Glenn

il y a
2 min
22
lectures
8
Ne pas lire si vous n’avez pas encore vu la saison 6 de Walking dead !
J’ai écrit ce texte en croyant que... j’étais dégoûté que les créateurs de la série laissent ce personnage comme ça (bon, en fait je me suis trompé...) du coup, je lui avais imaginé cette fin (qui n’est pas la vraie)
J’ai retrouvé cette courte nouvelle par hasard en en cherchant une autre (qu’évidemment je n’ai pas trouvé).
Bonne lecture.
------------------------------------------------------------------------------------------

Sur le moment, il ne se rend pas réellement compte qu’il tombe. Sa chute ne dure que quelques secondes... du groupe électrogène au sol. Quand il heurte le béton, il n’a aucun doute sur ce qui va advenir... mutilations violentes et mort. Il aimerait avoir une pensée pour ses amis, pour Maggie, mais il n’a pas le temps. Les rôdeurs, dans un indescriptible bruit de gargouillements se jettent sur lui. Il sent leurs dents jaunâtres déchiqueter son ventre. Un hurlement monte à sa gorge, rompant le calme qui règne sur le village désert. La douleur est insoutenable, il n’aspire qu’à être tué pour que tout cela s’arrête. Cependant il demeure bien vivant et peut voir son corps se transformer en amas sanguinolent.
Et puis il meurt, son visage restant figé dans la souffrance.
Les minutes s’écoulent. Ses doigts commencent à remuer lentement. Son cœur et son cerveau sont de nouveau alimentés en un liquide désormais noir et épais. Éventré, ce nouveau cadavre ne peut bouger du sol où il est allongé. Il agite furieusement ses membres tout en claquant rageusement ses dents dans le vide. Ses yeux sombres ne reflètent plus aucune trace d’humanité.
Les mois et les saisons s’écoulent, abîmant le corps déjà meurtri. Au fil du temps, ce dernier finit par se décomposer. L’eau de pluie l’a fait gonfler tandis que le soleil a légèrement craquelé la peau de ses joues et mains.
Le rôdeur a réussi à se nourrir de petits animaux (rats, écureuils...) passant près de lui. Une fois, une enfant a trébuché sur son corps étendu. Il lui a arraché un morceau de sa jambe et depuis, la fillette git sans vie, quelques mètres plus loin.
Le presque mort n’a pas conscience de ce qu’il est. Il ne se rappelle même pas avoir eu une existence avant. Il est juste un corps qui veut attraper les humains.
Un jour, alors que le ciel se pare d’un bleu de pluie, une ombre se penche sur le garçon. Une jeune femme aux cheveux mi-longs, dont les yeux noisette versent des larmes glissant sans fin sur ses joues blanches.
— Enfin, je te retrouve. Désolée d’avoir mis autant de temps.
Et d’un geste sûr, Maggie lui tire une balle dans la tête. Puis pliant les genoux, elle fouille dans les poches du cadavre et retire une montre à gousset qu’elle garde tendrement dans sa main. Se relevant, elle fixe son grand amour et lui murmure dans un dernier adieu.
— Dors en paix Glenn.
8
8

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Alicelemerle
Alicelemerle · il y a
J'adore walking dead et j'adore glenn ton texte représente bien la série
Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
Merci ! C'est un super compliment !
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Je ne connais pas la série mais le texte est bien écrit
Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
Décidément , moi qui croyait cette série connue :-) merci beaucoup pour ce gentil commentaire !
Image de Randolph
Randolph · il y a
Tel un perroquet, je répète ce qu'a dit Joëlle, sans même savoir ce qu'est Walking dead, j'ai apprécié ton texte. Bonne journée Ode !
Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
l'important c'est que vous ayez aimé mon histoire ;-) merci d'avoir pris le temps de me lire !
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Je ne connais pas "Walking dead" (c'est grave, docteur ?😁 ) Mais j'aime bien ton texte, Ode.
Image de Ode Colin
Ode Colin · il y a
Non ce n'est pas grave du tout de ne pas connaître cette série (centrée sur les zombies), moi ce qui me fais plaisir c'est que vous aimiez quand même mon texte ;-)

Vous aimerez aussi !