L'abonnement

il y a
1 min
1 082
lectures
134
Qualifié

Toute ma vie a été bercée par la littérature, la poésie, et le théâtre. J'ai pris la plume très tôt, et bien que légère elle donna du poids à mes mots, qui devinrent des récits, des ... [+]

Image de Grand Prix - Printemps 2021
Image de Très très courts

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Je viens de m’abonner à la vie. J’ai pris un forfait de 85 ans. J’ai demandé un forfait illimité mais mon fournisseur d’accès à la vie m’a dit que ça n’était pas possible pour le moment. Ça n’existe pas encore. La biologie n’est pas suffisamment avancée.

Et puis en cas de résiliation, c’est compliqué. Ce serait impossible. Qui plus est, avec un forfait illimité, les mises à jour sont très délicates. Avec un forfait de 85 ans, je bénéficie de toutes les mises à jour : l’éducation, le destin, la reproduction. Je peux résilier quand je veux. Je peux couper ma ligne quand ça me chante.

Dans mon contrat, il est écrit qu’il n’y a qu’un seul et unique opérateur. En cas de litige, c’est à lui qu’il faut s’adresser. Aucun remboursement n’est possible, le forfait est gratuit. Si je vais au bout de mon abonnement, je pourrai transmettre ma ligne à d’autres, pour une durée égale, inférieure ou supérieure à la mienne.

Il faut savoir que plus la durée de l’abonnement est longue, moins bonne est la communication. Parfois on parle mais personne ne répond. Parfois on n’entend pas son interlocuteur, parfois il nous raccroche au nez, parfois aussi, et c’est souvent le cas avec les abonnements de cette durée, il n’y a plus d’abonnés au numéro que vous avez demandé.

La vie, c’est comme le téléphone. Elle ne tient qu’à un fil. Parfois la communication passe, parfois il y a de la friture sur la ligne, parfois vous tombez sur la messagerie, sur laquelle vous laissez un message, que peut-être personne n’écoutera, ou auquel personne n’aura envie de donner suite.
La vie, c’est comme un téléphone, quand on en a marre, que la conversation n’est plus intéressante, on peut raccrocher.

Mais ça n’est pas bien. Raccrocher au nez, ça n'est pas bien. Ça ne se fait pas. Il vaut mieux laisser parler et écouter avec politesse ce que la vie a à nous dire.
134

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !