La détente à un million d'euro

il y a
6 min
0
lecture
0

Je suis un dealer de drogue ! Je conçois mes histoires comme des substances chimiques psychotropes très puissants qui peuvent avoir des effets addictifs sur le cerveau. Lisez-moi avec modération  [+]

— Les règles sont simples : tu poses le canon du revolver sur ta tempe, tu presses la détente... et si tu es encore vivant tu remportes un million d'euros. Compris ou faut que je fasse un dessin ?
— Monsieur, s'il vous plaît, je...
— Alléluia ! Il a compris. Bon, vous êtes prêt ? Camera une ? Camera deux ? Non, rapproches la deux. Je ne veux pas que tu perdes la moindre expressions de son visage, d'accord ? Très bien. Tout le monde en place ! Il est où mon micro nom d'un squelette ? Dépêches-toi de me le rapporter. C'est bientôt l'heure... Ok. Trois, deux, un... Bonsoir mesdames et messieurs ! Bienvenue dans l'émission clandestine la plus suivit au monde. Nous sommes en direct sur le dark web pour « Qui Veut Presser La Détente ? ». Nous démarrons le jeu ce soir avec notre cent onzième participants de l'année, j'ai nommé : Thomas ! On applaudit bien fort Thomas, et on le félicite pour son inconscience. Commençons sans plus tarder avec la première manche. Je vous rappelle brièvement qu'il y'a six manches au total. Une balle dans le revolver, une rotation du barillet. Et plus on avance dans les manches, plus le nombre de balles et de rotations augmentent, plus les chances de survie du candidat s'amenuisent. Un million cash pour chaque manche remportée par le candidat, sauf pour la cinquième, qui rapporte deux millions. Notre cher Thomas survivra-t-il jusqu'à la cinquième manche après laquelle il pourra repartir avec, un total de six millions d'euros ? À titre indicatif, cent pour cent de nos participants meurent la cervelle éparpillée sur le sol avant la troisième manche. Et encore, au vu des probabilités, il lui faudrait une chance de pendu pour survivre rien qu'à la deuxième, haha ha... Voici le revolver de ce soir que le bourreau cagoulé dépose devant notre candidat. C'est un magnifique TAURUS modèle 689VR, calibre 357 Magnum à six coups. Admiré mesdames et messieurs : détente simple, hausse réglable, une merveille de fabrication du pays de l'oncle Sam. Il est un peu vieillot, c'est vrai, mais ça fera l'affaire... Le bourreau vérifie bien que le revolver est vide... Il introduit la première balle... Il tourne une fois le barillet, et dépose l'arme en face de Thomas, qui n'a pas sourcillé un instant. Quel bonhomme, ce Thomas !
— Mamaaannn, à l'aaaiiide !!
— Alors Thomas, quel sont vos dernières paroles avant le début de la première manche ?
— Écoutez monsieur, je vous en prie, écoutez-moi. Tout cela est un malentendu. Je ne suis qu'un facteur, moi. Je croyais que c'était un plateau pour le jeu "Qui veut gagner des millions". J'ai dû mal comprendre votre annonce sur le site. Je vous jure que je n'ai jamais eu l'intention de participer...!!
— Vous êtes très ravi de participer ? Il ne manque pas de cran, haha ha ! On l'applaudit bien fort, ce cher Thomas ! Quel enthousiasme de sa part ! Tout de suite, la première manche. Jingle... Gooo !!... Thomas fixe l'arme, le visage baignée de larmes et de sueur. Il pleure parce qu'il est déterminé, bien sûr. Ce sont des larmes de détermination... Il saisit enfin le revolver, mesdames et messieurs. Il semble s'être résigné. Il pointe le canon sur sa tempe. Il ferme les yeux. Tremble. Il va appuyer. Il appuie... ET CLIQUE ! C'est la victoire de Thomas pour cette manche. C'est fabuleux, il s'en sort bien. On peut dire qu'il s'en est bien... TIRÉ !! C'est pour moi ! Voici un million d'euros cash qu'on dépose devant Thomas. Je suis sûr que sa pensée actuelle est : "Vite ! La prochaine manche !!".
— Non ! Je ne veux pas participer ! Je vous en prie, je veux pas mourir...!!
— Quelle sacrée motivation, Thomas ! Pas la peine de vous exciter à ce point. Vous êtes si impatient que cela de continuer ? Alors, ne faisons pas attendre plus longtemps ce champion, mesdames et messieurs. Poursuivons avec la deuxième manche. Cette fois, deux balles dans le barillet, deux rotations. Le bourreau dépose à nouveau le revolver devant notre fougueux candidats. Thomas pleure tellement de joie qu'il en a la morve qui coule. Il est émouvant de voir un candidat si passionné. On dirait qu'il à rêvé toute sa vie de participer à cette émission... Il fixe à nouveau l'arme. Cette fois, il hésite plus longtemps. Le bourreau lui fait quelques "recommandations silencieuses" pour le motivé à se lancer... Il finit par saisir l'arme sous la contraite... heu, de sa propre initiative. La mort dans l'âme, il pointe le canon sur sa tempe. Ferme les yeux, et appuie sur la détente... ET C'EST LE CLIQUE !! Nouvelle victoire de Thomas. C'est incroyable mesdames et messieurs, chers téléspectateurs ! Thomas lui-même n'a pas l'air d'en revenir. Il se voyait déjà mort, six pied sous terre, ad patres... Encore un million cash pour le miraculé Thomas. Le bourreau reprend le revolver, le recharge de trois balles cette fois ! Trois balles mesdames et messieurs ! Une chance sur deux donc. C'est en général ici que le voyage se termine pour nos candidats. En sera-t-il de même pour notre cher et courageux Thomas ?... Le bourreau... Oh, quel surprise, Thomas lui saisit l'arme des mains et la pointe immédiatement sur son front. Il semble vouloir en finir au plus vite, le pauvre... heu, le courageux candidat ! Il presse... ET CLIQUE À NOUVEAU !! Une nouvelle victoire pour Thomas ! La troisième consécutive !! C'est incroyable ! Quelle chance de pendu, chers téléspectateurs ! C'est grandiose ! C'est merveilleux ! Faites-vos dons, c'est la première fois depuis trois ans qu'un candidat passe la troisième manche en ayant encore sa cervelle intacte dans sa boîte crânienne ! Et quel aplomb, quelle audace, quelle abnégation chez ce candidat veinard comme on en trouve plus. C'est fascinant comme il est déterminé à empocher les six millions d'euros !... Mais, hélas, nous savons tous que son voyage s'arrête ici. Le bourreau introduit quatre balles dans le barillet pour la quatrième manche. Quatre rotations du barillet. Il pose le revolver. Thomas tend sa main, mais naturellement elle tremble. Il sue à grosses gouttes. Son visage exprime la terreur. Tout comme deux flocons de neige ne tombent jamais deux fois au même endroit, un telle chance se reproduit rarement, pour ne pas dire quasiment jamais sur la même personne. Il n'y a rien de plus capricieux que la chance d'un condamné à mort, mesdames et messieurs...! Cette fois, la fin est inéluctable. Il n'a que deux chances sur six de s'en sortir, et même s'il épuisait le quota de chance de toute une vie, il ne pourra pas manquer de tomber sur une balle... Mais nous allons l'encourager jusqu'au bout chers téléspectateurs !! Le public est avec vous de tout cœur, Thomas ! Le cœur battant, il saisit enfin l'arme, qui tremble dans sa main. Lentement, il l'a pointe sur sa tempe, ferme les yeux, fait ses prières... Et presse la détente ! ET C'EST UN... un... un bruit bizarre...! L'arme semble s'être enraillée !! C'est incroyable ! C'est hallucinant ! Du jamais vu dans cette émission, mesdames et messieurs, chers téléspectateurs. Un candidat née sous une bonne étoile ! Thomas fond en larme, et c'est tout à fait compréhensible. Tout comme le fait qu'il se soit pissé dessus... Quel émotion ! C'est tout cela « Qui Veux Presser La Détente ? », votre émission hebdomadaire. N'hésitez pas à vous abonner, à liker pour plus d'épisodes et à faire des dons pour soutenir l'émission. Nous vous garantissons un contenu plus qualitatif à chaque fois... J'entends dans l'oreillette que cette manche a été validé par les votes du public ! Bravo Thomas, vous pouvez continuer l'aventure !! Vous êtes exceptionnel, la mort semble ne pas vouloir de vous. Mais, pour combien de temps encore ? Vous êtes le troisième participants en dix ans à avoir réussit la quatrième manche. Vous êtes exceptionnel, vous êtes de ceux qui defient toutes probabilités, Thomas. Toute l'équipe et l'ensemble du public vous envoient leurs soutiens. Quatre millions d'euros cash pour vous. Voici les billets. Touchez-les. Sentez-les. Profitez bien pendant qu'il en est encore temps. La vie est parfois injuste. Il ne faut pas moins la savourer pour autant... CINQUIÈME ET DERNIÈRE MANCHE !! Au vu de sa difficulté, cette manche rapportera deux millions supplémentaires au candidat s'il réussit. Ce qui lui fera un total de six millions. De quoi refaire plus d'une vie... Et si vous vous demandez ce que deviendra l'argent gagné par le candidat jusqu'ici, dans le cas où ce dernier perd la dernière manche et meurt... Sachez que ses gains sera versé aléatoirement à des associations caritatives, comme toujours... Oui, de très bonnes associations... Poursuivons donc avec la cinquième manche ! Mesdames et messieurs, c'est le moment décisif pour notre candidat. Cinq balles dans le barillet. Le bourreau effectue une première rotation. Une deuxième. Une troisième, comptez avec moi... Une quatrième. Une cinquième rotations... Nous y sommes ! L'arme est déposée devant le candidat. Thomas la saisit et la regarde, l'air pensif... Son regard est aussi vide que celui d'un poisson hors de l'eau. Il est épuisé, d'avoir eut à supporter de telles pressions. À présent, il semble avoir l'esprit vide... Il pose doucement l'arme sur sa tempe. Sa main ne tremble plus. Il a cessé de pleurer. Un homme avec un pied dans la tombe. Mort en esprit avant la mort... Il pose le doigt sur le détente. Il n'a pas assez de force pour appuyer. Il ferme les yeux... rassemble ses dernières forces. Nous vous rappelons, chers téléspectateurs, qu'il y'a six millions d'euros à la clé. Six millions s'il est encore en vie... Six millions... ou les bouts de cervelle contre le mur ? Thomas commence à presser doucement la détente... La queue de la détente se lève. Elle est sur le point de se rabattre... Elle va s'abattre et... clique... silence... pas de coups de feu...  Ce qui veut dire : Thomas est LIIIIBRRRE !!!... Mais... Que fait-il ?... Mesdames et messieurs, chers téléspectateurs, sans demander son reste, le candidat vient de détaller à toute vitesse sous nos yeux, dès qu'il fut libérer de ses chaînes. Il est parti si vite qu'on aurait dit un lièvre... Il a soulevé une de ses poussière c'est incroyable. Il a même oublié ses six millions d'euros cash qui sont pourtant bien à lui désormais...
— Heu, chef, on devrait pas aller lui dire que c'était juste une caméra cachée ? Vous savez bien que les balles n'étaient pas des vrais...

— Non, laissez-le. C'est plus marrant comme ça.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,