La récidive

il y a
1 min
1680
lectures
162
Finaliste
Jury
— Je récidive. Mon manquement au devoir est impardonnable. Je n'oserais donc plus demander votre clémence. Pris en flagrant délit, je ne puis déjà plus éviter l'opprobre par un aveu complet. De si nombreux témoins, même mes amis les plus proches, témoignent ici contre moi. Que vous valent mes excuses ? Discrédité, je m'accuse. Je ne m'épancherai plus en promesses inutiles. Mes oublis répétés, mes actions parfois perverses, mon manque de courtoisie, toutes ces composantes de ma personnalité ne me prémunissent plus contre le vice qui me ronge.
De ma compagnie malsaine, j'ai déjà subi tous les rires. Puis-je mon malheur décrire ? Non, cette action serait vaine. Misérable ! Je ne mérite plus la pitié. Je ne mérite plus votre société. Depuis que je suis la cause d’accidents en rafale, mon déshonneur est total. Cela me rend bien morose. Même si un exil serait rude, il serait juste. Il m'éloignerait de tout ce que j'ai pu aimer durant ma courte existence. Il éteindrait toute espérance, toute attente, toute affection en moi. Il m'ôterait tout ce que j'ai pu essayer de construire dans ma vie. Est-ce que mon crime, fût-il si grave que vous voulez le prétendre, doit recevoir un si horrible châtiment ? Ma connaissance de la loi ne me permet pas de conclure.
Je sens que ce que je vous dis vous touche. Mais ne tremblez pas. Ne me jugez pas autrement qu'en coupable. À de si durs manquements, il faut des jugements implacables. Que votre sentence soit radicale et exemplaire. Peut-être est-ce mon caractère, mais je préfère la peine maximale, la peine qui avilit, la peine que tous les hommes craignent.
— Coupable !
Ce cri se répétait dans la salle. Le verdict allait être sans appel.
— Mais pourquoi t'accuses-tu autant mon chéri ? me dit-elle de sa voix si suave que je l'en adorais davantage. Je te pardonne d'avoir oublié mon anniversaire. Et en l'honneur de ce jour, je déclare devant tous ces témoins que tu mériteras toujours ma société, continua-elle en riant. Qu'il est dur d'être la femme du procureur !
Tous les convives se mirent à applaudir.

162
162

Un petit mot pour l'auteur ? 20 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ab
Ab · il y a
suis coupable d'avoir lu jusqu'au bout, de m'être pris au jeu ... "mais de quoi est il coupable?" et d'avoir aimé le style, l'écriture et la chute. Bravo.
Image de Agathe Brismontier
Agathe Brismontier · il y a
Ce texte m'a fait pensé à "dernier jour d'un condamné" de Victor Hugo, parce que il parle de son crime, de sa culpabilité sans que jamais on ne sache ce qu'il a fait ! Là au moins on sait ! =)
Image de William Gillet
William Gillet · il y a
Très cher Ahmed,Je ne te savais pas une aussi belle plume ... J'ai presque eu l'impression de lire un texte de Kafka lui-même. Continue ainsi, et tu pourras aller loin !Ton Wiwi !
Image de Mohamed Griri
Mohamed Griri · il y a
Plus je lisais et plus j'étais impatient de connaître la suite... La chute est formidable !
Image de Narjes Nalouti
Narjes Nalouti · il y a
On t'enterrera au Panthéon si tu continues comme ca ! :p
Image de Gillali
Gillali · il y a
Avec mes plus sincères encouragements
Image de Gabrielvincent.m@gmail.com
Gabrielvincent.m@gmail.com · il y a
Ahmed tu t'envoles avec ce papier tu devrais monter le cercle des poètes disparus du 5ème !
belle réalisation, continues

Image de Big mama
Big mama · il y a
as salam...superbement bien ecrit et quelle belle chute...tu pourrais en faire un cm loool
Image de Mohamed Diallo
Mohamed Diallo · il y a
Félicitations ! Très belle nouvelle. Tu mérites la victoire.
Image de Mlifemaker
Mlifemaker · il y a
Très belle nouvelle :)