1
min

LA PARURE (d'après Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

343 lectures

67

Jeanne, une grande et jolie fille,
Naquit dans une miséreuse famille
Et avait épousé
Paul Mabille, un petit fonctionnaire
De la mairie, brave mais effacé.

Elle aurait aimé sortir, danser, plaire,
Assister à des spectacles d’opérettes
Mais son mari n’avait pas les moyens
De lui offrir les bijoux et toilettes
Qui lui auraient permis
De fréquenter les théâtres parisiens
Les salons et les mondaines cérémonies.

Un jour, Paul Mabille
Accepta une invitation
Au gala de l’Hôtel de Ville.
Jeanne s’exclama,
Le cœur rempli de désolation :
-Mais, Paul, il me faudrait pour aller là
Robe de bal et corsage décolleté !
Paul n’y avait pas songé :
-Une belle robe couterait combien ?
-Je n’en sais rien...
Deux cent francs peut-être.
-Écoute, j’avais fait des économies
Pour m’acheter un fusil.
Je vais te les remettre.
-Ça m’ennuie aussi de n’avoir aucun bijou.
J’aurai l’air misère comme tout.
-Demande à ton amie Eva Forestier ;
Elle en est couverte de riches colliers !

----------------------

Au bal, Jeanne eut un grand succès.
Tous les hommes voulaient lui être présentés.
Elle dansa jusqu’à cinq heures.
Mais sur le chemin de retour, soudain,
Ce fut la stupeur :
En portant la main
À son cou, elle s’aperçut que le bijou
Avait disparu.
Paul le chercha partout,
Dans la salle de bal, dans la rue,
Mais ne le retrouva pas :
-Tu n’auras qu’à dire à Eva
Que tu l’as donné à réparer
Car tu en avais brisé le fermoir.

Le lendemain, avant d’aller à son bureau,
Paul passa à la Préfecture déclarer
La perte du magnifique joyau.

Huit jours plus tard, n’ayant plus aucun espoir
Jeanne dit à son mari :
-Il faut le remplacer. Et elle se rendit
Place Vendôme chez un grand bijoutier.
Elle examina un chapelet de diamants
Semblable à celui de Mme Forestier.
Mais il valait neuf mille francs !
Jeanne dû prendre des engagements
Auprès d’un prêteur sans même savoir comment
Elle pourrait rembourser ce prêt.
Puis elle alla le porter à son amie
Et très gênée, lui dit :
-Ton collier, je l’ai perdu, ma vieille.
Mais, j’en ai acheté un tout pareil.
Pour payer le bijoutier
Il me faudra travailler d’arrache-pied,
Travailler jour et nuit plus de quinze ans.
-Oh ! Mais c’est terrible, ma pauvre fille !
Ce collier n’était qu’une pacotille !
67

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Je découvre.
J'ai lu et j'ai aimé. Je m'abonne.
La chute PARFAITE. Elle coupe les jambes.
C'est tout à fait légitime de votre part d'avoir voulu redresser le tort en pensant que la prêteuse (dans la nouvelle de GUY) avait fait payer à la pauvre Dame du faux au prix du vrai.
JE SUIS AU : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/digoinaises-corps-et-ame

·
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Cette nouvelle me fait redécouvrir Maupassant. Je suis toujours aussi ému, si ce n'est plus, en la lisant. Je fais le parallèle avec Balzac, que j'apprécie tout particulièrement. Ces grands écrivains ne connaissaient que trop la comédie humaine et ses travers. Merci pour ce très beau moment de lecture Charles.
·
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
La superbe nouvelle de Maupassant, réécrite entre vos mains, je ne peux que vous adresser mon vote pour cette prouesse en vers.
Vous êtes amateur de Maupassant, alors sans vergogne ni prétention, je vous propose un vieux texte de mon crû:"" violent parfum acide".... vous me direz s'il n'est pas trop dur. Je suis en lice avec un texte actuel" notre choix pour la vieillesse'', si vous le lisiez, je vous en saurai gré! Bon dimanche, Charles.

·
Image de RAC
RAC · il y a
Un joli remake !
·
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
J'aime beaucoup Guy de Maupassant et votre poème rend un bien bel hommage à cette nouvelle. Merci.
·
Image de Florence Defaud-Carabin
Florence Defaud-Carabin · il y a
Une très beau récit fabulé! J'adore!
·
Image de Françoise Mornas
Françoise Mornas · il y a
Une histoire en forme de fable, des vers plutôt "libres" (je ne connais pas les termes techniques de la versification) avec cependant des rimes qui donnent son rythme au texte. Un exercice intéressant et réussi.
Si vous le voulez, j'ai un texte "court et noir" à découvrir.

·
Image de Eric Françonnet
Eric Françonnet · il y a
Une nouvelle magnifiquement revisitée et regorgeant de poésie : un bel hommage à Maupassant et des souvenirs de lecture de collège qui me reviennent ; j'aime !
Je vous convie à embarquer à bord de mon TTC en lice pour le concours Viva da Vinci 2019 :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-titanic-2

·
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Nous avons le même "Chouchou"
J'avais peur de relire cette nouvelle mais vous l'avez revisitée avec talent.

·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Je relis cette excellente nouvelle de Maupassant enjolivé par votre poésie, Charles, du grand art !
Je vous invite à lire mon sonnet "Paysage nocturne" si vous en avez le temps https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bonne journée à vous.

·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème

NOUVELLES

Ce matin, c’était le premier jour des grandes vacances. Avec ma sœur, on s’est levés à six heures parce que Maman avait dit qu’on pouvait rester au lit – mais on n’avait plus sommeil. ...