5
min

La perle négligée

Image de Semsem

Semsem

8 lectures

5

Toute histoire commence un jour, quelque part il y avait un homme, cet homme là a était marié avec une belle femme qui lui a offert trois jolies filles, l’aînesse ; s’appelle ‘’Fatimatou’’, la deuxième s’appelle ‘’Zinah’’ et la troisième s’appelle ‘’Emma’ .’ Cette famille vivait une vie si heureuse, le père Mukhtar et la mère Aïcha comme toutes les familles ont entré leurs filles à l’école traditionnelle ‘’coranique’’ pour l'acquisition des sciences primaires.
De temps en temps Mukhtar dis à Aïcha qu’il veut un garçon mais la pauvre n’accouche que des gamines, lui de sa part il préférait les garçons plus que les filles et l’envie d’avoir un garçon a conquis son esprit, Aïcha lui a expliqué que ce n’est pas sa faute en disant qu'aussi-elle aimerait avoir un garçon, mais c’est le destin.
Un jour Mukhtar a proposé à femme d’aller à la compagne pour visiter sa mère, le village est à cinq heures de la ville, le matin Aïcha a fait ses adieux à ses filles puis elle partait accompagnée de son mari, il a passé par le marché pour acheter des cadeaux, il a acheté des tissus très couteuses pour sa mère, des vêtements prêts à porter pour ses tantes, de la nourriture, de la confiture dont sa mère aime beaucoup la confiture, et d’autres choses qui n'existent dans le village.
Dans la rue ils regardaient les paysages naturelles par la fenêtre de bus et Mukhtar a commencé de rappeler ses souvenirs d'enfance pourtant il expliquait à Aïcha où se trouve son village d’origine derrière les montagnes par ce qu'elle visite cette place pour la première fois,
Aïcha a rencontré Mukhtar dans un concert organisé par le syndicat d’étudiants à l’université où ils étaient des étudiants ; elle a étudié à la faculté des lettres, lui a appris l’économie et ils se sont mariés après une belle histoire d’amour.
A midi ils sont arrivés au village, Mukhtar a présenté sa femme à sa mère, ses sœurs, et à ses tantes. Ses tantes posait des questions à Aïcha, elles demandaient est ce-que les routes dans la ville sont éclairées ? Aïcha répondait que c’est l’électricité qui a tous facilité; elles demandaient aussi, on-nous a dit qu’à la ville il est suffit de cliquer une seule fois sur le mur pour éclairer toute la maison ? Aïcha rit et répond que oui, le temps passait vite et tout le monde partait pour dormir.
Le lendemain, la mère de Mukhtar le chuchotait qu’elle veut lui parler secrètement dans un sujet important, elle était une femme autoritaire elle lui a dit « écoute mon fils, moi je te souhait que le bonheur, ta femme apporte des filles, mais tu as besoin d’un fils, le garçon c’est le combat, le soutien, mais les filles sont rien à comparer aux garçons, . . . il faut que tu pense à ton héritier qui va porter ton nom, ta fortune, un jour tes filles vont se marier et de ton argent elles construiront les maisons d’autrui, mais le garçon c’est lui qui va construire ta maison et ta gloire, tu es d’accord avec moi il répondait, maman moi aussi j’ai beaucoup pensé de ça mais quoi faire ».
Trois jours plus tard Mukhtar annonça le départ parce qu’il a beaucoup de travail à faire, ses tantes et sa mère leurs- ont fait ses adieux avec des sourires hypocrites. A la roture c’était les mêmes paysages les montagnes, les grandes arbres et les fontaines, mais Mukhtar était distrait, Aïcha lui demande qu’est qu’il y a ? Il répondait que ça va ! Elle souriait et s'est tombé dans ses bras.
Dès leurs arrivé à la maison Aïcha prenait ses filles contre lui leurs embrassait fortement un tout petit temps et elle les demandé comment la serveuse a les traité pendant son absence, leurs devoirs scolaires.
Le matin Aïcha prépara le petit déjeuné, comme d'habitude elle a amené ses filles jusqu’à l’autobus, puis elle rentrait chez elle et s’est assoie à la table avec son mari, mais il n’avait pas l’aire content il consulta sa montre et disait ; je suis en retard il faut que je pars.
Au bureau il a demandé de la secrétaire un café au lait, cette copiste s’appelle Nadia elle est une femme charmante de vingtaine d’année blonde, elle est ni maigre ni grosse et avec des cheveux longs, elle est toujours souriant. Quelques minutes et Nadia entre portant le café au lait, et elle le mit devant son maître avec toute gentillesse et s’excuse pour partir, mais le chef lui a demande de rester pour discuter des affaires concernant le travail, dont elle ramena tous les dossiers et les reports pour les vérifier, ils travaillaient toute la journée, le midi Mukhtar a proposé à Nadia d’aller déjeuner dans un restaurant, pendant le repas ils partageaient la parole chacun parle de ses problèmes, soucies. . . Mukhtar commençait de confier en expliquant qu’il manque une chose dont sa femme le ne donne pas. Il lui a demandé son avis, elle expliquait que des problèmes pareilles sont normales dans la vie conjugale, soudain Nadia a reçu un appel de sa mère, donc elle s’excusait pour partir.
À la maison Aïcha attendait Mukhtar pour prendre le dîner mais il affirmait qu’il n’a pas envie de manger à cause de la fatigue, elle lui a proposé un café mais il a encore refusé, Aïcha a remarqué beaucoup de changement dans les comportements de Mukhtar depuis leur voyage; il ne mange pas à la maison, il rentres trop tard et quand elle le demande il la ne répond jamais, ils ont mis à disputer long temps puis il quittait la chambre.
Al 'autre côté Nadia a passé la nuit à déchiffrer les mots de son patron « Une chose que sa femme le ne donne pas » mais grâce à son expérience de séduction elle savait bien qu’il vit des moments de faiblesse, alors elle a décidé de ne rater pas la chance elle lui téléphoné pour dire qu’aujourd’hui son anniversaire. Le soir Mukhtar est venu avec son cadeau la soirée était géniale, après que tout le monde est parti ils restaient seuls ils buvaient jusqu'à l’ivresse et ils se posaient les blagues, soudainement il demandait à Nadia le mariage au commencement elle a refusé en justifiant qu’il est marié avec une autre, mais il a lui dit que ça changerait rien, il a insistait afin qu'elle dire oui. Aïcha n'a pas dormi jusqu’à l’aube en attendant son mari, celui dernier lui a dit qu’il était occupé avec des clients venu d’ailleurs et que demain il doit voyager en Europe pour signer des nouvelles contrats de travail, le matin il a jeté un paquet d'argent devant elle et il se dirigé vers l’aéroport où la nouvelle mariée va le rejoindre.
Neuf mois plus tard Mukhtar a reçu un garçon de son sa nouvelle épouse, et il a osé finalement d'informer Aïcha qu'il est marié avec une autre femme, cette nouvelle lui a attristé beaucoup et en plus ses trois filles sont devenues abandonnées par leur père, Aïcha passait les nuits seules après le départ de l’homme sa vie en prenant ses trois filles dans les bras, elle a rappelé ses belles mémoires et récitait:
Pour quoi mon rom m'a quitté
Et il entre le gît qui me suivait
Croit-il que je l'ai désobéit
Dit à lui que moi, je n'ai pas choisit
Je ne suis que la terre cultivée
Elle germine les grains plantés
Un jour Mukhtar est revenu voir sa mère à la campagne, mais cette fois il est arrivé seul, avant qu'il part la nouvelle mariée lui a demandé de payer la facture de son téléphone, il regrettait en disant qu'il soit en retard pour passer par l'agence de télécommunication, donc elle lui a demandé sa signature sur une feuille de papier parce que la carte est enregistré avec son nom.
Nadia est allée chez un avocat avec cette feuille de papier qui porte la signature de son mari pour signer un contrat qui désigne que Mukhtar, a transmis toute sa fortune à elle.
Mukhtar a reçu la nouvelle qui lui a pulvérisé sa vie, suite à cette choque il est devenu handicapé, de plus la nouvelle épouse a le repoussé de la maison, maintenant il est alité à l'hôpital sans aucun soutien ou soin mais.
Emma était la première personne qui visite son père parce que la fille c'est le soutien moral, une fille c'est la tendresse, une fille toujours prend soin de nous et quand sera malade elle devient notre ange. . .

PRIX

Image de 2019

Thèmes

Image de Nouvelles
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de AKM
AKM · il y a
Image de AKM
AKM · il y a
Mes 3 voix pour vous pour ce beau texte
·
Image de Fabregas Agblemagnon
Fabregas Agblemagnon · il y a
du courage . mes voix. N'hésitez pas à lire et soutenir ma nouvelle (https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/amour-impossible-12)
·