos

1847 lectures

1013

FINALISTE
Sélection Public

« Qui penserait qu’un orphelinat pût être un lieu de bonheur ? Il apparaît parfois là où nous ne l’attendons pas. Il suffit alors de savoir l’attraper. »

Un remue-ménage s’amplifia dans le wagon. Les roues métalliques freinées sur les rails ralentissaient l’automotrice dans un bruit de ferraille strident. La micheline rouge et jaune arrivait dans la gare, à peine éclairée en ce début de soirée d’hiver. Fécamp était le terminus, laissant le temps aux voyageurs de sortir chargés de bagages plus gros les uns que les autres.
Sur le quai, une dame remuant le mouchoir bleu convenu appela l’enfant qui descendait.
Un bonnet vissé sur la tête, bien trop grand pour lui, Loïs, huit ans, engoncé dans une parka molletonnée, lui répondit en souriant. Une modeste valise accrochée au bout de son bras et un sac de laine qu’il pressait contre lui, contenant un livre, un crayon, une voiture miniature et son portefeuille, représentaient là toute sa fortune. Il se dirigea vers la « dame ».
— Bonjour Loïs. Veux-tu me donner ta valise ? dit-elle en tendant la main.
— Bonjour Madame. Ça va, elle n’est pas lourde.
Ils traversèrent les voies pour rejoindre le parking encombré en empruntant une porte sur le côté de la gare. Posant le pied sur le trottoir, Loïs fut giflé par le vent froid chargé d’iode venant des bassins du port, un parfum qu’il n’avait jamais senti. Il n’avait jamais quitté Paris et ses odeurs de rues parfois remplies d’effluves nauséabonds des échappements de voiture.
Il aperçut sur la droite, au loin, les navires qui, amarrés dans le bassin Bérigny, portaient dans leurs mâtures des haubans de guirlandes lumineuses installées pour le temps des fêtes de Noël.
— Madame Jean ! cria une femme par la vitre baissée d’une Renault onze dont un phare n’éclairait plus.
L’accompagnatrice se retourna et leva la main :
— Voici Loïs Delauney, précisa-t-elle quand elle stoppa à sa hauteur.
Sans même descendre, la conductrice au visage long et maigre leur signifia sèchement :
— Mettez la valise dans le coffre et montez.
Loïs avait souri en entendant le nom de la dame qui l’avait accompagné. Madame Jean ? Était-ce son prénom ?
Bouche bée, il ouvrit grand les yeux quand il distingua, alors qu’elle soulevait le hayon de la voiture pour poser son bagage, le duvet noir au menton qu’elle n’avait pas dû raser depuis plusieurs jours. « Jean » était un nom qui lui allait définitivement bien, décida Loïs.
Il s’installa à l’arrière de la voiture qui démarra et quitta la place de la gare. Ils empruntèrent le quai Bérigny. Loïs put apercevoir, de beaucoup plus près, les navires entrevus auparavant. Il se sentait soudain posséder une âme de marin.
— As-tu fait un bon voyage Loïs ? demanda la conductrice interrompant ainsi ses rêves de pirate.
Il regarda le rétroviseur central. Malgré la nuit, il vit deux yeux brillants qui le fixaient, semblant lui sourire.
— Oui ! répondit-il en ôtant lentement son bonnet qu’il roula dans ses mains. Mais j’ai eu froid en attendant longtemps le deuxième train à Rouen.
— Madame Limare ! Je m’appelle madame Limare, mais tu dois dire Madame. Je suis la directrice ! Sûrement as-tu faim ?
— Non, non, Madame ! J’ai mangé du pain.
Il était dix-huit heures. Loïs avait faim, bien sûr, car ce morceau de pain représentait la seule nourriture qu’il avait grignotée depuis le matin.
Ils quittèrent le quai en prenant à gauche une avenue remplie de guirlandes lumineuses. Loïs posa la tête sur la vitre. Les yeux écarquillés, il admira les devantures éclairées des magasins qui défilaient. Enfin, ils empruntèrent une ruelle sombre et escarpée qui les mena directement à leur destination. Il eut le temps de lire la plaque bleue : « Chemin Saint-Michel ».
Loïs était orphelin et avant d’être placé dans sa famille d’adoption, on lui avait signifié qu’il passerait quelques semaines dans un orphelinat en attendant que les formalités administratives soient complètes.
Ils arrivèrent. La Renault onze éclaira de son unique phare le porche métallique vert, en léger retrait de l’immense mur de pierre haut de trois mètres. Celui-ci délimitait l’institution Saint-Michel. Madame Limare donna un coup de klaxon. Loïs aperçut le portail s’ébranler en grinçant et s’ouvrir comme par miracle. Les pneus crissèrent sur le gravier de la cour intérieure. Loïs, épaté par ce mystère, se demanda comment il pouvait se refermer. Il se retourna et vit par la lunette arrière, se mouvoir les deux lourdes portes. Deux jeunes garçons apparurent arc-boutés, poussant les pans du porche.
Loïs descendit de la voiture et aperçut, malgré la pénombre, le bâtiment unique de l’orphelinat constitué de briques rouges et de pierres de silex typiques des maisons du pays de Caux. Sur la façade s’ouvraient au rez-de-chaussée cinq fenêtres portant de multiples petits carreaux et une porte de bois peinte en blanc. Sur la droite, un préau restait ouvert à tout vent, sous lequel quelques tables étaient empilées. Huit fenêtres bordées de volets verts s’alignaient sur toute la longueur du premier étage jusqu’au-dessus de ce préau. L’édifice était coiffé d’une toiture d’ardoises bleu-noir.
— Pierre, Jean-François ! Venez aider votre camarade ! intima la directrice aux deux garçons qui terminaient de refermer le porche.
Elle donna ses ordres.
— Montez au dortoir et montrez-lui sa place et son placard.
Elle se tourna vers Loïs.
— Tu y rangeras tes affaires.
Elle pointa son index vers Jean-François.
— C’est le lit à côté du tien. Ensuite, vous l’emmenez au réfectoire.
Les deux enfants en blouse grise dévisagèrent un instant Loïs et lui tendirent la main d’une façon nonchalante.
— Salut ! lui dirent-ils.
Le groupe franchit la porte centrale. Loïs sentit un effluve lui titiller les narines. Le dîner se préparait pour le soir. Peut-être des lasagnes au saumon fumé espéra-t-il rêvant de son plat préféré ?
Cette entrée donnait directement dans un couloir qui longeait tout le bâtiment : d’un côté, les ouvertures de la façade, de l’autre, un mur de bois peint en jaune, équipé de patères sur lesquelles pendaient écharpes, bonnets et manteaux. En haut de ce mur, des petites vitres apportaient la lumière nécessaire dans la salle qu’il délimitait.
Jean-François, le plus jeune, souleva le loquet d’une porte au bout du corridor donnant sur un escalier très pentu. Les trois garçons le gravirent rapidement. Une seconde porte en haut, s’ouvrait sur un dortoir, où huit lits étaient posés entre les fenêtres, quatre de chaque côté marquant ainsi une allée centrale. Au fond, sur le mur, des placards alignés permettaient le rangement du linge personnel.
Jean-François fit signe à Loïs de le suivre.
— Nous, on n’dort pas là ! On est à côté dans le p’tit dortoir.
Ils entrèrent. Ce dortoir était identiquement agencé, mais ne comportait que six lits.
Au bout, une chambre vitrée habillée de rideaux rouges servait au surveillant de nuit.
— Mets-toi ici ! V’là ton placard. Tu peux ranger tes fringues maintenant ! C’est quoi ton nom ?
— Loïs Delauney, et toi ?
— Jean-François Duchâteau, répondit le garçon de huit ans dont les yeux bridés prouvaient ses origines asiatiques.
Aussitôt, il ajouta :
— Lui, il s’appelle Capron, ça commence par « C » et ça finit par un « ON » ! Il éclata de rire.
Après cette boutade, Loïs savait qu’ils seraient amis.
Quelques instants après, les trois compères dévalèrent l’escalier et pénétrèrent dans la grande salle qui servait de réfectoire.
Loïs se sentit soudain intimidé en apercevant un groupe d’enfants qui travaillait leurs devoirs d’école sur des bureaux placés, face aux fenêtres donnant sur la ville et le port de Fécamp.
Légèrement sur la gauche de cette immense pièce rectangulaire, une longue table, entourée de bancs de bois, était appuyée sur le mur du fond. Elle était recouverte d’une toile cirée fleurie. Fourchettes, couteaux et cuillères accompagnaient chacune des quatorze assiettes et verres alignés face à face. Au bout de la table, surélevé, un téléviseur trônait sur une étagère. Sur ce même mur, à droite, s’ouvrait une étroite remise qui servait de lingerie.
Une radio installée dans la cuisine diffusait en sourdine « Le Libiamo » de la Traviata.
Madame Limare, suivie de madame Jean, un air protocolaire accroché à son visage, entra. Elle prit aussitôt la parole.
— Rangez vos affaires dans vos cartables et écoutez-moi !
Les enfants s’exécutèrent en chuchotant.
— Je vous présente votre nouveau camarade, « Loïs ». Il arrive de Paris et restera pour quelque temps ici. Je vous demande de l’aider à s’habituer à notre fonctionnement et de faire en sorte qu’il soit bien parmi nous.
— Jean François, tu seras son tuteur le temps qu’il prenne ses marques ! Il dormira dans ton dortoir ! ajouta-t-elle en le fixant.
Jean-François regarda Capron, cligna d’un œil en donnant un coup de menton. Capron serra son poing. Il le montra menaçant à Jean-François.
Madame Jean s’approcha de Loïs, lui posa la main sur l’épaule.
— C’est moi qui m’occupe du linge ici. Demain, tu m’apporteras tous tes habits afin que je puisse y coudre ta marque qui sera : deux croix violettes.
Loïs la regarda et acquiesça. Elle lui sourit. Son visage rayonnait d’une douce bonté. Elle continua :
— Je m’appelle madame Jean, mais tu peux dire Ama.
Il apprit un peu plus tard qu’elle se prénommait véritablement Amapola. D’origine espagnole, l’Amapola représente en fait la fleur de coquelicot ou de pavot pour nos voisins ibériques. Elle préférait sans conteste qu’on l’appelât Ama.
— Allez vous laver les mains avant de vous mettre à table ! ordonna sèchement madame Limare toujours debout, raide devant la porte du réfectoire.
Loïs regarda Jean-François qui lui fit signe de suivre le groupe. Tous les enfants sortirent silencieusement de la salle à manger, traversèrent la cuisine et s’engouffrèrent sous le préau où se trouvaient les lavabos. Après s’être frotté et essuyé les mains, ils retournèrent tous s’asseoir chacun devant son assiette dans laquelle Ama servait déjà la soupe fumante. Loïs comprit très vite que certaines routines étaient obligatoires et immuables. Il attendit qu’on lui montrât sa place. Il se retrouva à côté d’un garçon de six ans, qu’on appelait le « petit Jules ».
— T’habites à Paris toi ? lui demanda-t-il.
— Oui ! lui dit Loïs.
De la main, il fit signe à Loïs de s’approcher et lui chanta tout bas à l’oreille :
— Parigot, tête de veau ! Parisien, tête de chien !
Il pouffa de rire en posant sa serviette de table sur sa bouche pour en étouffer les éclats.

Dès le lendemain à l’école Jules Ferry, placé à côté de Jean-François, Loïs fut présenté à sa classe de CM1. Il avait acquis une certaine habitude et s’accoutumait rapidement à toute situation. Il en était à sa quatrième école primaire depuis son entrée au cours préparatoire. Chaque année, une nouvelle famille, une nouvelle école, mais cette fois-ci, il savait que dans quelques semaines, il serait adopté par des parents et que la prochaine serait, enfin, la dernière. Son passage à l’orphelinat ne serait que momentané en attendant la décision du conseil familial et du juge des tutelles. Loïs avait perdu ses parents quatre ans auparavant. Sûrement par protection, il n’aimait pas y penser ou qu’on lui en parlât. Inévitablement, sa minuscule histoire de vie deviendrait floue dans sa mémoire et il l’oublierait, espérait-il.
Il s’était habitué à être ballotté de famille d’accueil en famille d’accueil. Au début, il avait tendance à s’attacher à ses nouvelles mères, à ses nouveaux frères et sœurs qu’on lui proposait. Mais lorsque la « dame » venait le chercher pour des raisons qu’il ignorait, c’était souvent difficile de partir et de changer de famille.
À huit ans, Loïs n’était pas prêt à toutes ces choses-là. Qui l’eût été ? Aussi s’était-il inconsciemment endurci. Son cœur, une véritable éponge, s’ouvrait à tout amour. Il s’était entouré de barrières le préservant de la trop grande douleur des départs. Combien de fois avait-il condamné ses camarades qui, sortant le soir après la classe, embrassaient bien trop rapidement leur mère qui les attendait devant les grilles de l’école ? Combien de fois, observant du coin de l’œil ces impudiques scènes de tendresse, avait-il serré ses poings au fond de ses poches, bouleversé, mais se persuadant qu’il s’en moquait bien ?
Il passa en fait les six derniers mois à l’orphelinat, le temps de lier une profonde amitié avec Jean-François. Ce furent six mois de bonheur. La plupart des enfants n’étaient pas totalement orphelins ni même adoptables. Eux restaient, plusieurs années dans cette institution.
À la fin de l’année scolaire, monsieur et madame Dumesnil, ses nouveaux parents, vinrent le chercher. Dans la cour de l’orphelinat, madame Limare, Ama et tous les gamins alignés en rang d’oignons lui firent comme une haie d’honneur. Loïs vit pour la première fois sourire madame Limare qui lui pinça amicalement la joue. Ama, reniflant, les yeux rougis cachés derrière un Kleenex, l’embrassa. Il sentit son poil du menton lui piquer la joue. Puis il serra la main de chaque enfant. Jean-François l’étreignit et lui donna une tape sur l’épaule. Capron pleurait.
La douce main de madame Dumesnil entoura la sienne. Tout en tenant son sac de laine, il grimpa dans l’automobile. Monsieur Dumesnil rangea sa valise dans le coffre. La voiture démarra. Tant qu’il le put, il regarda tout ce petit monde s’éloigner qui agitait leurs mains.
À cet instant, Loïs ne savait pas que, remontant dix ans plus tard sur le chemin de son histoire, l’orphelinat Saint-Michel n’existerait plus comme tel. Il était devenu un foyer recevant des enfants mineurs en danger, ou dont les conditions d’éducation étaient gravement compromises.
Il ne revit jamais quiconque de cette année-là. Tous avaient quitté l’orphelinat.

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019
1013

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de thierry
thierry · il y a
description pudique d'une vie difficile pour un enfant. Il a su faire de ces moments des bons souvenirs. Bravo
·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Voilà... j’ai lu toutes vos publications sur SE. Ce texte pourrait intégrer le mouvement réaliste tant les descriptions sont précises et bien écrites. Les thèmes que vous choisissez me plaisent beaucoup.
Nous nous reverrons Pascal !!

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
j'espère
·
Image de Gagar Thompson
Gagar Thompson · il y a
Histoire très belle, écrite sous une très belle plume. Bravo!
Je viens tout juste de découvrir ce fantastique site😃😃
Et je vous invite tous à découvrir ma nouvelle
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-dix-allumettes

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très beau texte bien metrisé !
Bravooo j'aime bien Et je serai très honoré si vous passiez me découvrir (dans la catégorie des nouvelles) la mienne écrit en vers et si cela vous plait, de voter ! Merci pour cette oeuvre

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Assmoussa pour votre soutien.
Je vous invite à lire "A cœur ouvert" à qui il manque quelques voix pour accéder à la phase finale.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15 .
Bonne année 2019

·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
oui, je ressens tout bien ... tout comme lui, comme eux ... en fait ce serait hyper dur ... de NE PAS AIME là ... ok ? merci pour cette nouvelle si simple, si vraie ... si TOUT.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Cruzamor pour votre soutien. Cette nouvelle n'est pas lauréate.. tant pis
·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
c'est un peu difficile de comprendre COMMENT ils choisissent ... mais bon, les voies de ceux d'en HAUT... sont souvent impénétrables !!! lol ! l'essentiel c'est que nous ayons pu te lire et te prouver que ce que tu as écrit nous a intéressés.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Cruzamor..bonne année 2019
·
Image de Norman Camus
Norman Camus · il y a
Une bien belle nouvelle, je vais de suite lire les autres que tu as rédigé. Merci pour le moment de détente.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
A bientôt Norman au jardin d'Eden.
Je t'invite a lire "A cœur ouvert" a qui il manque quelques voix pour accéder à la phase finale. Les quinze premiers participent à la finale. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15 .
Bonne année 2019

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Norman
A bientôt

·
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
Je decouvre un bon texte plein d humanite. Mon soutien et mes votes.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Hamza pour votre commentaire qui me touche
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Hazam pour votre commentaire qui me touche.
Je vous invite a lire "A cœur ouvert" a qui il manque quelques voix pour accéder à la phase finale. Les quinze premiers participent à la finale. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15 .
Bonne année 2019

·
Image de David Bogatirsky
David Bogatirsky · il y a
Votre texte est touchant, l'enfance est pour certains une période douloureuse. Fort heureusement, des personnes secourables sont là. Vous avez su le retranscrire.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci David pour votre soutien
·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Mon soutien renouvelé à ce bon texte :)
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Aurelien pour votre soutien.
Belles fêtes de fin d'année.

·
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
Un texte très bien écrit qui permet au lecteur de voir et de sentir ce lieu et ces personnages. et puis ça fait du bien de temps en temps de lire une histoire tendre et pleine d'humanité. Bravo!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Farida pour votre commentaire qui me touche.
Je vous invite à lire "A coeur ouvert" et "le hamburger de noël"
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15

·
Image de gillibert
gillibert · il y a
J'ai aimé cette nouvelle, je regrette toutefois un peu de ne pas connaître davantage ces enfants, Madame Jean,. mais nous somme limités en longueur, c'est lié aux contraintes imposées par la règle. Merci.
Je vous invite à lire" Cri de révolte" ou une autre de mes nouvelles.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre soutien. C'est vrai que la longueur du texte est limitée. C'est aussi le concept de la nouvelle. Parfois c'est bien de laisser le lecteur dans l'envie de continuer, d'imaginer une suite.
Ce texte est extrait d’un roman que j’écris. Ce paragraphe est un « flash-back » sur la vie du personnage, Loïs , permettant de comprendre son attitude actuelle. Ce roman n’est que fiction, mais vous le savez sûrement, l’écrivain ne fait que des allers-retours entre l’imaginaire et son réel. Ce passage est autobiographique.
J’avais déjà lu et voté pour votre « cri d’alarme ».
Je vous souhaite un bon concours et de bonnes fêtes de fin d’année.

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
À nouveau mes votes et bonne fin de finale !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Beaucoup pour votre soutien.
Bonne fête de fin d'année

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Joyeuses fêtes à vous aussi !
·
Image de JiJinou
JiJinou · il y a
De nouveau, je suis de passage et vous renouvelle mes voix avec grand plaisir Pascal.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jijinou pour votre commentaire.
Je suis aller lire "on m'appelle le chevalier blanc"..
A bientôt pour des échanges riches.
Pascal

·
Image de Romane González
Romane González · il y a
Bonjour Pascal! Je découvre votre texte...je vous soutiens! Votre force d'écriture je trouve réside dans les descriptions, j'ai beaucoup aimé l'arrivée du petit garçon, l'odeur particulière de la ville, puis la découverte de de l'orphelinat. On "voit" très bien la scène! Je vous avoue que j'apprécie un peu moins la fin, dévolue aux commentaires du narrateur alors que jusqu'à présent on voyait le personnage vivre sous nos yeux. Mais bon, c'est parce que je préfère les nouvelles sans intervention du narrateur! Très bonne finale à vous!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pour votre commentaire.
Je prends bonne note.

·
Image de Thierry Schultz
Thierry Schultz · il y a
Un texte qui a le mérite de réhabiliter les orphelinats et leur mauvaise réputation. Mais certains passages ("son visage rayonnait d'une douce bonté") sont un peu trop "bons sentiments" pour moi. Mais j'apporte mes voix
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pur vos commentaires.
Amapola avait vraiment cette douceur dans les yeux qui émerveillait Loïs. Mais je prends bonne note de votre remarque.

·
Image de Henri Calicheno
Henri Calicheno · il y a
Un texte qui démontre que orphelinat n'est pas synonyme de calvaire. Bravo !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Henri. Je confirme.
·
Image de Alban le Piaf
Alban le Piaf · il y a
je trouve que la condition d'orphelin est seulement effleuré mais qu"en même temps vous brisez peut être des préjugés
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
C'est vrai qu'elle n'est qu'effleurée. En même temps ce n'est qu'une nouvelle. Je souhaitais montrer que le bonheur est parfois là ou on ne le pense pas.
Merci pour votre soutien

·
Image de Odile Nedjaaï
Odile Nedjaaï · il y a
Une histoire sensible et attachante.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Odile pour votre commentaire.
·
Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
ça me semble si proche, si ... inexorable,, si normal ! pardon mais je m'y sens .. normal ! j'espère que tout va bien continuer ... pardon, je ne sais trop qu'ajouter ... j'ai voté.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Cruzamor.
Je vous assure que Loïs, personnage d'un roman en cours d'écriture vit bien sa vie d'homme.

·
Image de Dominique Vernier
Dominique Vernier · il y a
Bonjour Pascal. Merci pour votre commentaire sur "Coupable". Je n'ai pas pu avoir accés au bouton répondre. Alors je le fais ici. Votre texte mérite sa place. Bravo ! +3
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Dominique.
j'invite vraiment tout le monde à découvrir votre texte "coupable" .

·
Image de Flip
Flip · il y a
Que mes voix ne soient pas orphelines !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pour votre soutien
j'ai lu la traite des pucerons .. très rigolo..
A bientôt sur nos mots.

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Vous avez bien fait de m'aiguiller sur votre nouvelle. Elle est très attachante et va à l'encontre du clic& = "orphelinat = malheur". Comme vous le dites, le bonheur se niche où il veut. Il suffit de savoir le saisir, et ce petit bonhomme l'a fait.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Je puis vous l'assurer. C'est un croqueur de petits bonheurs
Le bonheur est dans le pré
cours y vite...
sourire ;=))

·
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
je me suis abonnée ...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
A bientot Claudine sur nos pages...
·
Image de Claudine Lehot
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
Un texte qui e peut pas laisser indifférent, j’espère que ce petit garçon était heureux dans sa nouvelle famille. bravo !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci de votre soutien.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Il l a été. .sourire☺
·
Image de Dominique Mutel
Dominique Mutel · il y a
''Qu'un orphelinat pût être un lieu de bonheur'': paradoxe des situations. Etre heureux à travers les rencontres, plus que dans les lieux. Votre texte rappelle le film de Truffaut ''Les quatre cents coups''.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour la référence. Peut-être Jezn-Pierre Leaud était-il plus rebelle..
Merci pour votre soutien..

·
Image de Patrick Lanoix
Patrick Lanoix · il y a
C'est un texte assez intense, on se demande s'il n'y aurait pas un peu de vécu…?
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Sourire. Peut-etre... ;=))
Lire mon "commentaire-réponse" à Fabienne

·
Image de Fabienne Liarsou
Fabienne Liarsou · il y a
Histoire vécue ? Bonjour tristesse... c’est touchant.
Perso ça me fait penser au livre cent familles. Merci. À bientôt,

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Fabienne pour tvotre soutien
Ce texte est extrait d’un roman que j’écris. Il ne représente qu’un paragraphe « flash-back » sur la vie du personnage, permettant de comprendre son attitude actuelle. Elle est inscrite dans le cadre du roman dont Loïs est l’un des personnages principaux. Ce roman n’est que fiction, mais vous le savez sûrement, l’écrivain ne fait que des allers-retours entre l’imaginaire et son réel. Ce passage est autobiographique.

·
Image de Fabienne Liarsou
Fabienne Liarsou · il y a
Ok. Bonne continuation et bonne chance. À plus,
·
Image de Dani Didi
Dani Didi · il y a
Bravo Pascal pour cette finale
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour ton soutien
·
Image de rabab
rabab · il y a
Bonjour pascal,
Un texte émouvant, vous avez une puissance de pensée très impressionnante et qui du coup sidère beaucoup les lecteurs bravo tous mes encouragements pour la prochaine histoire .mes voix

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Rabab
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Rabab . Je vous ai proposé de l'aide en MP
A bientôt

·
Image de Pherton Casimir
Pherton Casimir · il y a
Un très beau texte. Félicitations et Bonne chance à vous. Je vous mes voix.
Je vous invite à déguster la Friendzone. https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/friendzone
C'est hyper intéressant !

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Pherton.
Je suis allé découvrir votre Cazou.
Merci pour votre soutien.

·
Image de Charline Rochard
Charline Rochard · il y a
Au delà des mots , il y a une ambiance et des images qui appartiennent si bien au passé d’une génération. Le décor est posé !!
Mais il y a aussi l’homme et une sensibilité qui ne m’est pas étrangère, si à fleur de peau .
Bonne chance Pascal

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Charline.
·
Image de Vinvin
Vinvin · il y a
L'étape d'un parcours initiatique, le moment de vie d'un enfant. Ca change des descriptions généralement sinistres concernant les orphelinats.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Vivin pour votre commentaire. Ce petit bonhomme s'est construit grâce ou à cause de ce passage en orphelinat. Il a acquis un pouvoir d'adaptation dans les différents milieux sociologiques. Une vision désormais de bonté.
·
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Un texte émouvant, sans fioriture. Agréable à lire, l'histoire retrace avec sincérité le parcours difficile d'une enfant orphelin, sans pathos. *****
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Daniel pour ton commentaire qui me touche. A bientôt
·
Image de Rose
Rose · il y a
Un bonheur de lire une nouvelle comme celle-ci. On a envie de suivre Loïs et savoir ce qu'il est devenu. Bravo !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Rose. Une suite c'est sur !
·
Image de Luckyr
Luckyr · il y a
Tous avec Pascal!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Luckyr.
J'espère que tu as aimé mes écrits.

·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Je confirme ;-)
Bonne chance...

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Pardon Alain, je n'avais pas vu que vous m'aviez soutenu pour à cœur ouvert..
Goûterez-vous mon hamburger de noël... sourire

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Alain pour ton soutien.
Si vous avez quelques instants, passez me lire sur mes deux autres textes en concours.
Au delà du vote, j'aimerais votre ressenti, votre avis.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1
A bientôt.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Alain
·
Image de Flore
Flore · il y a
Merci de m'avoir fait signe pour cette nouvelle que, sans cela, je n'aurais pas lu. Un texte qui me touche particulièrement...Ancienne éducatrice, j'ai connu ces enfants qui ne savent à quoi s'attacher, souvent c'est un échange improbable avec un adulte qui s'intéresse à eux, qui leur permettent de se construire...En écho à votre nouvelle, sur ma page, il y a quelques mois j'avais écrit un poème où je me souvenais de mon arrivée dans une maison d'enfants cas sociaux....https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/jai-noue-un-lacet
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci merci merci.
·
Image de Enna
Enna · il y a
Bravo pour cette finale. Ravie d'avoir relu ce très beau texte.
Au plaisir de lire ceux que vous voudrez bien publier.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci enna pour votre soutien que je sais sincère.
A très vite sur d'autres mots.......

·
Image de Bertrand
Bertrand · il y a
Un texte bien mené 😊😊×5
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Bertrand
·
Image de Dani Didi
Dani Didi · il y a
Bravo Pascal

Tres beau texte

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci mon ami.
je suis content de ton soutien.

·
Image de Gildas
Gildas · il y a
J'adore le titre. Super bien trouvé. ca ferait un super titre de cinéma. Et ça colle avec votre histoire
·
Image de Manodge Chowa
Manodge Chowa · il y a
Effectivement c'est un lieu plus que vivant. Il s'y passe bien des choses. Jolie histoire et écriture à l'avenant. Bonne chance pour la suite et merci pour vos encouragements!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Manodge
·
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
"Sa minuscule histoire de vie" est déjà immense, et vous la faîtes vivre avec justesse. A croire que vous avez séjourné dans l'une de ces institutions... Une belle découverte que votre petit Loïs, et une très agréable lecture.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jacques
Ce texte est extrait d’un roman que j’écris. Il ne représente qu’un paragraphe « flash-back » sur la vie du personnage, permettant de comprendre son attitude actuelle. Elle est inscrite dans le cadre du roman dont Loïs est l’un des personnages principaux. Ce roman n’est que fiction, mais vous le savez sûrement, l’écrivain ne fait que des allers-retours entre l’imaginaire et son réel. Ce passage est autobiographique.

·
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
Merci pour ces précisions, Pascal. Oui, tout livre est tissé d'émotions, de souvenirs et de facettes de l'auteur. La "fiction" n'est qu'une fiction...
Plein de bonnes vibrations pour l'écriture en cours, et dites-nous quand le bouquin sera disponible.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci de votre soutien.
Je n'y manquerai pas. Il me faut juste trouver un éditeur.
Ce n'est pas une mince affaire.

·
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
N'hésitez pas à envoyer d'abord le manuscrit à de gros éditeurs. Ce que vous donnez à lire pourrait les titiller.
Les "moyens" et "petits" éditeurs ont les reins moins solides, financièrement. L'un ou l'autre vous publiera sûrement, mais il vous faudrait participer au financement de l'œuvre éditoriale. Plus que l'impression, il s'agit de diffuser le livre, de le faire connaître.
Et il y a l'autoédition, que j'utilise, mais qui n'assure pas une grande visibilité...
Mais je vous le répète, Pascal: j'ai été séduit dès le début de la lecture. J'avais envie d'accompagner Loïs. Si j'en juge par les autres commentaires, visez haut !

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Je pense que je manque de confiance en moi. Plusieurs personnes (dont Enna) me l'ont dit.
·
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
La vie est courte, Pascal. Vous n'avez rien à perdre. Ceux qui vous aiment ne changeront pas. Les autres seront peut-être indifférents, et alors ?
Relisez les commentaires entourant votre texte, et soyez convaincu que vous feriez plaisir à beaucoup de monde en publiant le livre.
A Noël ou au Jour de l'An, faites boire un bon canon à votre timidité !

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Rire !!! Champagne
·
Image de Corinei
Corinei · il y a
très beau texte mes voix 5
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Corinei pour votre soutien
je vais vous lire aussi.

·
Image de Alyssa Osmt
Alyssa Osmt · il y a
Bonne lecture, claire et concise, très agréable. BRAVO!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Alyssa.
Très heureux de t'avoir plu. A bientôt sur d'autres textes.

·
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
Un texte passionnant jusqu'au bout . Bravo !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Luce,
A bientôt sur nos mots.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Luce
A bientot sur nos mots.....

·
Image de Alain Ricoeur
Alain Ricoeur · il y a
Je revote pour cette œuvre sans hésité, bravo Pascal , continue comme ça , tu as pris le bon chemin qui mènera à la victoire ……..
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci de ton soutien.
A bientot mon ami.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Alain
La victoire est secondaire par rapport au plaisir apporté aux lecteur.

·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Merci Pascal d'être passé sur ma page et surtout pour votre invitation. J'ai eu le plaisir de vous découvrir, et d'apprécier votre écriture à travers un texte fort prenant.
C'est avec plaisir que j'accorde 5***** à cet écrit de qualité.
Julien.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Julien pour votre soutien. Au delà du concours, cela m'encourage à continuer d'écriture.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
A (re)voté !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
je suis nouveau sur ce site, j'avoue que ""jouer le jeu"" prend beaucoup de temps. Lire et être lu est chronophage.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
C'est bien pour cela que je commence à fatiguer un peu !!! ;-) En tout cas, vous démarrez en fanfare, bravo !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Vous trouvez ? Je n'ai aucun retour particulier. Du fin fond de ma Normandie; je n'ai pas trop de vision global.
Mais bon... On verra bien et le principal n'est pas le résultat, mais d'être lu et apprécié.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
j'ai quelques auteurs(es) que je mets en mémoire sur mon logiciel.... vous en êtes.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Abonné désormais je vous suis. j'aime votre plume.
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Merci, Pascal. Je pense proposer moins de textes pendant quelque temps, mais n'hésitez pas à lire les anciens, si vous en avez le temps et l'envie…
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre soutien.
Le principal est que ce texte vous ait plu.

·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Rassurez-vous, je ne commente qu'une fois, en général, mais je ne donne 5 voix qu'aux textes que j'ai vraiment aimés !
·
Image de Arno
Arno · il y a
Mes voix pour mes souvenirs...de pension et de tension. Merci Pascal.
Arno

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Pardon Arnaud, je veins de voir que vous aviez déjà lu cette nouvelle.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
J'ai la chance d'avoir une autres nouvelle en concours.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1
L'apprécierez -vous ?
Amicalement

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Arno. A bientôt sur nos mots......
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci François pour votre commentaire sympathique.
Je remercie par là même Johanna, de son soutien.

·
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Une histoire forte sur un enfant placé d'orphelinats en familles d'accueil que je suis ravi de découvrir. Merci à vous pour l'avoir écrite et merci à Johanna pour me l'avoir fait découvrir.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre soutien . Deux autres nouvelle sont en concours. Peut - être les apprécierez-vous ?
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15
A bientôt.

·
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
J'irai volontiers vous lire. Moi aussi, j'ai un texte à vous proposer :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/chanter-c-est-respirer
Bonne soirée

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
je vais voir
·
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Pascal, je découvre votre texte et il m'a beaucoup touché. Je n'ai pas vraiment connu cela étant enfant, mais j'a fait des séjours dans établissements tenus par des bonnes sœurs, souvent très dures, et les liens que j'avais créé avec les autres enfants nous avaient permis de nous soutenir mutuellement. Tout mon soutien et bonne chance pour la finale et l'écriture de votre roman. Jacques.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jacques pour votre commentaire
L’orphelinat Saint Michel de Fécamp était un établissement de la DDASS. Pas de bonnes sœurs. La directrice était sévère, il le fallait, mais d’une extrême justesse. Jamais de violence, mais nous devions nous tenir droits. « Lever le menton ! » aimait-elle répéter. Ce n’est que bien plus tard, que je compris pourquoi.

·
Image de Eliza
Eliza · il y a
Très belle histoire, toute simple, très visuelle et empreinte de nostalgie. *****
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Eliza. Content que vous aimiez.
·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Je découvre ce texte ainsi que vous d'ailleurs.
Sa lecture m'a profondément touchée parce comme vous le prouvez si bien le bonheur peut se trouver aussi là où l'on ne l'y attend pas.
Loïs est très attachant.
J'apprécie aussi la sobriété convaincante de votre écriture et dès que j'en aurai le loisir, j'irai chercher vos autres textes.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Claire.
Un soutien que j'apprécie.

·
Image de MorganneL
MorganneL · il y a
merci claire d'être venu depuis FB avoue que cela en a valu le coup j'adore ce texte...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci morgane
·
Image de Felix CULPA
Felix CULPA · il y a
Un monde d'enfants enchevêtré dans un monde d'adultes, la présence naît de cette absence, de cet orphelinat, carrefour de tous les destins.
Monsieur, en vous lisant je vois un film en noir et blanc, je revois mon enfance. Vous avez une belle et authentique vision de la vie. Je vous donne mes trois voix.
Je vous remercie d'encourager ma première participation à un concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-droits-de-lame

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
** correction** ""Il est inscrit dans le cadre...**
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Cher Felix. Votre commentaire précis me touche. Ce texte est extrait d’un roman que j’écris. Il ne représente qu’un paragraphe « flash-back » sur la vie du personnage, permettant de comprendre son attitude actuelle. Elle est inscrite dans le cadre du roman dont Loïs est l’un des personnages principaux. Ce roman n’est qu'une fiction, mais ce flashback est un clin autobiographique.
Je vais prendre le temps de vous lire.

·
Image de Maud
Maud · il y a
Beau témoignage
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Maud pour votre soutien
·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
C'est donner bien de l'importance à mon vote qui n'en mérite pas tant. .Mais j'ai aimé une fois alors allons y pour deux.je vous souhaite bonne route. Si vous rencontrez ma petite page blanche. .consolez la. Je sais qu'elle est déçue. ...Mais c'est le jeu. Allez y ! Bon courage.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Je vous ai lu. et répondu.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Je vais vous lire Musicamot. et vous commenter
Merci de votre soutien.

·
Image de MorganneL
MorganneL · il y a
chouette tu es deuxième j'adore tellement ton texte que je vais le mettre sur ma page FB on ne sait jamais quelque place à progresser bonne chance...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Morgane. Je suis touché par ton initiative.
A bientôt.

·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Deux croix violettes.
Bravo pour ce beau texte qui dit un peu de l'enfance avec une infinie délicatesse.
Merci Pascal

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Sourire. Je possède toujours une paire de chaussettes avec ces deux croix violette cousues par Amapola, il y 52 ans
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
C'est vrai ? Oh il faudra me raconter cela, c'est trop précieux. Dites moi encore
·
Image de Rellum59
Rellum59 · il y a
A revoté ! bonne chance !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Rellum
Je vais vous lire.

·
Image de Marie
Marie · il y a
Un beau texte prenant.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Marie, pour votre soutien.
A l'occasion dites moi ce que vous pensez de "" A cœur ouvert".

·
Image de Edgar
Edgar · il y a
Salut d'Edgar
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour ton soutien. A très bientôt JFT
·
Image de Fabrice Bessard Duparc
Fabrice Bessard Duparc · il y a
une belle histoire. 3 voix
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Fabrice pour ce soutien
A bientôt

·
Image de Domi Roca
Domi Roca · il y a
BEau texte histoire de vie. Avec Fécamp où j'aime vagabonder parfois et...la Micheline qui me rappelle mon texte, mes voix cher monsieur
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour ce commentaire je vais vous lire.
A bientôt...

·
Image de David Dupouy
David Dupouy · il y a
Mes 5 voix
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Il est très beau votre texte, merci pour l’invitation et je renouvelle très volontiers mes voix lors de cette seconde lecture pour me remémorer une histoire bien joliment mélancolique.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Fred.
Votre commentaire est encourageant.

·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Un long et beau texte. " Les choristes " ne sont pas loin, avec ou sans chanson ... MERCI pour cette invitation.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Miraje pour votre commentaire qui me touche.
Oui j'avoue que le jour ou je suis allé voir les Choristes, mes mains ont tremblé et mes yeux ont brillé.
Vous le savez sûrement, l’écrivain ne fait que des allers-retours entre l’imaginaire et son réel.
Un peu de réel avec mon texte "a cœur ouvert" en course pour DUD ?

·
Image de Alexienne Duplessis
Alexienne Duplessis · il y a
Une histoire émouvante que je soutiens avec plaisir ;)*****
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pour votre soutien
Je vais vous lire.
A bientôt sur nos mots.

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Soutien renouvelé...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Joëlle
A bientôt sur nos mots

·
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Re- soutenu. .. Et au plaisir de vous relire sur ma page. ..

https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eventail-ouvert

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Je vais vous lire
·
Image de Nicolas Canon
Nicolas Canon · il y a
Je renouvelle mon vote encore bravo
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Nico
A très vite...

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Très belle histoire racontée avec une émotion contenue et une authentique perception des êtres et des choses . bonne finale à vous .
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Ginette pour votre soutien.
·
Image de San-Pat
San-Pat · il y a
Confirme, bravo et bonne chance.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci San-Pat
·
Image de Laurence Bourgeois
Laurence Bourgeois · il y a
Bonsoir Pascal, je vote pour ce texte plein de tendresse... Belle soirée, Laurence
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre soutien. Je vous souhaite cette belle place que vous maintenez.
Je vous invite lire mes deux autres nouvelles en concours. Je me permets de vous demander votre avis sur le fond.
A travers de deux contes gentillets il s’agit d'un véritable cri d'alarme. Au delà des voix, votre avis m'importe.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15
Bonne semaine.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Laurence,
Vous lisant régulièrement, votre soutien me touche

·
Image de Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
Belle restitution de l'atmosphère des internats. Bonne finale.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
J'ai vécu ces instants. Sourire. retranscription.
merci pour votre soutien.

·
Image de Charles Duttine
Charles Duttine · il y a
Idem pour moi ...
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Je vous souhaite la réussite que votre texte mérite.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jarrié.
Je découvre Short édition
Je suis sincèrement touché.

·
Image de MorganneL
MorganneL · il y a
elle était trop belle pour ne pas avoir été sélectionnée, donc c'est avec plaisir que je revote et vous dit bonne chance.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Morgane
A très vite pour d'autres échanges sur le fond de nos textes.

·
Image de MorganneL
MorganneL · il y a
je ne sais pas pourquoi j'ai mis deux poèmes ils sont suspendu dans l'espace..
je t'ai amené Claire Doré qui écrit divinement bien et qui a voté pour toi, mes contacts sont endormis lol

·
Image de MorganneL
MorganneL · il y a
tu peux me tutoyer à bientôt..
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Morgane
A bientôt

·
Image de françoise
françoise · il y a
une belle histoire émouvante. Nous avons hâte de lire la suite et te souhaitons de tout coeur d'être publié.
Amitiés
Françoise Guy

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre soutien
A très bientôt

·
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
RE avec plaisir et bonne chance !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jcjr
·
Image de Jean-Claude
Jean-Claude · il y a
Les souvenirs résistent d'autant mieux à l'usure du temps qu' ils sont entretenus et sauvegardés par la mémoire affective...!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jean-Claude
·
Image de esyram
esyram · il y a
bravo et bonne continuation !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
A bientôt Esyram
·
Image de Aliénor Oval
Aliénor Oval · il y a
Bravo pour la finale! :)
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Meci Aliénor
·
Image de judith
judith · il y a
Félicitations Judith
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Judith pour ton soutien...
·
Image de Arpege
Arpege · il y a
Bravo et bonne chance pour la suite
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Arpège
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Félicitations. Soutien renouvelé.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Je vous remercie Patrick pour votre soutien
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je récidive ! +5
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jean
A bientôt

·
Image de Françoise Gourdon
Françoise Gourdon · il y a
bonne continuation.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Françoise
·
Image de Evadailleurs
Evadailleurs · il y a
Un texte attachant...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Vous lisant , votre commentaire me touche
·
Image de Rachid Hamdi
Rachid Hamdi · il y a
Bonne chance avec mes félécitations , cordialement à vous Rachid
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Rachid
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Bonne chance à vous
·
Image de Christian Pluche
Image de Fabienne Pigionanti
Fabienne Pigionanti · il y a
Bonne finale, mes 5 voix
·
Image de Charlotte Talon
Charlotte Talon · il y a
Bonne chance pour cette finale
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Bonne chance à vous.
·
Image de RAC
RAC · il y a
C'est émouvant, on y croit, bravo !
·
Image de Brigitte Bellac
Brigitte Bellac · il y a
Une histoire toujours aussi attachante et émouvante.... Toutes mes voix....
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Voilà ..je suis revenue ..bravo et belle chance à vous ...
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Je revote je vs attend sur mon Lapin Brun également en finale merci bonne chance
·
Image de JFL
JFL · il y a
Encouragements marins en attendant le départ des cargos de Fécamp
·
Image de MCV
MCV · il y a
Bis!
·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Je revote avec plaisir (allez, Mme Limare, vous pouvez voter, vous aussi !)
·
Image de Gaia
Gaia · il y a
À quand le Goncourt ? Suis ta bonne étoile
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Bonne finale !
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
J'avais vraiment aimé ce bonheur des choses imparfaites. Contente de votre place en finale. Toutes mes voix pour la suite. Bonne chance !
·
Image de Champolion
Champolion · il y a
Bonne chance Pascal
.Mes voix

·
Image de Claire Bouchet
Claire Bouchet · il y a
Je suis tellement ravie de vous savoir en finale Pascal. C'est amplement mérité. Bonne chance.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre soutien et que je vous ai fait plaisir avec cette nouvelle.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Bravo pour cette finale, Pascal et bonne chance. Mon soutien, à nouveau :o)
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pour votre soutien. il me fait plaisir.
Je vous invite à lire
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15
A bientôt.

·
Image de CassiopéeM
CassiopéeM · il y a
*** Peux pas plus... :-(
Mais le cœur y est... ;-)
WM

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci CassiopéeM pour ton soutien
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette FINALE, Pascal ! Je réitère mes voix.
“Grappes de Raisins” est également en finale. Merci d’avance !

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
je vous soutien bien entendu
·
Image de Mady
Mady · il y a
De nouveau mon soutien et mes votes.
Le mot de Cambronne pour cette finale !

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci MAdy
Cambrone ! merci

·
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Votes confirmés...
·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Mes votes, et je croise les doigts pour vous.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Chantal pour votre soutien
·
Image de Chantal Noel
Image de Marsile Rincedalle
Marsile Rincedalle · il y a
Bonne chance pour la finale, Pascal. Vote renouvelé :-)
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Marsile
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
bravo pour cette jolie place en finale !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Doria
·
Image de Guy Pavailler
Guy Pavailler · il y a
Bonne chance pour la finale !!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Guy.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Bravo et mon revote, Pascal!
Je suis en finale avec la fourchette d'or et avec les noces de Linette...

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Pour vous lire et être abonné, je ne peux que vous soutenir.
Bonne finale
Amicalement

·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
mon soutien à +5 , bravo , Pascal !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Zouzou.
·
Image de JACB
JACB · il y a
De nouveau mon soutien Pascal, beaucoup d'empathie pour l'histoire de ce petit garçon.!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci JACB
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Sur un sujet bien difficile au départ, vous nous démontrez que le bonheur se cache là où on ne l'attend guère et que l'orphelinat est un bon démarrage, voir un bon souvenir, dans la vie pour Loïs (pour une fois il n'est pas décrit avec brimades et punitions). Avec pudeur, simplicité des mots, élégance des descriptions vous nous faites passer l' émotion. C'est vrai que j'attendais une suite, mais je comprends mieux si cet extrait est issu d'un futur d'un roman . Voici mes 4 voix
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Maris Françoise pour votre soutien.
Votre commentaire me touche d'autant plus plus que je suis allé lire "Le lapin brun" et "L'appel des sirènes".

·
Image de Debbie
Debbie · il y a
Tout en subtilité et sensibilité. On ressent parfaitement l’émotion de ce petit garçon. A l’approche de Noël on ne peut être que reconnaissant d’avoir une famille... bravo Pascal
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Debbie pour ton soutien et ton vote.
A très bientôt

·
Image de Luc Michel
Luc Michel · il y a
Un bien beau récit où se mêle nostalgie et de beaux sentiments, au sens noble du terme; une écriture fluide et agréable, vous avez mes votes !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre commentaire et votre soutien.
·
Image de Jean-Claude
Jean-Claude · il y a
On sent du vécu...! Dans la vie ce sont les rencontres qui comptent vraiment, les circonstances ne sont que des décors. Après tout l'important est le cheminement car le début et la fin sont connus de chacun et conditionnent toute existence. Jean-claude
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jean-Claude pour votre commentaire précis.
A bientôt

·
Image de MorganneL
MorganneL · il y a
et bien quelle imagination, et qu'est ce qu'elle était belle cette histoire qui est arrivés à plusieurs... hélas.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Morganne
Votre commentaire me touche.
A bientôt.

·
Image de Laorencia
Laorencia · il y a
Un beau moment de lecture pour lequel je vous remercie et vous donne mes voix. Traverser la vie de Loïs, partager ses douleurs d'enfant sur fond de belles humanités de bon matin c'était bien !
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Laorencia,
Je vous remercie pour votre soutien.
Je vous suis et vous lis désormais.
A bientôt sur nos mots.

·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Ce petit Loïs, auquel on s'attache très vite, a eu de la chance dans son malheur, car j'ai bien peur que peu d'établissements de ce genre aient offert de tels moments de félicité à leurs pensionnaires… Toutes mes voix, donc, à ce texte sensible, joliment écrit.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Et pourtant il en existait au moins un, je peux vous l'assurer, Sourire !
merci pour votre soutien.
A très bientôt sur nos mots......

·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Oui, j'ai cru sentir l'empreinte du vécu… :-)
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Ce texte est extrait d’un roman que j’écris. Il ne représente qu’un paragraphe « flash-back » sur la vie du personnage, permettant de comprendre son attitude actuelle. Elle est inscrite dans le cadre du roman dont Loïs est l’un des personnages principaux. Ce roman n’est que fiction, mais vous le savez sûrement, l’écrivain ne fait que des allers-retours entre l’imaginaire et son réel. Là, je vous laisse deviner de quelle partie est accrochée cette nouvelle.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un agréable moment de lecture sur un sujet difficile mais fort bien traité. Bravo Pascal ! +5
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jean pour votre soutien.
Je vous lis régulièrement et votre commentaire revêt une importance particulière.
A bientôt sur nos mots.

·
Image de Rachid Hamdi
Rachid Hamdi · il y a
Un excellent texte , bravo , je vote 5 pts , bonne continuationet bon finaliste , cordialement RACHID
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Rachid pour vos encouragements.
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Un thème de lecture que je n'avais pas croisé depuis pas mal de temps. Un bon texte.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Patrick. Ce thème me tenait à cœur. Autobiographique, il est un extrait du roman que j'écris. C'est un flash back sur la vie du personnage principal qu lui, est totalement imaginaire.
merci pour votre soutien.

·
Image de JiJinou
JiJinou · il y a
Un sujet maintes fois traité certes...mais, votre empathie pour vos personnages (principaux et secondaires...Ama m'a particulièrement plu) se ressent à chaque mot et l'ambiance de cet orphelinat est très bien retranscrite. Mes voix Pascal.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jijinou.
Votre commentaire me touche.
Cette Amapola je l'ai connue bien sûr. Elle avait dans la voix et dans son regard, l'amour que tous ces petits bonhommes réclamaient, à savoir, non pas la pitié, mais juste un peu d'empathie.

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Une belle histoire, un joli partage. On suit le petit Loïs dans sa vie à l'orphelinat et les mots simples servent à merveille ce récit touchant.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Isabelle pour votre commentaire. Il me touche.
Je voulais montrer, vu par l’œil de ce petit Loïs, que l'on être heureux même lorsque la vie est difficile.
Ce qui n'interdit en rien la révolte et la réaction.

·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Et vous avez raison : oui, on peut être heureux même si l'on a une vie difficile ;o)
·
Image de Magalune
Magalune · il y a
Le sujet n'est pas gai et pourtant il se dégage beaucoup de douceur de ce texte que j'ai parcouru avec grand plaisir.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Magalune pour votre commentaire. C'est bien l'objet du titre. Le bonheur se cache parfois insidieusement. Il faut le vivre à l'instant présent ne jamais postuler sur un bonheur hypothétique.
·
Image de Pierrotdu84
Pierrotdu84 · il y a
Bien tourné... même si ça manque un peu de rêve.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Pierrot.
Je sais votre critique constructive. J'en prends bonnes notes.

·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Ca me rappelle les "chiche-capon" ;-)
Très beau texte.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Les disparus de Saint Agil ... Sourire.
J'avoue que les soirées au dortoir ressemblaient aux leurs.
M

·
Image de Alain Lonzela
Alain Lonzela · il y a
Donc une excellente référence ;-)
En tout cas, bravo pour cet excellent texte, on y "sent" l'atmosphère... et bien évidemment, si c'est du vécu ... Bravo

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre soutien et votre commentaire, qui prend d'autant plus d'importance car je viens de vous lire. (le respect se perd).
Je vous invite lire deux autres texte qui sont en concours aussi
(https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/rendez-vous-manque-16)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-coeur-ouvert-15

·
Image de Pearl
Pearl · il y a
toute en émotion retenue et délicatement écrite, jolie plume!
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Pearl pour ton soutien sur mes deux écrits. Cela me fait plaisir de te voir ici. C'est une maison d'édition qui offre une lecture de nouvelles très nombreuses.
Si tu as un peu de temps, je t'invite à lire une nouvelle qui vient d'être sélectionnée pour le concours dont le thème est, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
Amitiés
Pascal

·
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Magnifique récit qui sent l' expérience vécue et qui mérite mes *****voix. On aimerait lire la suite.
·
Image de Thara
Thara · il y a
Merci de nous avoir offert cette belle lecture...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Thara pour votre soutien.
Je vous invite à lire https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1
A bientôt sur nos mots.

·
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Une histoire bien écrite, une ambiance d'orphelinat bien retranscrite. Des mots touchants :)
·
Image de Laurence Bourgeois
Laurence Bourgeois · il y a
Merci de m’avoir invitée à lire votre nouvelle. Mes voix : enlevé, plein d’emotion, j’ai été tenue en haleine tout au long au texte. Merci et à bientôt pour de nouvelles œuvres ! Laurence
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Laurence. Je suis content que cela déclenche des émotions.
Je me souviens avoir lu "la piscine" .. des émotions aussi...

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Un histoire touchante et bien écrite: que demander de plus ? mes compliments.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Paul pour votre commentaire sympatique.
·
Image de CassiopéeM
CassiopéeM · il y a
Loïs ne peut être devenu qu'un homme attentif aux autres et tendre, avec sans doute encore par moments , les poings serrés au fond de ses poches lui permettant de résister à l'adversité quand elle se présente...
À bientôt... WM

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Metci Cassiopee pour votre commentaire.
Ses poings s ouvrent dans ses poches.

·
Image de Bruno Resse
Bruno Resse · il y a
On plonge rapidement dans cette atmosphère à mi chemin entre mélancolie et espérance. L'ambiance de Fécamp, pour qui connait cette ville, est omniprésente. Bravo et bonne chance
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour ton soutien
A bientôt

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci PasVal93
·
Image de PasVal93
PasVal93 · il y a
Un texte plein de sensibilité.
Une belle écriture. Je vote.

·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Une chronique d'époque mais qui est bien plus que cela : elle évoque à merveille les petits moments de découverte et même de bonheur d'un petit LoÏs à l'orphelinat, et ce jusqu'à sa prise en charge, à la fin, par ceux qui deviendront ses parents adoptifs. On s'identifie au personnage principal et à ses étonnements et ses moments de camaraderies. Loin d'être un récit misérabiliste malgré le côté âpre du sujet, cette nouvelle se lit avec plaisir. Bienvenue sur le site de Short Edition et + 5.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Sylvie pour votre lecture précise de ma nouvelle et de votre soutien. Quel plaisir que de faire plaisir ! Voilà mon seul but.
Inscrit sur ce site depuis un mois à la suite à la promotion faite sur France Info, et encouragé par mes proches, je suis agréablement surpris pour toutes ces lectures.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un récit sensible, d’une écriture fluide, où l’on suit Loïs lors de son changement de vie radical. Un cadre décrit avec finesse et un luxe de détails (parfois longuement) pour nous permettre de nous identifier au petit héros. Le style est sûr et agréable à lire ; deux petites coquilles (conjugaison) sur un long texte, ce n’est rien (long texte mais qui se lit sans ennui malgré les descriptions de lieux)
Mes votes **** et bienvenue sur Short Édition ce site convivial de partage.
Joli titre, également !

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Fred pour votre lecture approfondie et votre soutien.
Surtout dites-moi où ce trouve les coquilles que je corrige l original.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je vous les envoie en MP.
·
Image de Rachid Hamdi
Rachid Hamdi · il y a
un texte bien commenté , bravo je vote 5pts bonne chance pour le final RACHID
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Rachid de votre soutien
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un très joli titre, un récit touchant, émouvant, émaillé de pointes d’humour qui nous conte l’arrivée de Loïs, un jeune garçon ballotté par la vie, un cœur orphelin, orphelin de ses deux parents, un garçonnet curieux, discret sur son passé, un enfant au grand cœur qui prend rapidement ses marques, ses repères, s’adapte aisément au règlement intérieur de l’établissement, se lie facilement d’amitié avec les autres résidents de l’orphelinat. Lequel résonne de l’écho des voix, des jeux de mots, des plaisanteries, des moments joyeux, des rires étouffés, des sourires complices, des moments studieux, du silence du dortoir, du réfectoire, des instants prégnants passés dans la maison du bonheur sous le regard bienveillant de Ama, la compagnie de Jean-François, son ami.

Et file le temps et défilent les mois, les saisons, le séjour déjà touche à sa fin, c’est le jour du départ, le moment de l’adieu qui se fait le cœur lourd et serré, c’est le début d’une autre histoire en souhaitant tout le bonheur du monde au petit Lois dans sa nouvelle famille d’adoption. Un récit bien trop court, une suite à venir peut-être... une histoire que j’ai bue d’un trait, une Nouvelle emplie de tendresse, de chaleur, empreinte de douceur qui porte bien son nom, nous conte les petits et grands bonheurs des choses de la vie, de l’impermanence des choses et des gens. Que cette fleur de coquelicot vous porte bonheur.
Merci Pascal pour votre invitation, je ne saurais que trop vous recommander la lecture d’une Nouvelle (lauréate) qui je pense devrait vous plaire, un texte ancien (2 ans environ) d’un auteur qui ne vient plus sur SE et dont voici le lien : https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/mon-chateau

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Bien ! Je dois vous répondre en prenant le temps nécessaire.
Tout d’abord, je vous remercie pour votre proposition de lecture. Je suis allé lire ce texte préconisé. Non seulement, comme vous le pensiez, il m’a plu, mais j’ai été troublé. Je l’ai écrit à son auteur qui m’écrira peut-être.
L’analyse que vous avez faite de ma nouvelle est précise et complète. Elle est la preuve d’une lecture approfondie, dont je vous remercie encore. Ce texte est extrait d’un roman que j’écris. Il ne représente qu’un paragraphe « flash-back » sur la vie du personnage, permettant de comprendre son attitude actuelle. Bien sûr, il y a une suite, mais elle est inscrite dans le cadre du roman dont Loïs est l’un des personnages principaux. Ce roman n’est que fiction, mais vous le savez sûrement, l’écrivain ne fait que des allers-retours entre l’imaginaire et son réel. Là, je vous laisse deviner de quelle partie est accrochée cette nouvelle.
Je vais vous lire et vous suivre.
Pascal

·
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Malgré les coups durs que la vie inflige, le bonheur parvient quelques fois à prendre le dessus. Vous le démontrez fort bien.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre commentaire...
·
Image de Mamiechat
Mamiechat · il y a
Texte poignant ou la sensibilité à fleur de peau filtre à travers les mots justes, les images poignantes, j'ai beaucoup aimé.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci MamieChat pour votre commentaire délicieux.
Peut-être aimerez-vous ma petit poésie en prose.
(https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/rendez-vous-manque-16)

·
Image de MCV
MCV · il y a
Quel beau titre pour un récit que l'on sent autobiographique. La narration est simple et sans effet recherché. Et la fin, lapidaire, nous rend tristes.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci MCV pour votre commentaire. Une certaine autobiographie, un peu romancée.
Abonné désormais, je vous suis désormais et vous lis.
Amicalement

·
Image de MCV
MCV · il y a
Merci, c'est gentil de vous être abonné! J'aime bien les échanges.
·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Je découvre un beau récit ..une histoire d'enfance en puzzle un coeur promené des émotions qui se soulèvent et des mots pour le dire avec une pudeur simple et élégante ...j'ai beaucoup aimé ... et mes minutes se sont posées avec plaisir sur votre texte ...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Brocéliande
Abonné, désormais je vous suis

·
Image de Brocéliande
Brocéliande · il y a
Super ..idem pour moi ..à vite alors et belle soirée !
·
Image de Yann Lebitoux
Yann Lebitoux · il y a
Ça donne envie de lire le roman.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Yann pour ton soutien
Tu seras parmi mes lecteurs premiers.

·
Image de Yann Lebitoux
Yann Lebitoux · il y a
Cool ! Je trouve ça bien écrit et on prend du plaisir à te lire. De plus on a l'impression d'en apprendre plus sur toi.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Mais oui j'ai été ce petit Loïs
·
Image de Yann Lebitoux
Yann Lebitoux · il y a
Je m'en doutais. D'où l'envie de te lire.
·
Image de Pixie Dust
Pixie Dust · il y a
Superbe, continuer
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Pixie
pour votre soutien. je prends bonne note de votre conseil, Sourire

·
Image de Sita Dubuis
Sita Dubuis · il y a
Félicitations Pascal pour cette nouvelle.
Bon courage pour la suite !

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Peut être as tu oublié de valider ton vote en cliquant sur ta voix juste en bas du texte
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Sita pour ton commentaire qui me touche.
Je mets d'autres nouvelles chez cet éditeur.

·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une histoire pleine d'émotion et de pudeur .
Peut-être serez vous touché par mes textes en publication et en compétition sur ma page . Merci beaucoup .

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Ginette,
Merci pour votre lecture. Je vais vous lire aussi bien entendu.

·
Image de Dani Didi
Dani Didi · il y a
Trés bon texte,
belle histoire.

Bravo.

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pour ton soutien
mais n'oublie pas de cliquer sur ok pour sur ton vote.
tu peux aussi voter pour
(https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/rendez-vous-manque-16)
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lumiere-29

·
Image de Philippe Clavel
Philippe Clavel · il y a
ce texte est très bien écrit (ce qui n'est si fréquent sur ce site) et se lit facilement, avec plaisir.. A la fin de ma lecture, je me suis toutefois demandé, s'il s'agissait juste d'uen anecdote ou plutôt d'une histoire vécue, voire d'un chapitre extrait d'un roman plus vaste...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Philippe,
Effectivement, ce texte est extrait du roman que j’écris actuellement. Il s’agit d’un flash-back du personnage principal permettant de comprendre son caractère.
Vous savez comme moi que, lorsque l’on écrit, nous faisons des allers-retours entre l’imaginaire et la réalité. Pour le coup, ce passage n’est pas une anecdote. Mon rêve dissimulé serait de retrouver ce Jean-François ou ce Pierre Capron.
Merci pour votre soutien.

·
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Triste fin...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Pas si triste car Lois a trouvé une famille d’accueil après son passage à l'Orphlinat.
Merci pour votre lecture et votre soutien.

·
Image de Sandi Dard
Sandi Dard · il y a
Mais pour le devenir de cet orphelinat. ..
·
Image de Jean Pascal Frebault
Jean Pascal Frebault · il y a
un retour attendri sur des années passées dans des services éducatifs, avec beaucoup de poêsie et un sentiment de "pourvu que..."
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Jean-Pascal pour ton soutien actif.
A l'occasion tu peux lire les deux autres textes que j'ai déposés
(https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/rendez-vous-manque-16)
et

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lumiere-29

·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Jean-Pascal
n'oublie pas de cliquer sur ok pour le vote.

·
Image de Edgar
Edgar · il y a
J'ai retrouvé quelques souvenirs de mes séjours en pension, merci
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Cela me touche quand mes lecteurs sont touchés.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Edgard pour votre lecture et votre commentaire.
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Le bonheur n'attend pas d'être parfait...
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Heureusement n'est pas ! Sinon, je ne serais jamais heureux..
Merci pour votre lecture.
Pascal

·
Image de Rellum59
Rellum59 · il y a
A voté , de manière imparfaite , mais a voté quand même !
·