La légende de Baku Episode 3

il y a
3 min
7
lectures
0

Jeune ecrivaine Camerounaise passionné par la retransmission des faits sociaux et des réalités existentielles  [+]

#DadaStories

#La_Légende_De_Baku 3

#QUI_TUE_PAR_L_EPÉE...

Le soleil ardent, le sol dur et sec, la sueur qui piquait les yeux, les soldats du village de Kiliwe etaient plus nombreux parmi ceux tombés sur le sol de la bataille que vivants... Quoique les guerriers du village Atsa étaient peu en nombre, ils avaient fait essuyer une cuisante défaite à ceux du village de Kiliwe...

Par dessus tout, celui qui était censé, par sa bravoure au combat, montrer qu'il serait prêt à succéder à son père était mort transpercé à la côte par une lance venant de l’ennemi...
Oui Kiba était mort... Le fils premier-né de Tsouna avait succombé à sa blessure !

Son père a hurlé sa douleur, il n’arrivait pas à comprendre comment un tel petit village avec une armée aussi insignifiante pouvait les battre... C'était une honte pour le village de Kiliwe qui avait toujours été considéré autrefois comme un pays de paix... L’invasion d’Atsa avait porté un véritable coup au règne de Tsouna pour la plus grande déception des villageois...

La nouvelle parvint à Musango l’ancien qui l'avait prévenu de ne pas réclamer une place qui ne lui appartenait pas... Il secoua juste la tête et dit, d'une voix rauque et tremblante, :

-ce que Tsouna a fait n’est pas digne d'un roi... On ne désobéit pas à la tradition... On ne lance pas de défi aux dieux de peur de s’attirrer leur courroux... regardez comment ils sont rentrés têtes baissés... La prophétie a dit que l’ héritier du trône viendrait de Moukamba et non Tsouna... Pourquoi vouloir une place qui n’est pas sienne... c'est un mauvais présage cette défaite... À peine il commence à régner que....

Il continua de mâcher sa cola et de boire le vin de palme que lui avait apporté Chi le meilleur cueilleur de vin de palme du village...

----dada----dada-----dada----dada----dada-----

Le roi était seul dans sa case, les coudes sur les genoux et les mains sous le menton...il avait des yeux rouges on dirait des noix de palmes. .. Son fils premier né s'en était allé... Si jeune, avec un avenir prometteur...

Le repas que sa femme lui avait apporté se refroidissant... Des bananes-plantains frits avec du haricot cuit à l’huile de palme et du poisson fumé... Il ne toucha pas à sa nourriture... Il réfléchissait perdu dans ses pensées lorsque le fantôme de son frère apparu...

Fantôme- Tsouna... Tsouna... qui tue par la ruse tombera dans son propre piège... Tu vas payer pour ta trahison ! Malheur à toi !

Tsouna pris le plat de nourriture et le lança au fantôme en criant : laisse moi tranquille misérable... Tu as déjà ce que tu voulais non ? Tu m’as pris mon fils alors va-t-en !!!

Le fantôme disparu... Tandis qu'il envoya un messager de la cour royale faire appel à un féticheur du village pour conjurer le mauvais sort dans son domaine ( enfin que le fantôme de Moukamba n’apparaisse plus), le cueilleur de vin de palme Chi demanda l’audience...

-ooo mon Roi

-que veux-tu

-Chi le cueilleur de vin de palme tient à vous voir pour vous parler d'une situation urgente

-qu'ai-je à faire avec un roturier ?

-il doit sûrement avoir une information de la plus haute importance

-faites le entrer...

Chi entra... Il esperait qu'en faisant un peu de médisance il allait s’attirer la faveur du roi et avoir une place dans sa cour...

Chi : mon Roi, notre Lion?

Tsouna : parle...

Chi : il ya quelqu'un qui conspire contre vous...

Tsouna (fulminant de colère) : et qui peut bien être ce vaurien ?

Chi : le vieux Musango... Il répète à qui veut bien l’entendre que vous êtes un usurpateur au trône...

Tsouna : QUOI !!??? CE MISERABLE NE M’A JAMAIS AIMÉ !!!

Chi: il dit que l’ héritier viendra de la cuisse de votre feu frère !

Tsouna : mon frère n’a jamais eu de fils, sur quoi il se base pour raconter de telles inepties ?!

Chi : je venais juste vous mettre en garde mon Roi... L’ennemi ne vient jamais de loin

Tsouna : mon frère n’a jamais eu que des filles et une fille ne peut pas accéder au trône...

Chi :...

Tsouna : je ferais décapiter ce vieux fou... Faites passer un message à tout le village dès l’aube demain... Vous même Chi allez le décapiter

Chi : à vos ordres mon roi... ?

----dada----dada----dada----dada---dada--dada

Du côté de Koumba et sa fille, peu à peu, cette dernière grandissait et devenait très forte... sa mère lui transmettait ses arts et connaissances magiques pour se défendre dans l’avenir...

Elle apprenait à manier la lance et le couteau à jet... elle s’entraînait beaucoup avec Simba son animal apprivoisé... Sa mère l’observait avec beaucoup d’appréhensions... Elle sentait qu'elles allaient finir par être découvertes et peut-être tuées car sa fille constituait une menace pour le royaume de Tsouna...

Quelle stratégie allait-elle entreprendre pour remédier à cette situation délicate ?

---dada----dada----dada----dada-----dada-----

Le lendemain matin, tout le monde était rassemblé sur la place du marché... ils étaient choqués que le Roi décide de tuer un vieil homme aussi fragile qui ne faisait du mal à personne juste à cause de sa franchise et de son intégrité... Et en plus même, trahi par Chi ! Celui là que le vieux Musango avait adopté comme son propre fils ! Un orphelin qui quemandait pour survivre...

Le Roi avait interdit qu'on se lamente et avait préciser qu’après la pendaison le cadavre resterait exposé au public pour servir d’avertissement à qui oserait le contredire ou s’opposer à lui....

Au moment de lui mettre la corde au cou, le vieux regarda Chi droit dans les yeux et lui dit : Es-tu sûr de ce que tu veux faire mon fils ? Me tuer pour t'attirer les faveurs d'un maître déloyal ??!

Chi baissa les yeux car incapable de fixer le vieux pendant qu'il le pendait puis... prit un couteau de sa poche et poignarda le vieux ! Sous le regard approbateur du Roi... ?

À peine il voulait se retourner pour montrer à son souverain qu'il avait accomplit son devoir qu'un éclair descendit droit du ciel et le frappa...

#DadaStories
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Tic tac…

Jipe GIRAULT

Cela devait arriver !
L’exploitation périclitait et le Pascal déraillait. Les comptes viraient au rouge, le même rouge que celui du carafon, de la toile cirée, et aussi, maintenant, celui... [+]