4
min

L'Accident

Image de Laura

Laura

70 lectures

10

QUELQUES MOIS APRÈS L’ACCIDENT

Tu te réveilles, la sueur perle à ton front comme très souvent depuis l’Accident. Ta vie est devenue pitoyable, presque aussi pitoyable que toi et les gens n’oublient pas de te le rappeler très souvent. Ton visage d’est durci, creusé, refroidi, fermé, il est l’image même des premiers films d’horreur que l’on regarde quand on est adolescent pour se faire peur avec quelques amis. Pourtant tu n’es pas un personnage de film, tu es bien réel et c’est ce qui rend ton histoire encore plus tragique. Tu es destiné à vivre comme ça jusqu’à la fin pourtant tu n’es qu’âgé d’une trentaine d’années. Et quand on te l’autorise encore, tu continues à te demander pourquoi le destin s’est acharné sur toi plutôt que sur un autre mais tu sais, un autre se poserait la question à ta place. Tes yeux sont vides, j’arriverais presque à distinguer le noir qui est venu remplacer ton âme, ton esprit. Tu es laid, tu le sais, c’est d’ailleurs pour ça que tu as demandé à ce que tous les miroirs de ton appartement de 2000m² soit retirés. Tu es riche aussi. Cette richesse ne te servira plus à rien, tu ne serviras plus à rien, mais ça aussi tu le sais.

Pourtant, malgré toutes ces tares qui te sont tombées dessus, ta femme est encore là, elle sait le risque qu’elle encourt à te fréquenter quotidiennement mais elle le fait sans jamais se plaindre. Elle prend soin de toi comme une mère prendrait soin de son enfant. Elle t’a aménagé une chambre, te fais manger le peu que tu parviens à avaler qui permet à ton cœur de battre encore un peu plus longtemps et à tes poumons de fonctionner à peu près correctement chaque jour. Mais le souffle te manque tu le sais et elle le sait aussi, c’est d’ailleurs pour ça que tu ne parles que très peu voir pas du tout certains jours mais elle ne t’en veut pas rassure toi. L’amour est bien la seule chose qu’il te reste encore. Quelqu’un t’aime et je crois que ça relève du miracle de nos jours de trouver quelqu’un qui aime autant une personne au point de la conduire, comme elle le fait si bien avec toi, vers une mort douloureuse et imminente. J’aimerais que tu puisses voir son regard quand elle s’occupe de toi, son regard quand elle te conduit vers la mort. Il est presque aussi vide que le tiens. Elle a pleuré souvent au début mais depuis elle a elle aussi apprit à faire le vide comme toi, à la différence près qu’elle y a été obligée alors que toi tu as simplement subi. Son regard est vide, elle pleurera le jour où tu seras parti, j’espère qu’elle arrivera à pleurer parce qu’elle en a besoin, mais elle ne pleurera plus devant toi et même si tu pouvais t’en rendre compte, elle ne le ferait pas. Elle t’aime June et elle n’a pas trop changée malgré l’Accident. Tu sais, elle était belle, elle l’est beaucoup moins maintenant, le souci, la peur, l’angoisse lui creusent les joues et lui dessinent des cernes horribles sous les yeux. T’avais de la chance Gale d’avoir une femme aussi belle et qui ne t’aimais pas pour ton argent. Elle te le prouve chaque jour mec, j’aimerais que tu puisses lui donner tout l’amour qu’elle mérite d’avoir, mais tu n’es plus capable de rien.



QUELQUES JOURS APRÈS TA MORT

Elle a pleuré, je suis rassuré, ta femme est restée bien humaine avec des émotions, des sentiments et tout ce qui est censé être propre à un humain, ce que tu avais perdu depuis bien longtemps, bien trop longtemps pour elle. Tu sais vieux, je ne devrais pas dire ça, je t’aime bien, mais tu l’as libérée d’un lourd fardeau en partant, je ne sais pas si elle aurait pu tenir encore longtemps comme ça. Ta femme est la femme la plus aimante et la plus courageuse que j’ai jamais connue. Et je pense qu’elle n’est pas la seule à être libérée dans l’histoire tu avais besoin de partir, t’étais devenu pitoyable et ça s’empirait de jour en jour. Je sais que mes mots sont durs, mais je sais aussi que tu n’y étais pour rien et tout le monde en était conscient. Ne culpabilise pas, des gens tiennent encore à toi, ta femme en premier lieu et je ne te le répèterai jamais assez. A ton enterrement, elle avait préparé un discours qu’elle a lu avec la même froideur que quand elle était confrontée à ton physique, à ton toi après l’Accident. Elle n’a pas pleuré avant la fin du discours, et quand elle a pleuré, je peux te dire qu’elle a fait ça discrètement, qu’elle a tout fait pour ne pas attirer la pitié des gens présents, tu sais comme elle détestait la pitié, ce sentiment de faible et bien souvent pas très sincère. D’autant plus que la plupart des gens présents n’étaient que là par curiosité ou par joie de voir partir le monstre que tu étais à leurs yeux, je ne sais pas trop. Dans le discours, elle t’a redonné toute l’humanité que tu avais perdue, elle a fait ça a la perfection. Les gens dans le temple baissaient les yeux, culpabilisant de leur propre présence, je peux te le dire. Elle leur a dit à tous que tu n’y étais pour rien, elle leur a dit tout ce que tu avais perdu dans cet accident, des choses que les gens ignoraient totalement. Je peux même te la citer : « Mon mari a tout perdu le jour même où vous avez fini de le considérer comme un humain. Je sais que certains ici se sentent débarrassés du monstre de la ville. Mon mari n’a jamais été un monstre, il ne le sera jamais et il n’est d’ailleurs responsable de rien de ce qui lui est arrivé. C’est le destin qui l’a puni, son problème de santé l’a conduit à l’enfer. Son opération au cerveau à mal tournée et ça aurait pu être bien pire. Il a tout perdu : la vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher, l’usage de ses bras, de ses jambes, ses mâchoires arrivaient à peine à lui permettre d’avaler les purées que je lui préparais, son cœur avait de la peine à battre dans ce corps paralysé et ses poumons ne parvenaient plus à se remplir comme ils auraient dû. Alors oui, quand le destin s’acharne sur vous à un tel point, vous devenez un montre pitoyable dont il vaut mieux se débarrasser. Je suis fière aujourd’hui de l’avoir accompagné jusque-là. Je lui ai dit que je l’aimais, souvent. Je sais qu’il ne m’entendait pas, qu’il ne me sentait pas mais je sais aussi qu’il lui était possible de penser de temps en temps quand ses poumons voulaient bien fournir à son cerveau assez d’oxygène pour fonctionner et j’espère qu’il a pensé à moi. Je suis convaincue qu’il pouvait sentir tout cet amour que je lui donnais, je l’espère. »

Je ne peux pas tout te citer, ce serait bien trop long mais au moins, tu me croira parce que je sais que là où tu es maintenant, tu as tout retrouvé, je sais que tu n’es plus cet homme dont tout le monde avait peur, je sais que de là-haut tu l’as entendue ta femme et je sais aussi que tu regrettes de ne pas pouvoir la remercier pour tout ce qu’elle a fait pour toi. Je lui souhaite la plus longue et belle vie possible et t’inquiète pas, elle te rejoindra un jour, tout redeviendra comme avant.

C’est fini mec, t’es plus malade, tu ne souffriras plus, c’est fini, tu vas être bien, t’as plus qu’à l’attendre. Je te souhaite tout le bonheur du monde là où tu es parce que t’as pas eu la chance de pouvoir le vivre sur terre comme tout le monde.

Adieu Gale ou à bientôt qui sait.
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un texte très dur, bien traité. Le ton change assez brusquement, c'est la petite réserve que je ferais sur ce texte trometteur: il devient familier "mec" etc...alors qu'il ne l'était pas jusque-là. Peut-être faut-il fixer une ligne directrice quant au ton employé, à moins que cela ne soit voulu ?
·
Image de Laura
Laura · il y a
Je suis un peu d'accord avec vous ! J'y ai également pensé en écrivant mais je n'ai pas réussi à changer les choses tout en gardant les idées et les sentiments que je voulais faire passer alors j'ai décidé de laisser comme ça. Mais je suis totalement d'accord pour dire que c'est l'un des points faibles de mon texte !
Merci beaucoup pour votre commentaire et vos remarques !

·
Image de Marie
Marie · il y a
Intéressant, un ton particulier. Mes encouragements.
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
C'est un texte très dur... il y a une histoire dans l'histoire qui fait régner une atmosphère spéciale, quelque chose d'obscur, d'énigmatique. Je ressens une sensibilité camouflée. C'est très bien écrit et ce texte nous maintient en haleine du début à la fin. Une belle écriture, intéressante. J'ai été très touchée par cette façon de raconter le malheur avec beaucoup de détachement et en même temps d'implication. Du bon travail !
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup ! Votre commentaire me fait très plaisir ! Merci d'avoir pris le temps de me donner votre avis !
·
Image de Bisaigue12
Bisaigue12 · il y a
Écrit avec le cœur, un texte qui bat!
·
Image de Laura
Laura · il y a
J'essaye de faire de mon mieux pour rendre mes textes poignant tout en abordant des sujets intéressants ! Merci beaucoup !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Texte intéressant avec une grande part de mystère qui contribue à son charme... :-)
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup !
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Merci Laura!.. Ce texte est très beau, très fort. It est de surcroît bien écrit et ô combien émouvant!
Bravo Laura!
Cecel

·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci beaucoup ! C'est très gentil ! Ca me fait plaisir de savoir l'avis des gens qui viennent lire merci d'avoir pris le temps de donner le votre !
·
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Je suis tombé sur ce texte un peu par hasard et je ne m'attendais pas à l'aimer autant. C'est superbement écrit, prenant du début à la fin. Le fait que ce soit à la deuxième personne du singulier donne plus de profondeur au texte déjà très touchant. Je n'ai pas une seule critique à formuler face à ce texte qui me laisse admirative par sa qualité. Un grand bravo !
·
Image de Laura
Laura · il y a
Merci énormément, votre commentaire me touche beaucoup ! Je commence juste à me lancer un peu dans l'écriture donc ça fait vraiment très plaisir de recevoir un commentaire aussi positif et gentil !
Merci beaucoup encore une fois !

·
Image de Jo Hanna
Jo Hanna · il y a
Merci à vous d'avoir partagé ce texte, j'espère que vous continuerez d'écrire pour que je puisse vous lire :)
·
Image de Laura
Laura · il y a
Ce sera avec plaisir !
·