Femme qui lit…

il y a
2 min
2 229
lectures
39
Qualifié

A bout de souffle un beau matin je me suis arrêté de courir et ma vie a changé. Réapprendre à regarder tout autour, à marcher de travers, à écrire en plein et delié, à vivre grâce a ... [+]

Image de Grand Prix - Automne 2021
Image de Très très courts

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Elle lit.

Tous les matins où j'arrive à faire coïncider nos trajets, je la regarde lire.
C'est mon défi quotidien, mon Graal matinal quand je m'assieds devant elle dans la rame qui me mène jusqu'à Bastille.
Je sais qu'elle me voit. Je sais qu'elle sait.
Notre rendez-vous est un instant de roman, une histoire de quai de gare. Cela fait presque un an que ça dure.
Tous les matins, j'ai hâte de la retrouver, je m'habille parfois en me demandant si elle va aimer la couleur de mon polo, cette chemise un trop bariolée, mon chino retroussé.
Elle, elle est toujours ravissante.
Son regard illumine de ses yeux captifs le wagon quand, plongée dans sa lecture, elle envoie des petits éclairs de bonheur qui vont se poser sur un enfant, une vieille dame, un mendiant parfois.
Ses ongles changent de couleurs à chaque nouveau roman qu'ils caressent, elle les marie à la couverture du livre qu'ils tiennent plutôt qu'à sa robe. Aujourd'hui, ils sont verts d'eau, une nouvelle teinte en l'honneur de celui qu'elle a commencé il y a trois jours ; Changer l'eau des fleurs.
Je l'ai acheté avant-hier matin, fini tard dans la soirée complètement chamboulé.
Hervé me regarde parfois étonné depuis tous ces mois où je dévore ces « bouquins » comme il dit. J'aime les avaler en un ou deux soirs, moi qui ne lisais plus depuis 10 ans. Quand je pars le rejoindre, il dort déjà.

Je lis pour la surprendre.

Jamais dans le métro, jamais face à elle. Ce serait de mauvais goût, une sorte de plan « Drague » pas très bien senti, à la limite d'un roman à l'eau de rose qui aurait mal tourné.
Je lis pour qu'un jour en ramassant ses pages tombées de ses doigts bousculés, je puisse lui dire :
— Cette femme est magnifique. Elle n'aimera jamais cet homme, mais croyez-vous vraiment au fond que lui en rêvait ?
Alors elle me sourira et descendra à la prochaine, métro Bonne nouvelle.

Nous lisons sûrement pour cela elle et moi.
Aimer les histoires que l'on ne vivra pas, respirer un moment le parfum de ceux que l'on ne sera jamais.

Une seule certitude me pénètre, ce matin au moment où je la vois lire la dernière page de notre roman lu en commun, juste avant qu'elle ne se lève pour me quitter station Filles du calvaire : nous avons partagé la même émotion pour Violette Toussaint.

Et, c'est là l'essentiel de ce qui nous lie.
39

Un petit mot pour l'auteur ? 44 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Texte d'élégance. Séduit par l'histoire et votre plume. Un peu irrité de me dire que - Changer les fleurs - de Valérie Perrin est dans ma PAL, que Violette Toussaint la petite gardienne de cimetière doit se dire que je l'ai oubliée. Votre texte va peut-être être l'élément déclencheur... mais j'ai tellement de bouquins en attente... Je m'abonne à votre page pour ce qu'elle recèle d'hiers, d'aujourd'huis et de demains :-)
Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Merci cher Patrick.
Comme dit la chanson d’hier « l’amour est un bouquet de violettes…… » mettez ce roman en haut de votre pile.
Je viens tout juste de sortir mon premier roman « un café, un Mentos, L’addition sur la
Plateforme Kindle, disponible très bientôt en broché également…..
A Bientôt et
Merci encore pour votre gentille attention.

Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
J'aime ces moments où tout est possible, car l'imagination est sans limite
Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Mais nous sommes nos propres barrières... Merci pour votre message.
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un récit tout en raffinement.
Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Merci beaucoup pour votre compliment. A bientôt.
Image de Flore Anna
Flore Anna · il y a
Une jeune femme qui lit dans le métro et une observation quotidienne de cette passagère. C'est bien écrit. Une sobriété dans les mots et le fil qui reste, celui tissé avec la lectrice et ses livres. Un peu de la Passante de Brassens.
Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Merci chère Flore,
Très beau parallèle avec le poète Brassens.
A bientôt

Image de Juliette Gatignon
Juliette Gatignon · il y a
Merci pour ces mots tout en douceur et en finesse qui donne envie de lire et de prendre le métro différemment
Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Merci chère Juliette. Peut être chercherez vous un livre, des mains ce matin dans vôtre rame …
A bientôt

Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Merci beaucoup chère Brigitte
Image de Brigitte Gladu
Brigitte Gladu · il y a
simple, beau, touchant et vrai. Merci
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Une rencontre sans jamais s'aborder juste ressentir des émotions... au fil des pages...
Image de Daisy Reuse
Daisy Reuse · il y a
Changer l'eau des fleurs pour en garder toute la fraîcheur, comme ce texte tellement poétique !
Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Merci chère Daisy
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
J'adore ces moments de rencontres non réalisées, d'idées de rencontres, de cache cache. :-)
Image de Clémentin RAFFRAY
Clémentin RAFFRAY · il y a
Oui, pas vu….épris !
A bientôt

Vous aimerez aussi !