Julia

il y a
4 min
1082
lectures
369
Finaliste
Jury
Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

La tension est palpable tout au long de cette courte scène en huis clos. L’angoisse monte au fil de cet échange violent et incisif : une lecture

Lire la suite

Elle tend le pouce. Les véhicules filent à toute allure sur l’autoroute. Les phares illuminent sa silhouette détrempée quelques secondes puis s’évanouissent.
Elle claque des dents, ses ongles sont bleus.
Elle est à deux doigts de pleurer.
Son sac pèse lourd sur ses épaules.

Il s’arrête. Elle a du mal à y croire, reste figée quelques secondes.
Pour elle, vraiment ?
Elle se ressaisit et se met à courir, ses baskets font un bruit de succion sur l’asphalte mouillé.
Il fait sombre dans l’habitacle, le plafonnier ne fonctionne pas. Elle ne voit pas le visage du conducteur, devine seulement des cheveux longs et bouclés, une mâchoire imberbe. Elle le remercie une dizaine de fois, il se contente d’un vague geste de la main, « ce n’est rien », et allume le chauffage.
Elle colle ses mains contre la soufflerie, il lui donne le nom d’une ville à une centaine de kilomètres et elle acquiesce. Ses mains se réchauffent, mais ses vêtements, toujours trempés, collent à son corps.
Il roule doucement, la voiture est luxueuse, silencieuse. Une électrique peut-être ?

— Et tu t’appelles ? 
Elle invente, donne le nom d’une fille de sa classe dont elle était jalouse. Une fille blonde, mince, riche. Insouciante. Choyée. Aimée.
— Joli prénom. Pas très original, mais les classiques sont une valeur sûre, hein ? D’où tu viens comme ça ? 
Nouveau mensonge. Ils ne devraient pas partir à sa recherche, il faudrait qu’ils dessaoulent trop longtemps pour ça, mais elle doit être prudente. Elle donne le nom de la ville où habitent ses grands-parents maternels, des gens qu’elle a à peine connus. De vagues silhouettes dans un passé brumeux. Grandes. Désagréables.
Il pousse un sifflement admiratif.
— Eh ben, t’en as déjà fait du chemin ! Et tu comptes aller jusqu’où ? 
Elle hésite. Elle devrait continuer de jouer la carte de la prudence, mais s’il lui proposait de l’amener jusqu’à sa destination ? Il pleut tellement, elle n’aura pas le temps de sécher d’ici à ce qu’ils arrivent. Et c’est une grande ville qui l’attend, impossible de retrouver sa trace là-bas. Surtout quand les « détectives » sont deux poivrots à la cervelle détruite par l’alcool et la malbouffe… Elle finit par dire la vérité. Il ricane.
— Oh bien sûr. Pour devenir une « star » hein ?
Elle rougit, se sent ridicule. Vaguement honteuse. Comme si elle avait encore trois ans et voulait « être une princesse ».
— T’es plutôt mignonne, c’est vrai. Et je suppose que tu as… du « talent », hein ? 
Instinctivement, elle ramène ses bras sur sa poitrine. Elle n’aime ni ce ton ni ce qu’il sous-entend. Elle n’est pas sûre de le comprendre, ou peut-être que si, mais elle l’a déjà entendu avant. Quand certains garçons du lycée parlaient des filles qu’ils avaient « sorties ». Nonchalamment adossés contre leur casier, sourire arrogant aux lèvres. Comme un filet sale et dégradant qui se posait sur ces filles et ce qu’elles faisaient ou non durant ces sorties. Elle reste silencieuse, se renfonce dans son siège. Chaque mètre passé est un mètre gagné. Elle se concentre sur ça, elle a l’habitude d’oublier ce qui l’entoure de toute façon. Il se tait, quelques instants.
— Tu es majeure au moins ? 
Elle hoche vigoureusement la tête, encore un mensonge. Sa date d’anniversaire a peu d’importance, elle est très mature pour son âge de toute façon.
— Et pourquoi le stop ? C’est une sacrée trotte depuis chez toi ! 
Elle aimerait qu’il se taise, ces questions la gênent. Elle n’aime pas mentir. Alors elle hausse les épaules et bâille ostensiblement. Peut-être qu’il la laissera dormir un peu…
— Parce que c’est dangereux, tu t’en rends compte ? On ne sait jamais sur qui on peut tomber… Des violeurs. Des tueurs. Des sociopathes. Voire les trois à la fois.

Il sourit, ses dents brillent légèrement dans le noir. Elle se cramponne à son sac, son cœur commence à s’affoler.
— Tu connais Gerard Schaefer ? Non ? C’était un tueur en série, un flic. Une figure d’autorité, de confiance. C’est comme ça qu’il chopait ses victimes. Il prenait en stop de jeunes femmes comme toi, seules, perdues, trempées, et il les amenait dans les bois. Il les pendait, juste assez pour s’amuser tu vois, pas pour les tuer tout de suite, puis il les saoulait, les torturait, et ensuite il les tuait. Tu sais ce qu’il faisait à leurs cadavres ? Eh, je te pose une question ! 
Elle secoue la tête, commence à pleurer en silence.
— Putain, mais t’es muette ou quoi ?
— Non.
— Non, quoi ?
— Non, je ne sais pas ce qu’il faisait à leurs cadavres.
— Bah tu vois, quand tu veux ! Alors, qu’est-ce que… Ah oui, Gérard. Eh ben Gérard… on peut dire qu’il vérifiait qu’elles avaient du talent, tu vois ce que je veux dire ?
Il éclate de rire, elle reste silencieuse. Chaque mètre passé est un mètre gagné.
— Qu’est-ce qui se passerait si je te faisais pareil ? 
Son ton est amical, presque curieux.
— Tu n’es pas majeure. Tu ne t’appelles pas Julia. Tu ne viens pas de Cincinnati. Est-ce que quelqu’un sait seulement que tu es partie ? 
La boule dans sa gorge l’empêche de répondre.
— Non, bien sûr que non. Je pourrais me garer sur une de ces aires de repos, tu sais, celle où chacun met un point d’honneur à s’occuper de ses affaires. Je pourrais t’assommer, par exemple, en explosant ta petite tête sur la boîte à gants. Je pourrais te traîner dans les bois, on penserait que tu es ivre, une pute éméchée ramassée quelque part sur la route, on voit ça tout le temps dans ce genre d’endroit. Et ensuite, qu’est-ce que je pourrais faire de toi, Julia ? Comment on pourrait s’amuser tous les deux après que je t’ai collé un bâillon dans la bouche pour que personne t’entende hurler ? Tu crois que je pourrais… exploiter ton talent, par exemple ? 
Elle fixe la route qui défile, hébétée. Elle voulait juste… juste fuir. Vivre mieux ailleurs. Être heureuse. Oublier.
— Mmh ? Qu’est-ce que tu penses de mon programme, Julia ? 
Sa gorge est desséchée, mais elle se force à parler.
— Je veux descendre.
— Quoi ? J’ai pas entendu.
— Je veux descendre. 
Il se penche vers elle.
— Et si je dis non ? 
Elle doit rester calme, affermir sa voix. Comme avec un chien, il ne doit pas voir sa peur. Elle pense à la mer, au soleil, à la superbe maison qu’elle se paiera quand elle sera devenue riche. Et au tueur qu’elle embauchera pour buter ce salopard.
— Je veux descendre. 
Il la fixe en silence quelques instants, puis donne un brusque coup de volant. Elle n’avait pas vu l’entrée de l’aire de repos dans l’obscurité. Instinctivement, elle plaque ses mains sur la boîte à gants pour parer le coup qui va venir. Il éclate de rire.
— J’ai pas dis que j’allais le faire, Julia, juste que je pourrais. 
Il se gare.
— Mais je pourrais aussi te laisser partir. 
Elle essaie de ne pas se précipiter vers la portière. Comme avec un chien, ne lui montre pas ta peur. Soudain, il lui saisit le poignet, elle se retourne prête à frapper, mais il se contente de lui enlever délicatement un bracelet en perles. Celui que Jenni lui a offert pour son dernier anniversaire. Elle veut lui reprendre, mais la poigne devient douloureuse.
— J’ai beaucoup aimé notre rencontre, Julia. Je ne veux pas t’oublier, tu comprends ? 
Il lui fait de plus en plus mal, elle se retient de grimacer. Mais elle finit par hocher la tête et sort de la voiture. Il lui adresse un dernier au revoir avant de démarrer.
— Au revoir, Julia, prends soin de toi. 
Elle court à la rambarde, vomit tripes et boyaux. Elle éclate en sanglots hystériques, s’effondre sur le sol détrempé et gratte au sang là où il l’a touchée.

Le soleil s’est levé, les premiers conducteurs repartent, lui jettent à peine un regard. Elle se dirige vers les toilettes, tête baissée et épaules rentrées. Elle se veut invisible. Elle éclate un miroir, en ramasse un gros éclat qu’elle emmaillote dans un de ses pulls. Puis elle se poste à la sortie de l’aire de repos. Et tend le pouce.

Recommandé

Pourquoi on a aimé ?

La tension est palpable tout au long de cette courte scène en huis clos. L’angoisse monte au fil de cet échange violent et incisif : une lecture

Lire la suite
369

Un petit mot pour l'auteur ? 71 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
J'ai lu d'un trait ce texte intense ! Vive le stop :-)
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Très réussi ce texte.
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Un lieu clos, deux personnes mais un récit en ébullition qui tout en vous envoûtant vous coupe le souffle ou accélère votre respiration. Mon "j'aime" et mon abonnement.
Image de Gari Gari
Gari Gari · il y a
Bonjour,
Je laisse le chiffre 357 affiché pour l'instant sans ajouter un cœur, car "357" est une cartouche très "percutante" ...comme l'est votre courte nouvelle. Dès validation de ce message, je clique sur "j'aime cette oeuvre" et vous aurez mon vote.

Image de Lyne Fontana
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Je renouvelle mes voix, évidemment !
Image de Cyrille Conte
Cyrille Conte · il y a
Bravo pour ce récit captivant. On est embarqué avec Julia pour le meilleur et pour le pire.
Si vous le souhaitez je vous propose une lecture :  https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-mouche-13
Bravo Capucine et bonne finale. Mes voix, bien entendu.

Image de Benjamin Meduris
Benjamin Meduris · il y a
Quelle tension ! Texte réellement captivant.
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Mes cinq voix à nouveau, Capucine !
Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
les risques du stop. On a peur avec elle et pour elle. on s'y voit. mes voix
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Ca fait froid dans le dos. C'est beau qu'avec ces histoires d'auto-stop on entend de tout. Elle rêve d'une vie meilleure, espérons qu'elle y arrive.
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Bravo. Vous m'avez embarqué… Tension croissante, puis qui retombe, puis qu'on attend de nouveau. Du grand art
Image de François B.
François B. · il y a
Je me souvenais de ma première lecture alors, pour celle-ci, j'ai porté un peu plus mon attention sur la façon dont vous faisiez monter la tension. Du grand art. Bravo. Mes voix renouvelées
Image de LaNif
LaNif · il y a
Vous avez un grand sens du dialogue. Bravo! C'est bien écrit, il y a une tension palpable que vous êtes arrivée à rendre. Mes votes.
Image de Sylvain Le Loarer
Sylvain Le Loarer · il y a
Bravo, sacré texte avec tout le suspense qu'i faut ! Bien écrit. Votre récit m'a tenu en haleine. Si vous avez l'occasion, je vous invite à découvrir " La Consultation" et " L'Ambition " Bonne continuation.
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Brrrrrrrrrrrrrrrr, je m'étais préparé un café mais je crois que je vais le laisser refroidir un bon moment… Bon sang de bon soir, y a de ces cinglés, tout de même !
J'ai beaucoup aimé votre manière de dire. Merci

Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
"Julia" : Un très beau texte Capucine!
J'ai particulièrement beaucoup aimé le titre et le tournant qu'a pris le récit.
Vous avez un très beau style d'écriture et je vous en félicite.
Mes voix et bonne chance pour cette finale!
En passant, si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon texte "Mésaventures nocturnes" en lice pour le Prix des jeunes écritures. Pour y accéder plus facilement, vous pouvez cliquer sur mon nom en haut de ce commentaire. Merci d'avance de passer!

Image de Angel
Angel · il y a
Mon soutien pour votre nouvelle.
Image de Firmin Kouadio
Firmin Kouadio · il y a
Toutes mes voix !***** Une invitation à découvrir "en mal d'humanisme" en lice aux jeunes écritures ! Si vous avez le temps.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Même commentaire qu'il y a deux mois et soutien renouvelé...
Image de Lasana Diakhate
Lasana Diakhate · il y a
Un beau texte et bien rédigé . J’aime bien ce texte .Bravo 👏🏽. Vous avez mes voix.
Je vous invite à lire mon œuvre et n’hesitez pas à apprécier l’oeuvre par vote après la lecture. Merci d’avance
Cliquez sur le lien
👉🏾https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/elle-sen-va

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Vraiment très bien ! Parée pour la prochaine étape, « Julia ».
J’ai aimé et voici mes 5 voix.

Image de Zouzou Zouzou
Zouzou Zouzou · il y a
Mon soutien !
En finale Poésie, si vous aimez...

Image de MURIEL CONTE
MURIEL CONTE · il y a
mes voix. beau suspense. bien écrit et la fin bien amenée
Image de Bibiana Mathieu
Bibiana Mathieu · il y a
Puis elle se poste à la sortie de l’aire de repos. Et tend le pouce. Et l'histoire recommence.
Très beau!
Vous avez mes voix!
Si vous avez du temps, jetez un coup d'oeil à mon oeuvre. Je compte sur vos voix.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/vivre-tout-simplement

Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Bravo pour ce récit glaçant, écrit avec une précision de scalpel. Les psychopathes de tout bord n'ont qu'à bien se tenir... ;-) J'en ai encore la chair de poule...
Image de Eric Lelabousse
Eric Lelabousse · il y a
Je suis également en compétition. S vous aimez mon récit, vos voix seront les bienvenues…
Image de Eric Lelabousse
Eric Lelabousse · il y a
Mes 3 voix pour Julia. Bonne continuation
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Bonne chance à votre texte . Mes voix renouvelés.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Vote renouvelé !
Image de Marguerite Fragonia
Marguerite Fragonia · il y a
Fiction ? Plaisir de cette écriture au détail près, à l'abri, derrière mon écran, de cette cruauté si bien mise en scène.
Image de cendrine borragini-durant
cendrine borragini-durant · il y a
Si vous goûtez la cruauté, allez donc faire connaissance avec mon Méchant, Marguerite. Vous ne serez pas déçue... ;-)
Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Félicitations pour cette finale, Capucine.
Je vous accorde mes voix et je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Bonne finale Capucine. Toutes mes voix.
Si vous pouvez soutenir aussi ma candidature...
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Mitch31
Mitch31 · il y a
Un style court et percutant pour une histoire qui l'est tout autant. On est présent et on vibre d'angoisse autant que Julia dans cette voiture. J'ai beaucoup apprécié et je m'abonne. Mes voix sans réserve.
Finaliste également avec "La déesse du jazz", une ambiance aux antipodes de la votre !

Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Juste parfait Julia.
Je vous accorde mes voix et je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaries. Merci!

Image de Varouna Maadai
Varouna Maadai · il y a
Mot après mot, ça retourne le ventre. De plus en plus. Et en écho, toutes ces situations du quotidien où l'on rencontre les prédateurs. Les mots sont aussi une arme, et vous le montrez avec beaucoup de subtilité.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Belle finale, Capucine !
Image de Michel Potherat
Michel Potherat · il y a
Bravo! mes voix!
Image de Daniel Glacis
Daniel Glacis · il y a
Fort texte inquiétant progressant par palier, Capucine, jusqu'à une fin plutôt heureuse provisoirement, du moins... Mes 5 voix ! Bonsoir ! Daniel.
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
je reviens pourla finale ;j'avais apprécié votre histoire. +5
Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Un beau texte. De belles descriptions qui agrémentent la beauté du texte. Bravo à vous. Vous-avez toutes mes 3 voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très belle plume Capucine. Ce fut un plaisir de vous lire.
Vous avez mes voix.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Génial Un texte structuré et original b.. c magnifique . Tu mes voix Voici le lien pour me donner votre avis et le soutenir..https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonsoir Capucine, mes 5 voix :). Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995. Bonne chance :).
Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Bravo, j'adore votre style! Très beau, vous avez toutes mes voix!
Je vous invite à découvrir mon oeuvre: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de Fodé Camara
Fodé Camara · il y a
Un merveilleux texte que j'ai adoré lire. Bravo ! Vous avez mes 5 voix.
Merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps 👇👇
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lerrance-spirituelle-1

Image de Boubacar Diallo
Boubacar Diallo · il y a
Un très beau texte.
Toutes mes voix et bonne chance pour le reste...
Je vous invite à lire mon histoire https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-l-amour-au-trepas-une-mere-morte-1
Et à voter pour me soutenir!!

Image de Annie Frieh
Annie Frieh · il y a
Comme d’habitude très beau texte !
Image de Burak Bakkar
Burak Bakkar · il y a
Bravo Capucine ! Belle plume ! Toutes mes voix !
Je vous invite à lire le mien https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/plus-noir-que-le-noir-2
Donnez moi votre avis !

Image de Yanis Auteur
Yanis Auteur · il y a
Bonjour Capucine
Mes 5 voix !
Félicitation pour vous et votre texte.
Je vous invite aussi à voter mon histoire pour le concours adolescent.
Voici le lien.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lhomme-10

Image de François B.
François B. · il y a
Une angoisse qui monte inexorablement. Récit très efficace
Image de Mireille Bosq
Mireille Bosq · il y a
Elle est courageuse malgré tout et obstinée. Si jeune avec son arme dérisoire et sa volonté de trouver un monde meilleur. Le personnage est très bien campé. Je vote
Image de Norah L'Hirondelle
Norah L'Hirondelle · il y a
Bravo ! On ressent la peur de Julia et la peut-être perversité du gars. Bravo ! Je t’invite au passage à aller lire ma nouvelle https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-cabane-5 dans la catégorie des 11-14. Bonne continuation !
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un suspense qui prend aux tripes, et un ouf de soulagement quand on réalise que le macho s'est contenté de terroriser sa passagère. La finale est dans le genre "chat échaudé craint la pluie" ! Bravo, Capucine ! Vous avez mes cinq voix.
Je vous invite à lire mon poème : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/la-rose-la-bouteille-et-le-baiser Bonne journée à vous.

Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un récit angoissant et haletant. Mes voix !
Image de Eric Lelabousse
Eric Lelabousse · il y a
J'aimerais connaître Julia… Mes 5 voix avec plaisir !
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Très joli récit!
Très captivant et très émouvant aussi!
Bien construit, bonne cohésion textuelle.
Mérite tous les encouragements.

Image de Mapie Soller
Mapie Soller · il y a
Très dur, Julia s’en sort bien ! Je vote et vous invite chez Émilie, c’est plus paisible
Image de Isabelle Isabella
Isabelle Isabella · il y a
Mes 4 voix, bravo c’était insoutenable.
Image de Isabelle Isabella
Isabelle Isabella · il y a
Dur , mais tellement réel , est-ce vraiment qu’une histoire ?!
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Terrible suspense, mais pas de réel soulagement à la fin… Un éclat de miroir ne suffira pas à protéger "Julia" si le prochain conducteur qui la prendra en stop est vraiment mal intentionné ! :(
Image de Christiane Tuffery
Christiane Tuffery · il y a
ouf ! quelle histoire ! quel suspens....Bon texte, au récit superbement structuré. Bravo, je suis restée scotchée sur mon siège, comme elle +5
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Un récit à la construction implacable... bravo !
Image de BertoX
BertoX · il y a
Ella a eu de la chance, Julia....
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Sans tomber dans l’horreur , la narration laisse croire à une intrigue macabre d'où la tension maintenue par une écriture hachée .
Image de Marie Lacroix-Pesce
Marie Lacroix-Pesce · il y a
Toutes mes voix pour ce texte au suspense original...
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Un texte puissant, la peur si bien décrite, sans outrance, mon vote maxi !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien conçue, bien écrite, déconcertante, effrayante et pleine de mystères ! Mon soutien ! Une invitation à découvrir “David contre Goliath” qui est en finale pour le Prix Portez Haut les Couleurs 2020 ! Merci d’avance !
Image de Lyne Fontana
Lyne Fontana · il y a
Très bien menée. La preuve qu'une histoire peut être effrayante sans être gore.
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Un ton radical dans ce texte à la violence suggérée et aux mystères non résolus. La narration est très bonne, captivante, et impose son rythme au lecteur, sans concession. Une nouvelle intéressante

Vous aimerez aussi !