16 lectures

1

"Allô agent X.23 veuillez apporter les documents je vous prie ".
"Mais il manque une partie du dossier agent L. 201".
"Vous dites?" L' agent L. 201 n'en croyait pas ses oreilles.
"Malheureusement oui il nous manque la moitié, des documents,et nous avons cherché ,on ne sait pas où ils sont".
"Si c'est une plaisanterie agent X.23 vous pourriez le regretter chèrement ".
"Nous mettons tout en oeuvre pour trouver le fichier manquant agent L.201".
La femme brune cigarette au bec ,tapotait nerveusement de ses doigts le bureau où elle était assise.Se tournant vers ses collaborateurs,elle leur appris la nouvelle,le dossier était incomplet. Un remou se fît entendre et un bruissement de voix .Les hommes qui composaient l 'élite de ce pays immense étaient attérés.
"Nous allons donc devoir nous en remettre à la plus haute autorité ,celle qui gère la sécurité de nos données informatiques et fissa".
Aussitôt elle déclencha une alarme sous son bureau .Un hurlement de sirène strident se fît entendre,certains se bouchèrent les oreilles ,à ce moment précis, se baissèrent instantanément, tous les rideaux de fer du bâtiments, seul le bureau de l'agent l.201 était aveugle car profondément enfoui dans le sol,et paré contre toutes sortes d'attaques.Un groupe d 'hommes ,fîrent alors irruption dans ce qui était plus ,un bunker ,qu'un bureau.Le lecteur laser avait détecté leur identification faciale.
"Vous dites agent L. 201qu'il vous manque une partie du dossier !!!,celui sans lequel notre survie sur cette planète se résumerait à 24 heures!!!! Vous vous fichez de moi j'espère!!!".
"Hélas je suis on ne peux plus sérieuse nous demandions à X.23 notre meilleur agent de venir nous apporter ce dossier, afin de le faire parvenir au plus tôt, au laboratoire K.K.P. Ceux ci se demande si nous sommes devenus fous."
"Bien résumons nous, il nous faut absolument descendre au K.K.P. maintenant!tout de suite, suivez moi tous!".
Arrivés plus profondément sous trois autres sous sols,le K.K.P. était l 'endroit le plus inquiétant de toute cette foutue planète, rien ,ni personne ,ne pouvait entrer ou sortir de cet abominable endroit ,sauf ,si vous étiez un cobaye humain.............
Dans cet antre ,les bocaux, les éprouvettes, les instruments chirurgicaux,les tables d 'opérations, tout,était dirigé par des robots, des machines capables de penser ,d'opérer, d'analyser, de consigner tout tissus d 'origine humaine ,animale, végétale, marine,spatiale,et surtout tout élément exoplanétaires ,tout ce qu 'apportaient les météorites. Leurs données informatiques sur les séquences de l'adn de toutes espèces sur cette planète etaient sans conteste,la plus grande compilation jamais enregistrée.Mais le dernier échantillon recueilli fût celui de la "révélation "celui qui apportait dans son adn les éléments qui une fois disséminés sur la planète, auraient en 24 heures réglés le compte de toutes espèces vivantes.L'information avait été découverte par X.23 ,il surveillait ce désert, où quelques hommes travaillaient.Ces hommes qui voulaient se faire de l'argent ,en vendant ces météorites tombées du ciel dans ce coin perdu.Ils les avaient ramassées et mises dans des bocaux ,dans leurs cabanes ,mais tous avaient été retrouvés morts.Il fallait "nettoyer"le secteur rapidement !.
Procéder à des autopsies,en secret sur place ,un secret absolu.On invoqua un affaissement de terrain et l'endroit fût interdit d 'accès ,d 'ailleurs aucun homme travaillant dans ce désert ne serait "réclamé "par une famille .Ils fûrent recrutés en fonction de cet élément. Les cadavres ramenés au laboratoire K.K.P. ne subissaient aucune corruption de leur chair.Les hommes du K. K.P. blouses blanches et badges sur la poitrine ,se trouvaient tous derrière les vitres blindées, de l 'etrange laboratoire, surveillant de l 'extérieur ,l' activité des robots, puis prenaient connaissance des données analysées ,au fur, et à mesure.Soudain ,des cyborgs ,amenèrent un homme échevelé, en blouse blanche.Maintenu fermement par les poignes d 'acier .
"Professeur"!!!.
Celui ci avait été arrêté, alors qu 'il tentait de s'échapper de la base en possession d'un cd.
La lecture de celui ci ,était la partie manquante du dossier où les robots avaient enregistrés, que l'adn des hommes trouvés morts dans le désert, avait ,au contact des météorites subi une étrange mutation. Le professeur avoua avoir travaillé, seul, sur ce dossier assis, et sanglé, il révéla, sa stupéfaction, lorsqu il découvrit que l' adn, mutant, était réactivé par une seconde vague de météorites, ce qui fît comprendre aux hommes du K.K.P. que les cadavres ,tués, par la première vague de météorites ,étaient ramenés à la vie par l élément extrait d'une autre météorite nommée par le professeur "Genesis".
"Professeur pourquoi vouloir fuir là base avec ce travail qui représente toute votre vie ???"
L'air épuisé le professeur baissa la tête et dans un souffle répondit.
"Ce ne sont pas des météorites ".

Thèmes

Image de Nouvelles
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,