2
min

Gina

Image de Coco Mondesir

Coco Mondesir

40 lectures

3

Souvent, Gina pensait à sa vie d’avant. Particulièrement quand elle se retrouvait dans son appartement de banlieue à Sarcelles. Elle y pensait aussi souvent quand elle était au travail. Il faut dire qu’il n’y avait pas tant que ça à faire. Gina se rappelait sa jeunesse dorée. Elle était ce que l’on appelait une « po chapé ». Aux Antilles c’est ainsi que l’on désigne les hommes, les femmes et les enfants à la peau claire. Ni noir, ni blanc. Chapé pour échappé de l’esclavage comme si leur couleur café au lait leur avait épargné un triste sort.

Gina était une « po chapé », ni noire, ni blanche. Elle avait une longue chevelure soyeuse héritée  de son métissage. En Guadeloupe, elle passait pour être belle. Longue, mince et distinguée, elle en avait fait tourner des têtes à Pointe à Pitre, particulièrement durant ses années lycée. Aucun jeune homme n’était resté indifférent à sa beauté. Mais Gina était aussi belle qu’hautaine. Sa réputation la précédait. Ceux qui s’aventuraient à lui demander une danse au bal publique avaient bien du courage. À moins d’etre beau, riche et d’une bonne famille vous étiez certain d’etre éconduit.

A l’époque Gina riait à gorge déployée quand elle humiliait celui auquel elle venait de dire non. C’était un jeu délicieux pour elle. Elle pensait alors que sa beauté serait éternelle et lui ouvrirait toutes les portes. Il y avait eu ce Germain. Petit jeune homme gringalet à lunette, ni beau, ni laid. Il s’était amouraché de la belle qui lui faisait faire ses quatre volontés. Le malheureux portait son sac pour aller au lycée, faisait ses devoirs, l’accompagnait partout comme une ombre sans jamais dénoncer les caprices de Gina. Tout cela dans l’espoir d’un regard, d’un mouchoir, d’un chaste baiser sur la joue parfois juste pour un regard. 

Germain n’avait rien compris au manège de la belle. Elle était amoureuse d’Alain. Alain était tout ce que Germain en serait jamais. C’était un beau jeune homme de bonne famille. Il était téméraire et passionné de course automobile. Au grand dam de sa famille il avait décidé d’en faire son métier. Gina était sur toutes les courses, une véritable groupie. Alain avait fini par la remarquer. Il s’amusait bien avec elle.  Elle était légère, drôle, piquante. Il s’amusait mais il savait déjà que le moment venu il ne la choisirait pas. Au moment de se choisir une épouse, il en avait choisi une autre. Une bonne fille, prête à être une bonne mère et une bonne épouse. Gina en avait été dévastée.  Son désespoir ne cessait d’alimenter les commérages de Pointe à Pitre, si bien qu’elle n’osait plus sortir.  C’est alors qu’avait débuté la campagne pour le BUMIDOM, exil déguisé des jeunes antillais vers la métropole. Gina avait vu en cela un signe. De toutes les façons, la Guadeloupe était devenue trop petite pour elle. Elle décida donc de s’en aller là où on lui promettait du travail. Elle était convaincue que sa beauté ferait le reste. 

Un matin pluvieux d’avril elle avait débarqué à Paris. Gina la prétentieuse était tombée de haut. Ici, personne ne la connaissait et sa beauté n’en faisait qu’une curiosité exotique qui attisait le désir des hommes. Aucun ne se risquerait pour autant à s’unir à une de ces filles des îles. Gina avait commencé par refuser tous les boulots qu’on lui avait proposé: lingère, blanchisseuse, nourrice. Aucun boulot ne trouvait grâce à ses yeux, aucun n’était digne de son statut et de son rang. Jusqu’au jour où les économies finissant, elle se résolut à accepter le plus ingrat de tous. 

Gina était devenue dame pipi au château de Versailles. De la royauté dont elle avait tant révé elle n’avait connu que les toilettes. 

3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Même les plus jolies fleurs se fânent. Votre histoire - très bien écrite - me fait penser à celle du Maghrében venu à Paris pour faire carrière dans l'automobile et conduire des motos et qui finit par conduire une moto-crottes...
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
La beauté n'est pas tj une monnaie très stable
·
Image de Ynome
Ynome · il y a
Continue sur cette lancee et peut etre un future heritier de maryse c mammounette
·