Harry rencontre Sally

il y a
3 min
117
lectures
5

Bonjour à tous ! J'ai 12 ans et demi et j'aime écrire. J'espère pouvoir évoluer dans mon écriture à l'aide de vos conseils. Merci  [+]

Image de Harry Potter 2015

Thème

Image de Fanfiction Harry Potter
— Harry... Harry... Harry ! Décidément ! Tu me désespères ! Combien de fois vais-je devoir te répéter de ne pas jouer avec les ciseaux ?

Du haut de ses douze ans, Harry s'amuse à faire tourner l'objet coupant au-dessus de la table...
Au moment où sa mère le reprend, les ciseaux viennent se planter au milieu des assiettes dont les éclats volent un peu partout.
Un morceau vient malencontreusement se loger dans le front du pauvre garçon !
Le plus surprenant est que Harry ne bronche pas... Harry ne pleure pas, ne crie pas.
Même sa petite soeur adoptive le fixe... dubitative !

Personne ne s'affole en somme et pour cause, Harry fronce les sourcils, la colère n'est pas loin... Hermione se cache avec sa mère sous la table.
(Les pouvoirs de ce garçon sont imprévisibles et ses colères bien souvent destructrices.)
Sous la table une petite voix balbutie :
— Ce... ce... ce n'est rien ! Ne t'énerve pas... Tout va bien. Garde ton calme, respire... Là c'est bien !
Harry reprend le dessus.
Sa mère le serre alors dans ses bras.
— Ne t'inquiète pas, tout ça va changer !
(Hermione les rejoint dans cette embrassade.)
— Quant à ce fichu Voldemort et ses compères, ils n'œuvreront plus très longtemps ! Quelqu'un arrivera bien à déjouer leurs plans diaboliques ! Ils ont tué votre père qui voulait sauver ces pauvres enfants enlevés qu'ils tuent simplement pour leur voler leurs pouvoirs ! Mais vous, il ne vous auront pas ! Non, je ne les laisserais pas faire, je vous protégerai !
— Maman ? Pourquoi nous veulent-ils ? questionne la petite.
Harry répond rapidement.
— N'en parle pas toi ! Il ne faut pas que tu en parles, sinon ils te prendront ! Tais-toi donc vite !
Harry porte la main sur sa blessure. Elle se referme aussitôt mais une cicatrice inhabituelle reste présente.
— Harry, ce n'est pas normal ! Viens là !
Sa mère prend la main d'Hermione.
— Essaie toi ma puce !
Hermione ferme les yeux et tente un tour de magie.
— Désolée Harry ! Je n'y arrive pas !
Hermione est épuisée... Harry sent le drame venir, il fait tout stopper, mais c'est déjà trop tard ! Ils étaient épiés par la maléfique et invisible Frozilla qui n'attendait que ça... Un tour de magie !
Hermione est déjà happé par le néant... Peu à peu ses traits se déforment et elle disparaît sous le regard impuissant de Harry et sa mère.
Une voix cruelle et assourdissante, sortie de nulle part, retentit dans la pièce.
Ssssss... Elle est à moi ! Quant à toi, sssss... sssss..., Potter... Tu seras le suivant !
Une épaisse fumée verte et nauséabonde s'installe à la place de la petite Hermione et s'estompe avec le rire cynique de Frozilla.
Harry et sa mère sont abasourdis et bien impuissants.

Quelques minutes plus tard, quelqu'un tambourine à la porte.
C'est Hagrid. Il tient Hermione dans ses bras. Elle est figée.
— Je l'ai trouvée ainsi près du fossé de l'oubli.
— Mais que faisais-tu dans ce lieu maudit ? demanda Harry.
Hagrid prit un air gêné.
— Heu, c'est une longue histoire... Mais saches que la seule chose que je peux te dire, c'est que je sais comment sauver les enfants.
— Que faut-il faire pour ma fille Hagrid ?
— Lorsque nous aurons anéanti le sortilège, tout rentrera dans l'ordre, ne vous inquiétez pas Mme Potter.
Hagrid déposa soigneusement Hermione sur son lit et rajouta :
— Harry, tu vas devoir me suivre ! J'ai besoin de ton pouvoir pour accomplir le sacré du feu de Serpentard.
— Mais Hagrid ! Je ne suis pas un Serpentard ! Je suis Gryffondor !
— Non cher enfant... Pas dans tes veines ! Nous devons retourner dans la fosse de l'oubli et y accomplir le rituel.
Hagrid prit la main de Potter et ils disparurent au milieu de cette fumée verdâtre, qui n'était autre que le passage attendu par Hagrid.

Un peu bousculé, les acolytes se retrouvèrent dans le fossé, au cœur du feu, de la terre et de ses immondes odeurs.
Dans le pire endroit possible... le monde des morts.
Hagrid fit signe de la tête vers une coupe en or. Son scintillement était tel qu'il lui était difficile de la regarder.
Harry comprit qu'il lui fallait la détenir. Le fantôme de son père le guidait par la pensée.
Mais avant même qu'il s'approche de la coupe, une ombre démoniaque se mit devant.
Potter allait devoir affronter la pire créature de sa vie. Sally la faucheuse ! Celle qui ôte la vie. Mais surtout, il faudra la convaincre de l'aider, car elle seule aurait assez de pouvoir pour donner la mort à Voldemort... Son ami... Et de ce fait libérer tous les enfants kidnappés et figés à jamais sans leurs pouvoirs.

5
5

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ouokoland
Ouokoland · il y a
Waou! de l'imagination a revendre. Pas mal
Image de Jenny Deschatel
Jenny Deschatel · il y a
Merci beaucoup !
Image de Mirgar Garrigos
Mirgar Garrigos · il y a
Une plume prometteuse...+1
Image de Jenny Deschatel
Jenny Deschatel · il y a
Merci beaucoup Mirgar !
Image de Cerise R.
Cerise R. · il y a
Tu maitrises bien l'écrit Jenny, bravo ! Ton histoire est cohérente par rapport à l'univers de Harry Potter. Elle offre la genèse de la fameuse cicatrice, c'est un plus. Je ne me suis pas ennuyée, au contraire et je reste même un peu sur ma faim. C'est pas évident d'écrire à partir d'une histoire si connue et autant connotée. Je suis admirative. Mon vote, magique j'espère... ;-)
Image de Jenny Deschatel
Jenny Deschatel · il y a
Merci beaucoup pour ce commentaire qui est motivant. J'ai écris trop vite et je n'ai même pas eu le temps de trop corriger car c'était le dernier jour pour le poster ici.
Image de Thomas Delbas
Thomas Delbas · il y a
Je pense que ton histoire manque un peu de contexte pour que tout soit compréhensible, mais l'idée est là. Bravo, tu a mon vote.
Je t'invite à lire ma fanficiton : http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/harry-potter-3-5-finale-internationale

Image de Jenny Deschatel
Jenny Deschatel · il y a
Merci pour ta sincérité Thomas, pour tout dire je l'ai écris très très vite pour le poster car c'était le dernier jour. Je vois très tard ton message, je viendrais quand même te lire même si ça ne te fait pas avancer.