Ich bin ein Berliner !

il y a
7 min
945
lectures
773
Finaliste
Public

La déception ne vient jamais des autres, elle n'est que le reflet de nos erreurs de jugement  [+]

Image de Printemps 2019

Le jour se levait à peine sur Berlin, ce 4 novembre 1989. Lorna, assise à son bureau, regardait par la fenêtre depuis son studio, le mur couvert de barbelés. Près du poste-frontière, les sentinelles transies de froid arpentaient les trottoirs, prêtes à faire feu sans sommation. Les soldats surveillaient le moindre mouvement de fugitif. Du haut des miradors, les gardes pointaient les puissants projecteurs sur le passage et ne perdaient pas de vue les allées et venues.
Il y a deux semaines, Lorna fut réveillée par les claquements d’armes automatiques. Dans la pénombre, elle souleva l’épais rideau puis elle entrebâilla la fenêtre avec une infinie précaution. Discrètement collée au mur, elle épia la scène qui se déroulait à quelques mètres à peine.
Deux soldats parlaient. L’un, pistolet au poing, observait nerveusement la rue, l’autre, agenouillé, fouillait le corps inanimé d’une femme. Il inspectait désormais le sac à main et en sortit ses papiers d’identité. Lorna tendit l’oreille et perçut nettement leur conversation.
— Katarina Rosenberg ! Oui, c’est bien elle ! Il faut appeler le central ! Demande-leur de venir, je crois qu’on la tient cette fois !
— Tu l’as butée ? s’inquiéta l’autre soldat qui se dirigeait vers la Jeep stationnée à quelques mètres.
— Non, elle respire encore. Grouille-toi ! Elle saigne. J’y en ai mis une dans le dos ! Appelle ! Vite !
Il composa le numéro sur le poste placé à l’arrière du véhicule.
— Ici le sergent Gärtner ! Passez-moi le capitaine !
Il attendit quelques secondes :
— Oui, capitaine.
Le téléphone grésilla. Lorna ne comprit pas les réponses.
— Affirmatif ! On l’a eue !
Nouveaux grésillements.
— À côté du poste-frontière Bornholmer. On est deux, le caporal Herman Keller et moi... D’accord ! On l’emmène ! accepta le soldat avant de raccrocher.
— On la fout dans la Jeep. On fonce à l’hôpital militaire ! ordonna le sergent revenu près de la jeune femme.
— Ils font chier ! C’est à l’autre bout de la ville ! Qu’ils envoient une ambulance, nom de Dieu ! Elle va crever si on la transporte comme ça ! vociféra le caporal Herman Keller.
— Non ! On la met à l’arrière et on y va !
Elle vit les deux soldats charger le corps inerte. Il s’affala sur le siège quand le chauffeur accéléra, faisant crisser ses pneus sur les pavés.
Lorna referma sa fenêtre. Elle resta adossée au mur, figée. Des frissons la parcouraient. Après un long moment, elle s’allongea sur son lit. Les yeux dans l’ombre, elle sentit les larmes l’envahir.
« Qui était-elle ? Pourquoi ? Elle semblait si jeune, si pâle ! »
Elle se tourna, mais ne parvint jamais à trouver le sommeil.

Ce matin-là, donc, Lorna travaillait depuis une heure. Elle relisait l’allocution qu’elle avait rédigée pour la cérémonie de départ à la retraite de son chef de service de la section locale de la Stasi, quand soudain, on frappa. Elle sursauta ! Elle regarda la pendule accrochée au-dessus de la cheminée : huit heures. Qui cela pouvait-il être ? Elle rangea les feuillets du discours dans une pochette rouge qu’elle posa sur le meuble de l’entrée. Près de la porte, elle entendit de nouveau toquer, doucement. Une voix qui se voulait retenue insista :
— Lorna... Lorna c’est moi ! Ouvre !
Elle perçut encore :
— C’est moi ! Niklaus ! Ouvre ! Ouvre s’il te plait.
Elle reconnut son frère et déverrouilla le loquet. Il pénétra brusquement et claqua la porte derrière lui. La sueur perlait sur son front. Dans un essoufflement prononcé, il pria sa sœur :
— Cache-moi chez toi. On nous a dénoncés, ils m’ont découvert. Il faut que tu me planques.
— Mais qu’est-ce qu’il t’arrive ? Tu es fou ! C’est trop dangereux ici ! Tu sais que je travaille à la Stasi. Ils vont tout de suite faire le rapprochement avec toi !
Elle s’arrêta quand elle le vit blêmir. Ses yeux se posèrent sur sa jambe gauche. Son pantalon déchiré était couvert de sang.
— Mon Dieu, qu’est-ce que tu as ?
— Ils m’ont tiré dessus. La balle m’a juste éraflé la cuisse. Ça ne saigne plus.
— Entre là ! proposa-t-elle en lui montrant la salle de bain. Enlève ton pantalon !
Elle examina la blessure de son frère.
— C’est superficiel, tu as eu de la chance ! Je vais te mettre un pansement et ça ira. Mais avant, tu vas prendre une douche. Ce n’est pas possible, tu pues ! fit-elle avec une moue de dégoût.
— Je me suis caché dans une poubelle pendant deux heures. Ensuite, je suis venu ici par les égouts. C’est là qu’ils m’ont tiré comme un lapin. J’ai eu de la chance. Il y avait un trou dans le mur. Ils sont passés sans me voir. J’ai attendu toute la nuit, recroquevillé dans la boue, avant de sortir.
— Le monde ne va pas bien ! dit-elle en lui tendant un savon et une serviette. Il y a deux semaines, ils ont tiré sur une fille devant mes fenêtres.
— Oui, je sais, je la connaissais bien. C’était notre contact dans le quartier. Ah les salauds ! Une gamine de vingt ans ! Mais ne t’inquiète pas p’tite sœur, on va en finir bientôt. On va le faire tomber ce mur de la honte, ce rideau de fer ! Depuis soixante et un ! Tu t’en rends compte ! Je suis né avec !
Lorna lui prépara un repas qu’il avala en quelques minutes tant la faim le tenaillait. Elle rangeait son assiette qu’elle avait nettoyée quand soudain, elle entendit frapper. Elle considéra son frère :
— Merde ! Planque-toi sous le lit.
La porte résonna une seconde fois.
— J’arrive ! cria -t-elle
Elle attendit un instant et inspecta sa chambre. Tout semblait satisfaisant. Elle se rendit dans l’entrée et claqua la porte de la salle de bain. Elle ajusta son chemisier, tira sur sa jupe et se racla la gorge. Elle ouvrit, gardant une main sur la poignée.
— Ah ! Bonjour, Ghunter !
Ghunter, un individu de trente ans, anormalement maigre, travaillait depuis six mois avec Lorna qui ne l’appréciait guère. Son visage immensément long, sans fin, ne souriait jamais. Il était de ceux qui s’occupaient de tout, voulaient être au courant de tout. Il écoutait, fouinait, fouillait, épiait. Quand il tendait sa main molle, jamais il ne soutenait le regard de la personne qu’il saluait.
Il était secrètement amoureux de Lorna. Secret de polichinelle ! Tout le service était informé de sa tendre passion qu’il avait confiée à une amie de Lorna.
— Bonjour Lorna, je viens chercher le papier pour le chef. Tu l’as terminé ?
— Bien sûr ! Mais pourquoi débarquer aujourd’hui ? Je te l’aurais donné au bureau, lundi.
— Lorna, je te rappelle que c’est moi qui fais le discours. Je veux me préparer et répéter avant. J’y mettrai aussi quelques mots ! ajouta-t-il en clignant de l’œil.
Sans même lâcher la porte, elle attrapa le dossier rouge qu’elle avait posé sur le meuble. Espérant qu’il partirait, elle lui répondit sèchement en lui collant la pochette sur la poitrine :
— Puisque tu as envie de le compléter, tu n’avais qu’à l’écrire toi-même !
— Oh là là ! Ne le prends pas mal. Excuse-moi ! Allez, offre-moi un café pour me faire pardonner.
Il s’avança d’un pas.
— J’allais sortir. Euh... Je dois aller voir ma mère qui est malade... bafouilla-t-elle.
— Un café et je pars ! insista Ghunter.
— D’accord ! Entre un instant, lui proposa-t-elle, cachant son air résigné sous un sourire forcé.
Il s’exécuta, satisfait.
— Plutôt sympa chez toi ! dit-il en promenant son regard sur l’ensemble du mobilier.
Il avança jusqu’à la fenêtre. Écartant le rideau, il resta un long moment à observer la rue. Prenant la tasse que Lorna lui tendait, il s’étonna :
— Tu as une sacrée belle perspective sur le mur !
Il continua tout en regardant la rue quelques instants.
— Es-tu au courant ? Ils ont eu Katarina Rosenberg !
Lâchant la tenture, il ajouta :
— C’était dans le coin. Tu as vu quelque chose ?
— Non, rien. J’en ai juste entendu parler à la radio, précisa Lorna qui s’impatientait.
— Elle est toujours dans le coma !
— Tu sembles bien au courant ? interrogea-t-elle en le fixant.
Elle crut voir sur son visage un rictus de satisfaction. Un sourire de bourreau. Il ouvrit grands les yeux et ferma son poing. Tapant le bureau de son index et en serrant les dents, il proféra :
— Elle parlera quand elle se réveillera. Ils la feront cracher, j’en suis sûr ! On les aura ces putains de fascistes !
Son visage ne se détendit pas, il leva le ton :
— Tous à la solde de ces foutus capitalistes de l’Ouest ! Ces chiens !
— Oui, acquiesça Lorna semblant lui donner raison et espérant qu’il se calmât.
Il arpenta nerveusement la pièce. Sans gêne, il s’assit sur le lit, poussant une robe et un chemisier qu'elle avait posés avant qu’il n’arrivât.
— Iras-tu à la réunion du Parti lundi soir ? On pourra prendre un verre après.
— À quelle heure est-ce ? demanda Lorna qui avait blêmi lorsqu’elle le vit prendre place sur le lit.
— Dix-huit heures.
— Je viendrai, mais je ne resterai pas, car je dois rejoindre ma mère.
Il se leva et traversa de nouveau la chambre. Il contourna le lit et examina les livres dans la bibliothèque. Il fronça les sourcils.
— Tu n’as pas celui du Parti ? Hugo ? Zola ? Sartre ? Mais tu n’aimes que la littérature française ? Pourquoi possèdes-tu tous ces bouquins ?
— Ces livres étaient là quand j’ai loué ce meublé.
— Ah bon ! C’est très étonnant.
Il attrapa un ouvrage :
— Sartre, Les mains sales. Haha ! Une belle histoire de traître ! grogna -t-il en reposant le livre.
Il se détendit enfin et ironisa :
— Tu n’as vraiment rien entendu dans ta rue ? Pourtant, ils ont tiré. Tu prends des somnifères ?
— Tiens ! Les voilà mes somnifères, s’amusa Lorna en lui pointant la boite de boules Quiès placée sur le chevet.
Il se leva, posa délicatement la tasse sur le bureau, s’approcha d'elle, lui prit une main et bafouilla :
— Euh... Je voulais, enfin... euh... tu sais... j’aimerais...
— Non ! l’interrompit-elle sèchement. Non !
Il lâcha sa main et lui saisit les deux poignets qu’il serra.
— Fais attention, Lorna, fais bien attention ! Ne te trompe pas de camp ! On sait pour ton frère !
— Tu me fais mal ! Arrête !
Il desserra son étreinte. Niklaus, prêt à jaillir, n’en fit rien quand il comprit qu’il avait relâché sa sœur. Après quelques secondes de silence, il demanda :
— On peut se voir demain ?
— Je t’ai dit que ma mère était malade. Je dois me rendre chez elle. T’es bouché ou quoi ?
— Mouais... soupira-t-il avec un doute non feint dans la voix. Bon, j’y vais.
Il attrapa la pochette rouge qui s’ouvrit. Les feuilles s’éparpillèrent sur le sol.
Lorna se précipita pour les ramasser. Accroupie, elle aperçut, sous le lit, Niklaus qui la regardait les yeux écarquillés, empreints de stupeur.
Ghunter, toujours incorrect, ne fit même pas un effort pour l’aider. Pour la première fois, Lorna appréciait son impolitesse.
Il sortit. Lorna, adossée contre la porte, posa ses mains sur son visage et pleura.
Niklaus s’extirpa de sous le lit. Il s’approcha de sa sœur qu’il serra longuement dans ses bras.
— Embrasse maman, pour moi. Dis-lui que j’irai la voir dès que je le pourrai.
— Oui, Niklaus, je le ferai.
— Ne t’inquiète plus. Tu sais, depuis début octobre, des manifestations se déroulent partout. Depuis qu’Erich Honecker a abdiqué et qu’Egon Krenz lui a succédé, on parle « du grand tournant ». Ils ont relâché des prisonniers accusés d’avoir voulu fuir. On annonce la démission de la direction du Parti dans quelques heures. Nous allons revivre !

Effectivement, les jours suivants, tout se précipita. Le 9 novembre, vers vingt-deux heures trente, le poste-frontière Bornholmer fut le premier à ouvrir ses barrières. Une marée humaine traversa le pont et gagna Berlin-Ouest. Au check point Charlie, Rostropovitch joua les suites de Bach. La Stasi fut dissoute.
Niklaus, dans les mois qui suivirent, trouva un emploi au siège de l’administration de Berlin à la mairie de Schöneberg, là même où le président Kennedy avait lancé son fameux « Ich bin ein Berliner ».
Gunther avait disparu. Ses parents pensaient qu’il avait fui en Pologne ou en Russie. Mais, en février 1990, on découvrit son corps inerte dans un sordide studio de Berlin. L’enquête bâclée fut classée sans suite. Certains règlements de compte évitaient parfois de longues explications.
Lorna garda son meublé encore quelques mois. Elle retrouva un travail de pigiste au Berliner Zeitung le principal quotidien berlinois. Sa mission consistait à écrire une chronique hebdomadaire sur les prisonniers libérés après la chute du mur et à commenter leur intégration dans la future « grande Allemagne ». Elle entreprit des recherches sur Katarina Rosenberg, la jeune femme qu’elle avait vue tomber sous ses fenêtres.
Elle était restée neuf mois à l’hôpital. Elle accepta une interview et elles s’étaient donné rendez-vous dans un restaurant près du Berliner Dom.
Assise à la terrasse, Lorna relisait son questionnaire quand elle arriva. Elle s’installa, cognant son fauteuil roulant sur le côté de la table.
Lorna sursauta et la regarda, étonnée.
— Ah bonjour Katarina. Je... Je ne savais pas que...
— La balle s’est logée dans la colonne vertébrale.
Elle souriait. Ouvrant les mains en signe de résignation, elle ajouta :
— Ça va faire un an bientôt.
— Je vous remercie d’avoir accepté de venir me parler.
— Je vous lis toutes les semaines. Vous écrivez de belles choses. C’est top !
— Merci.
Elles commandèrent un thé avant de commencer l’échange. En apportant leur consommation, le serveur chantonna :
— Un thé pour les jolies dames !
— Merci ! fit Katarina en détaillant le garçon qui souriait.
Quand il repartit, Katarina regarda Lorna et lui lança avec un air complice :
— Quel beau mec, ce serveur !
Lorna leva les yeux de ses notes et tourna la tête vers lui. Elle tressaillit. Elle le dévisagea. Elle reconnut le caporal qui avait tiré, ce soir-là, dans la rue obscure. Elle lui fit signe, il s’approcha.
— Vous êtes Herman Keller ?
Il s’assombrit.
— Oui, pourquoi ?
— Je vous présente Katarina Rosenberg.
Herman Keller fixa Katarina. Il baissa les yeux. Ses mains tremblaient. Il lâcha son plateau et les verres se brisèrent au sol.
Il releva la tête et croisa le visage de Katarina.
— Je ne voulais pas, je ne voulais pas, répétait-il le regard embué.

Le soleil brillait sur l’Allemagne désormais réunifiée.

773

Un petit mot pour l'auteur ? 250 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pascal Gos
Pascal Gos  Commentaire de l'auteur · il y a
Attention ! Cette nouvelle est totalement romancée et fictive et je ne la voulais aucunement historique. Je ne veux qu'une ambiance. Toutefois, tous les noms et quartier sont existants.
Pour info : le 26 juin 1963, le président Kennedy prononça un discours à Berlin-Ouest, confirmant le soutien des États-Unis à l'Allemagne de l'Ouest après la construction du mur de Berlin par l'Allemagne de l'Est bénéficiant du soutien de l'Union soviétique.
il a terminé son discours par
All free men, wherever they may live, are citizens of Berlin, and therefore, as a free man, I take pride in the words "Ich bin ein Berliner."
Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont citoyens de cette ville de Berlin-Ouest et pour cette raison, en ma qualité d’homme libre, je dis : Ich bin ein Berliner. »
https://www.youtube.com/watch?v=2Ha9GJwlus8
Quelques vues du mur en 1984; https://www.youtube.com/watch?v=PAtfYNit3R8

Image de michel jarrié
michel jarrié · il y a
Bonne finale Pascal.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Jarrié.
Image de Duje
Duje · il y a
J'ai relu avec plaisir , j'avais déjà voté . Bonne finale .
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Duje.
Ce sont vos avis qui m'importent.

Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
J'adore cette romance fictive dans un texte original et bien structuré merci de m'aider à progresser je viens de débuterhttps://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/au-commencement-etait-lamour-2
Image de lucile latour
lucile latour · il y a
ambiance reussie. bravo. piis je vous inviter à decouvrir SUR LE CHEMIN QUI MENE AU PUITS nouvelle en lice gp 2020 et mon poème en ligne depiis ce matin ? j'en serais ravie. peut être votre soutien aussi? bonne suite en ecriture à vous.
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Je te relis avec tant de respect, Pascal et en songeant à la fenêtre de Lorna et à la précision de son étage. C'est beaucoup d'émotions.
Merci de tout cela.
Sylvie

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un texte qui se lit avec intérêt.
Image de Clémence Gnintedem
Clémence Gnintedem · il y a
Très jolie 💚 malgré le retard Pascal. Et comme tu l'as si bien dit : "À bientôt sur nos mots"
Image de Claudine Lehot
Claudine Lehot · il y a
très belle histoire !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Claudine
Image de Musical
Musical · il y a
Trop bon ce texte !!! du théatre dans une nouvelle .... j'adore
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Musical
Image de Unanemo
Unanemo · il y a
L’histoire et les personnages sonnent justes. L’intrigué est bien menée, on s’attend à ce que Lorna ou son frère ne soient les victimes du récit, pas à ce qu’un jeune homme « aux ordres », sans doute pas plus mauvais ou plus criminel dans l’âme qu’un autre, soit confronté à la réalité de ses actes. Thumbs up, Pascal !
Image de Corinei
Corinei · il y a
Je ne me lasse pas de cette nouvelle
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un texte qui aurait largement mérité une mention , bravo pour ce texte Pascal !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Dranem.
Je connais la qualité de ta plume aussi, ton avis m'est important.
A bientôt sur nos mots.

Image de Dranem
Dranem · il y a
Merci Pascal, je continue l'écriture comme une discipline indispensable ... bon week-end à toi !
Image de Mumu
Mumu · il y a
Ce fut un plaisir de lire
Cette nouvelle qui semble tellement réelle
Félicitations Pascal

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Mes votes renouvelés
Bonne chance Pascal !

Image de Ambre Dorr
Ambre Dorr · il y a
Bonne finale :)
Image de Manodge Chowa
Manodge Chowa · il y a
Vous avez mon soutien. Bonne chance +5.
Image de Dominique Mutel
Dominique Mutel · il y a
''On va le faire tomber, ce mur de la honte'': effectivement. Mais il y en d'autres qui se construisent sans protestation virulente ( le mur de Trump, celui d'Israel), preux chevaliers du monde libre? Bonne finale avec mon soutien.
Image de Dominique Vernier
Dominique Vernier · il y a
Mes cinq voix pour votre texte
Image de Anne-Marie Menras
Anne-Marie Menras · il y a
Une histoire poignante, même si elle est fictive. Tout est réel sans être vrai. Mes ***** voix pour votre nouvelle qui mérite de monter haut dans cette finale.
Image de Florence
Florence · il y a
Une histoire dans la grande Histoire. Bien vu et bonne chance.
Image de David Bogatirsky
David Bogatirsky · il y a
Bravo et bonne chance pour la finale.
Image de Domi Roca
Domi Roca · il y a
Lu d'une traite, mes quelques voix pour vous
Le soir où le mur est tombé, on a bu du champagne, dans un petit studio près de la gare de Rouen ! Hébétés, ivres (de joie)
Merci !!

Image de DOUMA ESPERANCE
DOUMA ESPERANCE · il y a
Bonne continuation +5
Image de David Dupouy
David Dupouy · il y a
Bonjour. Mes 5 voix.
Image de Corinne Vigilant
Corinne Vigilant · il y a
Un très beau texte que j'ai pris plaisir à lire. Une page d'histoire joliment romancée ! Et mon vote avec plaisir !
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
ce récit est d'une telle densité qu'il nous prend très vite pour nous embarquer dans ce cadre historique aux côtés des personnages. C'est fort et pour ce bon moment de lecture, voici mes voix.
Si l'envie vous prend de frissonner, je vous invite sur mes lignes à la rencontre de mes "effroyables chimères".

Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Beau travail, Herr Gos !
Image de Philippe Barbier
Image de chris87
chris87 · il y a
je suis souvent absent mais je te suis ;
Image de Dranem
Dranem · il y a
Mon soutien renouvelé pour cette finale Pascal !
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Un texte très bien écrit, bravo pour avoir aussi bien recréé l'ambiance pesante de l'avant et celle, nettement plus joyeuse, de l'après. Et la chute du plateau qui fait écho à la chute du mur, dans la confrontation d'un bourreau et sa victime... Un très bon moment de lecture que j'ai beaucoup apprécié. Je vous souhaite une très belle finale, Pascal !
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Belle finale à vous !
Image de Alain d'Issy
Alain d'Issy · il y a
Bravo Pascal pour ce texte haletant qui diffuse superbement la tension et la peur des situations - de beaux personnages
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Pascal Gos est en route pour la victoire, bravo!
Image de Charlotte Talon
Charlotte Talon · il y a
Voici mon vote assorti de 5 balles à blanc
Bon vent ! Pascal
Charlotte

Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Bonne chance !
Image de Corinei
Corinei · il y a
magnifque mes voix
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Toute mes voix pour votre excellent texte. Dès la première lecture, j'ai été pressionnée.
Image de Chateau briante
Chateau briante · il y a
je renouvelle*****
et bravo Pascal pour l'ambiance
c'est réussi
je retourne à tes autres textes

Image de Line Chatau
Line Chatau · il y a
Je vote à nouveau pour ce texte! Bonne chance Pascal, vous êtes en très bonne position pour gagner!
Image de Abi Allano
Abi Allano · il y a
Très bon texte. Belle finale à vous!
Image de Teudor Abarjèro
Image de Christophe Pascal
Christophe Pascal · il y a
Superbe! Merci pour avoir attiré mon attention sur vote texte. :)
Image de Mapie Soller
Mapie Soller · il y a
Très beau texte et on ne s'attend pas à la chute. Je donne mes 5 voix
Image de Mimine
Mimine · il y a
Mes voix ! Très bonne finale à vous
Image de NONO
NONO · il y a
Bonne finale à vous Pascal ! J ai voté mes 3 voix ! J ai beaucoup aimé votre texte !
Image de Arnaud JOMAIN
Arnaud JOMAIN · il y a
Encore merci Pascal pour ce joli texte. Je vous souhaite le meilleur pour la suite. Mes voix sont pour vous.
Arno

Image de Alban le Piaf
Alban le Piaf · il y a
c'est surréaliste!
Image de Alban le Piaf
Alban le Piaf · il y a
c'est surréaliste et pourtant ce n'est pas de la
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
Bonne construction.
Image de Aristide
Aristide · il y a
Mes cinq points pour la démarche historique
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Puissant ... fort et beau ... bravo et belle chance à toi !
Image de M BLOT
M BLOT · il y a
Bonne finale Pascal. bravo pour ce texte
Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Re-soutien Pascal !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Daniel !
A bientôt
Pascal

Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Mes votes renouvelés et bonne chance Pascal ! j'ai pour ma part un TTC en finale, histoire qui se passe également à Berlin https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/a-propos-du-portrait-de-sylvia-von-harden...
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Alice, votre lien ci-dessus n'envoie pas sur votre écrit.
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Merci pour cette info. Pascal... je regarde cela. Je vois toutefois que vous avez eu la gentillesse de rendre vite à Sylvia !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Bien entendu. Il est important de se lire. Les critiques doivent être constructives. A très vite sur nos mots.
A très vite.

Image de Margue
Margue · il y a
A nouveau toutes mes voix pour ce texte magnifique bravo pascal
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Toutes mes félicitations pour la reconstitution historique et pour le réalisme des lieux, de la part d'un ancien berlinois. Et mes votes...
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Je renouvelle mes 5 voix pour l'intérêt que suscite ce très beau récit richement illustré et très bien romancé ! Bonne finale Pascal !
Venez découvrir mon Léonard ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/leonard-devint-scie

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
j'y vais de ce pas (de mes doigts sur le clavier)
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Merci Pascal, bonne finale !
Image de Pherton Casimir
Image de Alain de La Roche
Alain de La Roche · il y a
Ich bin ein Bretonisch qui a trouvé ce récit oppressant avec une chute des plus poignantes.
Un texte qui pourrait être utilisé pour la réalisation d'un court-métrage.
Mes 5 voix.

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Alain
Breiz atao

Image de JAC B
JAC B · il y a
Je réitère mon soutien pour votre belle nouvelle Pascal!
Image de idocim
idocim · il y a
j'ai aimé ! la chute du mur et de ta nouvelle. Bon courage pour la suite. Dominique
Image de La luciole
La luciole · il y a
Félicitations pour votre sélection en finale. Mon. vote :)
Image de Marie Quinio
Marie Quinio · il y a
Mes voix renouvelées Pascal !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Félicitations pour cette Finale de grande qualité historique ! Une œuvre qui mérite bien sa place ! Mes voix ! Une invitation à lire et soutenir mon haïku ( si vous l’aimez) “Éclats de lumière” qui est en FINALE pour le Grand Prix Printemps 2019. Merci d’avance et bonne soirée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/eclats-de-lumiere

Image de Zou zou
Zou zou · il y a
Mes voix renouvelées , Pascal
En finale Poésie avec ' Cataclysmal '

Image de jc jr
jc jr · il y a
J'ai eu l'occasion d'aller à Berlin ouest en 1974 et de passer à l'est par le point de passage des étrangers, check point charlie. C'est la seule fois de ma vie, où je me suis demandé si je pourrais repasser cette frontière dans l'autre sens tellement il y avait de contrôles et tellement la présence des armes et des chiens était importante. J'ai retrouvé un petit aperçu de cette ambiance de crainte dans votre texte. Bonne chance dans cette finale, vous avez mon soutien et bienvenue sur ma page quand vous le voulez.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un vote confirmé pour cette grande fiction historique.
Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
j'étais jeune, ce fut un immense souffle de liberté. Une ode de joie. Mes voix. Coquelicot, également en finale.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
La vie nous ballotte au gré des événements et fait de nous des revenants .
je vous souhaite une bonne finale .

Image de Jocelyne
Jocelyne · il y a
Bonjour Pascal, bonne chance, au plaisir de te lire. Jocelyne
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Ravie de te retrouver, et bravo, je vote !
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Contemporain de ce contexte historique et devant la télé en noir et blanc lorsque JFK a prononcé ces mots… votre texte me parle. Je le soutiens avec d'autant plus de plaisir et lui souhaite bonne chance.
Image de Arpege
Arpege · il y a
Bravo Pascal, je ne peux te donner que 4 points , bonne chance pour la suite
Image de Bruno Resse
Bruno Resse · il y a
Bonne chance pour la finale!
Image de Solenn
Solenn · il y a
Bonne finale Pascal !
Image de Dani Didi
Dani Didi · il y a
Bravo Pascal pour cette nouvelle

Bon courage pour la finale

Image de Daënor Sauvage
Daënor Sauvage · il y a
Bonjour Pascal.
Voilà un texte touchant, bien construit, agréable à lire et qui permet de se souvenir. De la grande Histoire, des actions des États, des actions malveillantes des uns, mais aussi des actions forcées des autres, et enfin du courage d’homme et de femme qui se sont battus pour la liberté de tous. Ah ! Quel plaisir de lire ce genre de texte, qui nous font rappeler que nous ne sommes jamais à l’abri ! Et encore moins aujourd’hui qu’un autre temps. Merci pour ce texte et bonne finale !
Mes salutations,

Image de Mady
Mady · il y a
Bravo et bonne chance pour cette finale. Mon soutien renouvelé !
Image de Carole
Carole · il y a
Bravo Pascal ! Je renouvelle mon soutien... Bonne finale.
Image de Max Dzbk
Max Dzbk · il y a
Entre voisins ! Chapeau bas.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci maxime
A bientot pour un verre de l amitié. .

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonne finale Pascal, et bon trentenaire à la chute du Mur !
Image de Gaia
Gaia · il y a
j'aurais aimé donner 5 étoiles mais je suis bloqué à 4. je te donne 10 étoiles du coeur
Image de PasVal93
PasVal93 · il y a
Bravo . J espère que cette nouvelle ira loin en cette année du trentenaire de la chute du mur
Image de Rose
Rose · il y a
Bravo ! Mes voix pour saluer votre talent !
Image de Marie
Marie · il y a
Mon soutien renouvelé
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Je renouvelle mon soutien à cet épisode romancé tiré de faits réels.
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
On se souviendra de ce jour là, c'était l'hiver, il se passait quelque chose, une trace dans les mémoires.
Quelle joie de te savoir en finale, Pascal. Bravo !

Image de Petit Soldat De la Poésie
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Un beau récit sans concession qui m'a touchée au coeur. Toutes mes voix, Pascal.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Mome de Meuse pour votre commentaire. je suis heureux de vous avoir touchée.
Je vous invite à lire mon petit poème https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise
et une autre nouvelle qui n'est pas en concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
J'aimerais votre avis.
A bientôt sur nos mots

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je salue le travail de mémoire effectué pour écrire ton texte sur les fugitifs du mur de Berlin, témoin de cette période de l’histoire des deux Allemagnes, séparées par un mur entre 1961 et 1989, 28 longues années.
et je t’envoie un MP avec un commentaire plus détaillé. Je te signale la sortie récente d’un très bon film allemand sur l’histoire vraie d’une famille qui a fui la RDA en montgolfière en 1983.
« Le vent de la liberté »
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=242028.html

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Fred pour tes commentaires et aussi celui en MP (auquel je répondrais). Ta lecture attentive en font des commentaires de qualité que je prends en compte. Je connais ta plume et ils en sont d'autant plus importants.
Je t'invite à lire mon petit poème https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise
et une autre nouvelle qui n'est pas en concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
J'aimerais ton avis.
A bientôt sur nos mots

Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Merci pour ta réponse, Pascal, je renouvelle mon soutien en finale à « Ich bin ein Berliner ».
Bonne chance ! Passe me lire si tu le souhaites, j’ai deux textes actuellement en lice. À bientôt.

Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Un fait historique romancé et narré avec brio qui trouve toute son utilité ! Nous divertir et nous cultiver, grâce à vos précisions. Vos personnages donne envie d'en lire plus ! Mes 4 voix pour vous Pascal !Je vous à pleurer et à rire avec mes nouveaux textes en concours !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-larmes-du-temps
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/chere-isere
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/leonard-devint-scie

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci FElix pour vos commentaires.
Dès que possible j'irais lire vos textes.
Je vous invite à découvrir mon petit poème dédié à mon ami de la rue. https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise

Image de Sandrine Michel
Sandrine Michel · il y a
Touchante histoire, mes voix !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Sandrine. jJ'ai apprécié votre "Jeune âge".
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti.
Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Malheureusement partout et de tous temps des serveurs sont aussi devenus tueurs ....... La fin des conflits les a fait redevenir de simples citoyens en toute impunité. il est dommage que le sang sur les mains ne soit pas indélébile.......
Votre texte est prenant. Je pense que les lecteurs qui ont connu la chute de ce mur seront plus touchés que les autres.
Bravo

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Thierry pour votre commentaire.
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'ai beaucoup travaillé et j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1.

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'ai lu il y a quelques jours, j'avais aimé et commenté.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Thierry pour votre commentaire
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
N'hésitez pas à passer lire mon "paysage" en lice en ce moment. Merci
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
belle écriture vous aussi.
Image de André Page
André Page · il y a
Merci pour cette histoire très bien construite qui nous place au coeur de l'action et qui laisse filtrer un message fort, Pascal :)
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci encore André pour ton commentaire. J'ai essayé de retranscrire une atmosphère. J'avais beaucoup aimé la pièce de théâtre"les mains sale de Sartre". En toute humilité, elle m'a guidé.
Je t'invite à lire mon petit poème https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise
et une autre nouvelle qui n'est pas en concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
J'aimerais ton avis.
A bientôt sur nos mots

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
André je te remercie pour ton commentaire;
Je t’invite à lire si tu as un peu de temps une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais ton ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1.

Image de Chateau briante
Chateau briante · il y a
quand le contexte change, le tueur devient serveur
un pan de notre Histoire
ce fameux mur de toutes les hontes
et il y en a d'autres, en ce monde
déjà construits ou en projet
récit sans concession
ms voix

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci encore pour ta lecture et ton soutien?. J'ai tenté une poésie sur un ami de la rue que j'ai perdu.
Je t'invite à lire mon petit poème https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise
et une autre nouvelle qui n'est pas en concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
J'aimerais ton avis.
A bientôt sur nos mots

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Chateaubriante, je te remercie pour ce commentaire, qui me touche.
Je t’invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais ton ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1.

Image de Chateau briante
Chateau briante · il y a
ok Pascal
merci de ta confiance

Image de Manodge Chowa
Manodge Chowa · il y a
Belle histoire et ce genre de choses ont dû être monnaie-courante à l'époque. La guerre n'apporte que souffrance et ce ne sont pas ceux qui sont les causes de la guerre qui souffrent le plus mais les plus vulnérables : femmes, enfants et personnes âgées. Vous méritez une poignée pleine de points!
Bravo et bonne chance pour la suite!
Je vous invite à lire ma page si possible: le poème 'l'odyssée salvatrice '.

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Quel commentaire vraiment sympa. Je l'apprécie.
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pour votre soutien.
Image de Alain Ricoeur
Alain Ricoeur · il y a
Très belle histoire ,très bien racontée et très touchante, j'en ai eu des frissons en la lisant , ouah ! !!!
comme par hasard je reviens d'un séjour en Allemagne et je suis passé par Berlin….
Ont reconnait la main d'expert d'un futur grand Ecrivain …….
C'est avec grand plaisir et passion que je te lis et relis ……….

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Alain.
Je suis heureux que ce texte t'ai plu>>>>>.
Que d'éloges.. Merci Alain.
J'espère qu'on aura vite l'occasion de partager un verre quelque part ...

Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Merci pour ce rappel de l'histoire
Je soutiens

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
je le voulais pour ce trentième anniversaire. Merci Samia pour ce commentaire
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Samia
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Je renouvelle mon soutien sans faille à ce magnifique rappel historique
Bravo et merci

Image de Les Histoires de RAC
Les Histoires de RAC · il y a
Cette histoire m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. Bravo pour vos talents de conteur, je ne me lasse pas de vous lire ! A bientôt...
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci RAC pour tes commentaires. Je connais ta plume et ils en sont d'autant plus importants. Je suis heureux que tu ais apprécié. J'ai tenté une poésie sur un ami de la rue que j'ai perdu. Je t'invite donc à lire mon petit poème https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise
et une autre nouvelle qui n'est pas en concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
J'aimerais ton avis.
A bientôt sur nos mots

Image de Pascal Gos
Image de Véro Des Cairns
Véro Des Cairns · il y a
Vraiment, un travail d'expert! Moi qui n'ai jamais rien compris à cette histoire de mur, me voilà moins bête ce soir :) ( j'ai profité de l'occas' pour aller faire un tour sur wiki). Avec une belle chute sur l'ironie du sort en prime. Bravo. Mes voix sans hésiter.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre commentaire. Je suis heureux de vous avoir touchée.
Je vous invite à lire mon petit poème https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise
Une poésie pour un ami de la rue que j'ai perdu.
et une autre nouvelle qui n'est pas en concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
J'aimerais votre avis.
A bientôt sur nos mots

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Votre commentaire me comble. Merci Véro
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
La chute du mur de Berlin ne s'est pas fait tout seul. Pauvre Katarina
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci pour votre commentaire. Je suis heureux de vous avoir touchée.
Je vous invite à lire mon petit poème sur mon ami de la rue que j'ai perdu. https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise
et une autre nouvelle qui n'est pas en concours https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
J'aimerais votre avis.
A bientôt sur nos mots

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
une autre nouvelle qui dépeint la bêtise humaine que je vous invite à lire une nouvelle. Elle n'est pas retenu par Short pour le concours mais pour j'aimerais votre ressenti car je connais votre plume. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 pour laquelle j'ai beaucoup travaillé.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Oui Isabelle ! Il y a trente, j'étais en joie et rempli d'espoir ! Je suis horrifié de voir qu'aujourd'hui certains ""grands de cette terre " veulent en ériger de nouveaux.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Dranem pour ce commentaire et cette référence.
Je voulais écrire un mot pour les trente ans de la chute du mur.
Un soir vers vingt heures, je me suis assis à mon bureau.
Réflechissant sur le sujet, mes yeux se sont posés sur ma bibliothèque, sur un livre de Sartre, "les mains sales".
A deux heures du matin, je mettais le point final à cette nouvelle. (quelques heures de travail ensuite bien sûr).
A bientot sur vos mots.

Image de Dranem
Dranem · il y a
Un texte qui nous plonge dans l'univers de la Stasi... comme dans le film La vie des autres que vous avez certainement du voir ; mon soutien pour la réunification de l'Allemagne !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Dranem pour ce commentaire et cette référence.
Je voulais écrire un mot pour les trente ans de la chute du mur.
Un soir vers vingt heures, je me suis assis à mon bureau.
Réflechissant sur le sujet, mes yeux se sont posés sur ma bibliothèque, sur un livre de Sartre, "les mains sales".
A deux heures du matin, je mettais le point final à cette nouvelle. (quelques heures de travail ensuite bien sûr).
A bientot sur vos mots.

Image de Line Chatau
Line Chatau · il y a
Merci pour ce moment de lecture émouvant et qui rappelle tant de souvenirs. Toutes mes voix! *****
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Chère Line, je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Connaissant votre plume, votre commentaire en revêt d autant plus d'importance.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Line, merci de votre soutien.
Image de Margue
Margue · il y a
toutes mes voix pour ce récit émouvant
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Chère Line, je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ravis et soutien. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
a bientôt

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
metci Margue. a bientôt..
Image de Ch. Deguerrelasse
Ch. Deguerrelasse · il y a
Sans aucun rapport (quoique), si vous n'êtes pas rétif à la poésie allez voir https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-pas-de-mars?utm_source=notifications&utm_medium=mail&utm_campaign=Template%2025
Ce n'est pas de moi mais j'en fais la promotion depuis ce matin parce que c'est vraiment remarquable.

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci pour ce conseil. J'y suis allé j'ai apprécié.
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1

Image de Ch. Deguerrelasse
Ch. Deguerrelasse · il y a
Désolée, Pascal, je ne lirai pas cette nouvelle car ma mauvaise vue me limite aux TTC de moins d'une minute. Mais votre proposition était bien aimable.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
je suis désolé pour votre problème de vue.
J'ai écrit un court poème sur un ami de la rue que j'ai perdu. J'aimerais votre avis, https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-gobelet-du-pere-la-chaise

Image de Ch. Deguerrelasse
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
ch, j irais
Image de Rtt
Rtt · il y a
Chute aussi splendide que celle du mur de Berlin!
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
je suis touché. merci Rtt
Image de JAC B
JAC B · il y a
L'histoire et ses évènements pèsent parfois sur le comportement des hommes, leur engagement ou leur soumission et je ne me permettrais pas de juger. c'est un beau sujet Pascal bien traité par votre plume et la chute est pleine d'humanité.*****
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
votre commentaire me touche particulièrement connaissant votre plume Aussi, je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci JACB,
ce sujet va être à l ordre du jour cette année. Cela fait 30 ans..

Image de Zou zou
Zou zou · il y a
pour sûr, il valait mieux être du bon côté ! toutes mes voix , Pascal...
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Zouzou, au dela du mur, je vous invite à lire une nouvelle qui n'ea pas été retenu pour le concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 pour laquelle j'ai beaucoup travaillé.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Zouzou.. Aujourd'hui certains dirigeants veulent monter des murs.. j'en ai froid dans le dos...
Bon dimanche......

Image de Zou zou
Zou zou · il y a
ouais...chacun se protège...de quoi ?
Image de Marie
Marie · il y a
Un beau texte, dans lequel je vois certaines références historiques. Bravo encore pour votre plume. Moi, je suis totalement incapable d'écrire ce genre de texte. Je reste sur des "bluettes". Mon soutien
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Marie. j'aime votre commentaire. Je vous lis et je ne suis pas d'accord avec vous..
A bientôt sur vos mots...

Image de Marie
Marie · il y a
Merci, c'est très gentil à vous, mais je connais mes limites :):):)
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Marie, je vous invite à lire une nouvelle qui n'est pas en concours mais pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1
Image de Marie
Marie · il y a
Bonjour Pascal, je suis allée vous lire avec grand plaisir et je vous ai laissé mon ressenti. Amitiés
Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
très belle histoire comme vos précédents textes.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Julia. je suis touché;
je vous invite à déguster mon hamburger de Noël en lice pour la finale ce GP.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1

Image de Julia Chevalier
Julia Chevalier · il y a
je l'ai déjà dégusté et je l'ai adoré.
Image de Bruno Resse
Bruno Resse · il y a
Ton récit fort bien écrit me renvoie directement à ce jour de 1989 gravé dans ma mémoire... Bravo.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Bruno, pour ton soutien. J'ai écrit ce texte car nous sommes cette année à trente ans de cet événement. Nous étions Contremaître au service auto me souvient-il ...
je t 'invite à déguster mon hamburger de Noël en lice pour la finale ce GP. Quelques voix me manque.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-hamburger-de-noel-1
A bientôt dans un ailleurs, j'espère .

Image de Alexienne Duplessis
Alexienne Duplessis · il y a
Très émouvant;)*****
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Alexienne, je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais ton ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 pour laquelle j’ai beaucoup travaillé
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Un récit fort prenant.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Guy pour votre commentaire.
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 pour laquelle j’ai beaucoup travaillé

Image de La luciole
La luciole · il y a
J'espère une suite, un très bon récit, bravo, mes voix**
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Oui la luciole, j'imagine mes personnages se retrouvant lors un réveillon du jour de l'an à Salzbourg. Côte à cote, assis au concert de Noel, écoutant le Carmina Burana quand soudain....
Mais, cette apm Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 et pour laquelle j’ai beaucoup travaillé

Image de La luciole
La luciole · il y a
Merci pour votre invitation, je passe vous lire très bientôt :)
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
A bientôt sur nos mots..
Image de KAMEL
KAMEL · il y a
Bravo d'avoir fait un texte superbe d'un fait qui aurait ete banal sans la dextrieté de l'auteur.
Felicitations

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Kamel pour ce commentaire élogieux
Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Magnifique, merci de rappeler ces heures sombres qui resteront comme l’autre blessure indélébile pour l’Allemagne.
Vous avez raison, ces histoires doivent être écrites et ré écrite, lues et relues, encore et encore
Bravo et merci.

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Samia merci pour votre commentaire.
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 et pour laquelle j’ai beaucoup travaillé

Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
Que d'émotions à lire ce texte ... tant de lieux encore aujourd'hui font subir toutes ces souffrances et ses tensions à des humains ... là, ça se termine en 1/2 teinte, on peut rêver encore un peu ... bref, merci de ne pas nous avoir meurtris plus ... Je vous offre mes 5 voix.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
oui je le pense aussi. Après ce concours je reprendrais cette nouvelle et imaginerait une suite..
j'imagine mes personnages se retrouvant lors un réveillon du jour de l'an à Salzbourg. Côte à cote, assis au concert de Noel, écoutant le Carmina Burana quand soudain....

Image de Cruzamor
Cruzamor · il y a
Aïe aïe² ! ... dragée haute ! hasta cuando Commandanté ?
Image de Marie-Charlotte Dumoulin
Marie-Charlotte Dumoulin · il y a
Un texte qui reste en tête... je l'ai lu il y a deux jours et l'ai laissé vivre en moi... Tu titilles notre imagination... Quelle pourrait être la réaction de Katarina ? La colère ? Le pardon ? J'aimerais connaître la suite...La fin offre quantité de possibles. Pour avoir éveillé à ce point ma curiosité, je te donne mes 3 voix !!!
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
bonjour Marie Charlotte.
tu va bien ?
Je t’invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais ton ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1.

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Marie-Charlotte. C'est vraiment ce que je souhaitais. Offrir au lecteur l'envie d'une suite. Plusieurs personnes me le demandent.. Peut-être l'esquisse d'un roman ? Je le garde en mémoire. Belle soirée Marie. A très vite
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
J'ai beaucoup aimé et lu d'une traite en pensant au film la vie des autres, je crois...,sur les procédés de la Stasi
Il y a du souffle et du suspense, l'attention du lecteur est soutenue, un très beau texte sur une époque qu'on aimerait révolue à jamais !
Je vote maxi !

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Chantal merci encore pour ton soutiein pour "ich bin ien berliner"
Je connais ta plume et j'apprécie dautant plus.
Je t’invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais ton ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1.

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Cela fera trente ans cette année.
Image de the
the · il y a
Une belle histoire, vous avez un très joli style, quand on commence on n'a plus envie de lâcher. vous avez toutes mes voix
Bonne chance pour la suite

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci the.... Je t’invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais ton ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci The...
Que veut dire votre speudo ??

Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Un texte au thème intéressant, mais un télescopage sur le plan historique qui condense le déroulement des faits de façon excessive. Il aurait fallu plusieurs pages supplémentaires pour dérouler le récit ou vous limiter à l'intrigue se passant dans l'appartement. La fin promet, cependant, un avenir où le pardon pourrait s'exercer.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
oui oui Joël je suis d'accord avec toi. Ce n'est qu'un nouvelle placée dans un contexte. Je ne la voulais pas historique. D'ailleurs il y a des faussetés. le mur est tombé en Novembre mais déjà plusieurs mois avant les tirs avaient cessé.
J'écris un roman actuellement qui se situe à cette époque. J'ai fait de profondes recherches.
Sur short ce n'est qu'une nouvelle..

Image de Musical
Musical · il y a
Mes voix pour ce texte littéraire. cette année sera la trentième anniversaire de la chute du mur.. MERCI MERCI !!!
Image de Rose
Rose · il y a
J'ai aimé votre récit emprunt d'histoire. Comme d'autres lecteurs, j'aimerai une suite. Bravo !
Image de PasVal93
PasVal93 · il y a
exceptionnel.... des références à jean-paul Sarte.. trop top !!!! Je vote
Image de Mady
Mady · il y a
Très prenant. La fin tient le lecteur en haleine. C'est bien écrit et c'est toujours un plaisir de vous lire.
Image de Carole
Carole · il y a
Très belle histoire ! Toujours autant de plaisir à te lire. Voici toutes mes voix.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Carole. A bientôt
J'ai mis un poème aussi qui est en concours. Si tu as le temps, lis le.
Bises

Image de Daniel Nallade
Daniel Nallade · il y a
Une histoire superbe !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Daniel pour ton commentaire.
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
Tellement bien écrit que je n’ai pas senti les 7’, une page d’histoire intense et bien documentée ..je verrai bien une suite...voici mes voix Pascal
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Tu n'es pas la seule personne à me dire cela. Merci pour ton commentaire.
A bientôt sur tes mots.

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Un grand moment d'Histoire.
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Excellent et parfaitement crédible
Image de Duje
Duje · il y a
Quelle connerie ces différences d'appartenances ! Bonne compét , tout mon soutien . A bientôt .
Image de Gaia
Gaia · il y a
comment ne pas voter le maximum, dommage que l'on ne puisse en mettre plus....
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Je retrouve l’atmosphère de « la vie des autres «  qui retrace le Berlin de cette époque et de la Stasi. Bon texte
Je vote

Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Coucou! J’avais déjà lu ce texte qui ne m’avait pas laissée indifférente ( voir commentaire ci dessus). J’ai bien connu l’allemagne d’avant la réunification. Je réitère mes félicitations pour cette production écrite de qualité ( à mes yeux en tous cas).
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
je rougis ...
Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Vous connaissez le film dont je vous parle ? Magnifique
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Oui ! Très bien ! je l’ai vu au cinéma lors de sa sortie à Paris.
J’avoue que les images de ce film m’ont traversé l’esprit ce soir-là. Je voulais écrire un texte pour les trente ans de la chute du mur. Vers vingt heures, je me suis assis à mon bureau. Réfléchissant sur le sujet, mes yeux se sont posés sur ma bibliothèque, sur un livre de Sartre, « les mains sales ». Connaissez-vous ?
A deux heures du matin, je mettais le point final à cette nouvelle. (quelques heures de travail ensuite bien sûr).

Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Oui je connais bien Sartre. ( je suis prof de lettres mais... chuuuuut). Il y a des textes comme cela... on se pose... on écrit... les mots, les phrases viennent facilement.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
oui Sartre déclenche en moi un torrent de pensées....
Cathy, Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti et aussi votre avis. Il s'agit de "Jamais sans elle". https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1.
J'ai beaucoup travaillé sur cette nouvelle. Sur sa construction.
A bientôt sur nos mots

Image de Cathy Grejacz
Cathy Grejacz · il y a
Le lien ne fonctionne pas mais je vais la retrouver
Il me semble l’avoir lue
Je vous invite sur la lecture de Sacrée Châtaigne, toute nouvelle.

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
oui vous l'aviez lue. de plus vous m'aviez laissé un commentaire... ""Nous avons des points communs disiez-vous"" je vais lire de ce pas ""Ma Mort est arrivée par la poste""
Image de Arpege
Arpege · il y a
encore une fois bravo, c'est un texte captivant et tellement vrai ...
Image de F. Gouelan
F. Gouelan · il y a
On se retrouve parfois dans le mauvais camp, puis le temps nous rattrape.
Très bon texte.

Image de Dominique Coste
Dominique Coste · il y a
Vivant avec un Berlinois de l'Est, ma première nouvelle publiée ici racontait une histoire s'étant déroulée durant la nuit de la chute du mur..Votre texte est très bien écrit ! Mes voix !!
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Dominique j'ai beaucoup aimé votre ""Inconnue beauté""
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 et pour laquelle j’ai beaucoup travaillé

Image de Eva Dayer
Eva Dayer · il y a
Une page d'histoire superbement racontée. Toutes mes voix.
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Evadailleurs pour votre soutien
Image de Pilatom Remicasse
Pilatom Remicasse · il y a
Magnifique description de cette page historique travers cette histoire très bien montée. Mon vote
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Merci Pilatom
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 et pour laquelle j’ai beaucoup travaillé

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Texte intense et superbement écrit : bravo !
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Joëlle.
Je te lis et apprécie ta plume.
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 et pour laquelle j’ai beaucoup travaillé.

Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'ai en effet apprécié "Jamais sans elle" que j'étais tout de suite allée lire sur votre invitation, il y a un mois…
Et je reviens, de toute façon, soutenir de nouveau votre magnifique texte en lice. Je vous souhaite bonne chance :)

Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
Comme Sylvie nous résume super bien ton texte, nous sommes scotché et pris juste qu'au mot embué, merci pour ton Ich bin ein Berliner !
Image de Alain Derenne
Alain Derenne · il y a
— Tu l’as butée ? s’inquiéta l’autre soldat qui se dirigeait vers la Jeep stationnée à quelques mètres.
— Non, j'ai juste posté un +5....hi hi hi

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Alain,
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 et pour laquelle j’ai beaucoup travaillé

Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
mon vote pour cette évocation de ce Berlin d'avant la chut du mur. Qui, pour nous qui l'avons vécue, fut synonyme d'un grand élan de liberté
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
merci Coquelicot;
Je vous invite à lire une nouvelle qui n'a pas été retenu pour le concours et pour laquelle j'aimerais votre ressenti. Il s'agit de "Jamais sans elle". . https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/jamais-sans-elle-1 et pour laquelle j’ai beaucoup travaillé

Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Pascal, plus je relis ton texte et plus je suis fascinée par la densité de tes propos, le contexte historique parfaitement bien documenté et la sensibilité si bien décrite de tes personnages, y compris celle des bourreaux . J'aime la nécessité de chacun de tes détails et l'espoir qui palpite dans les cœurs et les évènements qui se précipitent et la menace qui tombe et le courage et cette forme de légèreté à la fin qui est vite rattrapée par l'inattendu, l'imprévu. Ta nouvelle mériterait une suite, c'est évident.
Ici, mon mot préféré, c'est " pénombre ". Il dit tout : la peur, le doute, la stupeur, la menace, la ruse, l'attente, l'espoir, la patience, la détermination.
Je te remercie de me montrer que c'est possible d'écrire ainsi, j'apprends.
sylvie

Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Sylvie, je relie ton commentaire. Il est élogieux. Je te lis aussi. Aussi tes commentaires revêtent d'autant plus d'importance. J'ai eu du mal à trouvé le titre.. Je cherchais quand soudain, en fin d'apm dans une rue de Paris...
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Merci Pascal
Merci
Ecris encore s'il te plait que je te lise encore et encore

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Les quatre Justes

A. Gobu

Ils étaient quatre. Quatre frères, de la même mère, et l’Éternel – loué soit son Nom – se moque bien qu’ils n’aient pas été du même père. La mère donne la vie, et les pères ne... [+]