4
min

L'enfant sans pouvoirs

Image de Fitzgerald

Fitzgerald

127 lectures

19

L’année de la naissance de la deuxième fille du couple Granger-Weasley correspondit aussi à celle de la promotion d’Hermione au poste de Ministre du département de l’éthique magique.

Ainsi, l’arrivée de la cigogne de la maternité de Sainte-Mangouste, qui déposait chez les parents, et contrairement aux légendes moldues, non pas l’enfant lui même, mais son certificat de naissance, coïncida avec celle d’une chouette chevêche du Ministère de la Magie. La missive confirmait à Hermione sa nomination à la tête d’un nouveau ministère, dont elle avait poussé à la création depuis plusieurs années, épaulée par Ron et Harry.

Les deux grandes nouvelles furent célébrées dans le cottage des Weasley à grand renfort de lampions volants, et Arthur Weasley fit rire l’assemblée, ayant ramené pour l’occasion des « bougies magiques » conçues par les moldus pour devoir se rallumer un certain nombre de fois avant de s’éteindre.

Les trois années qui suivirent, Hermione oeuvra à la mise en place de son nouveau département, dont la priorité était d’assurer la non-discrimination entre les citoyens et la protection des créatures magiques. Elle améliora entre autres, le statut social des elfes de maison et des géants, et la protection de l’habitat naturel des êtres de l’eau.

Quant à l’enfant de Ron et Hermione, elle avait du haut de ses trois ans une imposante crinière rousse bouclée, et babillait à longueur de journée. Le bonheur aurait été parfait, s’il ne s’était s’agit d’une chose : la petite n’avait encore déclaré aucun signes d’aptitude à la magie. Le couple était constamment à l’affût de progrès dans ce sens, mais aucun jouet ne virevoltait dans la chambre, et la lumière ne s’éteignait jamais sans que l’on ait utilisé l’interrupteur.
Les deux parents s’inquiétaient au point que Ron prit un congé de plusieurs mois pour s’occuper uniquement de l’enfant et l’initier aux bases de la magie. Les spécialistes consultés semblaient trouver ces inquiétudes trop précoces, et répétaient aux parents que les « cracmols » étaient un phénomène extrêmement rare, bien plus que les « nés-moldus » ces sorciers nés de deux parents sans pouvoirs.

Toutefois, peu après que Ron et Hermione aient tenté de passer le mur du Quai 9 ¾ avec l’enfant dans les bras, et que celle-ci se soit lourdement cognée la tête contre les briques rouges, alertant par ses pleurs une foule de passants suspicieux, Hermione décida de porter les choses à un autre niveau. Elle voulait en avoir le cœur net, et au delà de ses inquiétudes de mères, s’interrogeait d’un point de vue scientifique sur ce qui différenciait un sorcier d’un moldu. Le lendemain même, elle fit engager une équipe de chercheurs au département d’éthique, en charge de découvrir ce qui déterminait l’aptitude à la sorcellerie.

Quelques mois plus tard, l’équipe revint vers elle, avec une découverte fascinante. Les chercheurs avaient comparé, en collaboration avec quelques espions infiltrés dans des morgues moldues, une vingtaine de corps, jadis doués ou dépourvus de capacités occultes.

Un gène semblait à lui seul expliquer toute la différence. Ce gène avait une chance sur deux d’être transmis entre un parent sorcier et un parent moldu, comme pour les nains, et quatre-vingt-dix-neuf virgule neuf pour cent de chances d’être transmis entre deux parents sorciers. Cette découverte ouvrait un large champ de possibles et fît l’objet d’un long conseil des ministres.

Le responsable du département de la justice y voyait la future possibilité de punir les sorciers criminels et de faciliter leur détention à Azkaban, en agissant sur le gène pour supprimer leur capacité à jeter des sorts. Le responsable du département de la santé voyait lui la possibilité de s’assurer pendant la grossesse de la présence du gène dans l’embryon, et d’agir en conséquent.

Hermione toutefois perçut le danger de l’exploitation potentielle de ces résultats. Elle se rendit compte, surtout, qu’elle faisait elle-même preuve de discrimination envers les cracmols, en n’acceptant pas la condition de sa propre fille. Consciente que sa fierté maternelle allait peut-être engendrer des politiques eugénistes et fascistes, elle se lança dans un discours majestueux, dont l’un des passages est aujourd’hui affiché en lettres d’or sur les murs du conseil des ministres.

« Tout ce qui doit être retenu de cette découverte est que seul un gène distingue sorciers et moldus. Moins que ne distingue un blond d’un brun! Nous sommes profondément de la même race, et devons nous battre contre le sentiment de supériorité qui nous habite, nous autres sorciers... ! »

Son auditoire écoutait avec attention.

«...Les moldus ont accomplis de grandes choses sans pouvoirs, et nous avons trop longtemps méprisé les cracmols grandissant dans nos sociétés, alors que tous sont de fabuleuses personnes... Par exemple... »

« Rusard ? » suggéra le ministre des transports magiques.

« Rusard est un excellent exemple » concéda Hermione, qui aurait préféré disserter sur n’importe quel autre cracmol que le hargneux concierge de Poudlard.

« Nous avons tous connu Rusard lors de nos études. Souvenez-vous à quel point il tenait à ce que Poudlard soit un lieu soigné et discipliné ! Il a parfois pu être jugé dur, mais lorsqu’il suggérait d’enchaîner les élèves punis dans les cachots, c’était toujours dans l’esprit de perpétuer les vieilles traditions dont il était le gardien ».

Hermione avait déjà constaté qu’appuyer sur la corde nostalgique d’une audience fonctionnait efficacement. Bien que les ministres ayant étudié à Poudlard aient sans doute haï Rusard autant qu’elle à l’époque, le doux souvenir de l’école, souleva une vague d’approbation.

Les ministres saluèrent sa présence d’esprit, et il fût décidé de créer une école spéciale pour cracmols. Rusard fût invité à en couper le ruban et prononça un discours grincheux sous un tonnerre d’applaudissements.

La petite Granger-Weasley y fit son entrée un an plus tard, et se révéla être une élève extrêmement douée pour l’écriture. Elle versa bien sûr quelques larmes lorsque ses amis sorciers reçurent leurs lettres d’admission à Poudlard, mais elle se savait promise à un autre destin. Elle devint en effet une très grande journaliste, à la fois au sein de la Gazette du sorcier et au Times.

Vers quarante ans elle publia une série de livres relatant la vie de son oncle et de ses parents. La série fût un succès international dans le monde moldu, mais provoqua un scandale sans pareil chez les sorciers. Oser révéler ainsi leur existence, dans les moindres détails, alors que le secret avait été gardé par des générations et des générations pendant des siècles et des siècles ! L’école cracmol fût incendiée et certains exigèrent que l’écrivaine soit enfermée à Azcaban.

Toutefois, on se rendit rapidement compte que les moldus, hormis quelques illuminés, ne croyaient pas un mot à l’histoire et les critiques et les lecteurs sorciers acclamèrent bientôt à leur tour l’auteur cracmole.

Joanne Rowling, née Granger-Weasley, poursuit actuellement sa carrière de romancière, entre quelques interviews pour les moldus, et ses cours de littérature fantastique à Poudlard.

PRIX

Image de Harry Potter 2016

Thème

Image de Fanfiction Harry Potter
19

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de T. Brekké
T. Brekké · il y a
J'ai du retard dans mes lectures et ton texte fait partie de ceux pour lesquels je regrette de ne pas avoir pu voter avant la finale (même si mon seul vote n'aurait pas changer grand chose). Mais avant d'éclairer cette réflexion par quelques arguments frappants (ou pas), je voulais te signaler une faute qui m'a fait tiquer : tu as écrit Azcaban au lieu d'AzKaban.
Maintenant que ce petit point correction est fait, passons aux choses sérieuses. Comme le début de ce commentaire l'indique, j'ai aimé ton texte. Non, en fait j'ai adoré ton texte. Vraiment, je regrette de ne pas le voir en finale (et ce n'est pas le seul dans ce cas, cette année la barre est haute !). Moi qui n'aime pas trop qu'on tente d'expliquer le phénomène magique, j'ai trouvé que tu t'étais habilement servi de l'information récupérée à l'aide de la science, pour construire un magnifique discours de tolérance, renforcé par la découverte qu'Hermione peut être hypocrite quand elle n'y prend pas garde.
Pour terminer, la fin est juste géniale. Je ne l'ai pas vu venir (du moins pas avant qu'on ne parle de "succès international") et je trouve qu'elle est très bien trouvée. J'aime particulièrement cette phrase : "Toutefois, on se rendit rapidement compte que les moldus, hormis quelques illuminés, ne croyaient pas un mot à l’histoire et les critiques et les lecteurs sorciers acclamèrent bientôt à leur tour l’auteur cracmole."
Bref, félicitation pour cette petite merveille que tu nous a offert.

·
Image de Fitzgerald
Fitzgerald · il y a
Waw, merci beaucoup, ça fait plaisir de recevoir ton commentaire alors que mon texte n'est pas sélectionné - snif, snif. Merci d'avoir partagé tes aspects préférés, c'est enrichissant. A plus j'espère sur Shortédition :)
·
Image de T. Brekké
T. Brekké · il y a
J'étais partie avec l'idée de lire tous mes concurrents, mais j'ai pris un peu de retard et à l'allure où ça va, le concours sera fini avant que j'ai terminé !
En tout cas, la lecture de ton texte, entre autre, m'a prouvé que j'avais raison de m'entêter à continuer à lire même les textes qui ne sont pas en finale.

·
Image de MlleRoselia
MlleRoselia · il y a
Très belle histoire. :) Tu exploites plusieurs tableaux et cela coïncide bien. J'ai beaucoup aimé. Et la fin est très bien amenée. Bravo à toi c'est super. :)
Si l'envie t'en prend, je participe pour la catégorie FanArts (http://short-edition.com/oeuvre/strips/albus-perceval-wulfric-brian-dumbledore), je serai ravie d'avoir ton avis. ^_^

·
Image de Fitzgerald
Fitzgerald · il y a
Merci ça me touche beaucoup ! Ton Dumbledore, le tableau et la cheminée méritent aussi mon vote ! :)
·
Image de MlleRoselia
MlleRoselia · il y a
Merci beaucoup ! Bonne continuation à toi. <3
·
Image de J.Z. Anaïs
J.Z. Anaïs · il y a
Une belle histoire de tolérance et un malicieux clin d'œil à celle qui a créé cet univers. La boucle est bouclée et c'est... magique ! Bravo !
·
Image de Fitzgerald
Fitzgerald · il y a
Merci Anaïs ;)
·
Image de Camille Dubois
Camille Dubois · il y a
Une superbe surprise! J'adore la fin, c'est original et bien écrit! J'espère que tu iras loin!
Je n'ai vraiment rien à redire, tout est très bien et je reconnais les personnages tel qu'ils sont. Je suis sur que ton histoire ferait sourire JK si elle la voyait et elle l'adorerait surement!
L'idée de l'école, et de Rusard l’inaugurant est tout simplement géniale!
Bravo tu as mon vote!

Si tu as envie, passe sur mon histoire :
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/j-espere-qu-il-ressemblera-a-son-papa
Bonne journée :)

·
Image de Manon
Manon · il y a
J'ai bien aimé ton texte, et la fin m'a fait sourire :)
J'ai passé un bon moment, l'idée est originale, alors je vote :)

Je participe aussi, si ça t'intéresse http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/de-l-autre-cote-du-voile
Bonne chance pour la suite :)

·
Image de X.Y.Z
X.Y.Z · il y a
Bravo ! Tu as sût parler d'un sujet très originale dans ce monde rempli de magie et de mystères .La chute est également époustouflante ! Encore une fois , FELICITATION !!!!

J'aimerais avoir ton avis sur mon texte : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/la-legende-des-quatre-fondateurs.

Au revoir !

·
Image de Kara Lee-Corn Smith
Kara Lee-Corn Smith · il y a
Ta fin est splendide! Le cheminement de ta nouvelle est au top. rien à redire! Bravo tu as mon vote!
Je participe aussi avec "Un Sort Merveilleux" n'hésite pas à aller lire :)

·
Image de Lucie-Ly Mey
Lucie-Ly Mey · il y a
O_o ton texte est l'un de mes coups de coeur de ce concours ! Superbe ! Très très bien écrit et surtout l'histoire... je me sentais aussi frustrée que cette petite Joanne qui grandit au beau milieu des sorciers sans pouvoir utiliser la magie, et la fin était juste... géniale ! Est-ce que je peux faire un peu de pub pour ton texte sur ma page Facebook ? Je vote évidemment !! Enorme bravo !

Je participe moi aussi au concours, si ça te dit : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/maman-je-voulais-que-tu-voles

Bonne chance, encore une fois, j'ai vraiment adoré !

·
Image de Fitzgerald
Fitzgerald · il y a
Super heureuse que ce soit ton coup de cœur, et bien sûr, ce serait très sympa de ta part de faire un peu de pub sur ta page Facebook :) J’ai moi-même été complètement entraînée par ta nouvelle, je viens de te laisser un commentaire !
·
Image de Lucie-Ly Mey
Lucie-Ly Mey · il y a
Merci à toi :-D Je l'ai faite sur ma page Facebook "Le Livret des Potter Facts" :D Et encore bonne chance !
·
Image de Java
Java · il y a
J'adore! Euh... que puis-je dire encore? J'adore!^^
C'est vraiment très bien écrit, très aéré donc agréable. Les idées s'enchaînent bien et le rythme de l'histoire est, à mon sens, parfait. J'ai beaucoup aimé l'histoire, les valeurs défendues, et bien sûr, la fin!
Quelques fautes mais elles sont très peu nombreuses, et ça n'a gâché en rien le plaisir que j'ai eu à lire ce récit.
Voilà, je crois que tout est dit. Bravo bravo pour cette belle histoire! Tu as mon vote bien sûr et je te souhaite vraiment d'en avoir plus parce que tu le mérites. Bonne chance pour la suite!

·
Image de Fitzgerald
Fitzgerald · il y a
Haha, merci alors... et encore... merci ! ;)
·
Image de Juliette Marjani
Juliette Marjani · il y a
J'ai adoré cette fin inattendue qui m'a poussée à voter immédiatement pour votre oeuvre. J'imagine bien l'inquiétude de Ron qui le pousse à prendre des congés pour s'occuper de la petite fille sans pouvoirs et l'hyperactivité d'Hermione pour trouver une solution scientifique. Dès que vous avez mentionné le talent pour l'écriture et la révélation des pratiques magiques aux Moldus, la délicieuse surprise de la fin se profilait...
Je me demande toutefois: qui donc est ce ministre des transports qui suggère l'exemple hautement inspirant de Rusard ?
Merci pour cette découverte !
Vous trouverez peut-être intéressant le récit en miroir d'une J.K. Rowling douée de pouvoirs magiques dans cet autre texte du concours:
http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-professeur-d-ecriture-magique

Pour ma part, votre avis sur mon texte m'intéresse aussi: http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/le-potter-qui-en-cachait-un-autre

·
Image de Fitzgerald
Fitzgerald · il y a
Merci Juliette pour ce beau commentaire et pour cette suggestion de lecture! C'est intéressant de voir quels moments t'ont le plus frappée. Je t'ai moi même laissé un commentaire sur ton texte "Le Potter qui en cachait un autre"
·