L'amour de la vie

il y a
1 min
21
lectures
6

Charles Dubruel grand-père, passionné de littérature et particulièrement de Maupassant  [+]

L’amour de la vie

Un sexagénaire
Patibulaire,
Prénom Silvère
Nom Barrière,
Est premier clerc
Chez un notaire
De Nanterre
Et adjoint au maire.

Avant de rejoindre sa tanière,
Rue Ampère,
Il parie sur l’outsider,
Dans la première.
Il se voit milliardaire.

Pépère,
Blazer
Entrouvert,
Sur son rocking-chair,
Il lit un best-seller,
Un thriller
Du tonnerre.

Le lampadaire
Eclaire
Son blair
-Rien à voir avec l’ex-first minister !-
C’est l’hiver.
Pieds contre le calorifère,
Il sirote un verre
De madère,
Avale quelques gougères,
S’empiffre de cubes de gruyère.

Il déblatère
Avec sa régulière,
Marie-Pierre,
Née Fallières,
Une policière
Autoritaire,
Fine cuisinière,
Qui met le couvert
Sans faire
De manière.
C’est pas miss Univers,
Mais a une paire
D’yeux bleu-vert
Du tonnerre.

Dans leur chacunière,
Ils font bonne chair
A leur manière.
Au menu d’hier :
Sole meunière
-jardinière,
Avant-hier :
Hamburger
-pommes de terre.
Ce soir : cuisses d’eider
(Ou de col-vert ?)
Et pommes en l’air.

Lui, finit un verre
De bière.
Du frigidaire,
Il sort du Sylvaner.
(Ou du Sancerre ?)
Tant pis pour les artères.
Faut pas s’en faire.

Elle, sert
Le camembert.
Au dessert,
Lui, ingère
Deux éclairs.
Et digère.

Sa bergère
Dessert.

Le père
De cette dernière
Souffre d’un cancer.
Elle ne donne pas cher
De sa vie de misère.
Elle sera l’héritière,
Et n’en fait pas mystère.

Silvère
Et Marie-Pierre
Se tapent une cuillère
De somnifère,
Se brossent les molaires
Et se rendent à l’arrière
De leur bonbonnière.
Marie-Pierre
Est la première
Dans le lit de fer
Datant de la dernière
Guerre,
(La der
Des der ?
On l’espère.)
Repos d’une guerrière
Ordinaire.
L’esprit peu clair,
Silvère
Eteint la lumière
De l’étagère
Et récite sa prière,
Un pater
Noster.

Ils rêvèrent,
La nuit entière
Qu’ils s’embrassèrent
Naguère,
Elle, en altesse altière,
Lui, en fier
Dignitaire.

En fait, se dit Marie-Pierre,
Sans en avoir l’air,
Ca devient l’enfer
Avec Silvère.
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !