L'homme du parc

il y a
1 min
3
lectures
0

Écrire, une passion  [+]

Il était toujours là, avec son feutre* sur la tête, déambulant dans la grande allée gravillonnée du parc. Il ne faisait pas attention aux bancs en bois sur les côtés; il ne faisait pas attention aux arbres qui perdaient leurs feuilles orange, ni aux pigeons qui marchaient silencieusement sur l'allée de gravier.
Il ne parlait pas, ne pensait pas, avançait simplement vers la grande statue, un journal sous le bras. Il n'avait pas de but; seulement d'avancer tout droit, sans réfléchir. Il faisait ce rituel tout les lundis et jeudis. Même le vieillard saoul du banc ne savait pas pourquoi il marchait ainsi. Les pigeons s'envolaient sur son chemin sans qu'il ne s'y intéresse, peut-être même qu'il ne s'en rendait pas compte. Il écrasait les feuilles d'automne sans les entendre craquer sous sa semelle.

Un jour, il ne vint pas au parc, ne s'avança pas sur la grande allée gravillonnée, n'écrasa pas les feuilles mortes et ne dérangera pas les pigeons sur son passage.
Il n'était pas venu.
On ne l'a jamais revu.

*feutre: chapeau
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !