3
min

L'année où j'ai perdu Décembre - Chapitre 2

Image de Thom Burnet

Thom Burnet

513 lectures

23

Quelque part en France, un 24 décembre 2017

« Putain ! Putain ! Putain ! »

Il sortit son téléphone portable. « Dim. 24 Déc. » C’était quoi cette mauvaise blague ?

Il passa au crible ses textos et ses messageries en ligne. Tout s’arrêtait au 1er décembre. Sa vie numérique était, elle aussi, frappée d’amnésie. Il croisa un marchand de journaux et vit les rares unes des journaux qui annonçaient toutes, comme pour qu’il comprenne enfin, « Dimanche 24 décembre ». Il continua à arpenter la rue, hagard.

Son portable sonna. Il lut avec étonnement le nom affiché sur l’écran : « Mel ». Il connaissait bien quelques Mélanie, mais n’avait le numéro de téléphone d’aucune d’elles.

« Mélanie ?
- Ah ouais, donc tu te souviens même pas de mon prénom ? » Il reconnut l’accent du sud de la jeune femme à côté de qui il s’était réveillé.
« Ben... » Rien à dire. Il ne s’en rappelait pas.
« Tu te fouterais pas un peu de moi là ? Tu peux me le dire si tu veux plus qu’on se voit ? Mais je te rappelle quand même que c’est toi qui a insisté pour me rejoindre chez Alexandra ! Si tu voulais me plaquer, tu pouvais le faire comme un bon gros macho et pas me faire le coup de l’amnésique que personne il y croit ! »

Elle raccrocha.

Mais quel bordel ! Il utilisa la fonction GPS de son téléphone et vit qu’il était dans un quartier de la ville qu’il ne connaissait pas. En bus, il en aurait pour vingt minutes à rentrer chez lui. Il y avait un arrêt à quelques rues. Il se mit en route.

Qu’avait-il fait de ces trois semaines ? Sur quoi bossait-il ? Qui avait-il rencontré ? Il fallait qu’il appelle Julien.

Le téléphone sonna dans le vide.

« Salut, c’est Julien. Pas là. Bip. Message. » Ce n’était pas normal. Julien répondait toujours au téléphone. Un peu comme si, à force de l’avoir en permanence avec lui, il avait fusionné avec sa main. Qu’il le laisse sonner ainsi dans le vide était inattendu.

Qui pouvait-il appeler d’autre ? Un collègue ? Ses parents ?

Sa mère ! Il songea à son père qui l’avait harcelé le 1er décembre pour qu’il n’oublie pas de lui souhaiter son anniversaire le lendemain. Avait-il appelé ?

Que savaient-ils du mois écoulé ?

C’est sa mère qui décrocha après plusieurs sonneries.
« Maman, c’est Mathieu.
- Mathieu. Ah... c’est toi... » Son intonation était étrangement froide. Il laissa un temps pendant lequel il réfléchit à ce qu’il pouvait dire pour tenter d’en apprendre plus.
« Qu’est-ce que tu voulais ?
- Et... bien... je... voulais savoir... Tu te souviens quand je t’ai appelée pour ton anniversaire ?
- Oui ? » Il avait appelé. Pas de crise en vue. De quoi avaient-ils bien pu parler ?
« Tu as utilisé la lanterne que je t’ai envoyée ? » Quel rapport avec le coup de fil ? Aucun... Peu importe.
« Tu le fais exprès ?
- Exprès de quoi ? » Aïe... Il s’était passé quelque chose. Mais quoi ? Il entendit sa mère soupirer d’impatience.
« Ecoute Mathieu, je sais bien que ce que je fais te déplait mais moi au moins j’agis ! Ça ne sert à rien d’essayer de me faire changer d’avis ! Tu aurais dû mieux écouter ce que te disait Katie ! »
Que venait faire Katie là-dedans ? Si son père était monomaniaque des cadeaux et des fêtes, sa mère, elle, ne se remettait pas de sa rupture d’avec Katie. Mais le ton qu’elle employait était tellement distant.
« Je ne comprends pas ce que tu dis Maman.
- Et bien tu comprendras ce soir ! Vous comprendrez tous ! Quand vous serez en train de vous baffrer sur le dos de la planète et des pauvres qui n’ont pas le luxe de pouvoir dépenser trois mois de salaires en cadeaux inutiles et énergivores, pensez à allumer votre chère télé à écran plat cinq mille centimètres ! Tu verras ! Vous verrez tous ! » Elle raccrocha.

« Mais qu’est-ce que c’est que ce gros bordel ? » lâcha Mathieu alors que le bus arrivait.

Il y avait un peu de monde sur la route, le trajet dura un peu plus d’une demi-heure. Il aurait bien pris ce temps pour aller sur Internet et voir ce qu’il s’était passé pendant trois semaines mais son téléphone s’éteignit dès la première minute : plus de batterie. Il eut tout le loisir de fouiller méticuleusement le moindre recoin de son esprit à la recherche d’informations. Mais rien. Il découvrit de petites estafilades sur ses mains, comme s’il avait eu une activité manuelle, lui dont la boite à outils se résumait à une petite barquette pleine de clés alènes identiques fournies avec les meubles en kit.

Il marcha encore cinq minutes pour rejoindre le bas de son immeuble.

Il croisa trois personnages particuliers : de petite taille, ils étaient vêtus comme des lutins du Père Noël. « Encore des allumés ! » se dit-il. Il s’approcha du digicode lorsqu’ils vinrent se poster devant lui.

« Vous ! » dit l’un d’entre eux en le pointant du doigt.


Le lien vers le chapitre 3 est rappelé dans les commentaires ci-dessous.
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/lannee-chapitre-3

Thèmes

Image de Nouvelles
23

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Stella Stella
Stella Stella · il y a
J’adore
Je me
Pose trop de questions

·
Image de Thom Burnet
Thom Burnet · il y a
Merci !
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Bon je file au chapitre 3 directement, non sans avoir écrit que j'adore !!
·
Image de Thom Burnet
Thom Burnet · il y a
Merci !
·
Image de Cygné Xavier
Cygné Xavier · il y a
Ça y est. Me voilà à l'affût du prochain épisode comme l'année dernière !
·
Image de Thom Burnet
Thom Burnet · il y a
Le chapitre 3 est déjà en ligne, ça tombe bien ! ;-) http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/lannee-chapitre-3
·
Image de Thom Burnet
Thom Burnet · il y a
Le chapitre 3 est en ligne à cette adresse : http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/lannee-chapitre-3
·
Image de Mamgoudig
Mamgoudig · il y a
Et voilà je vais être accroc !
·
Image de Dom Dom
Dom Dom · il y a
C’est ça Thom... en même temps pour les calendriers de l’Avent avec chocolat je triche déjà
·
Image de Josette Amelineau
Josette Amelineau · il y a
Ça commence fort cette intrigue devoir attendre jusqu'à demain c est une torture
·
Image de Dom Dom
Dom Dom · il y a
C’est énervant cette attente, c’est comme les séries .... on a le droit de ne pas lire pendant 3jours pour en avoir plus ou c’est de la triche ?
·
Image de Thom Burnet
Thom Burnet · il y a
Tu peux aussi tout lire le 25 au matin, mais ça perdra le côté "calendrier de l'Avent" ! ;-)
·
Image de Josy Dubourg
Josy Dubourg · il y a
Une histoire à la "Musso" Bravo !!!!
Vivement demain

·