L'anniversaire

il y a
5 min
10
lectures
3
Elle se réveilla et laissa divaguer ses pensées. Très vite, elle se souvint que ce jour-là était un jour spécial. C'était le jour de son anniversaire. Mentalement, elle commença à hiérarchiser les différentes tâches qu'elle devait accomplir pour accueillir ses amis. Cette année, elle avait opté pour une garden party. Certes, elle n'avait pas attendu le dernier jour pour tout préparer. Ces dernières années, elle avait beaucoup appris de l'art de la réception! Lundi, elle avait préparé des mini-quiches courgettes-chèvre, mardi, des mini-pizzas, mercredi des mini gougères, tout cela, bien sûr préparés maison. Même si elle proposait un déjeuner partage, elle avait toujours peur qu'il n'y ait pas assez. Elle sourit car, dans sa tête, elle venait de faire un lapsus....en se disant qu'elle avait toujours peur de manquer!
Tous les petits fours étaient soigneusement alignés dans le tiroir du congélateur et ne demanderaient que quelques minutes au four avant d'être servis. La veille, elle avait préparé la table, dans un joli ton champêtre, qui allait s'harmoniser avec la nature de son jardin. Tout était prêt, sous contrôle.
Et, ce matin, il ne lui restait plus que quelques toasts à tartiner et le punch à réaliser. Elle ne stresserait pas!
Elle se leva et appuya sur l'interrupteur d'ouverture automatique de son rideau. Tel au théâtre, le rideau se levait sur la scène de sa fête. Le cadre annonçait une belle histoire. Le jardin baignait dans la lumière des rayons de soleils qui déjà annonçaient des températures agréables, les oiseaux gazouillaient et volaient heureux de branche en branche des frangipaniers, toutes ses fleurs du déserts apportaient une touche rosée à la verdure du jardin et les hibiscus offraient trois magnifiques fleurs rouges épanouies. A cette vue, elle se sentit le cœur d'une princesse qui se réveille dans un décor d'un Walt Disney! Elle aurait pu chanter mais elle n'avait pas ce don! Elle alluma la radio et, sur un air enjoué, elle effectua quelques pas de danse et virevolta sur elle-même. Cette journée s'annonçait vraiment merveilleuse!
Elle remercia les oiseaux pour leur gaieté, les hibiscus pour s'être ouverts exactement ce jour-là et toutes ses plantes qui lui procuraient tellement de bien être.
Elle consulta son compte Twitter. La Nouvelle Calédonie lançait le ton par un message très matinal dû probablement au décalage horaire. Elle sourit à la lecture du message, et, du deuxième qui venait de tomber et, remercia les filles du bout du monde pour leurs belles pensées.
Ses fils, eux aussi matinaux, lui envoyèrent un message de Corse. Elle se souvint de la perfection de ses petits déjeuners au pied des calanques de Piana. Elle ressentait le soleil ardent de ces deux endroits qu'elle avait un jour visités et, cela lui fit chaud au cœur. Décidément, cette journée s'annonçait chaleureuse!
Alors qu'elle commençait à s'affairer dans la cuisine, elle se remémora que cette journée-là n'avait pas toujours été aussi merveilleuse, aussi chaleureuse. Tout comme la St Sylvestre, ces journées clignotaient comme un warning sur le calendrier et la perturbaient.....cette obligation d'être heureuse à un moment précis était tout simplement, de façon contradictoire, une source de mal-être,. Prendre une année de plus n'était pas facile..... d'où, l'effet escompté inverse : déprime, remise en question, solitude, tristesse, colère.... Un cocktail explosif d'émotions qui, sans aucun doute, sabote tout espoir de sérénité et de gaîté!
Tout avait changé le jour où elle avait décidé qu'elle ne subirait plus ces journées, qu'elle en prendrait le contrôle, qu'elle les emplirait de joie avant même qu'elles puissent s'imprégner de tristesse. Le déclic se fit à l'approche de ses 40 ans. Il était hors de question que ce chiffre parfait, pair et rond la fisse souffrir. Elle s'était documentée, avait beaucoup échangé avec ses proches et amis et, pour ses quarante ans, elle invita quarante personnes, loua une salle qu'elle décora, organisa un couchage sur place, prépara des plats, commanda les desserts, réserva un DJ etc.... tout toute seule? Eh, bien non, elle réalisa qu'elle n'était pas seule à orchestrer ce beau projet, car, chacun à sa façon, y participa, collabora.
Tout s'était déroulé sans anicroche, tout comme les notes se lisent sur une partition de musique, les minutes, les heures s'étaient écoulées dans la bonne humeur pour devenir une nouvelle journée à chérir, une journée qu'elle ne souhaite pas oublier et qui la réconcilie avec son anniversaire. Cette solution thérapeutique, elle l'avait adoptée et, désormais, chaque année, elle invitait un groupe d'amis et, elle cuisinait pour eux. Le menu variait, le nombre et le nom des invités aussi, mais la constance était cette satisfaction de donner de son temps et de l'amour à ces personnes qui l'entourent et dont elle apprécie la compagnie.
Il était 11h30 , tout était prêt. Les invités devaient arriver vers 13h et, il ne lui restait plus qu'à s'occupait d'elle. La matinée avait était rythmée par le bip de messages entrants et, elle prit le temps de les lire et de répondre à chacun d'eux, ils étaient très affectueux et réchauffaient un peu plus à chaque fois l'atmosphère. Cependant, il manquait une note, une sonnerie, un message, un mail qu'elle ne trouva pas... Allait-il encore oublier de lui fêter son anniversaire? Une fois, passons! L'année précédente, il venait juste de se rencontrer sur l'île et, il était rentré en métropole. Un an après, ils étaient encore ensemble ; leur relation à distance avait résisté à la faillite d'une compagnie aérienne, aux manifestations des gilets jaunes, à la grève des transports et à l'épidémie du coronavirus autant dire qu'ils s'aimaient! Ils s'étaient rapprochés, s'étaient confiés ; donc, il savait, il connaissait la date.... il ne pouvait pas l'oublier, ce n'était pas possible!
Elle monta à l'étage, satisfaite de son raisonnement infaillible, prit une douche, se maquilla et enfila une jolie robe colorée et gaie puis se parfuma de son parfum préféré 'Forget-me-not'!
Les premiers invités venaient d'arriver juste un peu avant 13 h lorsque le téléphone sonna. Elle répondit émue et le cœur léger. Elle l'écouta. En fait, non, elle l'écouta à peine ; elle ne souhaitait qu'entendre les mots magiques. Ces mots qui lui laisseraient croire qu'il ne l'oubliait pas, qu'il pensait à elle le jour de son anniversaire.
Les secondes, les minutes défilaient, de plus en plus, pesantes car, ses invités se retrouvaient livrés à eux-mêmes. Elle écourta en insistant bien sur le fait qu'elle avait des invités, beaucoup d'invités... pas de réaction. Elle lui dit cela gentiment mais, à l'intérieur, elle bouillonnait. L'année précédente, elle lui avait tendu une perche encore plus longue en lui envoyant une photographie de sa tartelette préférée avec une bougie dessus et la légende 'happy birthday to me'. Pas plus de réaction. Nous ne devons pas donner la même importance à ce jour-là, avait-elle pensé avec perplexité et, elle avait passé la journée à attendre des mots qui n'étaient jamais venus et, à fouiller de fond en comble son téléphone afin de trouver un message qui aurait peut être pu s'égarer!
Bien sûr, un an après, tout cela remontait à la surface et venait ternir un brin cette journée parfaite!
Souhaitait-elle vraiment gâcher cette fête? Non. Elle lui souhaita une bonne journée et raccrocha. Elle retrouva ses amis et le nuage gris se dissipa. La journée fut une réussite, l'alchimie entre les gens présents incroyable, les mets un régal. Elle était fière de passer le cap d'une année de plus, indemne grâce à la magie de ce jour et à la bonne humeur de ses amis.
Cependant, une fois les invités partis, la maison rangée, dans sa tête s'élaborait un plan de vengeance.... il n’appellerait plus mais, elle lança une ultime bouteille à la mer en lui envoyant quelques photos de la décoration et du gâteau d'anniversaire à 23.50, accompagnées de ces quelques mots : "Très belle journée d'anniversaire. Réveil avec chants des oiseaux et hibiscus en fleurs et, surtout, le beau soleil, pour une garden party réussie!!! Gâteau choc orange délicieux!!! Tout était parfait ou presque! Il ne manquait plus que toi!"
A 00.43, résonna enfin l'arrivée du message tant attendu : "Bon anniversaire!" mais, il était minuit passé! La vengeance serait terrible....
Elle n'avait pas longtemps à attendre pour mettre son plan en œuvre, seulement une dizaine de jours. Qu'allait-elle faire? L''ignorer totalement comme il l'avait fait, se mettre aux abonnés absents s'il essayait de la joindre, surtout ne pas lui faire de cadeau, tenir le coup, résister à l'envie de lui envoyer une carte ou bien lui faire un cadeau mais un cadeau symbolique qui porterait un message
Alors que le jour en question approchait, elle se rendait bien compte que son cœur n’adhérait pas à ses pensées et, de fil en aiguille, entre le néant et le cactus, apparut l'option de l'oranger d'appartement, un Calamondin. Il le recevrait à son domicile avec le message suivant :'Pour un amoureux de la nature, voici une merveille pour te ravir et t'aider à vieillir! Sa vue te donnera le sourire, son odeur te rappellera les senteurs de la méditerranée ; et, son goût te donnera les vitamines du souvenir..... Bon anniversaire jardinier de mon cœur! '
Satisfaite, elle valida sa commande sur internet. Peut être, un jour, le remerciera-t-elle de lui insuffler une telle inspiration.... à défaut de l'aider à souffler une bougie de plus...
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 5 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de ALYAE B.S
ALYAE B.S · il y a
Waw, très beau. J'ai énormément aimé. Je ceuille un cœur et m'abonne. Passez une bonne journée. ☺️
Image de Fabienne Luisa
Fabienne Luisa · il y a
Merci beaucoup pour ce chaleureux commentaire. Heureuse que vous ayez aimé. Votre coeur m'encourage à publier un autre texte! Bonne journée à vous aussi.
Image de ALYAE B.S
ALYAE B.S · il y a
Bonne chance Fabienne et continuez d'écrire. VOUS AVEZ DU TALENT. 👌🏻😊
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Certains n attachent pas autant d importance que d autres à ces dates d anniversaires...
Grâce à votre soutien évasion à Chamrousse est en finale du prix short paysage Isère
Merci à vous

Image de Fabienne Luisa
Fabienne Luisa · il y a
Merci Fleur pour ce premier commentaire. Je crois qu'écrire ce texte m'a aidé à me détacher de cette importance.