3
min
Image de Eddy Riffard

Eddy Riffard

757 lectures

491

FINALISTE
Sélection Public

Soudain, le silence se fait dans la forêt. La mort tigrée va surgir d’un instant à l’autre. C’était écrit. Les signes d’alerte s’étaient multipliés ces derniers mois. L’histoire de cette inévitable catastrophe me revient en un film accéléré.

***

Tout avait commencé trois ans auparavant, en Inde, dans l’état du Karnataka. À cette époque, je travaillais comme coopérant dans une zone montagneuse et inhospitalière du Malnad. Enfin, si la nature se montrait rude, il n’en était pas de même de la population avec laquelle j’entretenais de bons rapports. J’étais secondé dans ma tâche d’ingénieur agronome par une jeune compatriote avec laquelle j’établis des relations au-delà des simples nécessités professionnelles.

C’est dans ce contexte que Tara entreprit de faire parler d’elle. Cette tigresse avait tué vingt-deux villageois en l’espace de quelques semaines. Elle commençait à prendre goût à la chair humaine comme en attestaient les restes à demi-dévorés de ses dernières victimes. De tigresse tueuse, la bête devenait mangeuse d’hommes.
Prévenues, les autorités avaient dépêché deux éléphants et plusieurs centaines de volontaires conduits par un spécialiste des fauves pour abattre l’animal.
Après une traque aussi longue qu’éprouvante, la bête avait succombé aux chasseurs chevronnés armés de fusils à répétition. Dans son repaire, ils avaient découvert un bébé tigre que l’on décida d’épargner.

La dépouille de Tara fut exposée à la population. Même morte, étendue sur une litière de paille, elle impressionnait encore. Sa réputation l’avait précédée et les autochtones se pressaient pour contempler la tueuse qui avait terrorisé l’état pendant des semaines. Sa progéniture était exhibée d’une façon qui ne me plaisait guère. Conquise par l’apparence de l’animal, Julie voulut absolument le garder avec nous malgré l’opposition du représentant local. Il estimait qu’un tel animal ne présentait pas les garanties de sécurité nécessaires, opinion partagée par les villageois qui entouraient le bébé tigre d’une crainte superstitieuse.
Pour ma part, je me laissais attendrir par l’aspect tigre en peluche de ce petit animal qui n’aurait pas dépareillé la vitrine d’un magasin de jouets. C’est tout naturellement que Julie le baptisa Khilauna, jouet en langue hindi.

Après quelques tractations, il fut décidé de nous en confier la garde. De toute manière, il appartenait à une espèce protégée et, à le voir évoluer dans la maisonnée, rien n’indiquait une prédisposition à l’instinct meurtrier de sa mère. Julie le nourrissait au biberon, ce dont il s’accommodait. Difficile de l’imaginer mis bas par un fauve aussi féroce que Tara.

Au bout d’un an, ses habitudes changèrent, son gabarit également. Il passa le plus clair de son temps à traîner dans le village, parmi une population dont l’hostilité première avait fait place à une attitude plus ouverte, voire à une certaine bienveillance.
De mon côté, je trouvais que Julie consacrait trop de temps à cet animal certes charmant mais dont la nature sauvage restait prégnante.
Les saisons puis les années se succédèrent dans une drôle d’ambiance. L’aspect insolite de ce ménage à trois s’estompait aux yeux de notre entourage mais pas aux miens. Au contraire, je percevais un changement latent, un élément pernicieux dans l’air. Il ne faisait aucun doute que Khilauna en était à l’origine.
Désormais adulte, il avait atteint son plein développement. Ses trois cents kilos provoquaient un respect craintif. Je recommençais à déceler dans les yeux des indigènes cette lueur qui dansait dans leurs prunelles lorsqu’ils contemplaient le cadavre de Tara sur la place du village.
Les enfants eux-mêmes ne se risquaient plus à le chevaucher ou à lui tirer la queue comme jadis.

Ce qui m’inquiétait tenait avant tout à son attitude assez possessive envers Julie qui semblait peu s’en émouvoir. Assez ombrageux et impulsif en certaines occasions, le félin paraissait développer une relation contre nature avec celle qui était devenue ma compagne officielle depuis quelques mois.
Avait-il perçu un changement dans nos rapports ? Toujours est-il que je détectais une tension nouvelle, une violence rentrée chez l’animal. À plusieurs reprises, je crus discerner une lueur dangereuse dans ses yeux quand il ne se sentait pas observé. Le regard qu’il coulait sur Julie lorsqu’elle évoluait en bermuda et débardeur dans les rues du village possédait quant à lui un je ne sais quoi d’incongru.
Un jour, je le vis arriver silencieusement dans la clairière dont j’inspectais le sol ameubli et bien drainé.
Ses yeux jaunes sondèrent les miens pendant une longue minute. Une éternité. À dater de ce jour, je pris soin de ne plus revivre pareille expérience et m’assurais la présence d’une tierce personne lors de mes déplacements.

C’est quand le ventre de Julie s’arrondit que l’attitude de Khilauna devint ouvertement menaçante.
Malgré mes tentatives de mise en garde, Julie ne voulait rien entendre et l’idée même de se séparer de son fidèle compagnon lui apparaissait insupportable.
Ce fut également à ce moment que je me procurai un revolver Smith & Wesson et une boîte de cartouches calibre 38 spécial.
Je ne croyais guère en l’efficacité de cette arme contre le danger que je subodorais mais au moins m’apportait-elle un réconfort moral.
Le dénouement approchait et je préférais éviter une confrontation ouverte. Mon antagoniste avait de qui tenir et l’expression « les chiens ne font pas de chats » me semblait plus vraie que jamais.
Mes appréhensions furent ravivées un jour que je le vis poursuivre une gazelle avec une vélocité prodigieuse. D’après l’indigène qui m’accompagnait, certaines de ses pointes de vitesse dépassaient les cinquante kilomètres-heure. Quant à moi, j’estimais le bond qu’il exécuta pour attraper sa proie à une quinzaine de mètres...
Planter ses crocs dans la gorge de son infortuné adversaire ne lui prit qu’un instant. Le reste se perdit dans un brouillard rouge.

***

Aujourd’hui, je repense à cette scène tandis que la jungle m’enveloppe de son silence. Va-t-il attaquer par-derrière ? Sur le côté ? J’avais lu dans un ouvrage spécialisé que les tigres tuent leur proie en les égorgeant ou en leur brisant la nuque. Pour un humain, je suppose qu’il va procéder de cette manière.
Fuir ? Il me rattraperait sans effort.
Passé sous ma ceinture, le calibre .38 pèse de tout son poids. Là-bas, les hautes herbes viennent de s’écarter. Khilauna apparaît. Le revolver en main, j’attends le futur mangeur d’hommes.

PRIX

Image de Printemps 2018
491

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jcjr
Jcjr · il y a
Je suis reparti dans cette Inde mythique, parcourant la jungle magique de Kipling, où Khilauna garde en lui l'instinct sanguinaire et dangereux de Shere Khan. J'ai aimé et vous invite à vous perdre dans le brouillard du prix Imaginarius. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-brouillard-9.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre passage. J’ai voté pour votre récit hier après -midi. J’ai apprécié le bestiaire que vous évoquez dans votre court texte.
·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
J'ai tellement aimé cette manière de dire " la mort tigrée ", oui tellement.
Voici mon soutien impair
sylvie

·
Image de Valoute34
Valoute34 · il y a
Chouette texte griffant d'un ménage à trois inquiétant...
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
C’est d’ailleurs un de mes textes préférés.
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Pour ça aussi, on est d'accord !
·
Image de Ludivine_Perard
Ludivine_Perard · il y a
trop bien écrit, j'ai adoré. Mais que se passe-t-il après ? :o
n'hésitez pas à aller voir ma nouvelle pour me donner votre avis si vous avez 5 min =)

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre retour.
Je lirai votre nouvelle ce soir.

·
Image de Ludivine_Perard
Ludivine_Perard · il y a
merci c'est gentil =)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
À nouveau mon soutien en finale, bonne chance Eddy !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci de nouveau, ce texte se sera bien battu.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ah oui en effet, dommage. Je n’ai pas encore connaissance des résultats officiels. Pour les prix du public ce sera sûrement encore sans grande surprise, j’ai hâte de connaître les choix du jury et de savoir s’ils correspondent à des textes que j’avais appréciés.
Vous vous êtes bien défendu, ce sera pour une prochaine fois : beaucoup d’appelés et peu d’élus, c’est le « jeu » et j’en sais quelque chose. Belle journée Eddy.

·
Image de Delo
Delo · il y a
J'aime l'atmosphère de cette histoire.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
C’est vrai que le récit baigne dans une atmosphère particulière. Merci de votre passage.
·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
On aurait envie de continuer la lecture. Bravo !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci beaucoup.
De mon côté, j’ai apprécié l’ambiance subtile de votre « Lierre ».

·
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
j'ai vu et vous en remercie bien.
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Mon vote et bonne chance...Quand les animaux ne sont plus des peluches...!
Je suis aussi en finale avec un TTC, Pair et impair et une nouvelle, Un dimanche en forêt...

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci.
Je suis passé sur votre page, j’ai d’ailleurs laissé un commentaire.

·
Image de Chantal Sourire
Image de Thomas d'Arcadie
Thomas d'Arcadie · il y a
Bravo ! C'est très prenant :)
Mon soutien !

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Vous avez le mien pour la matinale.
·
Image de Julien Rose
Julien Rose · il y a
Mes voix .
Je suis de même en finale . Si vous passez par mon mur .

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Je suis passé.
·
Image de Didier Caille
Didier Caille · il y a
Un récit à l'atmosphère moite de la jungle ;) bravo et je vous invite à découvrir mon univers avec un de mes poèmes en finale http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-plumes-du-plaisir?all-comments=1&update_notif=1519974452#fos_comment_2533652
·
Image de Comillaslovers
Comillaslovers · il y a
Ouah ! Ambiance, suspens, parfaits ! Mes 5 voix !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Comillaslovers.
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
Une confrontation qui tient toutes ses promesses de suspens. Cher Eddy voici mes voix et mon soutien pour cette finale.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci d’avoir exploré ce texte. ^^
·
Image de Amc68
Amc68 · il y a
A nous de conclure! Il y a plusieurs fins.......
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Cette fin ouverte a pas mal contribué au succès de l’histoire, plus que je ne l’aurais pensé.
·
Image de Duje
Duje · il y a
Une bien belle histoire qui nous tient en haleine et nous laisse imaginer la fin Bonne chance +5 bien volontiers .
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous, Duje.
·
Image de Flore
Flore · il y a
Mes voix. Bonne finale.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre soutien.
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Vote confirmé !
·
Image de Eddy Riffard
Image de Geoffroy
Geoffroy · il y a
Bonne chance !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Les stocks s’épuisent assez vite.
·
Image de Geoffroy
Geoffroy · il y a
Espérons que non :-)
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Y participer est déjà bien.
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Je rejoins Francine. Bonne finale Eddy !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Isabelle.
·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Haletant et plein de suspense, ce récit se lit d'une traite, je vote avec plaisir ! Bravo et bonne chance Eddy !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci d’avoir aimé.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Mon soutien à nouveau
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Pascal.
·
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Hum, pauvre de lui: le calibre 38 sera bien insuffisant!
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Je le pense aussi.
·
Image de Marianna
Marianna · il y a
Un texte à suspense très bien écrit que je découvre, bravo et bonne chance !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre appréciation.
·
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
+5 renouvelés Eddy ! bonne chance pour la finale ! JB ;)
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre soutien.
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Bis repetita pour ton aventure indienne... ;-)
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
On pourra dire qu’il vous aura plu ce texte. ^^
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Exactement... Difficile d'oublier Khilauna, Tara, Julie, le pauvre revolver avec lequel ton personnage n'avait pas intérêt à rater son coup, et tout ce que tu racontes sur ce qui se passa dans le Malnad... ^^
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
À nouveau mes votes pour ce suspense bien écrit !
·
Image de Genevieve Croisy
Genevieve Croisy · il y a
Suspense à son comble
·
Image de Lo2mer
Lo2mer · il y a
Ah ce battement d'ailes du Vulcain dans l’œil du tigre , toujours aussi intrigant !
·
Image de Michel
Michel · il y a
Je soutiens à nouveau
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci de nouveau. ^^
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
j'ajoute 5 voix et vous "hurle" : bonne chance !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un très beau texte très dépaysant avec une fin ouverte ! Bravo, Eddy ! Vous avez mes cinq votes. Bonne chance dans cette finale.
Mon sonnet Mumba que vous avez aimé est lui aussi en finale : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba

·
Image de Farid
Farid · il y a
un vrai talent, bravo
·
Image de Eddy Riffard
Image de Romane González
Romane González · il y a
Bravo pour cette finale! J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début mais j'ai vraiment aimé le suspense et la relation entre Julie et le tigre! Mon soutien!
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre soutien.
·
Image de Manita
Manita · il y a
Cela demande une suite. Bravo et bonne chance pour cette finale où je suis en lice.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Bravo au finaliste….Et la chasse continue.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
À un point que vous ne pouvez pas savoir. ^^
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations, Eddy, mes votes renouvelés !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Keith.
·
Image de MissFree
MissFree · il y a
Mon soutien renouvelé Eddy !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci MissFree.
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Toujours cet inachevé qui ouvre à tous les possibles.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Et qui peut conduire à une interprétation personnelle de l’histoire.
·
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Une jolie histoire d'animaux sauvages , d'adoption du bébé orphelin, et de sa mère tueuse d'hommes. Et je me dis aussi que tous ces animaux sauvages ,nous prenons leurs territoires, les chasseurs ne font pas non plus dans la dentelle pour les massacrer.... Se défendre oui, mais les éradiquer , non. Mais c'est un tout autre sujet! j'ai voté pour le suspens+5 Eddy Riffard
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
La mise en place de réserves a d’ailleurs posé problème dans certains endroits, les villageois envahissant ces zones pour faire paître leur bétail. Il n’en reste pas moins que la population des tigres s’est effondrée en un siècle.
·
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
Je découvre ce récit un peu par hasard et j'avoue qu'en dépit de la fin déjà connue au début, je me suis laissée happer espérant que le tigre reviendrait à des sentiments plus raisonnables à l'égard de Julie. Espoir déçu :)
Une petite remarque les phrases suivantes : pour ma part je me laissais attendrir - pareille expérience et m'assurais la présence .... - quand j'estimais le bond .... Il me semble que vous parlez au passé simple ce qui est logique mais dans ce cas pas de "s" à la première personne du singulier.

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Pour les deux premières phrases, j’utilise l’imparfait puisqu’il s’agit d’actions qui durent dans le temps.
En ce qui concerne la troisième, les deux temps peuvent être employés, le passé simple pour rendre la scène saisissante ou l’imparfait pour créer une sorte d’obsession de la part du narrateur.
Autrement, vous avez raison concernant la conjugaison de ces temps. C’est d’ailleurs un point que je ne pense pas toujours à vérifier lors des corrections.

·
Image de Sapho des landes
Sapho des landes · il y a
Lorsque je transpose vos phrases à la première personne du pluriel c'est le passé simple qui me vient automatiquement.
·
Image de Kiki
Kiki · il y a
mes voix pour ce texte inattendu ! Il faut vraiment courir pour arriver à la finale; BRAVO
Je vous invite à aller lire le poème les cuves de Sassenage et vous guiderais dans les entrailles de celles ci. Merci d'avance et à bientot.

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci.
Je suis déjà passé par votre texte, on pourrait croire que vous êtes de la région.

·
Image de Soseki
Soseki · il y a
Un texte si inhabituel et au suspense bien ménagé jusqu'au bout .....j'espère, optimiste,contre la logique du récit, que ce tigre rejoindra finalement son vrai territoire pour une vraie vie de tigre :-)) :-))
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Et justement, le territoire des tigres est beaucoup plus étendu que celui des tigresses.
·
Image de Silvie
Silvie · il y a
Bravo Eddy, vous avez un vrai talent de nouvelliste. Votre narration est sobre et bien construite, et vous faites monter le suspense de la première à la dernière ligne.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous pour cet excellent retour.
·
Image de Christian Guillerme
Christian Guillerme · il y a
L'impression de voir défiler des images sepias du Dominion britannique..mes voix !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous. Je suis d’autant plus sensible à votre appréciation que vous savez écrire des récits crédibles ancrés dans leur contexte.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Votre histoire est bien menée avec la bonne idée d'épargner le lecteur d'une fin cruelle . Bravo.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Jarrié.
·
Image de JigoKu Kokoro
JigoKu Kokoro · il y a
Bonjour Eddy ( ^_^)
Je viens prendre ma dose de récit spéciaux comme vous avez le goût de les faire. Je retrouve votre construction très scénaristique et votre univers particulier. Dès le début, on perçoit le malaise que provoque la mort de la tigresse tueuse et la survie de sa progéniture. Ayant l'habitude de vos récit, je suis parti immédiatement dans le "noir" attendant de voir le déroulement du récit. Le côté posé du narrateur s'impose très bien quant au rythme général de l'histoire. Bien qu'il y ait quelques détails qui m'aient chiffonné au sujet du jeune tigre (comme se promener au milieu du village sans surveillance) l'ensemble se lit avec plaisir même si l'on a du mal à discerner les sentiments du tigre vis à vis de la jeune femme. Amour, jalousie ou idée de vengeance, allez savoir. Votre écriture se lit toujours très bien et l'on parvient à la fin de l'histoire sans même s'en rendre compte. Quel dommage de vous être arrêter là ! J'en aurais voulu plus ( ^_^)

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Pas facile de deviner les sentiments qui peuvent agiter un tigre. Un tel animal pourrait-il circuler librement dans un village ? Peut-être. N’oublions pas que les Indiens entretiennent un rapport à la nature et aux animaux différent du nôtre, et le principe de précaution à l’extrême est heureusement pas à l’ordre du jour en ce qui les concerne.
La fin ouverte permet au lectorat d’imaginer sa propre conclusion mais aussi d’interpréter toute l’histoire à sa manière.

·
Image de Sylvie Franceus
Sylvie Franceus · il y a
Bravo !
Votre texte est le scénario d'un bon film... C'est évident. J'aime l'accroche qui me dit l'essentiel, au tout début de votre récit, et qui me laisse dans une sorte de grande curiosité. J'ai envie de savoir. J'ai envie de comprendre. L'ambiguïté qui suinte de partout donne de la force à votre pensée et la brutalité contraste avec la candeur de la jeune femme aveuglée par cette peluche qui n'en est pas une. J'ai imaginé mille milliards de dénouements dont un qui ne serait pas violent... je vous le confie, si vous voulez bien... j'ai imaginé un retournement de situation : un jour, l'animal sauve la vie de l'ingénieur en danger et le tigre et l'homme rescapé deviennent inséparables et liés par un sentiment ambigu et la jeune femme est troublée et et et et et...
Merci mille fois

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
C’est moi qui vous remercie pour ce commentaire pointu.
Le retournement de situation que vous imaginez est un bon exemple des rebondissements qu’une personne inspirée peut trouver pour relancer un récit.

·
Image de Alixone
Alixone · il y a
Une très belle découverte sur votre page, un récit poignant, bravo !!
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre appréciation.
·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Inattendu, puissant et angoissant vers la fin. Bravo pour ce récit prenant.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci beaucoup pour votre retour.
·
Image de Amicxjo
Amicxjo · il y a
c'est superbement écrit mais j'ai envie de la suite "c'est du supplice de Tantale rapporté à l'écriture"
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Il y a un peu de ça, encore que le non-dit peut ouvrir la voie à l’imagination.
·
Image de Praxitèle
Praxitèle · il y a
Un animal sent la peur...
Un père l'instinct de protection !
Une fin d'histoire tragique !

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Finalement, l’homme et l’animal possèdent leurs propres instincts, seules leurs façons de les contrôler divergent.
·
Image de Zurglub
Zurglub · il y a
Très bon texte ! Votre style est clair, La tension monte progressivement et vous laissez un fin ouverte, sans chute, cette histoire à trois, mari femme amant, m'évoque... Macron ! Merci Eddy (pour le texte !)
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Zurglub, content que cela vous plaise.
·
Image de Noellia Lawren
Noellia Lawren · il y a
époustouflant, je me suis laissée porter au fil de vos mots, bravo mon vote +5
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/un-dernier-baiser-1

·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
L'inexorable dénouement d'une expérience impossible
·
Image de Eddy Riffard
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Un récit haletant. J'ai de même écrit une nouvelle intitulée "La chasse au tigre", mais elle ne paraîtra pas sur le site de Short Edition.
Bonne soirée Eddy !

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci et bonne soirée à vous aussi. Si vous pouviez me dire où lire votre nouvelle, ne serait-ce qu’en privé, ce serait volontiers.
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Avec plaisir Eddy ! Je vous tiens au courant dès qu'elle paraît (dans quelques jours...)
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
ça y est Eddy ! Elle est sortie en librairie 2.0. C'est inspiré d'une histoire qui m'est réellement arrivée...
Voici le résumé : Jil, jeune retraitée, bouquine sur sa terrasse alors que son mari vétérinaire est parti travailler dans le zoo qui jouxte leur propriété. Un tigre vient perturber sa quiétude. Jil tente de garder son sang-froid et vaincre l'animal, mais dans sa précipitation, elle fait une chute malencontreuse...

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Le début donne envie d’en savoir plus ; dites-moi quel en est le titre et je vous lirai volontiers.
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Oh, pardon ! La chasse au tigre. Merci Eddy !
·
Image de Eddy Riffard
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
belle histoire
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Dans un certain sens, oui.
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Qui de l'homme ou du fauve gardera la vie ?
On entre petit à petit dans l'histoire, pressentant le danger à venir.

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
J’aurais plutôt tendance à parier sur le fauve.
·
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
Hélas, le fauve est chez lui.
·
Image de Diamantina Richard
Diamantina Richard · il y a
Une histoire qui raconte bien que dans la vie chacun doit rester à sa place, l'homme est un animal parfois... dit-on...ce qui est certain c'est que l'animal n'est pas un homme...
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Autant de vérités premières.
·
Image de Irvinrtr
Irvinrtr · il y a
Bien belle histoire de tigre....à suivre ?
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Si tout se passe comme je l’ai imaginé, le narrateur n’est déjà plus de ce monde.
·
Image de Camille G
Camille G · il y a
Une tension parfaitement soutenue - Intéressant la montée en puissance de la relation de la femme du narrateur avec son "bébé" tigre et le rapport au mari - Suite ouverte pour le lecteur, tout devient possible - J'ai pensé au "Lion" de Kessel - Bravo
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous pour ce retour argumenté. J’avais lu le lion de Kessel en CM2, il y était effectivement question de l’affrontement entre un lion et un guerrier massaï, encore que ce dernier recherchait la confrontation pour respecter une tradition.
·
Image de Camille G
Camille G · il y a
il y aussi la fantastique relation entre le lion bébé élevé dans la famille et cette petite fille du directeur de la réserve (grand chasseur repenti) dont le lien avec l'animal (même adulte et rendu aux siens dans la savane) demeure fusionnel ... jusqu'au dénouement ou son père abat le lion face au massaï qui l'affronte. La vie de la gamine en est chamboulée , comme on peut éventuellement le supputer dans votre récit. Sa femme aurait elle pu supporter la mort du lion par son mari ,ou la mort du mari dévoré par le lion ? Et après l'arrivée du bébé d'homme, que devient le tigre, le bébé, la mère etc ... Portes ouvertes à touts les scenari psychologiques imaginables - et c'est là l'attrait de votre histoire.
·
Image de Camille G
Camille G · il y a
Erreur à la 4 ème ligne. Je voulais dire : La femme de votre narrateur aurait elle pu supporter la mort du tigre par son mari, ou la mort du mari dévoré par le tigre ...
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
J’avais corrigé. Votre commentaire n’en reste pas moins pertinent.
·
Image de Aubry Françon
Aubry Françon · il y a
Une traque percutante avec, en corps de récit, un flashback captivant.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Aubry Françon, c’est bien ce que je voulais générer avec ce récit.
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote. 5 voix.
De mon côté, je suis en compétition pour Imaginarius 2017 (sujet : la brume) : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Ludo Laplume
Ludo Laplume · il y a
Une écriture parfaite sans heurt. Un déracinement immédiat dès les premières lignes. Une tension palpable, qui perdure bien après la dernière ligne. Bravo!
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Un grand merci pour cette critique élogieuse.
·
Image de Gabrielle Muni
Gabrielle Muni · il y a
j'en ai froid dans le dos, bravo!
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre retour, d’autant que vous avez bien ressenti ce que je voulais provoquer à la lecture de ce texte.
·
Image de Odilon
Odilon · il y a
Un très beau texte, agréable à lire. L'écriture est fluide la lecture en est plus aisée. Bravo et merci. Mes voix.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous Odilon.
·
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
C'est une histoire "top".
S'il y avait un scrutin, je voterais, à regret mais avec détermination, pour confier la bête à un zoo. Je peux même en conseiller un, où il serait certainement bien accueilli, avec de l'espace et des soigneurs chevronnés. (Ce n'est d'ailleurs pas un zoo, mais un parc, en Seine-et-Marne, à une cinquantaine de km de Paris...)
Compliments... Et bonne année à toi !

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Il existe des espaces préservés pour les grands fauves en Inde, ceci me semble préférable aux zoos ou autres parcs, même si leur espérance de vie y est plus réduite.
Merci pour les compliments et bonne année à toi également.

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Joli texte.
·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Une écriture sous tension qui rend l'atmosphère inquiétante. S'il tire et tue le tigre, il sera doublement perdant.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Mais s’il ne tire pas... en fait, le texte se révèle plus complexe que je le voulais au départ. Le personnage fait-il dans la prémonition ou sombre-t-il dans la paranoïa ? Toutes les hypothèses deviennent possibles.
·
Image de Coraline Parmentier
Coraline Parmentier · il y a
Joli écrit , vous avez mes voix !
Si mon royaume embrumé vous intéresse pour continuer votre voyage, c'est par ici...
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-royaume-dans-la-brume

·
Image de JACB
JACB · il y a
La conquête d'une femme soulève parfois une ambiguïté animale...la chute en suspens éclipse le pathos et je veux croire que vous continuerez à être deux à l'aimer. C'est un joli texte dépaysant qui m'a charmée du début à la fin. Bonne chance Eddy.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci à vous pour la lecture et le retour.
·
Image de Didier Lemoine
Didier Lemoine · il y a
Bon texte. Mes voix pour vous. Venez me lire et éventuellement votez pour "la princesse Alexandra" en route pour IMAGINARIUS ici : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-princesse-alexandra
J'aime · répondre

·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Prenant et impressionnant. La fin ouverte (?) est effrayante. En un mot comme en cent, très réussie, cette illustration de l'expression "jaloux comme un tigre".
Je souhaite qu'aucun tigre ne vous ait dévoré afin que vous passiez un Joyeux Noël, ou plutôt une « http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/joyeuse-noelle » !

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci de votre appréciation. Le thème, inhabituel, a certainement frappé l’imaginaire du lectorat.
·
Image de Fabienne Liarsou
Fabienne Liarsou · il y a
Ça fait froid dans le dos.
Sans doute pour ça que j’ai aimé. Bien à vous,

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci d’avoir aimé.
·
Image de Louisa
Louisa · il y a
Retour à la brutale réalité. C'est dur de donner la mort à un animal sauvage après l'avoir sauvé et vu grandir.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Rassurez – vous, dans mon esprit ce n’est pas le tigre qui meurt à la fin. Il n’empêche qu’on ne peut pas parler de happy end.
·
Image de Zouzou
Zouzou · il y a
...on ne joue pas avec la Nature ...et sa faune ! +5
dans le même prix , si vous aimez mes 2 haïkus et ' ensuquée ' pour Imaginarius !

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Je vais voir ça.
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
Un superbe récit. Bien écrit, rythmé...frissons. Félicitations Eddy
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci beaucoup pour votre retour.
·
Image de Serge Debono
Serge Debono · il y a
Bravo Eddy ! Une tension psychologique qui s'installe progressivement, et une belle scène finale, ouverte comme j'aime. On ressent parfaitement l'inquiétude du personnage qui évolue dans l'insouciance générale. Cela dit, ça me rappelle un douloureux souvenir, une histoire étrangement similaire de rivalité avec un félin... Je parle d'un chat bien sûr, oui mais un chat noir très très costaud hein ?! :-D
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Vous avez bien perçu l’essentiel. Merci Serge.
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
mes votes, bonne chance pour la compet et joyeuses fêtes de fin d'année, Eddy
P.S : je ne savais pas qu'un tigre (a fortiori une tigresse) pesait aussi lourd

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci pour votre soutien et joyeuses fêtes à vous aussi.
Là, il s’agit d’un mâle en l’occurrence, mais oui, le poids d’un adulte peut atteindre trois cents kilos.
À noter que Tara a bien existé, et elle a bien tué vingt-deux personnes. Tout le reste du récit relève de la pure fiction.

·
Image de Jean Jouteur
Jean Jouteur · il y a
Un beau récit qui nous prouve que l'animal, qu'il soit singe, félin ou tortue, n'est pas un jouet, mais un être vivant, sauvage... Libre. Suis je le seul à avoir peur principalement pour le tigre ?
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Hélas, il ne reste plus beaucoup de tigres, et je partage votre inquiétude à ce sujet.
Par ailleurs, votre réflexion rejoint mon opinion face à la mode des NAC (nouveaux animaux de compagnie) que je n’approuve pas.

·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
J'ai beaucoup apprécié ce texte, vous jouez bien avec l'attente du spectateur, vous faites peser la menace avec brio jusqu'à la dernière ligne.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
C’est tout à fait ça. Le récit se veut avant tout psychologique.
·
Image de Isdanitov
Isdanitov · il y a
C'est le genre de texte que j'aime lire et que je recherche sur SE. Merci d'oeuvrer à la conservation du genre ! Mes 5 voix sans l'ombre d'une hésitation.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Isdanitov, je vois que nous nous comprenons.
·
Image de Isdanitov
Isdanitov · il y a
Je crois, oui. J'en suis très content! :-)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je vois se profiler une issue favorable pour le narrateur mais mon inquiétude concerne ce qui s’est passé pour qu’il en arrive là. Je sentais venir autre chose qui est peut être dans le non-dit. J’ai beaucoup apprécié ce texte et l’évocation de ces nobles animaux à qui l’on ne devrait pas prendre leur territoire, et encore moins les intégrer au nôtre. 5 tigres !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Ha ? Et que sentiez-vous venir ?
Merci d’avoir apprécié. C’est un texte assez différent de ce que j’écris habituellement, excepté le fait que le personnage principal se retrouve — une fois de plus — dans la mouscaille.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
J’avais peur que le tigre s’en prenne à la mère et surtout à l’enfant. Ensuite la détermination du narrateur peut faire penser, soit qu’il veut protéger sa famille, soit qu’il est déjà trop tard et qu’il veut la venger...
Pour votre texte SF d’imaginarius, j’ai du mal à rentrer dans les histoires de SF et elles me demandent plusieurs lectures. Je vais encore essayer de tout comprendre.

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Une menace qui pèserait sur les proches du narrateur. Oui, cela aurait pu constituer une piste de réflexion. Quant à l’enfant à naître, là, vous posez un postulat très pertinent, mais le récit s’arrête avant que l’histoire n’en arrive à ce stade.
En fait, le tigre est jaloux du narrateur et, sur la fin, ce dernier va mal finir. « le futur mangeur d’hommes » en conclusion du texte sous-entend que le tigre va tuer mais qu’il n’en a rien fait jusqu’à présent.
Pour le texte d’imaginarius, laissez-vous porter par l’histoire sans trop cogiter. La trame est simple, mis à part les références techniques/scientifiques qui peuvent sembler un peu ardues.

·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Un très bon texte Eddy.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci beaucoup, d’autant que ce texte me plaît spécialement.
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Un excellent texte d'aventures. La tension monte progressivement jusqu'à l'assaut final dont l'issue est bien incertaine.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Incertaine, en êtes-vous vraiment sûre ? Je suis bien content que le « je » ne soit qu’un narrateur. ^^
·
Image de Th. de Saint-Val
Th. de Saint-Val · il y a
Vivre avec : haute tension. Ce qui me plaît aussi : cet inachevé qui rend tout possible.
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Dans mon esprit, la suite est déconseillée aux âmes sensibles.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire bien écrite avec beaucoup de passion ! Bravo ! Mes votes ! ***Mon poème, “Ses lèvres rougissent”, est en lice pour le Grand Prix Printemps 2018. Une invitation à le lire et le soutenir si vous l’aimez ! Merci d’avance !
·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Merci Keith.
Il me semble être passé par votre texte.

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Eddy, vous avez voté une première fois pour “Croisière” qui est en FINALE pour le Prix Imaginarius 2017. Une invitation à confirmer votre soutien si vous l’aimez toujours. Merci d’avance et à bientôt !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/croisiere-2

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Vous avez déjà apprécié "Croisière", mais pas encore "Ses lèvres rougissent". Merci de passer jeter in coup d'œil !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/ses-levres-rougissent

·
Image de Eddy Riffard
Eddy Riffard · il y a
Bonjour Keith, vous pouvez de nouveau soutenir ce texte si vous l’appréciez toujours.
·