La légende de Baku Episode 4

il y a
3 min
6
lectures
0

Jeune ecrivaine Camerounaise passionné par la retransmission des faits sociaux et des réalités existentielles  [+]

#DadaStories

#La_Légende_De_Baku

#4_Prèsages_d_un_orage

Quelques années plus tard de tyrannie et de dictature...

-(brusquement) Ma fille réveille toi... il faut qu'on s'en aille du village de Birey... Les gens risquent signaler à Tsouna que nous sommes ici nous devons changer de campement...

Le village de Birey était un village plein de végétation et d’arbres où on pouvait facilement trouver une cachette loin de l’ennemi...Koumba avait reçu un songe où un vieil homme marchant avec une canne le dos voûté lui disait de partir... Il ne précisait pas où ou alors contre qui mais il fallait qu'elle change de cachette... Le souci était que si elle était coincée avec sa fille automatiquement l’enfant serait tuée...

---dada----dada---dada----dada---dada----dada

Le village de Kiliwe était en pleine période de disette... Les gens et les animaux mourraient de soif et de famine... La poussière et le sol aride avait remplacé la terre humus fertile qui auparavant produisait des vivres en abondance...aujourd'hui on ne mangeait que des vieilles racines d’igname toutes pourries accompagné d'huile rouge... Les nourrissons souffraient de marasme et de kwashiorkor...
Le peuple avait réclamé l’audience auprès du chef Tsouna mais il refusait de les rencontrer... Lui au moins avait quelques réserves car ses soldats allaient dans les villages voisins lui acheter de la nourriture et de l’eau... Mais les pauvres villageois ne savaient plus à quel saint se vouer...

-nous mourrons... Notre roi aide nous... Sacrifie aux dieux et que nous puissions retrouver leurs grâces... voilà plusieurs pleines lunes que nous n’avons plus de pluie... Nos plantes se sont desséchées...

-l’animal sur qui on ne tire pas.... Avoue que tu as été un usurpateur au trône... Cède la place à celui à qui ça revient de droit... OoOoh Roi...

Le Roi restait silencieux aux supplications de son peuple... Il se contentait de bien vivre avec ses épouses et ses enfants...

Un jour que ses soldats rentraient d'une randonnée... Ils lui dirent :

-oh Roi nous avons enfin trouvé la cachette de Koumba

Le roi sursauta sur son siège...
-que me racontez vous là ? Cette sorcière est encore en vie ?! Peut-être que c'est à cause d'elle que le village est en proie aux malédictions de tout genre... Où l’avez-vous trouvé ?

-À la rivière du village de Birey.... Elle puisait de l’eau...

-?Alors accompagnez moi là-bas nous allons lui faire un petite visite de courtoisie...

-très tôt le matin demain à l’aube notre Roi !

-est-ce qu'elles vous a reconnu ?

-non Notre Roi... nous étions vêtus comme des gens de là

-d'accord

----dada-----dada----Dada-----dada----dada-----

-il ne serait pas sage que toi et moi nous prenions le même chemin.... Tu iras avec Simba vers l’ouest et moi vers l’est... Je causerais avec toi par télépathie...

Sa fille hocha juste la tête et s’assit sur le dos du léopard qui galopa droit dans les arbustes...Sa mère alla de son côté et à une demie journée de marche elle vit une cohorte royale... Son cœur se mit à battre à mille à l’heure... Qui était cet individu dont le visage ressemblait vaguement à celui de Moukamba ? et ses soldats ?... Et si c'était le fameux frère aîné usurpateur au trône du village de Kiliwe..

Un soldat -Majesté Tsouna voilà la femme...la sorcière.. Halte femme arrêtez vous !

Tsouna- tu n’a pas changé Koumba ?

Elle se prosterna devant lui mais pas face contre terre... On était jamais sûr de rien avec Tsouna... Elle avait juste mis un genou au sol.. En aucun cas elle ne craignait de mourir car elle savait que tôt ou tard c'était une fatalité... Heureusement elle avait transmis à sa fille toutes les connaissances nécessaires à sa survie... Si un jour elle mourrait...

Koumba- vous n'avez pas non plus changé Tsouna

Tsouna- je suis roi désormais alors ne t’adresse pas à moi comme à un quelconque individu

Koumba- si tu le dis... À tout Seigneur tout honneur

Tsouna- il m’a été raconté que tu en savais beaucoup sur mon village raison pour laquelle tu t'es cachée de la face de mon feu frère le lâche Moukamba

Koumba : Il n’a été en aucun cas responsable de ce qui vous arrive actuellement à Kiliwe....seul toi est responsable de la condition climatique extrême qui sévit sur ton village... C'est la colère des dieux qui s’abat sur vous

Tsouna tremblant de colère descendit de son cheval et s’approcha d'elle lui relevant le menton avec son épée à double tranchant

Tsouna-évite de blasphémer en ma présence...

Koumba le regarda avec haine et le fixa droit dans les yeux...

Tsouna-, avant que je ne t’arrache le souffle de vie.... Dis moi où es Baku !?

Koumba : ???

Comment savait il que la prophétie allait s’accomplir au travers d'une femme... Non d'une jeune fille à peine nubile ? Depuis quand une femme avait elle le droit de régner ? Les dieux nous réservaient tant de surprises... Mais comment Tsouna avait su que la fille de Koumba était la clé de tout ce mystère ? Qui lui avait révélé cela ?

Tsouna : parle avant que je te tranche la gorge !

Koumba : vous êtes Baku... Allez au sommet de la colline Fako.. il ya une lance qui y a été enfoncée.. Si vous réussissez à la retirer alors il pleuvra abondamment et ce problème de sécheresse disparaîtra...

Tsouna : ?????dorénavant tu ne m’es plus d'aucune utilité... Tu m’as donné le secret que je voulais avoir...

Un soldat : et l’enfant mon Roi...?

Tsouna : fouillez partout et ramenez la moi vivante.... En ce qui concerne cette vieille mégère faites la tuer et qu'on en finisse... Sauf si vous voulez que je me salisse les mains...

#DadaStories
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !