La femme symphonie

il y a
1 min
963
lectures
85
Finaliste
Jury

Poète et écrivain, peintre et photographe, vous pouvez retrouver toutes mes créations sur : http://tinyurl.com/revesmorts  [+]

Sexe ou baise, sauvage rut ou tendre partage... Délicate différence et musique des mots. Chacun a sa façon de voir et de pratiquer cet art si ancien et si naturel. Que ce soit à la hussarde, en catimini, plein de romantisme, ou de perversions.

Mais dans tous les cas, c'est le contact de la peau, le parfum de l'ivresse, la vue de la chair nue, le goût salé du péché, qui vont transporter ces amants qui étaient en panne des sens vers une quintessence des sentiments.

Julia était pour moi une autre source de raffinement, elle était en mes draps, une étonnante femme symphonie. N'allez rien voir en ça quelque chose de péjoratif. Là, allongée sur le dos, sur le sofa, ou à même le sol, l'amie si facile à adorer, la petite brunette, aux boucles italiennes, faisait chanter l'amour, sous mes doigts mélomanes.

Juste un baiser dans le cou, au début, timide, presque volé, et une lente mélopée montait de sa gorge, me surprenant au début par ses envolées. Une tape sur la fesse ou la succion des lèvres, autant de jolis bruits qui nous accompagnaient. Quant à ma langue faisant danser le velours de son sexe, sa musique égalait le murmure du ruisselet sous les feuillages, ou son languissant clapotis.

Baisers qui claquent, souffle à l'oreille, tout n'était que merveilles sonores, je l'avoue.

Lui mordiller l'oreille ou sucer avec faim un téton provoquait des modulations, des montées chromatiques. Et ma bouche chaude sur son ventre frémissant faisait éclater en canon de petits gémissements, comme un choeur de faussets exaltés par l'extase.

Que dire alors de mes coups de bassin qui provoquaient des grondements sourds pareils à un orage de juillet, qui roule son manteau noir, pour finir en un aria célébrant le plaisir partagé. Walkyrie nue offerte aux feux d'une rampe déployée, allant chercher en elle la plus pure des notes qui fera encore vibrer le silence suivant son hymne à la jouissance.

Elle était ma divine, elle fut ma Diva et j'avais souvent la sensation de jouer d'elle comme d'un bel instrument vivant.

Ma joie, ma si jolie Julia...

85
85

Un petit mot pour l'auteur ? 29 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Oui pour la musicalité et la richesse qui en découle. Mezzo, forte... l'amour c'est bien le plus beau chant raconté.Merci de le dire.
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Très belle réponse :)
Image de Sylvie Attard
Sylvie Attard · il y a
Bon, et bien je viens de vous lire et tous les commentaires précédents résument mes pensées. C'est très joliment écrit et de fait, très agréable à lire. Finalement, on découvre des points communs entre l'homme et la femme. L'amour est un art, doux mélange de tendresse et d'instinct sauvage, au gré des humeurs de l'instant. Enfin, c'est ce que cela m'inspire. Permettez moi de vous soutenir également, non pas par retour, mais parce que j'ai sincèrement aimé votre texte. Bel hymne à Julia.
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Voilà, vous avez totalement compris mon message. L'amour, physique ou non, est un art, une discipline qui s'apprend et s'améliore chaque jour, qui peut prendre différentes formes, sauvages ou raffinées, comme on peut à la fois aimer Hugo et Proust ou bien Bosch et Buffet. C'est une danse des corps, j'ai voulu mon texte musical avec des mots qui chantent, mais ça aurait pu être un festin avec des plats merveilleux, ou une suite de paysages... L'amour c'est la vie, un des beaux plaisirs qu'elle nous offre. Merci de m'avoir lu.
Image de Trissia Lepopnav
Trissia Lepopnav · il y a
Texte très instructif sur le ressenti d'un homme...
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Merci, dans mes textes j'essaye le plus possible de donner ce ressenti, comme j'aime le trouver dans des textes féminins.
Une bonne façon de se découvrir l'un l'autre puisque nous nous connaissons mal.

Image de Nadja Lapinou
Nadja Lapinou · il y a
C'est un très beau texte, j'aime beaucoup. Mais ça ne m'étonne pas te connaissant. Bisous
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Merci Nadja, ça fait plaisir.
Image de Caroline Vié
Caroline Vié · il y a
Fait !
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Ça me fait très plaisir, vraiment!
Image de Eva Scardapelle
Eva Scardapelle · il y a
très poétique, un très beau texte...j'ai voté ! bonne chance à vous :)
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Merci, oui j'essaye de mettre un peu de poésie partout. :)
Image de Elga Vinco
Elga Vinco · il y a
C'est joli, jeune, enthousiasmant, parfois trop de mots, mais je vote oui pour ce texte, charmant.
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Merci beaucoup.
Image de Mandoline Junko
Mandoline Junko · il y a
Comme toujours ... j'aime ce que tu ecris <3 merci
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Merci Mandoline. Tu connais ma page de textes et de poèmes?
A tout hasard je te l'a redonne: http://tinyurl.com/revesmorts ;)

Image de Pascale Pujol
Pascale Pujol · il y a
Bon, cher dormeur, tout le monde a déjà tout dit sur ce texte... Moi je rajouterai complicité et tendresse, ce qui fait à mon avis un mélange délicieux avec l'érotisme. J'aime beaucoup!
Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Merci Pascale, après ce qui est dit, il y a les non dit ;) Votre commentaire me fait très plaisir.
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Erotisme, amour, volupté et musicalité ! Tous les sens en émoi ! Je vote !
( Je vous invite à lire Des mains expertes !)

Image de LeDormeur DuVol
LeDormeur DuVol · il y a
Le thème "Sonore (et Gomorrhe)" se prêtait à un texte tout en musicalité. Je vous remercie pour votre vote. J'ai été vous lire :)

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Bretagne

Wynn

15 août 1606, Combrit, Bretagne, dans un champ de blé
La terre est lourde, le soleil cogne contre sa nuque. Encore et toujours, inlassablement, dans cet immense champ. C’est... [+]


Nouvelles

La Terrasse

Hermann Sboniek

C’est une terrasse en bois au-dessus de la jungle Birmane. Elle ceinture une maison construite à flanc de colline. Sa partie la plus large semble posée sur des frangipaniers en fleurs. Puis le... [+]