La brise

il y a
2 min
1 210
lectures
294
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Laissez-vous porter par la douceur d’une brise estivale… qui s’avérera sans doute moins innocente qu’elle n’y paraît ! Cette très

Lire la suite

" Un pas, une pierre, un chemin qui chemine................................. " G. Moustaki

Image de Grand Prix - Printemps 2022
Image de Nouvelles

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

La brise se lève.
Il lui reste encore une pince de bois entre les lèvres, quand se lève la brise.
Elle pense : « Une fois encore le vent arrive au moment où j'étends les draps. »
Elle imagine alors que Dieu, maître du vaste monde, confie à des chérubins la manœuvre des vents. Certains, par étourderie, ou par de curieuses facéties, lâchent sur la vie terrestre des tempêtes féroces. D'autres, plus attentifs aux nécessités humaines, brassent les aires de battage et font grincer les moulins pour que soient mises en sacs les dernières récoltes. Par le souffle des montagnes, ils peuvent aussi apaiser les étés les plus torrides. Plus simplement, ils sèchent le linge qui pend près des maisons.

« Je demanderai à Jim si c'est pareil au mouillage ? Si dans le calme de la rade, la brise attend qu'ils déploient les voiles pour les pousser au large ? »

Elle accroche sa dernière pince à la cordelette, et tandis qu'elle renoue le tablier dans son dos, le vent, en plaquant le drap contre son corps façonne une statue de toile. Il étreint tant son corps que le moulage paraît un nu. Piqué à la pointe des seins, le linge tendu agite des turbulences aux contours de sa silhouette, entre ses cuisses. À coup sûr, si le révérend Princecoat venait à passer à ce moment précis, la vue de ce moulage fortuit ferait retentir un redoutable sermon à la chaire de son temple intérieur.

Comme à chaque fois que l'on annonce l'arrivée proche du « Land on the sea », sur lequel Jim Mordley embarque pour de longues campagnes de pêche, elle lave les draps.

Tôt dans la matinée, à la faveur d'une promesse d'embellie, elle a fait bouillir la lessiveuse en fer crayeux.
Alors que mollement perçaient les dernières bulles dans la crème blanchâtre, et que les braises au-dessous se poudraient de cendre, à nouveau elle a plongé l'écope métallique dans la réserve à charbon et en a déversé le contenu dans le fourneau. Puis elle a soufflé dessus par saccades nerveuses.
C'est bien la première fois qu'elle répétait cette opération.
Son mari allait revenir d'une absence de trois semaines, et, après un repas agrémenté de pain croustillant, après un bain d'eau douce et tiède, il fallait qu'il pût se coucher dans des draps secs, propres et parfumés aux senteurs de la lande.
C'est bien la première fois qu'elle reprenait cette étape de la lessive.
Voulait-elle dépurer une matière impalpable... une ombre à sa conscience ?
Cherchait-elle à anéantir la moindre trace d'amour avec Murray, le violoneux qui fait brailler le pub jusqu'au fond de la nuit... ?
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

Laissez-vous porter par la douceur d’une brise estivale… qui s’avérera sans doute moins innocente qu’elle n’y paraît ! Cette très

Lire la suite
294

Un petit mot pour l'auteur ? 164 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lola LM
Lola LM · il y a
Les femmes de marin ne sont pas forcément des femmes de chagrin. J'ai des visions de femmes fortes d'Irlande en lisant ce texte.
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Merci Lola. Je ne sais si elle est précisément Irlandaise, mais je vous confirme qu'elle est forte.
Image de de l air
de l air · il y a
Jim peut dormir tranquille, ainsi épanouie, sa petite femme n'a aucune raison de le quitter.
Une écriture fraîche comme le vent.

Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Merci pour ce commentaire frais comme de l'air.
Image de JLK
JLK · il y a
Quand le mari est à la pêche,
Que fait son épouse ? Elle pêche,
Tirant le diable par la queue
Du violoneux !

Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Ça peut être, effectivement, une activité à risques.
Merci à vous.

Image de Jeremy Fabignon
Jeremy Fabignon · il y a
C'est très bien ! J'aime.
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Merci Jeremy.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je sais pas pour vous, mais j’ai vraiment senti la brise en lisant ce texte ;)
Image de Rose Passiflore
Rose Passiflore · il y a
Je trouve le texte très poétique.
Rose

Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Une façon très personnelle et inattendue de présenter les choses, source d'un indéniable plaisir de lecture.
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Merci Guy.
Image de Patricia Besson
Patricia Besson · il y a
Je découvre votre texte un peu tard, bravo j'aime beaucoup
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Merci Patricia.
Image de Annabel Seynave-
Annabel Seynave- · il y a
J'avais bien aimé votre texte, sensuel et romantique, avec une pointe d'amertume. Dommage pour le podium, qu'il aurait mérité, et bravo pour ce macaron ! Au plaisir de vous lire !
Image de Bruno R
Bruno R · il y a
Merci beaucoup Annabel. Je suis sincèrement ravi pour vous.

Vous aimerez aussi !