3
min

L'histoire racontée par Voldemort

Image de Britanie Lcs

Britanie Lcs

1531 lectures

363

LAURÉAT
Sélection Public

Harry Potter, ce nom résonne comme celui d'un héro pour certaines personnes. C'est l'enfant qui a survécu, l'Élu ; celui qui est censé me détruire. Mais pour moi, il n'est rien d'autre qu'un échec ; et il me rappelle constamment que je dois achever ce qui ne l'a jamais été : je dois... Le tuer !

― Aucun signe de lui, mon Seigneur, indiqua Dolohov.
― Mon Seigneur..., Bellatrix avait parlé. Je soulevais ma main pour la faire taire, et elle ne dit pas d'autre mot.
― J'ai pensé qu'il viendrait, lui ai-je murmuré. Je m'attendais à ce qu'il vienne.

C'est lorsque j'eus fini ma phrase que je le vis sortir de l'ombre. Harry était arrivé.

― Non ! Non ! Harry, qu'est-ce que tu fais ?
Harry se retourna et vit Hagrid lié, bottelé et attaché à un arbre tout près de lui.
― Faites-le taire ou je le ferai moi-même, ai-je alors crié.
J'avais bien vu qu'Harry n'était pas venu pour se battre. Il était venu pour en finir avec tout ça.

J'ai levé ma baguette vers lui ; il n'a pas bougé d'un pouce. C'est alors que j'ai dit son prénom, très doucement, sans me presser. Personne ne bougea. Ni les Mangemorts, ni les Détraqueurs. Tous savaient que c'était à moi de le tuer.
― AVADA KEDAVRA ! Un flash de feu vert jaillit de ma baguette ; et puis tout s'effaça, subitement. Je me réveillais quelques secondes plus tard, couché au sol. Bellatrix essayait de me relever. Je la repoussais, me levais, et je me mis à rire. Je riais, encore et encore...
― Vous ! Allez voir s'il est mort, ordonnais-je.
Narcissa Malfoy se dirigea vers Harry. Elle s'abaissa quelques instants, puis se releva et acquiesça de la tête :
― Il est mort, Maître, dit-elle.
― Vous voyez ! hurlais-je. Harry Potter est mort de ma main ! Aucun homme en vie ne peut plus me menacer maintenant ! À présent, allons au château pour leur montrer ce qu'il est advenu de leur héro. Hagrid, ramassez donc votre ami, vous le transporterez.

Arrivé au château, je vis tous le monde sortir par la porte d'entrée. Je m'empressais de crier :
― Harry Potter est mort ! Il a été tué alors qu'il se sauvait. Il essayait de se sauver pendant que vous sacrifiez vos vies pour lui. Nous vous avons rapporté son corps ; preuve que votre héro est parti. La bataille est perdue !
― Non ! Non ! Harry ! Les cris de Ron, Hermione et Ginny retentirent comme un son de victoire.
― Tout est terminé ! Posez-le par terre, Hagrid : à mes pieds, à sa place ! Je le fis rouler de bas en haut pour montrer à tous le monde qu'Harry Potter était bel et bien mort.
― Agenouillez-vous devant moi, et vous serez épargnés. Vos parents et enfants, vos frères et sœurs vivront et seront oubliés, puis vous me rejoindrez dans le nouveau monde que nous bâtirons ensemble.
Sur ces belles paroles, je vis quelqu'un charger sur moi...
― Expelliarmus ! lançais-je.
Le jeune sorcier se retrouva à terre, sa baguette entre mes mains. Une seule question me vint à l'esprit :
Qui est-ce ?
― C'est Neville Londubat, Monseigneur ! Le fils des Aurors, vous vous souvenez ?
― Ha oui, je me souviens ! Et bien Neville, mon brave garçon, tu es de Sang-Pur n'est-ce pas ? questionnais-je.
― Et qu'est ce que ça fait, si je le suis ? dit Neville tout fort.
― Tu montres de l'esprit, de la bravoure, et tu viens des nobles, lui expliquais-je. Tu feras un très précieux Mangemort. Nous avons besoin de personnes dans ton genre, Londubat.
― J'aimerais dire quelque chose, s'écria Neville.
― Et bien, je suis sur que nous serons tous captivés par ce que tu as à nous dire...
― Ça ne change rien qu'Harry soit mort !
― Renonce Neville, crièrent ses camarades.
― Non ! continua t-il. Ça ne change rien qu'il soit mort ! Des gens meurent tous les jours. Des inconnus. Des amis. De la famille. Ce soir, nous avons perdu beaucoup de personnes que nous aimions, mais personne ne sera mort en vain ! Ni Fred, ni lupin, ni même Harry... Car la bataille n'est pas encore finie !

― Confundio !
Ce sort provenait de dernière moi. Il me visait, mais il m'avait raté. Des cris de joie retentirent dans toute la cour. Je compris pourquoi une fois que j'eus aperçu celui qui m'avait lancé ce sort : Harry Potter !
Il ne m'avait pas atteint, pourtant, j'étais confus : mais que faisait-il en vie, alors que je l'avais tué de mes propres main ?
― Non ! Comment est-ce possible ?! Avada kedavra ! Avada kedavra !
Malheureusement, aucun de mes sorts ne toucha le jeune sorcier, qui courrait vers le château comme un lâche. Je transplanais à l'intérieur de l'école, guettant Harry comme de la nourriture !

― Expelliarmus !
― Avada Kedavra !
Un combat dont on ne voyait pas la fin avait de nouveau commencé. Harry et moi savions que l'un de nous devait mourir, mais aucun ne voulait se sacrifier. Possédant la baguette la plus puissante au monde, je pensais pouvoir le vaincre. Mais la baguette ne m'obéissait pas, et je la sentais se fissurer, de plus en plus... Je m'affaiblissais.

Lorsque je vis la lueur rouge du sort d'Harry se rapprocher de moi, je compris que je ne gagnerai pas ce combat.
― Non ! Ce n'est pas possible ! criais-je.
Ce fut mes dernières paroles. Je vis mon sort se rompre et, ma baguette ne voulant plus du tout m'écouter, je ne pus en relancer d'autres. Je vis harry lancer le sien ; puis je ne vis plus rien.

PRIX

Image de Harry Potter 2014

Thèmes

Image de Harry Potter Fanfictions
363

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Claire Le-Mée
Claire Le-Mée · il y a
Un texte très sympa, ça change un peu d'avoir le point de vue de Voldemort !
Si je peux me permettre néanmoins, un peu plus de descriptions de ses pensées auraient étés bienvenues, ainsi que quelques ajouts personnels qui permettraient de se détacher de la linéarité du texte original !
En tout cas, bravo, tu as mon vote !

·
Image de Alicia Roy
Alicia Roy · il y a
L'histoire aurait pu être sympa le titre étant très prometteur mais beaucoup trop de reprise de l'histoire originale sans vraiment ajouter d'éléments qui auraient pu donner une nouvelle vision de la scène. Et les fautes (personne n'est parfait mais là plusieurs m'ont quand même fait tiquer!) Après ce n'est que mon avis, l'écriture n'est pas un exercice facile, bon courage pour la suite.
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Je suis d'accord avec vous
·