4
min

La boîte à secrets

Image de Sylvianni

Sylvianni

29 lectures

9

Il est 15h30, la cloche sonne, c’est la fin de l’école. Ashkii attrape son manteau en vitesse et sort de l’établissement les poings serrés. Grognant et maugréant contre cette journée interminable, il ne peut s’empêcher d’attribuer quelques coups de pieds aux cailloux qu’il rencontre; les catapultant à une hauteur digne d’un olympien. Il n’a qu’une envie, entrer chez-lui et aller dans sa hutte pour raconter sa dure journée à sa boîte à secrets.
Cette petite boîte en bois, sculptée simplement, lui a été prêtée par le grand chef. C’est lui le gardien des secrets aujourd’hui. Ashkii prend cette responsabilité très au sérieux, car il dépose la petite boîte sur un morceau de fourrure, pour un plus grand confort.
Je vais vous dire quelque chose, en plus de garder des secrets personnels, enfin Ashkii lui en raconte, elle renferme aussi tout le savoir des Amérindiens guérisseurs de sa tribu. Ashkii adore écouter les histoires de sa boîte, c’est une douce musique à ses oreilles et cela l’apaise immanquablement. C’est bien plus efficace que la tisane de camomille que lui concocte sa tante. Ashkii est maintenant si détendu qu’il s’assoupit rapidement.

Quand il ouvre les yeux, ah! Malheur! Du coin de l’œil, Ashkii aperçoit des secrets voler en tous sens dans la tente, essayant de sortir par une couture affaiblie. Ashkii inspecte la boîte à secrets sous toutes les angles, ah non! Ce sont des termites qui ont grugé le bois usé par le temps. Plus le trou s’agrandit, plus les secrets s’éparpillent et en plus, il fait grand vent aujourd’hui! Vite, il faut agir.

Ashkii enveloppe bien étroitement la boîte à secrets en s’assurant qu’il n’y a plus de fuite. Il va chercher son filet à papillons pour piéger les secrets, mais comme ils sont invisibles, cela ne donne pas de bons résultats. Il doit se fier à ses oreilles, car les secrets, commencent à chuchoter. Oh non, faut pas qu’ils sortent, tout le monde saura que j’ai mouillé mon pantalon à l’école parce que j’ai trop ri de la farce d’Énola.
Dehors, on voit la tente d’Ashkii bouger dans tous les sens, tout ce brouhaha attire vite l’attention d’un membre de la tribu Celui-ci, trop curieux, se penche et entrouvre le pan de la tente. Ashkii. trop concentré à la chasse aux secrets ne le remarque même pas. Mais quand une bourrasque de vent s’infiltre dans la tente, Ashkii devient blême et crispé.
-Non! Crie Ashkii
-Mais qu’est-ce qui se passe ici, dit Atohi le membre de la tribu.
Honteux Ashkii se résigne à dire la vérité, les larmes au bord des yeux.
-C’est la boîte à secrets, les termites l’ont trouées et les secrets se sont échappés. Ils étaient confinés dans la tente jusqu’à ce que tu l’ouvres. Voilà, maintenant, tout est foutu. Pour cette grosse gaffe, je vais me faire exclure du clan et monsieur tout le monde connaîtra nos secrets.

Mais non, tu ne seras pas exclu, viens, alors voir le grand chef, on trouvera peut-être une solution à cette situation très embêtante. Notre connaissance est précieuse et est bien gardée depuis des millénaires.
À peine avoir fait quelques pas en direction de la tente du grand chef, que Ashkii le voit arriver, l’air sévère.
-J’entends les secrets de notre tribu bourdonner dans mes oreilles. Comment se fait- t-il qu’ils ne soient plus dans la boîte?
-Ashkii n’ose pas regarder le grand chef, tant il se sent coupable. Mais il ne peut rien lui cacher. Prenant son courage à deux mains il lui lance : ce sont les termites qui l’ont grugées dit il en sanglotant.
Ashkii tête baissée s’attend au pire de la part du grand chef. Mais seule un éclair de colère passe dans ses yeux avant de dire :
-Ça devait bien arriver un jour, il faut rassembler le plus possible de secrets, en attendant, tu dois fabriquer une boîte que les êtres vivants ne pourront pas détruire.
Ashkii s’active, ce n’est pas le moment de flâner... Il prend des pierres polies par la rivière, un peu d’ivoire, de l’argile, de l’eau et une petite colle spéciale fait à partir de gomme d’épinette.

Pendant ce temps à quelques lieux de là, un paysan entend un secret lui chuchoter ; Si tu veux guérir ta toux brave homme, il te faut mettre du thym dans de l’eau chaude et la boire. Croyant être un élu, le paysan entre dans sa maison et concocte rapidement la fameuse potion.
-Mais que fais-tu donc mon cher mari?
-Je crois que Dieu m’a parlé, il m’a donné une recette de médicament pour guérir ma toux, alors je la fabrique.
-Dieu t’a parlé? Dit sa femme incrédule... j’ai bien hâte de voir si ses bonnes paroles sont efficaces.
Quelques moments plus tard dans la tribu...
-Grand chef, dit Ashkii , tout tient à merveille, voici la nouvelle boîte à secrets.
-Oui dit-il en inspectant la fameuse boîte, ça devrait aller. Maintenant, donne-moi ma flûte s’il-te-plaît, nous devons rappeler à l’ordre les secrets.

Le grand chef, d’un calme impassible, ferme les yeux, prend une grande respiration, puis pousse habilement l’air dans l’instrument de bois. Les notes, vibrant au même diapason que les secrets, les guident tel un berger vers le chemin de leur naissance. Ainsi, plusieurs secrets de grands guérisseurs Amérindiens furent préservés.


Pour les autres, qui se sont échappés...
-Eh ma femme dit le paysan, cette concoction fonctionne à merveille, ma toux a presque disparue.
-Incroyable dit-elle, j’avais des doutes, mais maintenant...
-Et si on faisait pousser des herbes sur notre terre pour fabriquer de ce breuvage guérisseur? Cela pourrait faire du bien à beaucoup de gens ici et on se ferait un petit revenu.
-Bonne idée mon mari.
-Oh attend, j’entends un autre message de Dieu. Il dit : Ashkii a mouillé son pantalon à l’école car il a trop ri de la blague d’Énola.
-Quoi? Ton Dieu doit être vraiment fatigué...ou les ondes sont brouillées...il ne dirait pas de telles choses, voyons.
-Heu...tu dois avoir raison ma femme.
Depuis l’aventure de la boîte à secrets, on raconte que certaines personnes des contrées voisines ou lointaines, sont mystérieusement devenues herboristes, chamanes ou ont simplement acquis une grande sagesse. Mais le chef, dans sa grande bonté m’a chuchoté à l’oreille...
-Ce n’est pas bien grave d’avoir perdu quelques-uns de nos secrets. En fait, ils ne sont pas perdus, car ils ont été transmis. Et ton secret à toi? Veux-tu savoir s’il est en cavale?
-Mon secret? Comment sais-tu que j’y ai mis un secret?
-Ah! Les vieux sages savent bien des choses. T’inquiète, je n’en soufflerais mot à personne, de même que paysan qui croit que c’est Dieu qui lui a dit que tu avais mouillé ton pantalon!
9

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
D'une délicieuse fantaisie. C'est léger, joyeux mais non sans gravité. Votre récit fait réfléchir, mais sans pontifier. A lire par toutes et tous, de 3 à 113 ans.
·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
Merci Guy, votre commentaire me va droit au coeur
·
Image de Vallerie
Vallerie · il y a
vous avez vraiment une imagination débordante! de bonnes idées, soigneusement développées, on tire le fil, ça déroule, très chouette, merci vraiment!
·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
Votre commentaire me rempli de bonheur, merci Vallerie
·
Image de Flore
Flore · il y a
Elle me plait cette histoire de boite à secrets...je crois qu'il faut que je m'en trouve une, ça allégera un peu ma mémoire....
·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
haha! bonne idée.
·
Image de Silvie
Silvie · il y a
Belle histoire, très originale. C'est dommage qu'elle ne rencontre pas davantage de lecteurs.
·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
c'est gentil, merci d'avoir pris le temps de lire la boîte à secrets
·
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
Quelle belle surprise d'être passé lire l'histoire de la boîte à secrets! Je vous remercie beaucoup de vos commentaires élogieux et de votre petite note.
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Quel dommage que personne n'ait encore lu cette très belle histoire ! Bravo, votre idée est excellente et vous l'avez fait rebondir avec art tout au long du récit. J'ai vraiment beaucoup aimė cette fameuse boîte à secrets. Seule petite réserve sur l'emploi du mot " foutu" , un autre terme aurait mieux servi votre texte...
·