L'achat de la baguette de Lily Potter

il y a
2 min
976
lectures
43
Finaliste
Public
Image de Harry Potter Fanfictions
NB: Ne pas prendre en compte le dernier épisode de la saga.


À la main de mon père, j'ouvris la porte du magasin aux allures sombres, la sonnette retantit lorsque mon pied se posa sur le palier.

― Bonjour monsieur, je viens pour acheter ma baguette, prononcèrent mes lèvres tremblantes.

Il y eut un bref silence durant lequel l'écho de ma voix résonna dans la pièce.

― Quel est ton nom ? s'écria une voix glaciale à mon égard.

― Je m'appelle Lily Potter, couina ma voix surexcitée à l'idée d'un nouvel achat.

L'homme sortit de l'ombre et je pus enfin apercevoir sa silhouette petite et rablée. L'homme avait des cheveux bruns agrémentés de quelques filaments argentés. Sa bouche était charnue et soulignait son nez en bec d'aigle. Il s'approcha et je crus remarquer une lueur d'espoir dans son regard.

― Harry ? Harry Potter ? Mais ça fait des lustres que je n'ai pas vu le bout de ton nez ! certifia-t-il.

Je décelais une légère inquiétude sur le visage de mon père, mais aussi quelque chose d'autre, plus difficile à définir.

― Dix-Sept ans Ollivander, affirma mon père en posant un regard dans lequel je perçus une pointe de nostalgie.
― Le temps s'écoule si vite, Harry. Je vous revois encore, haut comme trois pommes, estomaqué par trop de surprises sur le Chemin de Traverse. Tu nous reviens pour ta fille ? interroga-t-il.

Je repris la parole, exaspérée par le manque d'attention que l'on me portait.

― Exactement, dis-je sèchement.

― Ma petite, il faut tout d'abord que tu saches que c'est la baguette qui choisit son sorcier..., commença t-il.

― Et non le sorcier qui choisit sa baguette, le coupais-je.

Je fis un simple geste des doigts, pour désigner des guillemets imaginaires autour de ces mots si légendaires.

― Exact ! s'exclama t-il.

Puis il ajouta en souriant :

― Tu as un sacré caractère mon enfant.

― Je ne suis pas une enfant monsieur, répondis-je poliment.

J'entendis le rire de mon père traverser la pièce, ce qui me poussa à ressentir un élan de fierté.

Le vieil Ollivander se mit à prendre une échelle qui était, jusqu'alors, posée dans un coin de la pièce. Il monta dessus en marmonant quelques injures.

― Essayez celle-ci, Mlle Potter, me proposa t-il sèchement.

Je pris la baguette dans ma main droite comme me l'avait montré ma mère quelques années auparavant.
Tandis que je maniais la baguette, le vendeur m'affirma que cette dernière était farcie de ventricules de dragons.
Ollivander paraissait heureux que son premier choix soit le bon, puis quelques mots m'échappèrent :

― Elle ne me plaît pas.

Je vis le front de mon père se froncer donc je pris le réflexe de tourner rapidement la tête.
Je sentis une vive tension dans la baguette et elle glissa de ma main.

― Tu l'as vexée Lily ! me dit-il en inspirant et expirant bruyamment pour garder son calme.

Nous passâmes une bonne heure dans la boutique, où maman nous avait rejoint avec James.

La queue devait se perdre jusque dans le Chemin De Traverse, et les jeunes sorciers s'impatientaient de plus belle.
Ollivander fouilla une énième fois dans son armoire à Revers, sans trouver ce qu'il y recherchait. Mais, tandis qu'il espérait un miracle dans tout ce bazar, mes yeux se posèrent sur une boîte couleur rouge et or sur laquelle était posée un parchemin où l'on pouvait lire :

― Ne pas toucher s'il vous plaît.

Des coups retentirent dans la boîte et un silence plana dans la pièce.
Je m'approchais sur la pointe des pieds et déchirais discrètement le parchemin.
La boîte s'ouvrit brusquement et la baguette qui s'y trouvait vint se poser délicatement dans ma main.

Ollivander revint vers l'entrée et me regarda bouche bée quelques secondes avant d'ajouter :

― C'est la baguette d'Albus Dumbledore, la baguette de Sureau.

Mon visage se tourna vers mes parents et je vis perler des larmes dans les yeux de ma mère.

Ollivander ajouta :

― La célèbre baguette d'Album Dumbledore appartient désormais à Lily Potter, la fille de l'illustre Harry Potter.

43

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,