23 lectures

2

Assise face à la machine ,je fixai la caméra, je pris l air le plus fermé qu il soit,car ce que j avais à dire ,allait sûrement m' achever,mais rien à perdre désormais, il m'avait tout pris où bien je n 'avais jamais rien eu ,diront nous,ce qui est plus juste ,et ce ,depuis même ma conception. Bien sûr personne n 'ecouterait jamais cet enregistrement,non personne jamais.C'est à l 'âge de vingt six ans que j 'ai decouvert qui j 'était ,et depuis alors ma quête de la vérité n'à cessé de croître, donc face à la caméra, je libérais ce que nous appelerions "les déchets "de toutes mes opérations, tout ce que mon cerveau avait absorbé en matière de sentiments ,et que leur entraînement avait intimement lié, à la plus dangereuse créature du globe.Autant de destruction que d'amour liés entr 'eux mais vite repris par leur opérations coup de poing.Trois personnes très aimées, trois enfants nés,mais l 'amour à explosé comme une charge de dynamite en pleine figure.De façon si soudaine que je compris que tout ceci n' 'avait servi qu'à leur cause.Faire de moi la pire arme ,celle que l'on ne connaît pas,celle qui passe parmis les passants, celle qui se rends chez le coiffeur ,va au cinéma, et attend sansle savoir sa prochaine mission ,sa réactivation, c'est juste dans sa tête ,que cela se passe ,juste un ordre télépathique.

Thèmes

Image de Nouvelles
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,