La Gazette fanfic d'HARRY COVERT.

il y a
13 min
562
lectures
6

Bonjour à tous mes lecteurs. qui suis-je ? Avec de nombreuses années derrière moi, je suis toujours d'esprit jeune. Musicien, peintre, poète, écrivain, philosophe, j'aime la nature; Dieu et les  [+]

Image de Harry Potter 2014

Thème

Image de Harry Potter Fanfictions
La Gazette fanfic d'HARRY COVERT.

Auteur Robert Patte

Le 28 Juillet 2014, vers les dix-sept heures, un coup discret me tire d'une torpeur estivale. Un petit bonhomme d'environ 10 ans s'offre à mes yeux encore endormis. Il me dit arriver de l'ouest de l'Angleterre. Il se présente comme étant l'ombre d'Harry Potter. Mais je lui laisse la parole.

« En effet, j'arrive parmi vous en tant que messager pour vous raconter la véritable histoire d'Harry Potter. Je suis envoyé par la bibliothécaire loufoque des éditions pantashorties. Dans votre monde j'ai l'apparence d'un enfant de dix ans mais en réalité je n'ai pas d'âge. J'ai été engendré par un simple claquement du pouce et du majeur de la main gauche de Lily Potter. Je suis donc le frère Covert d'Harry c'est-à-dire le frère Digital et aussi son parrain. Je suis sorcier de naissance mais je vis parmi les moldus. James et Lily Potter ne sont pas morts. Voldemort l'ignore ainsi que mon frère. Moi, lors de l'événement tragique raconté dans la Gazette des sorciers je me trouvais caché dans une plante magique nommée Voltiflor qui me déplaçait au gré de mes besoins et des événements. Bébé, ma mère me donnait des biberons de Polynectar, de Poussos, de Pimentine, de Philtre de Paix, de Philtre calmant, beaucoup de Felix Felicis, d'Elixir Cérébral de Baruffio, d'Aiguise-Méninges, C'est pourquoi je possède toutes les qualités sortilègéci d'un Mage. Si vous ne connaissez pas les propriétés de ces plantes je vous invite à vous rendre chez l'apothicaire jkrowling. J'appartiens aussi à l'ordre du Phénix et j'étais à côté de Harry Potter, qui ne m'a pas vu naturellement, quand il est sorti du Labyrinthe de la troisième tâche du Tournoi des trois sorciers. Je n'étais pas seul. Le Géant Rubéus Hagrid que je connais parfaitement d'avant ma naissance m'accompagnait. De même nous étions là lorsque Lord Voldemort ce puissant mage noir jeta sur mon frère le sortilège de adhadda kadhabhra ou plus exactement Avada Kedavra auquel personne jusque-là, personne n'avait survécu et duquel Harry n'a gardé qu'une cicatrice en forme d'éclair sur le front comme vous le savez. Mais ce que vous ne savez pas c'est que nous avons dévié le sort jeté par Voldemort sur Harry et que son père et notre mère seraient morts si nous n'avions pas été là. J'ai saisi en rase-motte dans mes bras Lily évanouie, j'ai tapé le sol d'un coup de pied sec et nous nous sommes envolés, tandis que Hagrid emportait sur son scooter volant le pauvre James dans un piteux état. Pendant ce temps Voldemort croyant ses victimes dans la maison poursuivait son implacable destruction jusqu'à tout réduire en poudre. Nous avons simulé l'enterrement de Lily et James d'où la tombe que chacun connaît. Je vois une question dans vos yeux. Où avez-vous mis Harry ? Pas d'inquiétude. J'aime mon filleul et je l'ai placé en sécurité dans Voltiflor le temps de conduire ses parents dans le Northamtonshire. Rubeus Hagrid avait entendu parler du Manoir de Kirby Hall construit en 1570, abandonné dans cette contrée peu fréquentée. Nous avons soigné et ramené le couple à la vie normale avec nos plantes médicinales. Très bien installés ils ne manquent de rien et mènent une existence aussi tranquille que paisible. Quant à mon frère, il m'a suffi de jouer les trois premières notes du God Save the Queen sur mon harmonica pour que ma plante magique nous transplane notre jeune Héros. Fidèle aux écritures de jkrowling, je le confie à Albus Dumbledore qui, toujours ce 28 Juillet au soir, sans réfléchir aux conséquences, le dépose sur le pas de porte de Pétunia Dursley la sœur de ma mère. Aujourd'hui 13 heures, je me trouve chez Hagrid avec qui nous prenons le repas, Nous parlions précisément de l'avenir de mon frère digital dont c'est le quatrième anniversaire, lorsque Norbert surgit la gueule en feu dans la grande salle. Profondément irrité il profère des phrases totalement incompréhensibles. Nous avons l'impression d'entendre parler un mauvais fourchelang. Après avoir ingurgité un énorme morceau de courge géante cueillie dans le potager d'Hagrid, il se calme et nous dit avoir rêvé d'Harry. Or, les rêves du Dragon d'Hagrid révèlent toujours la vérité. Il a vu le petit enfant endormi dans un placard situé sous les marches de l'escalier être réveillé par son cousin Dudley Dursley qui l'attrape et le jette en l'air comme une balle. Norbert dit l'avoir attrapé au vol et posé doucement sur un coussin. Avec des copains, Dudley prend le petit comme souffre-douleur ; les parents l'obligent à vider les seaux hygiéniques, à peler les légumes, à balayer la maison, à faire les lits, à leur laver les pieds. J'en passe et des meilleurs. Nous ne pouvons pas continuer à accepter ce rôle de cendrillon, termine-t-il. Après concertation nous décidons de l'enlever. Norbert surveillera les environs tandis que nous pénétrerons dans la maison, métamorphosés en aigles et rendus invisibles par notre cape sous laquelle je cacherai Harry.
Ainsi mon frère fut élevé par moi durant sa petite enfance. Aidé d'Hagrid, j'ai construit ma maison dans un grand figuier de la forêt interdite. Avec une circonférence de 412 mètres il mesure 30 mètres de hauteur. C'est un arbre sacré ; un arbre de vie dont les racines aériennes pendent et une fois arrivées au sol créent de nouveaux arbres. Entourée d'un voile magique personne ne peut voir ma maison à laquelle on ne peut accéder que par l'énorme trou du tronc dans lequel un homme peut se tenir debout. Il faut grimper le long de ce tronc conçu comme un véritable labyrinthe et connaître le code d'entrée. Je ne vous le communique pas car des traîtres se glissent partout et il pourrait bien y avoir parmi vous un partisan de Voldemort, un Mangemort par exemple, qui lirait par inadvertance ma confession. Avec Hagrid nous avons décidé de développer en notre protégé ses dons naturels d'observation, sa mémoire exceptionnelle, son esprit de justice, d'humanité, de grandeur d'âme, sa réflexion, sa franchise, son âme d'artiste, sa bonté, sa délicatesse, en fait ce qui touche à son intelligence et à son psychisme. Pour cela nous avons utilisé tous les procédés orthophoniques, les jeux par exemple imaginés par nos sorcières dans ce service, et en outre la pratique Grecque appelée maïeutique fondée par un mage de l'époque nommé Socrate afin de perfectionner la capacité d'auto-analyse et d'analyse de mon frère. Nous lui avons appris à lire et à écrire dans toutes les langues, enseigné la littérature et les maths. Ses prédispositions étant uniques nous n'avons eu aucun mal. Nous n'avons pas oublié les disciplines sportives nécessaires à son développement physique, afin que notre Harry ait « Une âme saine dans un corps sain ». Chevaucher un balai volant quel qu'il soit n'a plus de secret pour lui. Il pratique ce sport depuis l'âge de 6 ans. Nous avons à la maison une collection complète de ce moyen de locomotion. Nimbus 2000 pour les débutants, 2001, élégant et rapide, Eclair de feu, le plus rapide au monde allant jusqu'à plus de 240 à l'heure, Flèche d'argent, le plus ancien mais encore parfait, le tout premier sur lequel s'est exercé Harry. Nous avons conservé précieusement les ancêtres : Brossdur, Comète 290, Brossdur 11 etc... Nous lui avons acheté les meilleurs sous-vêtements ignifuges, impénétrables, ultralégers, repoussel'eau, des tee-shirts HP, et pare-chocs, des surchemises ailées, des chaussettes antimagienoire, et des chaussures envoltapesol comme les miennes. Bien que sachant qu'un sorcier peut jeter un sort sans se servir de baguette magique, nous avons voulu que notre futur génie en sorcellerie possède la plus efficace. Il sait toutes les utiliser, Nous en avons acheté pour 70 gallions chez Ollivander, La plus belle, lui saute dans les mains dès qu'elle le voit. Il la baptise 2014. Elle est en sureaux. Il a voulu la constituer d'une plume de phénix, d'un crin de licorne et d'un trèfle à quatre feuilles pour éviter qu'elle soit identique à celle de Voldemort. De faible et maigrichon qu'il était après son séjour chez sa tante, Harry est devenu un superbe pubertaire grand et fort, musclé et mince mesurant 1,60 m. Il a onze ans aujourd'hui. Pour cette occasion, sa mère et donc la mienne aussi nous a expédié par le truchement d'une Elleretruot rieuse les fournitures scolaires nécessaires pour sa rentrée à l'école de sorcellerie. Son rayonnement mental en avait lu la liste directement dans le cerveau de Albus Dumbledore. Mon stylo magique le scriptoliberty, guidé par ma pensée, est allé inscrire mon frère à Poudlard. La voix de Ruelraptuahel suivant les ondes acoustiques de la forêt nous a transmis la décision de Choixpeau magique d'inscrire Harry à Gryffondor car il a classé Harry parmi les futurs pensionnaires « les plus courageux, les plus hardis et les plus forts ». Personnellement, j'ai peur de voir mon frère entrer dans cette école à cause de la haine que lui porte Lord Voldemort. Hagrid, partage la même peur quoiqu'il ne sache pas pourquoi son esprit lui dit que le petit ne risque rien. Il doit se passer un événement remarquable duquel nous ne pouvons pas encore approcher mais qui va totalement changer la donne. Quand je lui demande si cela concerne Lord Voldemort il me répond que même s'il le savait il n'aurait pas le droit de me le dire. L'oracle ne veut absolument pas que le secret soit divulgué. Il s'agit d'un heureux événement. A partir de là Hagrid est très optimiste. Pourtant il sait que Voldemort effraie toute la communauté tout d'abord par son aspect démoniaque, son regard de feu, son sourire sadique, ensuite par sa voix luciférienne, et sa force destructrice.
Voilà donc Harry à l'école. Il se fait remarquer par son calme, son intelligence, ses dons, son adresse, son charme déjà en fonction. Meilleur élève dans toutes les matières il gagne la sympathie des professeurs, même celle du très particulier Severus Rogue qui lui donne des cours particuliers pour lui apprendre le secret de potions magiques qu'il a découvertes. Harry lui a soigné la jambe mordue par le chien de garde du couloir interdit. Il ne veut pas que le jeune garçon en parle au directeur. Il lui avoue avoir découvert un secret dont il lui donnera la clé pour les fêtes de la Noël. En attendant, Hagrid a apporté de belles citrouilles de sa production pour fêter Halloween, Albus Dumbledore a fourni les bougies par milliers, les couturières ont fabriqué des vêtements moldus et des masques pour se déguiser. Ainsi pour cette occasion, Hermione s'appelle Blanche-Neige, Ginny weasley la Belle au Bois dormant, Cho-Chang Shéhérazade, Ron le Prince, Cédric Diggory le Sultan, et Harry choisit Peter Pan. La fête bat son plein, le repas est pantagruélique. L'orchestre ouvre le bal par une sarabande effrénée à laquelle succède une valse à mille temps. Un tango Nitnegra retient indéfiniment les danseurs sur la piste. Blanche-Neige flirte avec le prince, Shéhérazade avec Peter Pan, la Belle au Bois Dormant avec le Sultan. Ils s'envolent tous sur des chevaux ailés. Ils vont se coucher assez tôt car demain après-midi se déroule le troisième match de Quidditch. Garry les a tous gagnés mais il a suscité des jalousies de telle sorte qu'un incident se produit en cours de celui-ci. Mon frère chevauchait à l'aise son balai lorsque 2014 devient fou. Il tourbillonne, valse, s'emballe en soubresauts répétitifs, fuse vers le ciel à une allure sidérale. Harry vit un véritable rodéo. Il menace de tomber à chaque lubie du balai. C'est alors qu'Hermione voit Drago Malefoy, Goyle et Grable se moquer d'Harry. Comprenant leur petit jeu, elle gonfle ses joues et leur envoie un énorme souffle d'air en pensant à Eole. Les trois garçons disparaissent. Le champion poursuit la partie sans plus de tourments et la gagne. A la fin de la partie comme à l'accoutumée il rejoint son vestiaire pour se doucher et se changer quand tout à coup une ombre géante menaçante se dresse sur le mur devant lui. Elle a l'apparence d'un humanoïde, mesurant au moins trois mètres de haut et d'après la masse elle doit peser autour d'une tonne. Pour en avoir entendu parler, Harry comprend qu'il s'agit d'un Troll des montagnes et se demande comment il a pu entrer. A ce moment-là surgissent Ron et Hermione riant et plaisantant. Ils s'arrêtent net en voyant la scène et le danger mortel encouru par Harry. Hermione sort en courant tandis que Ron caché dans l'ombre, à l'abri des regards du Troll, réfléchit à la protection de son ami. Mais il a compté sans le flair du monstre qui le détecte. Ron se met en position de combat. Harry d'un coup de pensée rapide entre dans les vêtements qu'il venait de quitter. Il empoigne son épée magique, Ron d'un tourniquet de bras saisit sa baguette magique. Le combat commence. Un combat acharné, violent, imprévisible mené par le caractère du Troll et perdu à l'avance à moins d'un miracle. La baguette de Ron se brise. Tout semble terminé lorsque l'ombre terrible du Troll recouvre les deux jeunes garçons. Un lourd silence plane maintenant dans le vestiaire. Le Troll pousse un affreux grognement, auquel un autre grognement répond. Un pugilat titanesque s'ensuit. Que s'est-il passé ? Rien, sinon la présence d'esprit d'Hermione qui, réalisant ce qui allait se produire a fui sans plus tarder pour venir m'avertir.
J'ai immédiatement fait appel à Troll Noitpecxe chef des Trolls de la forêt, dont j'ai sauvé le fils des Trolls de la montagne, mais ça c'est une autre histoire que je vous raconterai plus tard. Et vous assistez ainsi à cette bataille inénarrable entre deux mastodontes d'égale force sauf que l'un appartient aux forces du Mal et l'autre aux forces du Bien. L'attaquant grièvement blessé s'enfuit en
poussant des grognements à provoquer un tremblement de terre et regagne ses montagnes qu'il n'aurait jamais dû quitter. Les trois jeunes tombent dans les bras l'un de l'autre et s'embrassent en jurant comme les trois mousquetaires ou presque « Un pour Trois et Trois pour un ». Une amitié à la vie, à la mort était née.
Les jours et les mois passent vite tant les occupations sont nombreuses. Nous sommes à deux jours de la Noël. Chacun s'active à la préparation de ces merveilleuses fêtes. Poudlard devient méconnaissable, il perd sa sévère rigidité, sa sombre clarté, il s'illumine de toutes ses classes, la musique jaillit de tous les recoins les plus sombres, même du couloir interdit, de la forêt qui murmure de plaisir. Harry s'échappe d'un coup d'envoltapesol pour venir manger avec moi. Je lui annonce une surprise des plus agréables, un cadeau inégalable de la part de Santa Claus, mais pour cela il doit se rendre devant le miroir magique dix minutes avant minuit. Les préparatifs sont enfin terminés. Chacun part où bon lui semble chercher les cadeaux à offrir pour les suspendre à l'énorme sapin de Noël trônant au centre de la pièce. Harry se dépêche de se rendre dans la chambre qu'il avait découverte par inadvertance quelques jours précédent Halloween. La porte s'entrouvre toute seule à son arrivée. Le miroir lui fait signe d'avancer en émettant simultanément trois soleils. Harry obéit et se campe franchement devant lui. Là, après que son cœur se soit adressé au miroir, il apprend que ses parents vivent, cachés et heureux, que son parrain, grand ami d'Hagrid est son frère Covert, comment il a été conçu, et que ce frère digital n'est autre que son ombre qui le protège. Sur le coup le jeune garçon reste ébahi, comme pétrifié, puis pousse un cri d'enthousiasme et de joie tellement profond que je l'entends dans mon figuier et ses parents dans le Manoir de Kirby Hall. Joyeux comme il ne l'avait jamais été il rejoint l'ensorceleuse assemblée alors que les douze coups de minuit résonnent à l'église de Poudlard. Les paquets se balancent aux branches du sapin. Harry décroche le premier qui se présente à lui et qui porte son nom. Il découvre une jolie carte illustrée d'une licorne Porte-Bonheur pendue à une minuscule boîte rouge contenant une boule de verre de la grosseur d'un bollar. Un nom est inscrit sur la boîte : Rapeltout avec sa notice d'emploi et une signature celle, de Neville Londubat. Hagrid, surveillant les opérations lui tend un gros paquet. Une superbe cape jaillit à l'ouverture. Hagrid lui glisse à l'oreille qu'il s'agit de la cape de réversibilité de son père qui la lui offre en cadeau de Noël. D'Harry Covert il reçoit une chevalière en or du nom Ereilavehc, objet magique, objet d'amour possédant quatre pouvoirs situés aux quatre arcs du cercle : invisibilité avec disparition instantanée, retourneuse de temps, faismoivaincre, fuyonsauboutdumonde. Il remercie Neville en lui offrant une boucle d'oreille de vermeil venant de sa grand-mère. Ce bijou chargé à plein rendement contre les forces du mal, scintille d'éclats rouges lorsque celui qui le porte lui demande son aide par la pensée. Neville s'en servira plus tard contre Dolores Ombrage et contre le médaillon de Serpentard qu'il fera exploser. Cadeaux, paquets et surprises se succèdent. Ron voit Harry s'approcher de lui et lui tendre une longue boîte coruscante. Il en tire une superbe baguette magique en chêne poli rutilante de beauté. Elle remplace celle que le combat contre le Troll a brisée. Ron lui demande de bien vouloir avec lui en constituer le cœur. Ils viennent dans mon figuier chercher dans ma boîte discrète deux crins de Licorne et deux plumes de phénix.
Ce jour-là, Voldemort réduit à l'état de larve depuis six mois, comme me l'a appris Jkrowling lors de notre dernière rencontre, sort de son ombre en Catimini, dernier objet magique qu'il a lui-même fabriqué et qui lui permet de réapparaître incognito à Poudlard en toute sécurité et impunité. Il peut ainsi silencieusement se promener et visiter l'école de fond en comble. Dans la bibliothèque il retrouve un album de photos retraçant son enfance. A l'époque il n'était pas chauve, ses yeux étaient noirs et non rouges, il voit ses parents, décédés maintenant, tendrement enlacés. Des documents classés avec ordre dans une chemise verte lui apprennent sa descendance directe et donc son titre d' héritier de la famille de Salazar Serpentar. Il le savait plus ou moins, plutôt moins que plus d'ailleurs, Il ignorait totalement par contre qu'Harry Potter appartenait lui aussi aux Serpentars, de façon collatérale par sa mère. Il comprenait pourquoi il éprouvait à la fois une attirance et un rejet pour le jeune adolescent. Satisfait de toutes ces informations il poursuit sa quête. Le Catimini le promène gentiment dans tous les coins et les recoins, puis, subitement un tourbillon vertigineux l'emporte en direction du couloir interdit. Le Catimini s'approche du secrétaire antivolalarmant, le caresse tendrement et le tiroir s'ouvre sans bruit. Un paquet en forme de Pythie, illustré de trois philosophes grecs Socrate, Platon et Aristote saute dans les mains de Voldemort. En fond, se détache le temple de Delphes. Voldemort saisit le colis, l'ouvre et enfin découvre la chose tant convoitée : la Lapis Philosophorum. Il sait que maintenant il deviendra le sorcier le plus fort de la terre qu'il soumettra tous les êtres. La pierre philosophale transformera tous les métaux en or ou en argent, mais lui préfère l'or. Elle guérira toutes les maladies, le rendra immortel car elle protège la vie humaine au-delà des bornes naturelles.
Mais ça, ne l'intéresse pas. Il aime la mort sauf pour lui naturellement. Avec la Lapis, il a tous les pouvoirs. Cependant il ignore une particularité de ce précieux trésor. Tout d'abord, sa devise « Seul celui qui veut trouver la pierre mais ne pas s'en servir la trouvera ». Or il l'a cherchée pour l'utiliser, il l'a trouvée grâce à Catimini, En possession de ce qu'il estime être son Bien, il renvoie Catimini et se retrouve en chair et en os, aussi vulnérable qu'un nouveau-né au milieu du couloir la pierre dans ses bras. Il l'embrasse. Ce geste qui ne correspond pas du tout à son âme devrait le faire réfléchir. Il n'en est pas là. Il commence par prendre contact avec Lapis en ces termes « OK Lapis ». La pierre bouge. Il doit prononcer alors la formule consacrée pour s'octroyer exclusivement ses propriétés. Catimini n'est plus là pour l'aider. Mais Voldemort sûr de lui dit impérativement : « Pythiespa ». Lapis devient rose tendre. Le crâne de Voldemort se couvre de cheveux bruns frisés, ses yeux deviennent noirs, ses gestes doux. Il ignorait que si la pierre philosophale changeait les métaux vils en métaux précieux, elle changeait de la même façon la Haine en Amour. Personnellement, je n'ai pas été surpris de cette transformation sachant par Jkrowling que si la mère de Voldemort lui avait manifesté un affectueux intérêt, il aurait compris et éprouvé l'amour. Or, si Lapis s'est laissée découvrir par lui et pas un autre, c'est dû à l'esprit de remord maternel qui par le truchement de Lapis a voulu changer son cœur m'a dit Fantomas l'envoyé du Sphinx que j'avais invité à partager mon repas car j'estime que c'est en dégustant de bons petits plats que l'on apprend les meilleures nouvelles. Comme nous pouvons le constater la nuit de ce Noël a été fructueuse.
Si tout le monde se réjouit de la métamorphose de Voldemort, il n'en est pas de même pour les mangemorts qui veulent se venger de leur abandon. Ils préparent un attentat contre lui. Mais les forces contre le mal sont nombreuses aujourd'hui. Ainsi, la semaine dernière où il s'était égaré rue des embrumes, le quartier mal famé du chemin des traverses, trois Bravos l'ont attaqué.. Catimini a surgi de l'ombre. Il les a exterminés sans qu'ils aient eu le temps de pousser un seul soupir.
A la suite de quoi Harry va vivre ses vacances chez Ron. Ce dernier connaît les sentiments de son ami pour sa sœur Ginny qui le lui rend bien. Lui, rêve de passer sa vie avec Hermione dont il ne saurait se séparer. Son frère George aime la belle Cho-Chang ancienne passion d'Harry. George lui plaît énormément mais elle doit honnêtement d'abord se guérir de la disparition tragique de son fiancé Cédric Diggory assassiné par l'ancien Voldemort. Fred et Percy encore jeunes s'occupent de soigner les Abroxans, ces chevaux volants qu'Hadrig leur a offerts et qui serviront à promener les mariés dans l'espace cosmique pour leur voyage de noces le moment venu.
Les années passent à la vitesse de la lumière ici comme en tous les lieux de la terre. Harry Potter continue à vivre des aventures plus rocambolesques les unes que les autres, à passer ses vacances chez les Weasley. Voldemort devenu son ami, ne le quitte pas d'une pointe d'épée. Nous nous réunissons dans mon figuier chaque fin d'année après les remises de prix. La maison de Lily et James Potter craque sous les récompenses de leur fils. Notre héros a maintenant 20 ans. Il vient d'être choisi à l'unanimité par Albus Dumbledore pour lui succéder à la tête de Poudlard quand il prendra sa retraite. Je viens de recevoir une invitation de la part de ma mère. Ils fêtent d'un commun accord les fiançailles des trois jeunes couples là-bas dans leur grand château. Après la magnifique cérémonie arrosée de pétales de roses blanches, où l'on a vu le basilic danser avec la licorne, où les baguettes magiques lançaient au monde une musique céleste, où les sorciers et les sorcières dansaient en lévitation, je suis parti. J'ai quitté mon figuier sacré, j'en ai fermé l'entrée mon rôle dans cette histoire étant terminé. J'ai rejoint mon pays de songes dans le monde des Idées perdu dans l'immensité sans commencement et sans fin, où règne la paix, le calme et la beauté.
Quelques années plus tard j'ai appris par les ondes satellites les mariages des fiancés, la naissance de leurs premiers bébés qu'ils ont baptisés en même temps, la mise en place d'Harry Potter en tant que directeur de l'école des sorciers, de son choix de Voldemort comme gardien des lieux, de Ron et Hermione comme professeurs. Je recevrai prochainement la suite des nominations et régulièrement des nouvelles de tout ce petit monde bien sympathique. Jkrowling vient de temps à autre se reposer dans mes nuages.

FIN
6
6

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Double identité ? Robert Patte le jour et JK Rowling la nuit ?
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
C'est un texte à la lecture agréable que je découvre sur votre page. J'ai aimé et vous adresse mon vote symbolique.
Mon poème-fable "le coq et l'oie" est en finale du prix été. Je vous invite à le soutenir. Merci !