La journée magique de Julia

il y a
4 min
71
lectures
6
Qualifié

Bonjour! Je me suis dit que Short Édition serait une belle plateforme pour m’améliorer. Donc, si vous avez des commentaires constructifs à me faire, n’hésitez pas.  [+]

Nous sommes à la gare King’s Cross, entre la voie 9 et la 10. En fait, nous sommes devant un mur de briques. Il y a là un chariot avec une grosse valise portant les initiales S.B, rien d’extraordinaire. Approchons nous un peu plus du chariot. Voyez-vous derrière la valise des cheveux blonds et de grands yeux verts? Oui, oui, il y a quelqu’un de dissimulé dans ce chariot!

Lorsque son père était parti à la toilette, la petite Julia en a profité pour se cacher dans un chariot. Elle lui demandait souvent de jouer à la cache-cache avec elle, mais ça ne lui tentait jamais! Là, son père allait être bien obligé de la chercher, il ne pouvait tout de même pas partir en train sans sa petite Julia adorée.

Cela faisait peut-être deux minutes que la fillette était dans sa cachette, lorsqu’un grand homme aux cheveux bruns fit traverser à la vitesse de l’éclair le chariot et lui-même dans le mur de briques. Julia aurait bien aimé crier, mais aucun sons de sortit de sa bouche.

De l’autre côté du mur, même si le chariot roulait à toute vitesse, Julia entendait des bribes de conversations: on parlait de moldus, de pierre philosophale et d’elfe de maison! Où pouvait-elle bien se trouver et que voulait dire tous ces mots bizarres? La petite fille avait bien l’intention que quelqu’un réponde à ses questions: «Monsieur, Monsieur, où sommes-nous?» Le surnommé Patmol, l’entendit, il se retourna rapidement, mais ne vit personne. Quel fût sa surprise lorsqu’il vit une enfant pas plus vieille que 6 ans sortir de son chariot! : « -Monsieur, où sommes-nous? Que veut dire le mot moldu?
-Petite, je n’ai aucune idée comment tu as atterrie ici, mais je n’ai pas le temps de retourner là-bas, donc tu vas rester avec moi. Nous sommes sur la voie 9 ¾ et j’ai bien peur que tu sois une moldue. Ce serait un scandale qu’on apprenne qu’une moldue est ici! Pour aujourd’hui si quelqu’un te pose des questions, tu es une lointaine descendante de la famille Black. Compris?
-Compris.»

Après avoir acheté 2 billets pour le Poudlard Express, Black et Julia se sont confortablement assis sur une banquette du train: «-Monsieur, on ne s’est toujours pas présenté! Moi, c’est Julia et vous?
-Je suis Sirius, mais tu peux m’appeler Patmol.
-Patmol c’est bien, mais est-ce que ça vous dérange si je vous appelle Sisi? D’ailleurs, vous ne m’avez toujours pas dis ce que veut dire moldu?
- Tu peux m’appeler Sisi, si ça te chante. Un moldu c’est quelqu’un qui n’est pas doté de pouvoirs magiques.
- Vu qu’ici c’est mal vu d’être un moldu, vous devez avoir des pouvoirs magiques! N’est-ce pas Sisi?
- Bien vu.
- Génial! Peux-tu me faire un tour de magie?
-Oui, attends-moi un instant.»

Sirus ne revenant pas, Julia commençait a être inquiète. Alors, elle remarqua la présence d’un colossal chien noir, la petite fille lui dit: «Sirius!», puis le chien aboya.

Durant le reste du trajet, Sirius redevenu humain était taciturne, Julia sentait que quelque chose le tracassait: « - Sisi, qu’est-ce qui ne va pas? Vous êtes inquiet?
- Oui, je me fais du sang d’encre, mes amis et mon filleul cours probablement un grand danger par ma faute. J’espère ne pas arriver trop tard. » Par la suite, l’homme commanda des dragées surprises de Bertie Crochue à Julia, soit par acte de générosité ou tout simplement pour la faire taire. Si c’était pour la faire taire ça n’a pas fonctionner! : «Comme ces bonbons sont dégueulasses, Sisi !» À ce moment-là, Sirius esquissa son premier sourire de la journée!:
«- Hey, nous nous rendons où?
-À Poudlard, la meilleure école de sorcellerie.
-Génial! »

Arrivés devant Poudlard, le nouvellement nommé Sisi fit monter Julia sur sa moto et monta à son tour: « Julia, accroche-toi à moi de toutes tes forces!» La fillette n’eut même pas le temps de poser de questions qu’ils survolaient déjà l’école: «-Wouah une moto volante! Génial! Sisi, où allons-nous?!
- Nous allons à Godric’s Hollow, s’assurer que mes amis et mon filleul vont bien. »

Dès qu’il aperçut la maison des Potter en ruines et Hagrid tenant un bébé dans les bras, Sirius su qu’ils étaient arrivés trop tard. Une tonne de larmes ruisselaient sur ses joues: «- Lily et James sont morts.
- Je suis désolée.
- Par je ne sais quel miracle le petit Harry est vivant, d’après moi ils vont le confier à l’horrible famille Dusley. Il faut empêcher ça. L’immense monsieur que tu vois ne va pas vouloir me laisser le bébé, il a sûrement été mandaté par Dumbledore, c’est son homme de confiance. Julia, il faut que tu m’aide.
-Bien-sûr Sisi, que dois-je faire?
-Je vais me débrouiller pour prendre Harry dans mes bras, ensuite, il faudra que tu fasse diversion pendant que j’emmène l’enfant en lieu sûr.»


Sur la terre ferme, Hagrid expliqua avec beaucoup de chagrin la situation que Patmol avait déjà déduit: «-Hagrid, je t’en prie, puis-je prendre l’enfant dans mes bras une dernière fois avant qu’on le confie à une autre famille?
-Certainement Sirius.» Au moment où Rubeus donna Harry à son parrain, Julia sortit de nulle part et faillit faire tomber Hagrid à la renverse: «-D’où sors-tu?! Qui es-tu?!
- J’étais cachée derrière la moto de Sisi! Je m’appelle Julia, j’ai 5 ans et demie. Sisi veut que je dise que je suis une lointaine descendante de la famille Black, mais ce n’ai pas vrai. Je ne suis pas une menteuse, moi. Je ne sais pas si je peux vous faire confiance. Je sais que Mr.Don Boule d’Or vous fait confiance....» Julia aurait continué de longues heures son monologue si elle ne s’avait pas fait arraché du sol par une main qui la déposa à l’arrière d’une moto volante.


«-Julia, il faut maintenant que je te ramène auprès des tiens. Malheureusement, tu ne pourras pas te souvenir de ce que nous avons vécus aujourd’hui, je vais utilisé un sort d’amnésie. C’est trop risqué, il ne faut pas que les moldus connaissent l’existence des sorciers.
-Dommage, j’aurais bien aimé dire que je me suis fais un nouvel ami qui est un sorcier! On ne rencontre pas des sorciers à tous les jours, tu sais! Mon papa, va être bien inquiet, ça fait plusieurs heures qu’il doit me chercher!
-Ne t’inquiète pas, je peux arranger ça avec la magie. Tu vas arrivé à la gare au même moment où tu en étais partie.
-Génial! Sisi, avant que tu me rende amnésique j’ai une question.
-Oui?
-Est-ce que nous allons nous revoir?
-Bien sûr et je te promet que je veillerais sur toi.»

De retour dans son monde, il ne passait pas une semaine dans la vie de Julia sans qu’elle croise un gigantesque chien noir. Un jour, lorsque Julia avait 15 ans, le chien lui apporta une lettre dans sa gueule. Lorsqu’elle l’ouvrit elle pu lire ceci: « Chère Julia,
cela fait longtemps que nous nous sommes parler, mais comme je te l’avais promis, j’ai veillé sur toi. J’ai pu voir ton évolution, tu semble épanouie ce qui me rend heureux. Le petit Harry a pu grandir à mes côtés, il va bien. Je ne peux dire la même chose de moi, depuis que j’ai recueillie Harry on m’accuse à tort d’être la cause de la mort de ses parents. On me pourchasse depuis toutes ces années. Je crains pour ma vie et je crains d’être emprisonné à Azkaban. Tous les sorciers pensent que je suis un traître. Julia il faut que tu m’aide, comme tu l’as si bien fais 10 ans auparavant, même si tu ne t’en souviens probablement pas.

Bien à toi.

Sisi.»
6

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,