4
min

L'apprenti

Image de Nem

Nem

457 lectures

58

FINALISTE
Sélection Jury

Enfin, j'y suis arrivé. Mais qu'on est bien ici ! Comme il fait bien chaud, juste comme j'aime... Parce que vous savez la chaleur, moi j'aime ça. Chez moi il fait très chaud, très très chaud, et ici c'est presque comme chez moi mais en mieux.

Ah, investir la place n'a pas été facile. Il ne voulait pas se laisser faire le bougre, et j'ai dû employer les grands moyens. Je me suis approché pendant son sommeil, et là... hop ! Je suis entré. Il a tressailli dans son sommeil, puis s'est redressé d'un bond dans le lit et là, j'ai compris que j'allais avoir du mal. Je ne suis pas encore très expérimenté, je ne suis qu'un diablotin du neuvième cercle. Je dois faire mes preuves.
Je crois que j'ai réussi, mais rien n'est encore certain. Il résiste, je le sens, il se tourne et se retourne dans son sommeil, il est agité. Mais je vais y arriver. Il faut absolument que j'investisse la place.

C'est qu'elle est encombrée la place, mes amis ! D'abord il y a cette femme qui occupe presque la totalité des lieux. Je me méfie des femmes, c'est imprévisible, elles donnent l'impression de se laisser faire, et finalement elles retournent la situation à leur avantage et on ne contrôle plus rien. Il va falloir qu'elle dégage de son esprit vite fait. Sinon elle fera tout pour me chasser.

Ha ! Voilà des papiers, des photos des images de voyages, des souvenirs d'enfance... Facile, tout ça je peux le supprimer. Mais, cette femme revient toujours ! Et lui qui gesticule dans son sommeil, j'ai mal au cœur ! Mais il ne peut donc pas arrêter de bouger ?

Il faut que je me souvienne de ce qu'on m'a enseigné. Investir lentement le corps à posséder, comme une cruche remplit un verre, couler lentement en lui comme une eau saumâtre et malodorante jusqu'à le remplir totalement.

Ensuite s'installer bien au chaud, paisiblement en essayant de nettoyer les lieux, et enfin profiter de ce corps pour répandre la misère, la haine et le mal autour de lui.

Mine de rien, ça n'est pas si simple que ça en a l'air. Je dois me méfier, il pourrait appeler un de ces hommes en noir qu'ils appellent prêtres. Ils ont tout un tas de choses désagréables pour les démons dont je ne crains rien car elles sont totalement inefficaces, mais ça va être un ennui supplémentaire et j'ai déjà assez de boulot pour investir ce grand dadais qui continue à se tortiller comme un ver.

Ah ! Attention, il se lève. Objectif discrétion, surtout rester bien planqué et ne pas se faire remarquer. Hou là ! Mes amis, ils titube, il y a du vent dans les voiles ! On dirait que nous allons vers les toilettes. Ces obligations auxquelles sont soumis les humains sont pénibles. Vivement qu'il ait fini. Pourtant le glauque, le saumâtre, le nauséabond, le visqueux, nous on aime ça. Mais c'est du temps perdu, moi j'attends de passer à l'action. C'est que je suis jeune moi !

Mon diable ! Est ce possible... C'est bien ma veine, je vous jure ! Cet abruti a bu. Il est complètement ivre. Ça va compliquer les choses. On dirait que nous allons vers la cuisine... Il boit du café. La femme est là, je dois faire attention, prudence est mère de sûreté.

Je vais tenter de lui mettre sur la figure un sourire sadique puis je tenterai un rire sardonique. Allez, je me lance.
Zut, la femme ne regarde même pas. Il faudra que j'essaie autre chose. Je pourrais lui faire vomir des matières verdâtres, mais ça va être épuisant et puis la femme risque d'appeler le prêtre.

Je tenterais bien une rotation de la tête à 360° mais déjà qu'il m'a filé des nausées à tituber comme ça et à gesticuler toute la nuit, franchement je préfère éviter.
Je vais appeler le quartier général.
— Allo ? Allo ? Q.G ? Ici matricule 3256, neuvième cercle, en mission d'apprentissage. L'humain a bu, je répète, humain ivre. Attends vos instructions.
— Q.G, ici Q.G... Quoi ? Que dites vous ? Il a bu ? Mais il a bu quoi ?
— Je ne sais pas chef. Mais il pue l'alcool, comme le grand Mephisto, le dimanche soir quand on fait un barbecue. De fait, j'ai quand même du mal à m'en sortir. Après y être entré assez difficilement d'ailleurs, car le gars résistait.
— Il résiste ! Il résiste ! Mais ce n'est qu'un homme ! Bougez vous matricule 3256. Vous avez essayé l'agitation du corps à partir de la taille avec tremblements du lit ?
— Impossible chef, il est tellement imbibé qu'il ne s'en apercevrait même pas. Et puis il est levé.
— Et bien improvisez 3256, vous êtes en mission je vous le rappelle. Over.

C'est bien ma veine. Qu'ai je fait à l'enfer pour qu'ainsi les démons m'abandonnent ? Maintenant la femme crie, en plus je vais me faire enguirlander. Si j'avais su que ce soit aussi difficile de posséder un homme, j'aurais demandé à être affecté au transfert des âmes du purgatoire. Là je sens que je vais en voir de toutes les couleurs. En parlant de couleur cet idiot a fait pipi sur ses chaussettes rayées.
Je crois que je vais vomir.

Si j'essayais la descente d'escaliers tête en bas en tirant la langue et en lui faisant cracher du sang ?
Aïe, non ! Ce malade est souple comme une verre de lampe ! On va finir par se faire mal. Bon, pendant qu'il émerge, je vais déjà retourner un crucifix, ce sera toujours ça de fait. Voilà...

Ah retour à la salle de bains. Saperlipopette ! C'est nous ça ? On a vraiment une sale gueule. Ça c'est un bon point, il a les yeux cernés, une barbe de quatre jours, et la langue chargée. Une haleine de dragon, le cheveu gras, parfait ! Parfait ! Je progresse. Je vais lui coller une lueur cruelle dans le regard, je suis sûr que ça va le faire. Hein... il louche ? Bon, on va mettre le paquet sur l’œil gauche, ça sera déjà ça.

Abigor, c'est pas un boulot pour toi ça mon pote. T'as loupé ton orientation en fin de formation. Il se douche... Ah non, non ! Pas l'eau ! J'aime pas l'eau. Brossage des dents, pour l'haleine il me casse mon coup là enfin tant pis...

Retour dans la chambre, encore un crucifix ? Ma parole il y en a partout. Bon, retournement ! Hop ! Allez on s'habille, il va sortir, je vais pouvoir répandre l'horreur et la perversion ! C'est parti !

Mais quelle étrange tenue, tout en noir ? Ce petit col blanc... Quoi ? Il met un crucifix autour de son cou ! Mais... bon sang ! Où est le manuel ? Il faut que je regarde le manuel. Voyons, voyons, col blanc, col blanc, veste noire... croque-mort... non, pas ça... danseur mondain... non, pas ça... par Satan ! Cet homme est un prêtre !

— Q.G, Abigor à Q.G ! Où est la sortie ?



PRIX

Image de Eté 2016
58

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de JACB
JACB · il y a
Trop drôle, votre histoire...de quoi damner un Saint!
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Désopilant, haut en couleur ! Ce n'est pas si facile d être un diable !
Mon vote.

·
Image de Nem
Nem · il y a
Merci Fred !
·
Image de Francesca Fa
Francesca Fa · il y a
Pas évident de garder l'intérêt du lecteur par un monologue, et d'Abigor de surcroît ! Bravo
·
Image de Nem
Nem · il y a
Merci !
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Je vote pour l'originalité et l'humour de cette nouvelle qui fait du bien.
·
Image de Nem
Nem · il y a
Merci !
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Bonne chance !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Nouvelle lecture ce soir en passant sur votre page. Bonne chance pour la finale !
Marie, auteure du poème-fable : "le coq et l'oie" en compétition jusqu'au 20.
Ensuite, ils passeront à la casserole....

·
Image de Nem
Nem · il y a
Merci Marie !
·
Image de Rosine
Rosine · il y a
Un texte plein d'humour et original, beaucoup apprécié, bonne chance !
·
Image de Aglaée Collin
Aglaée Collin · il y a
Une belle découverte ! Bravo pour la finale ! Vous avez mon vote !! Bonne chance pour la suite ;-)
J'ai également un TTC en finale, si vous souhaitez jeter un oeil : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/les-bicoques

·
Image de Nem
Nem · il y a
Avec plaisir et merci à vous !
·
Image de Naliyan
Naliyan · il y a
Un texte entraînant et amusant. Bon courage Abigor !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
On ne dira jamais assez combien il est difficile pour un diablotin d'accomplir sa mission !! ... Bravo, c'est drôle et bien enlevé :-)
·
Image de Nem
Nem · il y a
Merci . :)
·