2
min
Image de ANOT.IK

ANOT.IK

5 lectures

1

-Cela fait combien de temps que vous ne dormez plus ? -Je n’en sais rien...
-Quelque chose qui vous embête ? -Je me sens stressé ou... Je ne sais pas.
-Je vous trouve, euh... comment dirais-je...-Emmerdé ? Dégoûté ? Nerveux ? J’m’en fous...
- Je n’aurai pas utilisé ces termes là mais ce n’est pas grave... Alors allongez-vous s’il vous plaît. Maintenant, j’aimerais que vous me racontiez tout ce qu’il vous passe par la tête, comme chaque jour et nuit.
-Une idée ? -Hum... commençons, parlez-moi de ce qui vous déplaît dans la société.
-Je ne sais pas... - Si vous voulez je parlerai le moins possible, allez-y !
-OK... commençons ! Je pense que... ça doit être le fait que ce monde n’est qu’un vulgaire canular. Un film où tous ont des rôles bien précis or, les personnages transforment ce film en série.
-Qui sont pour vous ces personnages ? -Des monstres ! Tous des monstres ! Ils se cachent tous derrière un masque car au fond, ils ont peur d’affronter, peut-être ce monde ou de quelque chose car, ceux sont tous des lâches ! -Et vous ? Comment vous vous sentez dans ce monde ? -Ma place ? -Oui !-Je ne suis qu’un rêveur dans ce monde de désillusion et, qui mène une vie triste. Chaque année, je compte le temps qu’il me reste à vivre, ceux que je perds par bêtise... au fond, je crois que ma tristesse est liée à mon désir le plus profond et je me dis souvent que je finirai seul car les jours de mon amie sont comptés, elle qui n’est que la seule.
-Vous réfléchissez beaucoup. Pourquoi vous...-Pourquoi ? Je suis fou ! Peut-être parce que ça se voit à ma tête !? Peut-être parce que je réfléchis trop !? Mais si tous réfléchissaient, alors ne serions pas tous normaux !? -Vous êtes drôle ! –Ou peut-être parce que, je suis un imbécile triste... et ma folie est semblable au clochard du métro.
-Rappelez-moi votre âge ? –Vous allez rire si je vous dis que, je n’ai aucune idée. -Pardon!? –De toute façon, quelle importance ? -Avez-vous peur de grandir ? -Les gens de mon âge sont déjà vieux et pensent que moi, j’ai un problème !? Je refuse de grandir, voilà mon soi-disant problème! Grandir !? Je ne sais même pas qu’est-ce que ça veut dire! Je voulais être grand à une époque mais juste pour pouvoir prendre la boîte de cookies qui se situait au-dessus de l’armoire. -Avez-vous vécu un traumatisme lors de votre enfance ? –Pourquoi cette question ridicule ?
- Continuez s'il vous plaît. -Je me souviens, c'était un soir et j'avais soif. J’étais donc parti dans la cuisine boire un verre, j’endentai cette femme seule qui pleurait en regardant la photo du misérable...Ça me rappelle la fois où, elle regarda son fils avec dégoût, l'insulta en disant qu'il ressemblait au misérable comme si elle avait les nerfs contre lui... et pleura...Il m'a dit que son père était mort, même si au fond il n'en savait rien et ne faisait que répéter ce que sa maman lui avait dit. Elle était mélancolique, dépressive... ouais. La dépression, je pense que c'est héréditaire. Si c’est le cas alors, j'comprends mieux pourquoi il m'a dit qu'il aimerait se balancer à une corde...-Êtes-vous sûr de ce que vous racontez ? -Son seul ami est son croque-mort...
-Continuez s’il vous plaît. -Je pense, encore, comme chaque jour et nuit, à cette fille... des filles, il n'y en a des tas, pourtant je ne bande que pour elle au point d'me trouer le jean, d'me branler une, deux, trois... je ne sais plus, je n'arrive plus à compter. J'en suis dingue au point qu'elle devienne ma force. Même si, parfois elle me fait détester l'amour... c'est dans ces moment-là que j'ai envie de la tuer, mais je ne le ferais pas car j'ai peur de la perdre et devenir faible par la suite...Parfois, j'aimerais ne plus pouvoir...ne rien ressentir...
-Pourquoi ? -Émotions inutiles...Je m'ennuie et ça... constamment, au point de me toucher...-Faîtes de nouvelles activités. -C'est ce que j'ai fait. -Et alors? -Puis j'ai arrêté car j'ai perdu l'envie de faire ces merdes...'fin je crois que non, j'ai juste perdu l'envie de faire quoique ce soit...Suis-je dans la phase d'une dépression ? -Vous n'avez aucun symptôme qui le démontre. -Alors peut-être que... Ouais... Peut-être qu'au fond j'en ai juste marre de vivre... Ouais. De vivre dans ce monde qui n'a aucun futur, vivement que ça s’arrête pour moi. Je pense que j'ai fait le tour, on peut s'arrêter là.
- Désirez-vous reprendre un autre rendez-vous ? AN©T.IK
1

Vous aimerez aussi !

Du même thème

NOUVELLES

C’est le matin. Je le vois au Soleil qui vient de l’est et commence à monter vers son zénith. Je suis allongé sur le sol, un sol terreux et mes yeux scrutent le ciel. Je ne sais pas trop où je...

Du même thème