3
min

La fin des temps

Image de Antévers

Antévers

7 lectures

1

Ses yeux s'ouvrirent sur un ciel chargé de nuages sombres et denses. Que pouvait-il faire en ce lieu ? Où était-il d'ailleurs ? Il n'en avait aucune idée, ni de la manière par laquelle il y était arrivé.
Un souffle d'air glacé lui fit prendre conscience de son corps, il était allongé sur un sol de pierre froid comme la mort.
Il se redressa et jeta un regard alentour pour n'apercevoir, quelque soit la direction, qu'une étendue caillouteuse sans fin et sans point de repère aucun.
Il se leva et fût étonné de pouvoir tenir debout, qui lui avait appris à marcher, sa mère, son père ? Comment s'appelaient-ils ? Et lui...!? Il réalisa enfin qu'il ne savait pas quel était son nom, en avait-il un d'ailleurs ? Ça oui, il en était certain, tout le monde porte un nom, un prénom même ! Mais quel était tout ce monde auquel il pensait ?
Pour l'instant il était seul, se sentait perdu et n'avait aucune envie de le rester.
Il partit donc à la recherche de ce monde, nu dans l'air glacial.
*
Elle était belle, élancée, un corps sculptural répondant aux canons de beauté en vigueur parmi les hommes avant le grand renouveau.
Ce n'était pas seulement une belle femme, elle était aussi forte et robuste, son anatomie parfaitement adaptée à la mission qui lui avait été confiée, génitrice ! Le tout puissant l'avait sauvegardée dans cette optique, répartir à zéro.
« -Tu seras ma nouvelle Ève ; lui avait t'il dit. J'ai mis un homme sur terre, il est pour toi, pars à travers le désert à la recherche de sa semence et repeuplez ce monde ! »
Cela faisait déjà longtemps qu'elle avançait, toujours dans la même direction, poussée par une force irrépressible, une sorte de magnétisme qui lui indiquait la route à suivre.
*
Il cheminait sans relâche, attiré par il ne savait quoi. À perte de vue, ce n'était que pierraille et désolation. Il avait pourtant le sentiment que quelque chose, l'attendait quelque part, quelque chose de magnifique, de grandiose.
Malgré le manque de repères et la méconnaissance totale de son environnement, ses pieds suivaient une route bien précise, comme un cœur bat sans que l'esprit ai conscience de le faire fonctionner.
Il avait la cognition d'un désir à assouvir, d'une sorte de but pulsionnel à atteindre.
Quelque chose de plus fort que lui le poussait à avancer.
Une force indicible montant de ses entrailles se répandait en lui, envahissant chaque parcelle de son corps, allant crescendo à mesure qu'il progressait.
Qui l'avait amené ici, dans quel dessein ? Il n'aurait su le dire, il avait simplement l'impression que l'on attendait quelque chose de lui et que, quelque soit la tâche qui lui incombait, il ne pourrait trouver de réponse que dans son accomplissement.
*
Elle ne se rappelait quasiment rien de sa vie d'avant, elle savait simplement que ce monde n'avait pas toujours été un désert. Il y avait eu des villes, des pays, des civilisations entières !
Jusqu'au jour où l'Être suprême ; le créateur de toutes choses, mécontent de ce que l'homme avait fait de la terre qu'Il lui avait offerte, décida de faire table rase et de revenir au commencement.
Un battement de cils avait suffit à tout annihiler.
Son dieu l'avait choisie parmi pléthore, elle était désormais la dernière représentante de son sexe et c'est à elle qu’incombait cette tâche ainsi qu'à l'homme qui devait l'attendre quelque part.
Mais peut être ressentait t'il lui aussi ce vide et le besoin de le combler !? Oui ! Elle en était certaine ! Il venait à sa rencontre et cela sera merveilleux de ne plus être seule dans ce reg.
Un nouvel Éden leur était certainement destiné et ensemble, ils le trouveraient.
C'est pourquoi elle poursuivait son chemin, de plus en plus rapidement, les sens en exergue, avec la prescience de l'issue proche.
*
Son cœur fit un bond dans sa poitrine, il venait d'apercevoir une forme à l'horizon. Se pouvait-il s’agir d'une hallucination ? Il se figea, le souffle court, concentrant son regard malgré la fine poussière qui s'y précipitait, poussée par les vents.
*
Soudain, elle le vit, l'objet de sa quête.
Ses jambes s'emballèrent tandis qu'une vague de chaleur irradiait de son ventre.
Enfin, pour elle, pour eux, allait commencer une nouvelle vie ! De leur couple, creuset de l'humanité, jaillirait de nouvelles générations qui ensemenceraient cette terre !
*
Il la regardait venir, subjugué, comme pétrifié par sa beauté.
Le feu du désir qui le consumait allait enfin pouvoir être assouvi.
Elle était pour lui, elle se précipitait vers lui et il tendit les mains pour la recevoir.
*
Elle était heureuse, plus que quelques mètres avant cette union tant désirée, d'un coup de reins, elle se jeta dans ces bras.
*
La réponse à toutes ses interrogations vint tandis que ses doigts se serraient sur le fin et fragile cou qui s'offrait à lui et l'extase l'envahit en lisant l'incrédulité sur ce magnifique visage !
*
C'est alors qu'elle comprit, cet homme qui prenait sa vie n'était pas celui qu'elle recherchait mais l'envoyé d'une toute autre puissance.
Eh oui, le diable aussi à son mot à dire !
*
Une larme coula sur sa joue tandis que la lumière s'éteignit dans ses jolis yeux.
*
Le tonnerre gronda au loin.
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,