La valse des nuages

il y a
4 min
2
lectures
0
Il fait chaud en cette fin de matinée. Pourquoi suis je partie si tard !!
Les sandales et tongs sont nombreuses devant la piscine.
J'ouvre le loquet du portillon, les cris de joie se font plus intenses et l'odeur du chlore aussi.
Bon maintenant mon jeu quotidien de la recherche d'une place pour ma serviette.
J'en déniche une contre la rambarde entourée de deux messieurs qui semblent vouloir profiter d'un instant de liberté.
Je respecte les gestes barrière il y a un mètre environ qui me sépare de chacun de mes voisins.
Je plonge dans la piscine sous le regard d'épouses qui ne semblent pas apprécier la présence d'une femme seule.
Pourquoi toujours cette suspicion !! J'ai dépassé la cinquantaine et n'ai pas envie d'aller draguer leurs maris au ventre rebondant.
Je nage ou plutôt essaie de me faufiler entre les enfants et les ballons... dur, dur .. un jeune garçon plonge subitement et me voilà toute éclaboussēe.
J'ai envie de lui dire deux mots mais je me retiens.
J'adore cette ambiance d'été, de jeux, d'insouciance.

Comme c'est loin cette periode difficile du confinement où la peur suintait de chaque particule de notre corps.
L'été, le soleil nous le font oublier.

Retour à ma serviette. Je sors mon polar de l'été et m'y plonge avec avidité. Le titre est évocateur et l'écriture plaisante.

J'adore les polars avec un bon suspense qui nous rend avide du dénouement...
Je suis toujours tentée de lire la dernière page et de connaître la fin !!
Mais je résiste encore et encore.

Quand on lit, on s'évade de notre quotidien, de nos soucis et de tout en général.
C'est mieux que la télé, je recrée dans ma tête le décor et les personnages de mon bouquin.
Je rigole parfois sous les yeux incrédules de ma fille qui ne semble pas comprendre....elle n'aime pas lire...pourquoi tu ris maman ???
La jeunesse d'aujourd'hui est désespérante parfois. !! Mais il faut vivre avec son temps... les écrans ont remplacé les livres et le papier.
Bon il y a aussi de bons côtés, lire sur une visionneuse n'est pas désagréable !!
Ça permet de gagner de la place quand on part en voyage...et aussi de regarder un film, ne soyons pas hypocrites !!

Je me recentre sur mon bouquin.

Au moment où l'assassin présumé se faufile par la fenêtre de l'appartement de mon héroïne, une voix forte se fait.
entendre
Le monsieur à côté de moi a pris un air agacé. Il se fait certainement rapeller à l'ordre, je suppose, par son épouse au téléphone. "J'arrive... le pain ..
Oui je passe à l'épicerie... l'accueil .. Pourquoi... Tu ne peux pas y aller... Ok ok j'y vais..
" Résigné, il ramasse sa serviette et pars en traînant les pieds...
Je reprends mon livre. Il est entré ou pas ?
Je ne suis plus concentrée...

Je laisse tomber le mivre et m'allonge. Je regarde le ciel. Il est immense, magnifique, parsemé de nuages de toutes les formes.

On ne prend jamais le temps d'observer le ciel dans notre vie de tous les jours et pourtant, c'est si beau.

Ce nuage, on dirait un canard et derrière son petit caneton qui le suit...
Et celui-là, une soucoupe volante .. eh ! Il y a peut etre une future invasion de martiens.
Je les imagine tous petits, verts avec de grandes oreilles ou très grands, de toutes les couleurs comme un arc en ciel !!
Bah, s'il y a de la vie sur terre,pourquoi pas ailleurs !!!
Mon imagination s'envole.. mais que c'est bon de rêver toute éveillée..

Mon esprit s'échappe, mes membres s'engourdissent... Je m'envole et viens chevaucher un gros nuage qui ressemble à un magnifique cheval .. J'ai l'impression que tous les autres nous suivent dans une folle chevauchée... le ciel est notre terrain de jeu et plus rien ne nous arrête...

Un nuage imposant s'interpose, serait-ce un gardien qui nous intime de ralentir ??
Nous le contournons au mépris du danger et de loi des cieux et reprenons notre course, bravant l'interdit. Comme c'est bon. Liberté, je suis là...
Tout est bleu .. tout est tellement époustouflant..
Ce nuage là ressemble à une énorme tasse de chantilly et celui à côté à de la barbapapa que je ne peux m'empêcher d'acheter a chaque fête forraine...au diable les kilos en trop !!

La soucoupe volante semble nous suivre....ai-je rêvé où j'ai apercu une petite oreille verte !
Bon j'ai trop d'imagination...
Nous reprenons notre course et sommes de plus en plus nombreux.
Tourne manège... tourne manège, le temps n'existe plus, comme je me sens légère....
À droite, un tout petit nuage qui ressemble à un petit chiot vient nous rejoindre. Bouboule, c'est le nom que je vais lui donner.
Il me plait bien ce petit bonhomme ..
Puis soudain un gros nuage se place juste à côté de Bouboule.
Ça doit être maman qui vient rappeler à l'ordre son petit et le protéger.
Comme nous le faisons tous avec nos enfants, humains ou animaux. Nous nous rassemblons tous finalement..
L'homme a évolué juste différemment et se considère au dessus de la chaîne alimentaire....
J'ai l'impression d'entendre la maman crier "mon petit, tu ne t'eloignes pas, combien de fois te l'ai je dit !! on rentre ".
Elle me lance un regard noir si on peut dire... ils s'éloignent. Comme c'est beau une mère et son enfant, de la tendresse à l'état pur.

Nous reprenons notre route, la terre est toute petite en bas. Les gens semblent des fourmis et nous des géants voire des dieux.
Là, j'exagère un peu...
Il ne faudrait pas que je prenne la grosse tête !
Il fait délicieusement chaud, mon cheval est si moelleux...le paradis sur terre ,! Non dans le ciel...
C'est une mer immense avec des îlots tous blancs sur lesquels faire une halte est tout simplement un bonheur sans fin.
Pourquoi ne pas y rester !!!
Bon il y a aussi ces gros nuages, ces gardiens du ciel, la police du ciel.
L'ordre est nécessaire partout afin que la paix persiste.
Quel paradoxe !!!
Je deviens philosophe, est-ce du à tout ce qui m'entoure ??

Une pause bienfaitrice dans une vie bien remplie... une vie faite de courses, de contraintes, de joies aussi.

Oh là là, si ça continue, je vais pratiquer le yoga et la méditation à la rentrée.

Je baille et me laisse aller à une petite sieste.

Mais là, une voix stridente me fait redescendre.. "maman, tu m'entends..je t'apelle depuis un quart d'heure, tu ne réponds pas sur ton portable, on y va ? Alain et Martine nous attendent, on va être en retard."

C'est mon fils qui me ramène à la réalité et sur terre !

Je reviendrai demain pour poursuivre ma valse des nuages et de nouvelles aventures...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,