4
min
Image de Luc Dragoni

Luc Dragoni

416 lectures

39

Qualifié

C’est décidé, aujourd’hui je me mets à écrire !
Le roman que j’ai tant désiré, et que je n’ai jamais pu lire puisqu’il n’existait pas... Eh bien je vais l’écrire et ensuite je le lirai !
L’ambiance est propice à ce nouveau travail ; un café-noisette encore fumant et le chat qui somnole et me guette du coin de l’œil.
Des crayons bien affûtes et un cahier tout neuf !
La grande aventure peut enfin commencer...

« Au petit matin. »
« Le jour se lève, brumeux, blafard, la lumière... »

— Bonjour !
— Bonjour ?
— Je suis la jeune fille qui dormait tranquillement dans son lit et que vous venez de réveiller !
— Ah c’est vous ? Euh... Pardon !
— Ne vous excusez pas ! C’est mon histoire que vous écrivez ?
— Oui, et ceci est mon premier roman. Vous en êtes...
— Ah non, je n’ai pas de chance ! Vous êtes un Auteur débutant. Moi qui pensais avoir rencontré un grand Écrivain, romanesque et poétique à la fois, un de ceux que l’on croise dans les salons et au sein de la bonne société... Mais continuez, ne vous préoccupez pas de moi.

C’est tout de même incroyable ! À peine je l’aperçois dans le premier chapitre, et déjà elle me parle, elle s’adresse directement à mes pensées...
Je dois rester concentré, il ne faut pas qu’elle vienne me troubler.

« la lumière diffuse péniblement sa couleur... »

— C’est bien ce que je craignais ! Vous allez me faire lever aux aurores ! Mais dites-moi ; en quel lieu et à quelle époque suis-je censée vivre ?
— Vous vivez à Marseille, Mademoiselle, en l’an 1720.
— Et vous, de quel siècle êtes-vous ?
— Eh bien, l’année 2016 vient de débuter et...
— L’an 2016 ? Vos rois doivent porter le nom de... Louis XXV ou bien de Charles XV ?
— Nous n’avons plus de rois, enfin presque ! Mais ce n’est pas le sujet de mon récit...
— Pourquoi ne racontez-vous pas une aventure de votre temps, au sujet de la vie que vous menez ou bien de votre métier ? Êtes-vous en manque d’idées ? Apprenez Monsieur qu’en ce qui me concerne je fais partie des défunts ; alors changez d’histoire et laissez-moi dormir !
— Mais non, dans mon récit vous n’êtes pas décédée, vous vivez ! Tout commence en l’an 1720 et vous n’avez que seize ans !
— C’est bien ce que je disais ! Marseille... 1720... Je suis plus de ce monde !
— Et pour quelle raison ?
— Monsieur l’Auteur débutant, lorsque vous écrivez un roman qui se veut « historique », donnez-vous au moins la peine de vous intéresser à l’histoire ! En 1720 la cité de Marseille a connu une terrible épidémie de peste qui a décimé la moitié de la population ; cette année-là, à partir du mois de Juin, les habitants mourraient par dizaines, par centaines, comprenez-vous ?
— Soit ! Vous quitterez donc cette ville au mois de Mai !
— Cela me convient ! Dites-moi, quel nom m’avez-vous donné ?
— J’ai recherché des prénoms d’époque et j’ai choisi « Blandine ».
— Blandine ? Celle qui fût autrefois martyrisée ? Mon avenir s’annonce maussade... Merci beaucoup !
— Ne vous inquiétez pas, vous ne souffrirez pas autant qu’elle.
— J’espère bien !

Bon, où en étais-je ?
« sa couleur orangée à travers les persiennes en... »

— Qui raconte mon aventure ? Est-ce vous ?
— Je pensais pouvoir m’occuper de tout, mais non, finalement ce sera vous ! Je vous ai créée et dorénavant...
— Il se prend pour Dieu ! Il donne la vie, il invente, puis il joue avec ses sujets...
— Je suis bien obligé de créer des personnages et de les animer si je veux que mon roman prenne forme ! Mais ensuite c’est vous qui allez vivre cette longue histoire et aussi la raconter.
— Dites m’en donc un peu plus, je suis curieuse !
— Eh bien, je ne vais pas tout vous relater, d’ailleurs je ne suis pas absolument sûr de bien connaître vos aventures... Vous allez donc partir naviguer et plus tard vous rencontrerez...
— Ah oui, je m’en doute ! Un très beau garçon, et j’en serai forcément amoureuse...
— Non ! Vous allez croiser la route d’une femme, Capitaine d’un vaisseau Pirate, et...
— Une deuxième héroïne ?
— Oui, l’histoire sera moins monotone ainsi.
— Vous me trouvez monotone ?
— Non pas du tout, au contraire ! Mais laissez-moi poursuivre ; au commencement vous allez détester cette femme puis au fil du temps vous finirez par vous apprécier...
— Ça par exemple, des lesbiennes ! Après tout, pourquoi pas ? Mais je vous préviens, il faudra vraiment qu’elle me plaise avant d’en arriver là !
— Attendez, ce n’est pas encore certain !
— Ne soyez pas naïf Monsieur ! Deux femmes qui « s’apprécient », comme vous le laissez entendre, et qui vivent isolées sur un navire au beau milieu de l’océan ou bien sur une île déserte, ce sont bel et bien des lesbiennes !
— Bon d’accord, nous déciderons le moment venu.
— Pardon, je déciderai !
— Si vous voulez ! De toute façon, je n’écris pas une histoire d’amour mais des aventures maritimes.
— C’est plutôt mal parti ! Personne ne lira ce livre... Et tous ces gribouillages sur ce petit cahier ! Est-ce ainsi que vous écrivez ? J’osais espérer que mon histoire fût contée sur de grandes feuilles blanches et en utilisant une belle plume...
— Vous avez sûrement raison mais à présent je dois travailler ; il faut que je commence à décrire votre chambre car bientôt vous allez vous lever.
— Alors je vous prie de sortir !
— Mademoiselle, je dois rester ici puisque je suis l’Auteur de ce roman.
— Certes vous êtes l’Auteur, cher Monsieur, mais moi je suis la narratrice et je n’ai pas besoin de vous !
— Voyons ! Il faut que je demeure en permanence là où l’action se déroule !
— Monsieur, je ne vis pas dans le confort de votre année 2016 ! « L’action » de se lever en l’an 1720 n’est pas une partie de plaisir, croyez-moi ! Il fait très froid et je dois faire ma toilette avec l’eau fraîche contenue dans ce récipient ; oui, celui qui se trouve à vos pieds ! S’il vous plait, quittez ma chambre sinon ce roman ne pourra jamais commencer.
— À votre convenance, je pars.
— Mais ne faites donc pas cette tête ! Descendez dans la salle commune et asseyez-vous près de la cheminée. Je crois savoir que les Écrivains aiment bien travailler à proximité d’un bon feu de bois... Ma mère et notre servante doivent déjà être levées. Elles ne feront pas attention à vous, elles ne vous diront rien. Attendez-moi et commencez à décrire ce que vous voyez. Je ne tarderai pas !

Je descends l’escalier en bois de sa maison et je m’assoie près de l’âtre. Effectivement deux personnes sont attablées et parlent à voix basse. Je pense qu’elles ne me voient pas ; en effet, dans cette histoire seule mon héroïne peut me voir et m’entendre...
Je suppose que le récit de ses aventures sera facile à écrire car maintenant je sais que je n’aurai presque rien à faire ; c’est elle qui racontera toute l’histoire.
Si elle le veut bien, je l’accompagnerai partout où elle ira et je me contenterai d’effectuer quelques descriptions.
Après tout c’est peut-être mieux ainsi !

La Dame qui semble être sa mère se lève et monte l’escalier ; sans doute va-t-elle réveiller mon héroïne.
Je ressens une grande allégresse.
Ce roman tant désiré va enfin pouvoir commencer...

PRIX

Image de Eté 2016
39

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Ah c'est énorme :D J'ai franchement adoré cette idée de l'auteur envahi par ses propres personnages ! En plus, ça permet de tacler tous les poncifs de l'écriture avec beaucoup d'humour, c'est malin !
Pèle-mèle, j'ai adoré le moment où l'auteur fait débuter son histoire le matin au grand déplaisir de son héroïne (je le fais aussi, mais mes personnages sont plus des nocturnes ^^'), le mauvais départ à Marseille pendant la peste, la question de l'orientation sexuelle de l'héroïne... C'est foisonnant d'idées en tous genres et ça se lit avec grand plaisir.
Du coup l'histoire a avancé ou bien l'auteur s'est reconverti en aubergiste au coin du feu ? :)

·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
En fait, dès que j'ai commencé à écrire ce roman et à créer mes personnages, j'ai quelquefois ressenti comme une opposition, voire une contestation de leur part au sujet du rôle qui parfois leur était attribué; je sais bien, cela parait bizarre, mais il m'a semblé que les narrateurs et acteurs de mon roman avaient de temps à autre tendance à "résister" en fonction des actions que je voulais leur faire jouer ou des paroles et pensées qu'ils étaient supposés exprimer, car dans certains cas cela ne leur correspondait pas vraiment... un peu comme un réalisateur qui connaîtrait des difficultés dans sa direction de comédiens à certains moments du tournage.
Le roman en question est terminé depuis longtemps ainsi que les trois autres qui ont suivi, mais j'avais également l'intention d'écrire peu à peu "l'histoire" ou "le roman" du roman; d'ailleurs cette conversation se poursuit ici, avec sans doute beaucoup moins d'intérêt et de vivacité... enfin je ne sais pas vraiment...
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/lheroine-2

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je viens de découvrir " Votre héroïne " j'ai adoré. Vous allez avoir du fil à retordre avec cette fille et lorsque l'autre entrera en scène, vous n'aurez plus la parole... Bon, OK, vous êtes de taille à vous défendre. A quand la suite ? Au plaisir de nouveaux échanges.
·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Merci!
Vous n'avez pas idée... ^^
Finalement, j'ai préféré les laisser seules toutes les deux:
http://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/escale-a-petit-goaeve

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il y a longtemps que j'y suis passée...
·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Absolument, excusez-moi!
Bonne fin d'année et bonne fête ^^

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
De rien. En principe je n'ai pas besoin de demande pour lire les textes de mes abonnés. Je me suis donnée comme ligne directrice de ne pas demander de vote et de ne pas voter pour les quémandeurs. Je préfère les voix libres. Bonne fêtes à vous également.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
L'idée est originale et bien traitée, j'aime bien " les crayons bien affûtés et un cahier tout neuf ", cela donne un détail touchant et personnel qui a sa place ici. J'aime le flou permanent entre l'auteur, la narratrice et l'héroïne et l'introduction du roman qui est très vite interrompue par un vent de fraîcheur agréable.
merci

·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Ah oui mais quel caractère cette fille!
Maintenant cela dure depuis plusieurs années et je ne sais plus très bien qui dirige l'autre...

·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
C'est vrai ! Un sacré tempérament mais plaisant à lire et probablement à façonner aussi !
·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Je ne sais pas si certains auteurs perçoivent la même chose, il faudrait d'ailleurs que je lance une conversation sur le forum à ce sujet, mais lorsque nous créons des personnages qui sont censés jouer un certain rôle, ceux-ci semblent parfois lutter et se défendre si nous essayons de modifier leur attitude et leurs réactions... un peu comme s'ils nous disaient "non, attends, je ne peux pas me comporter ainsi, je ne peux pas faire ça, ce n'est pas moi:"!
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Oh tu as raison un peu comme s'ils voulaient établir tes règles d'écriture et diriger le texte et imposer leurs propres singularités, c'est très juste
·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Franchement c'est troublant...je ne veux pas dire que j'entends des voix... quoique...
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Tu les as avalé tes médicaments anglais ou bien....
Que se passe t il ?

·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Non, les voix elles sont de nouveau en français...mais du coup je les traduis... ;)
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
oué oué.... je veux bien te croire !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Je suis du même club que MarieP : j'aime quand les personnages de fiction se mêlent aux personnes réelles et là, la magie a de nouveau opéré. Bien construit, votre récit interroge (sur l'acte d'écriture, sur fiction-réalité) tout en intrigant (où allez-vous nous emmener ?) et en amusant (les interruptions drolatiques de l'héroïne, la chute). Une vraie réussite.
Pour un autre mélange univers fictionnel-réflexion-réalité je vous propose la lecture de "Le monstre du dehors, la bête à l'intérieur"(http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-monstre-du-dehors-la-bete-a-l-interieur)

·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Merci d'avoir apprécié! Lorsque je me mis à écrire cette suite de romans il m'est venu l'idée d'écrire également l'histoire de cette écriture, de ce travail par le biais d'une conversation entre la narratrice et l'auteur... j'ai poursuivi avec "l'héroïne 2" sur ce même site et je pense continuer de temps à autre ces courtes nouvelles.
A bientôt

·
Image de MarieP
MarieP · il y a
Très original.
J'aime quand la fiction se mélange avec la réalité.

·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Merci!
·
Image de Lakota
Lakota · il y a
Bravo ! Lecture très plaisante et ce n'est pas si facile de rendre vivant un texte avec des dialogues bien construits, ici c'est réussi.
·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Merci pour votre commentaire! De temps à autre j'écris la suite de ces "conversations à l'intérieur du roman" et c'est ici : : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/l-heroine-2-1
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Luc! Vous avez voté une première fois pour mon haïku, “En Plein Vol”, qui est en
Finale et je viens vous inviter à renouveler votre appréciation pour lui. Merci d’avance et bon dimanche!

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Mon vote symbolique !
Votre texte avait eu mon soutien pour "la première manche". Hélas, je vois qu'ils n'a pas été porté en finale. Je le regrette sincèrement pour vous.Vous avez voté une première fois pour mon texte "le coq et l'oie" . Le soutiendrez-vous à nouveau ? Merci de votre attention. Marie.

·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Ce n'est pas grave, j'écris pour le plaisir, merci pour ce message!
·
Image de Envoldemots
Envoldemots · il y a
Absolument génial! Je vote!
·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Merci! Il existe une suite, juste pour le plaisir..."L'héroïne - 2" : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/l-heroine-2-1
·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
J'aime beaucoup !
Mes textes en lice, votes bienvenus !
L'avenir de la justice :http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/reecriture
Portrait dramatique :http://short-edition.com/oeuvre/poetik/jocaste

·
Image de Luc Dragoni
Luc Dragoni · il y a
Merci! Si la suite vous intéresse, "L'héroïne - 2" sur ma page, ou si le lien fonctionne : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/l-heroine-2-1
·