L'innocente catin

il y a
1 min
886
lectures
71
Finaliste
Jury
Rien. Non rien ne la précipitait. Elle marchait, longeait de-ci de-là. Elle ne semblait pas davantage prête à accélérer. Puis, elle s'enfermait. Elle se répétait : « Pourquoi j'arrêterai ? Je n'ai pas le choix. Je ne l'ai plus ».

Elle paraissait innocente, comme une jeune fille dans la fleur de l'âge. Elle tenait à sa liberté et c'est bien pour cela qu'elle avait quitté tôt le domicile familial. Il fut un temps où elle était reconnue, dans les bras de ces hommes gros, maigres, sales, bipolaires, tortionnaires, effrayants, violents. Ils rythmaient sa vie à passer sur elle. Elle marchait, longeait de-ci de-là sur ces corps sales. Les hommes, les habitués, clients réguliers, rythmaient ses journées. Elle ressentait cette impression de ne jamais avoir été fignolée, travaillée, pour être une de ces oeuvres achevées. Accommodée de la situation, elle ne pouvait s'empêcher de songer au après. « Un temps viendra où ils trouveront des poupées plus jolies que moi. Je les imagine, meute affamée, passant devant moi sans un regard et s'arrêtant plus loin. Des tarifs plus attrayants, des pratiques osées bradées. Les loups iront se nourrir ailleurs, iront déverser leur fluide dégueulasse dans la bouche de celles qui sourient encore. Et moi, petit agneau aux valises sous les yeux d'avoir trop donné, souillée, j'assisterai au spectacle, impuissante. En attendant mon corps n'est que pantin, à la merci des figures imposées. Je serai bientôt chassée. Il fut court mon voyage chez les carnassiers ! »

Le ciel semblait bien bas ce soir-là. Le froid glacial emportait avec lui les dernières clopes à moitié entamées. Je la vis se jeter, couler, sombrer au fond du fleuve. Je ne vins pas l'aider. Un autre voyage l'attendait. Si tu cherches une âme charitable pour veiller sur ce fleuve, sache que j'attendrai toutes mes saintes journées au bord de l'eau. Oui au bord de l'eau, je marcherai et longerai de-ci de-là.

71

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très joli!
Image de Gilles
Gilles · il y a
Bravo c est très bien écrit
Gilles

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Bretagne

Wynn

15 août 1606, Combrit, Bretagne, dans un champ de blé
La terre est lourde, le soleil cogne contre sa nuque. Encore et toujours, inlassablement, dans cet immense champ. C’est... [+]

Nouvelles

La dernière cigarette

Valoute Claro

II y a quinze ans, mon mari et moi prenions toujours une semaine de vacances au mois d’août. Depuis cinq ans, trois jours semblent nous suffire.
Cette année ce sera… une nuit.
Ça me va. Il me... [+]