INTIMITÉ DE VOUS À MOI

il y a
3 min
80
lectures
20

Pétillante, un brin de folie. J'aime écrire, une préférence pour l'érotisme, sa sensualité délicate, le rêve, la Vie, l'Homme! Faire fi des interdits, suggérer, oser, c'est juste moi  [+]

Intimité de Vous à moi.

Eh oui je sais, même si Vous doutez que j’en sois capable je sais.

Je sais qui je suis, je me suis perdue longtemps, j’ai mis du temps à me trouver ou plutôt à me retrouver parce que j’étais déjà celle que je suis.
Rien n’a changé c’était juste un calfeutrage afin de ne pas être découverte, de ne pas déranger la bienséance de certains.

Je sais mon corps et ses envies, je sais mes rêves les plus fous et Vous?
Rien, parce que Vous ne faites que supposer alors que moi j’affirme et me plais à ne ressembler à personne. Je suis moi tout simplement et fière d’être unique dans mon genre.

Mon comportement, mon audace, ma sensualité à fleur de peau sont ce qui me fait être différente.
Oh je n’ai aucune prétention , bien loin de moi de vouloir attirer l’attention de quiconque, je ne fais que passer et c’est le parfum de mes mots qui font que l’on se retourne sur mon passage.
Juste une fragrance qui suscite la curiosité et là le désir de posséder un instant, un tout petit instant Votre esprit me ravit.

Je chasse au-delà de mes mots les maux qui m’ont souillée, ceux qui m’ont fait devenir celle que je suis.
Je recherche le plaisir là où il se cache, là où il couve ici et là, ailleurs et autrement.
Ni Vous ni personne ne me connait vraiment car je suis unique, je suis ma conscience car elle seule me dicte mes pas, elle seule me connait.
Insoumise j’ai connu les bas-fonds, j’ai vécu l’horreur, respiré ses odeurs, senti sa sueur coller à ma peau, j’ai touché le fond et m’y suis plue de longs moments.
J’ai goûté aux délires les plus fous et Vous?

Nul besoin d’artifices, de fantasmes, nul besoin d’essayer de tenter quelques expériences pour assouvir mes envies, je vivais déjà tout cela sans qu’on m’y invite.
Je savais déjà au tout début que je serai différente dans ce monde où chacun essaie de trouver ce qui lui convient, ce qui le ferait se sentir vivant et tout cela sans Vous.
Je ne Vous ai pas attendu, ne soyez pas si sûr, si fier, non ne le soyez pas car Vous ne savez pas et n’avez jamais su vraiment.

Je n’ai pas de regrets, pas de remords, je vis ce que d’autres imaginent, supposent, espèrent et quelque part cela me désole. Perdre autant de temps à faire le bilan d’une vie, attendre des années avant de réagir, de comprendre et se complaire par manque d’audace dans une vie monotone faite de routine enrubannée d’habitudes que l’on n’ose bousculer par peur de tout perdre.
Quel manque de courage!

Je n’ai pas perdu mon temps, j’ai osé, j’ai parsemé mes nuits, mes jours d’imprévus, de rendez-vous interdits mais tellement jouissifs.

J’ai brûlé mes ailes au feu de la passion, celle qui emporte tout, efface le avant et le présent ne nous laissant sur les lèvres que le goût de lendemain.
La passion qui réveille nos corps dont on ne soupçonnait la violence avant que des mains, des doigts, une bouche, des lèvres, une langue ne viennent en découvrir chaque courbe.

Je n’ai aucune honte à l’écrire et pourquoi en aurais-je, ne dis -je pas là une vérité, à moins que celle-ci Vous dérange?

La passion je l’ai vécue, je l’ai sentie me transpercer, j’ai senti la chaleur du désir qui me parcourait avec force depuis ma gorge qui se nouait à ma poitrine qui se durcissait jusqu’à mon ventre soulevé par mes reins qui se creusaient d’espoir, quand l’attente envahissait d’envie intenable mon intime.
Quand je suffoquais suppliant les dieux de me laisser emporter vers le paradis des sens ou son enfer mais s’y perdre en vaut la peine alors qu’importe que ce soit l’un ou l’autre pourvu que l’on y parvienne.

Et Vous? Qu’avez-Vous retenu au cours de cette existence, pensez-Vous que je sois trop effrontée, que je transgresse les lois d’une éducation à oeillères qui refuse le plaisir ou du moins d’en parler, de le décrire un peu comme je le fais?
Je sais aussi qu’on ne choisit pas vraiment sa vie quoique je reste persuadée que nous ayons tous le choix mais qu’il est parfois pour certains plus facile de se contenter de subir gentiment, ne pas faire de vague est plus rassurant... Tout dépend de qui nous sommes vraiment.

Savez-Vous comme c’est bon d’être aimé, de jouir de ce plaisir rare quand l’amour est parsemé d’un zeste de passion juste ce qu’il faut, ni trop ni trop peu.
Une recette dans laquelle l’érotisme et la sensualité se mêlent à dose égale et qu’on a plaisir à y goûter sans honte.
S’enivrer d’une découverte toute en intensité quand les mots, les gestes se conjuguent, le corps et l’esprit ne font qu’un et que plus rien n’a d’importance. Se laisser aller à l’abandon le plus total sans qu’il n’y ait eu besoin d’artifice.

Quand le satin, la soie se froissent, quand les dentelles se découvrent sous des regards complices et que les soupirs s’accordent en une douce violence.
Savez-Vous?
20
20

Un petit mot pour l'auteur ? 36 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Pourquoi s'en cacher? vivre à la Brassens, traverser dans les clous pour ne pas avoir à s'expliquer. Vive sa vie et ses envies, mais vivre. Au fait c'est quoi vivre ? Avancer nu dans la savane, mais pas avancer sur des rails. Tout en restant sur la voie quand même. J'ai beaucoup aimé.
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Bonsoir Georges , merci sincèrement pour votre commentaire si vrai , faire semblant pour ne pas déranger, choquer ou faire comme tout le monde ce n’est pas vivre à mon avis mais c’est tellement plus facile de faire comme tout le monde , jusqu’à en oublier sa propre vie, ses envies ses désirs ... personne n’est parfait mais la liberté de vivre de penser et bien plus d’écrire ce qui nous plait nous passionne et n’a pas de prix ... je suis moi et ça me plait d’être comme je suis ce qui ne m’empêche pas de penser aux autres de partager mais je ne vivrai jamais leur vie tout comme ils ne vivront jamais la mienne ! Un peu rebelle sur les bords contre toutes les obligations les interdictions quand elles me privent de ma liberté aussi l’écriture me permet d’être libre et ça ... ça m’appartient ! Merci encore et très bonne soirée, au plaisir de vous lire !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Qu'il est bon et beau d'assumer ses passions et sa sexualité sans tabous ! De s'autoriser à passer la frontière du politiquement correct, de mordre la ligne de la bienséance et de balayer de sa plume comme du revers de la main, les idées conformistes des bien-pensants ! Assurément un texte libre et sans menottes quoique... ^^
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Ohhh merci beaucoup pour ton commentaire. Mais bien sûr que c’est d’assumer en fait de tout assumer quel que soit le sujet , j’assume mes écrits ce qui ne pas dire que .... le poète n’est-il pas libre d’écrire tout ce qu’il veut , ce qu’il pense , ce en quoi il croit? Je pense être libre d’écrire et de dire ce sont mes mots ils m’appartiennent et comme je l’ai écrit ailleurs s’ils dérangent ou choquent peu m’importe je suis moi et ... je ne changerai pas ! Quand aux menottes Fredo euh .. non je suis allergique à toutes entraves qu’elles qu’elles soient-:))))) Amitiés du sud !
Image de Fredo la douleur
Fredo la douleur · il y a
Vous savez déjà ce que je pense de l'authenticité aussi, c'est tout à votre honneur que de ne pas vous perdre entre l'être et le paraître ! Bravo encore pour votre plume sincère, Haruko San ! Bien à vous ^^
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Merciiii beaucoup
Image de V. September
V. September · il y a
Votre liberté est si bien écrite...
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Merci beaucoup pour votre passage par ici , au plaisir de vous lire !
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
moi, Haruko,je t'aimmmmmme ... fille des mots d'audace et des libertés pas permises ...je te lis, te relis, je sais que c'est vrai ... ta soie dentelle la vie qu'on murmure pour ne pas la heurter et c'est beau ! Bises d'ici !
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
De la passion au caniveau mon parcours est à sens multiple, mon temps du tout corps à laissé la place naturellement à l'envie démaquillée !
Image de JFG Sanshiro
JFG Sanshiro · il y a
Effectivement, ce n'est pas donné à tout le monde, femme ou homme, de pouvoir vivre sa sensualité sa sexualité comme elle le souhaite, comme il le souhaite.
Vous êtes ce que vous êtes et j’aime ce que vous êtes.
C'est pour moi un réel et pur bonheur que de vous lire.
Votre texte m'évoque Catherine Millet, et aussi Jacques Prévert.

Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Quand j’ai envie de rire
Oui je ris aux éclats
J’aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n’est pas le même
Que j’aime chaque fois
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Que voulez-vous de plus
Que voulez-vous de moi
Je suis faite pour plaire
Et n’y puis rien changer...

Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Cher JFG Sanshiro, combien Votre commentaire me touche, merci beaucoup, en effet rien n'est facile mais dire les choses telles qu'elles sont même si elles dérangent, choquent ou offusquent n'est pas un problème pour moi. J'écris par passion non pour une certaine gloire on aime ou pas peu m'importe, il me suffit de lire les commentaires qui sont fait au bas de mes textes et je poursuis mon aventure celle de l'écriture avec mes mots tout simplement. Encore merci pour ce joli poème qui suit votre commentaire , que pourrai-je dire de plus? Bonne soirée et au plaisir de Vous lire encore.
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
J'aime bien quand tu t'adresses comme ça aux lecteurs, dans toute ton authenticité poétique et sensuelle. J'ai tant apprécié que j'avais vraiment l'élan de te répondre en privé. Tu peux imaginer l'impact de tes mots sur toutes les âmes sensibles qui s'emballent en te lisant.
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Ohhhh Ma Chère Éléna quel joli commentaire, merci beaucoup tu peux m'écrire bien sûr ne romps surtout pas ton élan...! Bonne soirée et au plaisir de te lire.
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
L'amour, c'est motivant. A mon avis, c'est mieux que la pétanque (mais ce n'est que mon avis)
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Certes certes...Merci Paul-:)
Image de Loulou Réséda
Loulou Réséda · il y a
Bravo!😊
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Merci Loulou bisous depuis la grande bleue où il fait très chaud!
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Dans le cochon tout est bon ! bien décrit quand c'est lu avec l'imaginaire....
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Tout à fait l'imagination y est pour beaucoup et ma plume n'en manque pas ..enfin je crois! Merci Georges pour votre passage par ici.

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

La dernière cigarette

Valoute Claro

II y a quinze ans, mon mari et moi prenions toujours une semaine de vacances au mois d’août. Depuis cinq ans, trois jours semblent nous suffire.
Cette année ce sera… une nuit.
Ça me va. Il me... [+]