LA SURPRISE DU SIÈCLE

il y a
2 min
38
lectures
3

Jeune congolais , juriste en formation, amoureux de la lecture et de la littérature! Vaillant combattant contre l'injustice , passioné par la culture, polyglotte, activiste social  [+]

Sur terre, il drache à l’infini, au rythme irrégulier, au son belliqueux, un malheur malodorant. La vie est à l'oubli, saccadée, saccagée par la malédiction. Du haut du ciel, nombreux crient repentance sur le reste de la descendance. L’humain pourri par le capitalisme et le nazisme, frappe à la porte de la nature vindicative qui lui tend le bilan de la pandémie active. Du continent jauni par le soleil à la terre noirci par les ténèbres, jusqu’au nouveau monde et sur la vielle Europe, la vision binoculaire s’immobilise en charriant ses larmes sur son corps mutilé des souffrances atroces.
Les pleurs d’un nouveau-né innocent, les cris d’une ancienne mère en souffrance, les lamentations d’un père en pénitence, devancent le malheur inexorable en le conjurant de son absence. La nuit succède au jour, comme le noir pris son indépendance, la surprise fabuleuse de ce siècle vertigineux a mis à terre, ambitions et prétentions du terrien, le vaut rien. Noir et blanc, riche ou pauvre, fort et faible tous désorientés...La vie actuelle est une roue conçue par l’homme d’occident, maitre de tout temps même quand la lumière ne luit plus sur terre, il s’insurge en maitre des enfers. Leonard de Vinci, peintre des ombres et des lumières, peut-il comme au par avant, repeindre la vie? Entends ma prière. Bonne nouvelle de la ville éternelle, François petit roi dans sa foi, accordait au monde l’exception de la Loi " Le pardon de Dieu" venant des cieux, vers tous les lieux de la terre. Etant ni bête ni ange, en faisant l’ange l’homme devint pire que la bête! Il s’est nucléarisé, il a massacré millions d’africains et d'asiens au nom du pouvoir, il s’est fait adorer...Bref, il a convoité la place de Dieu. Nos ancêtres, ces vaillants êtres, qui pullulent l’au-delà, au moyen des chants et des danses à la gloire culturelle, prévenaient depuis belle lurette, les conséquences de l’irrespect des lois naturelles. Oh! Pauvre liberté que des crimes commis en ton nom, l’homme a cogné à la porte interdite par l'anamorphose homosexuelle, sur une terre souillée par les eaux rouges de sang, de ses rivières et fleuves qui accostent des gars sans respect pour les mères, en compagnie des filles qui ont pour amant les amis de leurs pères! La planète s’est envoyée en l’air avec la mondialisation corrompue. La panoplie cadavérique détourne les regards par sa puanteur affreuse, les âmes innocentes, les âmes coupables, s’en sont allées pour ne plus retourner, du fond des armoires se conservent douloureuses mémoires.
Somme, la vie n'équivaut l’argent, la vie c’est du sacré bien sucré...
L'homme de Vitruve conçu platoniquement est un petit monde image du grand mode. Se trouvant inscrit dans un carré, circonscrit dans un cercle, ce tout, est conservé à l’académie de Venise, c'est l'une des réalisations de Vinci.

Pour espérer la paix dans un record impétueux, l’homme se doit d’être en parfaite relation avec son Créateur, car il se connaitra suffisamment en cherchant à le connaitre ! Que vie puisse renaitre...
3
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !