Kanika

il y a
1 min
139
lectures
0
Finaliste
Jury
« A cette heure-là !? Qui cela peut-il bien être ? », se demanda Cyril en se dirigeant vers la porte d’entrée. Il est vrai qu’il n’était pas coutumier de visites nocturnes, encore moins à minuit et demi, un mardi. Il ouvrit malgré tout, pour se retrouver nez-à-nez avec une fleur rouge aux yeux pétillants : enveloppée d’une robe de soirée à froufrous écarlates, Kanika lui souriait espièglement. Ahuri et ravi, Cyril se laissa faire quand, d’un simple rire et d’une poussée, elle le conduisit sans hésiter vers le divan. Elle lui avait promis, lors de leur dernière rencontre, de repasser le voir, bientôt, mais il n’y croyait pas trop, pour trois raisons : elle avait dit qu’elle ne coucherait jamais avec lui, elle était bien trop jolie et elle avait un mari. Alors pourquoi diantre était-elle à l’instant en train de lui enlever le kimono qu’il portait négligemment ? La seule chose qu’il trouva à exhaler pour tout questionnement fut un râle de plaisir. Il contemplait maintenant les cheveux de jais de Kanika qui montaient et descendaient régulièrement, à un rythme affolant. La robe virevolta ensuite en un instant et Cyril se retrouva avec sa muse à califourchon qui le chevauchait, sans se préoccuper outre mesure d’ailleurs de son destrier. Leur plaisir montait irrémédiablement, accompagné par le mouvement régulier des seins ambrés qui se dressaient, impertinents. Kanika poussa un cri, au moment où ses cheveux basculèrent sur Cyril, le recouvrant entièrement. Il n’avait pas souvenir d’une chevelure si abondante, songea-t-il en se relâchant ; quelle toison ! Des souvenirs justement, il en aura plein à rêver, après cette nuit : Kanika était déjà en train de refermer la porte d’entrée et, tout ce qu’il put à peine entrevoir, fut un éclat rouge brûlant, accompagné d’un rire mutin, qui s’envola.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La Bretagne

Wynn

15 août 1606, Combrit, Bretagne, dans un champ de blé
La terre est lourde, le soleil cogne contre sa nuque. Encore et toujours, inlassablement, dans cet immense champ. C’est... [+]


Nouvelles

La Terrasse

Hermann Sboniek

C’est une terrasse en bois au-dessus de la jungle Birmane. Elle ceinture une maison construite à flanc de colline. Sa partie la plus large semble posée sur des frangipaniers en fleurs. Puis le... [+]