5
min

Go and Love 7

41 lectures

11

Adam était décidément très doué pour me faire perdre tous mes moyens... Et surtout toute volonté ! Par moment, je finissais même par croire qu’il tenait sincèrement à moi, avec ses regards de braise, ses adorables attentions, son écoute hors pair, et sa façon de me faire l’amour... Mais je restais convaincue qu’il me cachait quelque chose, et que sa présence dans ma vie n’était pas due au hasard. Cependant lorsque j’étais dans ses bras, j’éprouvais beaucoup de difficultés à me remémorer tout cela. Je me surprenais à apprécier ces moments passés en sa compagnie, plus qu’avec aucun autre homme avant lui... J’étais vraiment la honte de la gente féminine ! Combien de femmes sur Terre auraient aimé savoir au tout début d’une relation que celle-ci était vouée à l’échec, et qu’elles se feraient briser le cœur ? Moi, je le savais. Mais malgré ma longueur d’avance, et surtout malgré moi, je ne pouvais me résoudre à m’éloigner de cet homme... Je me sentais prise à mon propre piège. J’avais voulu me rapprocher de lui pour savoir qui se cachait derrière ce sourire enjôleur, mais j’avais fini par me brûler les ailes.

Je me décidai à parler de tout ceci à ma mère. Un soir je vins la voir à la maison :

- Comment vas-tu, mon trésor ? Me dit-elle avec un grand sourire une fois installées dans le canapé du salon.
- J’ai besoin de tes lumières, maman...
- Oula ! Ca a l’air grave ! Je vais chercher du renfort, ne bouge pas !
Cinq minutes plus tard, je la vis revenir au salon avec deux grosses tasses de chocolat chaud surplombées d’une montagne de chantilly.
- Tu sais comment me parler, il n’y a pas à dire ! Lui dis-je en prenant la tasse qu’elle me tendait.
- Ta sœur m’a dit que tu fréquentais quelqu’un... J’imagine que cela à un rapport avec cet homme ?
- Adam, oui. Maman... Comment as-tu su que tu étais amoureuse de papa ?
- Parce que c’était plus fort que moi... C’était une évidence, en fait ! Le jour où j’ai vu ton père pour la première fois, j’ai su que je n’en aimerai plus aucun autre après lui.
- Et lui ?
- Oh, ma chérie... Les hommes en général ne sont pas aussi attentifs à leurs sentiments et au destin que nous... Ton père, comme beaucoup d’hommes avant lui, a compris qu’il était réellement amoureux le jour où il a failli me perdre...
-Tu ne m’avais jamais raconté cela ! Lui dis-je, étonnée.
- Un peu avant de tomber enceinte de toi, j’étais partie faire des courses pour préparer un repas à ton père. Ce soir là, cela faisait un an que nous étions ensemble, et je voulais marquer le coup. Je l’ai appelé sur le chemin du retour pour lui dire que je l’attendais pour 20h00 à la maison pour notre anniversaire. Mais il avait complètement oublié. Nous nous sommes disputés, et j’ai grillé une priorité à droite. Lorsque j’ai rouvert les yeux, j’étais à l’hôpital et j’avais un mal de tête épouvantable. Ton père était à mon chevet, et s’est mis à pleurer en embrassant ma main et en me disant combien il m’aimait. Apparemment, j’avais passé quatre jours dans le coma. Dieu merci, le conducteur de l’autre voiture s’en était mieux sorti que moi car il conduisait un 4X4 ! Enfin bref, je n’étais pas réveillée depuis trois minutes que ton père me demandait en mariage...
- C’est vraiment romantique... Même si...
- Oui, je sais. Même s’il est parti comme un lâche quelques années plus tard... Mais je ne lui en veux pas.
- Comment peux-tu ne pas lui en vouloir ? Il nous a abandonné !!! Lui dis-je en haussant le ton.
Ma mère bue une gorgée de son chocolat chaud, comme pour me donner le temps de me calmer, puis reprit :
- Ton père avait un lourd passé, tu le sais. Il a été abandonné sur le bord d’une route étant petit, comme on abandonnerait un chien trop encombrant avant un départ en vacances... Il a grandit en pensant que toute bonne chose ne dure jamais, et que tôt ou tard, on l’abandonnerai de nouveau. J’avais beau lui répéter tous les jours combien je l’aimais et que jamais je ne le quitterai, cette blessure en lui n’a jamais cicatrisé... Nous étions fou amoureux, mais paradoxalement, plus il était heureux et plus il angoissait que ce bonheur lui soit retiré. Malgré tout l’amour que nous nous portions, ses vieux démons ont eu raison de lui, et il est parti... Je suppose que pour lui, la fuite était moins douloureuse que de revivre un abandon encore une fois. Mais je sais qu’un jour viendra où je le reverrai. Je sais que les appels anonymes que je reçois parfois viennent de lui. Et je sais qu’un jour, il reviendra...
Je savais que mon père avait été abandonné étant petit, mais je ne savais pas de quelle atroce manière. S’il n’existe pas de « bonne façon » d’abandonner son enfant, je crois que celle-ci était l’une des pires... Ma colère redescendit.
- C’est parce que tu crois qu’il reviendra un jour que tu n’as jamais refais ta vie ? Lui demandais-je.
- Je te l’ai dit, dès que j’ai rencontré ton père, j’ai su qu’il n’y en aurait jamais d’autre. Je n’ai jamais refait ma vie parce qu’il n’y a pas de place dans mon cœur pour un autre, ma puce... Qu’il revienne ou pas ne changera jamais cela. Lorsqu’on est face à une telle évidence, on ne peut concevoir qu’il puisse un jour y avoir quelqu’un d’autre.
- Je ne sais pas si ce que je ressens peut être qualifié « d’évidence »... Je tiens à lui, mais je crois qu’il me cache quelque chose... Je sens que je ne dois pas lui faire confiance.
- Tu ressembles beaucoup à ton père, ma chérie. Me fit ma mère en me caressant la joue.
- Je ne vois pas en quoi !!! Répondis-je, sur la défensive. Je n’abandonne pas les gens, MOI !
- Non, mais tu as été abandonnée, toi aussi. Ton père est parti et tu as mis très longtemps à t’en remettre. Je pense qu’une partie de toi, tout comme lui, refuse de laisser les gens rentrer dans ta vie par peur d’être abandonnée de nouveau...
Repliant mes jambes sur le canapé, je plongeai le nez dans mon chocolat chaud tout en réfléchissant à ce que ma mère venait de dire. Se pouvait-il que je cherche des excuses pour ne pas laisser Adam s’approcher de trop près ? Se pouvait-il que mes impressions ne soient générées que par la peur ? Ma mère brisa le silence.
- Reste attentive, ma chérie. Mais ne te ferme pas à l’amour. Je ne peux pas te dire si ton Adam est le bon, mais je ne t’ai jamais vu te prendre autant la tête pour un homme, c’est peut-être un signe ! Dit-elle en souriant.
- Tu sais très bien que je ne crois pas aux signes !
- Ca me change de ta sœur, qui voit des signes partout et qui tombe folle amoureuse de chaque regard masculin qu’elle croise !
Nous éclatâmes de rire l’une comme l’autre.
- Oh ça, tu l’as dit ! D’ailleurs, elle m’a officiellement présenté Callum ! Et je le trouve bizarre, lui aussi. Il est resté très vague sur sa vie, et il a beaucoup insisté pour avoir des détails sur mon travail. Et puis, je ne sais pas... Un joueur d’échec ? Avec Clara ?
- Les opposés s’attirent, ma chérie ! Mais reste vigilante tout de même. Tu as été assez embêtée comme ça avec ton travail...
- Je lui ai montré mon appartement...
- A Callum ?! Me fit ma mère en imaginant déjà le pire.
- Maman ! Bien-sûr que non, pour qui me prends-tu ! Je parle d’Adam...
- Je vois... Me dit-elle, pensive.
- J’ai rendez-vous avec un détective privé demain pour en savoir plus.
- Très mauvaise idée ! Me fit ma mère, catégorique.
- Pourquoi cela ?
- Ma puce, tu n’as peut-être pas confiance en ton jugement, mais je te connais, et moi j’ai confiance en toi. Peu importe si cet homme cache quelque chose ou pas, si tu as eu suffisamment confiance en lui pour lui montrer ton appartement, alors je suis sûre que tu as fait le bon choix. En revanche, si cet homme n’a rien à se reprocher, et qu’il apprend un jour que tu as payé un détective privé pour glaner des informations sur lui, cela pourrait se retourner contre toi...
- Je ne l’avais pas envisagé sous cet angle...
- Quand le revois-tu ?
- Ce week-end. Clara nous a invité à manger chez elle. Mais je comptais sur les recherches du détective pour me décider à le revoir ou non...
- Vas à ce repas chez ta sœur. Garde un œil sur elle, tâche d’en savoir plus sur son copain écossais, et surtout parle avec Adam. Je suis certaine que ton avis sera bien meilleur que celui de n’importe quel détective. Et au moins, tu ne te tires pas une balle dans le pied si jamais cet homme est le bon ! Me fit-elle avec un clin d’œil.
- Tu es une incorrigible romantique, maman ! Répondis-je en riant.

Une fois rentrée chez moi, je décidai de suivre les conseils de ma mère. Déjà parce que j’avais terriblement envie de revoir Adam, mais surtout parce que jusqu’à présent, écouter ma mère avait toujours porté ses fruits. Et puis... Un repas de plus ou de moins, je n’étais plus à ça près !

ALEA JACTA EST !
11

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Polotol
Polotol · il y a
Mère ne fait pas avancer le chwimblik. Le détective est il déjà en prestation? le rdv C pour l'engager ou pour obtenir des info pré- commandées? Sinon son concours est inutile à en croire madame Mère?. Tu es devant un dilemme. Si Adan ne crache pas le morceau? Si le détective renseigne l'arnaque? Dans tous les cas de figure ton héroïne sera contrainte de faire son deuil! A moins que l'association qui a engagé Adam et consort(?) ne valorise davantage le contexte bisounours. Suspense? Je crains un dégonflage ! Tu m'en verrais navré… A+
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Haha que de questions! Je vois que le sujet t'intéresse :D
La suite au prochain épisode, tu y verras beaucoup plus clair ;-) hâte d'avoir ton avis! :D

·
Image de Pozé
Pozé · il y a
bravo poulette
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Un grand merci :D La semaine prochaine je lâche le nom du commanditaire! :)
·
Image de Mutti
Mutti · il y a
Toujours aussi captivant . Je me retrouve dans le rôle de la maman !
Continue

·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Tiens tiens, comme c'est bizarre... :-p :-p :-p
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Et on attend la suite !...
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
lundi prochain sans faute! :D
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
C'est déjà écrit ?
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
non ^^
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Aïe !
Bon courage alors !
Et bonne nuit aussi...

·
Image de Sofunkygenious
Sofunkygenious · il y a
oooh yeah 💖💖
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
toujours fidèle au poste à ce que je vois! :D
·
Image de Sofunkygenious
Sofunkygenious · il y a
ah mais grave! j'aime trop. j'attends ma petite notif du lundi tous les lundis ahahah
·
Image de Marie-Christine Berthier-Beugnon
Marie-Christine Berthier-Beugnon · il y a
Bien très bien j.attends la suite
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Merci :) Lundi prochain! Je dévoilerai le nom du commanditaire! ;-)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Comment ai-je pu laisser ma sœur m'embarquer dans cette galère... Si elle n'avait pas un don hors norme pour se retrouver dans des situations loufoques, voire même carrément dangereuses ...

Du même thème