1
min

HISTOIRE D’UN CHIEN (D’après la nouvelle en prose de Maupassant )

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

6 lectures

0


Un bon garçon, ce Julot.
Il était cocher chez les d’Arlot,
Riches propriétaires en Normandie.
Libre chaque samedi,
Il aimait errer de ci de là.
Un jour, lui emboita le pas
Une chienne aux mamelles pendantes.
Et d’une maigreur affolante.
Chaque fois que Julot la chassait,
Faisant demi-tour, elle revenait.
Alors, ému, il caressa les os saillants.
-Bon. Et bien viens maintenant !
La chienne remua la queue,
Sa façon à elle de dire merci
À un maître généreux.

Julot dut réclamer à cor et à cri
Aux d’Arlot l’autorisation
De la garder à la maison.
Mais elle recevait tant d’hommages de cabots,
Terriers, griffons, bassets,
Qu’elle produisit en quantité
Des portées de petits chiots.
Julot devait les noyer dans la Seine
Par demi-douzaines.

Enfin, excédée, Madame d’Arlot,
Exigea : « Débarrassez-moi, Julot,
De cette chienne, et vite ! »
-Bien, madame, tout de suite.
Il ficela une corde autour du cou
De l’animal, un pavé à l’autre bout,
Et, navré, lança sa chienne dans l’onde.
Elle flotta quelques secondes,
Se débattit, nagea un peu en rond
Puis la pierre l’entraina au fond.
Quelques bulles apparurent à la surface.
Julot fit alors une poignante grimace.

La noyade avait eu lieu fin avril.
Or il dut conduire ses patrons
En juillet, dans leur maison
De vacances près de Sotteville
Où ils allaient passer trois semaines.

Un matin, comme il faisait très chaud,
Julot partit se baigner dans la Seine.
Au moment d’entrer dans l’eau,
Une puanteur lui envahit les narines.
À sa grande stupéfaction,
Il aperçut dans une anse voisine,
Le corps d’un chien en putréfaction.
Une corde pourrie flottait à son côté.
C’était sa chienne qui avait été portée
Par le courant jusqu’ici,
À soixante lieues de Paris.

De ce jour, Julot
N’a jamais voulu revoir les d’Arlot.

Thèmes

Image de Nouvelles
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,