1
min

M. JOCASTE (d'après Maupassant)

Image de Charles Dubruel

Charles Dubruel

24 lectures

12

M. JOCASTE (d'après Maupassant)

M. Jocaste, cinquante ans,
Epousa Marie pour sa dot.
Elle avait vingt ans,
Était mignonne, un peu boulotte.
Son vœu le plus cher
Était d’avoir un enfant.
Elle n’en eut pas.

Un soir d’hiver,
Marie rencontra
Un jeune homme de vingt-trois ans.
Il aurait commis des folies pour elle.
Il s’appelait Pierre Martel.
Elle résista longtemps.

Mais quand leurs yeux se rencontraient,
Leurs cœurs se soulevaient.
Que peuvent les sentiments,
Que peut le préjugé de la pudeur
Contre les naturelles ardeurs ?
Leurs doigts se touchèrent.
Leurs corps se frôlèrent.
La force brutale des sens les jeta
L’un à l’autre ; elle s’abandonna.

Elle fut grosse, mais de son mari
Ou de Pierre ? Personne n’approfondit
Car peu après Marie ne survécut pas
À son accouchement. Son amant se jura
Alors de veiller sur sa fille Elodie.

Vingt ans plus tard, Pierre apprit
Par hasard que Jocaste était décédé
Et qu’Elodie ayant été
Recueillie par sa tante.
Pierre se présenta chez cette parente
En évitant d’éveiller tout soupçon.
Or, c’est Elodie qui entra dans le salon
La première. Il tressaillit de surprise.
Elle avait les mêmes yeux,
Les mêmes cheveux,
La même bouche cerise,
Les mêmes formes arrondies
Que Marie, sa défunte amie.

Il aima sa causerie rieuse,
Les bruissements de sa robe pastel,
Sa prestance délicieuse.
Ne pouvant plus se passer d’elle,
Il revint souvent voir Élodie
Et finit par confondre en son esprit
La mère et la fille.

Une belle soirée d’avril,
Sur le sofa ils étaient assis.
Pierre prit la main d’Elodie.
Leurs bouches se rencontrèrent
Et, tendrement, ils s’embrassèrent.
Elle aima Pierre ardemment.
Lui, l’aima avec le même emportement.
Était-elle sa fille, au fait ?
Ah ! Les hasards des fécondations !
Ah ! La loi brutale de la reproduction !
Et puis qu’importe ? Qui donc saurait ?
Jocaste, le soi-disant père était mort.
Et Pierre se souvenait encore
Qu’il avait juré à Marie,
De veiller sur sa fille durant toute sa vie.

Pierre demanda sa main
Et fit publier les bans dès le lendemain.

Thèmes

Image de Nouvelles
12

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Duje
Duje · il y a
Inceste ou pas ?
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Amour sulfureux.
·
Image de Ciruja
Ciruja · il y a
Oedipe Oedipe quand tu nous tiens
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Le secret sera-t-il gardé ? Parfois l'amour vous perd.
·
Image de Pat
Pat · il y a
Un tantinet incestueux !
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Du moment qu'à part Pierre ,personne de vivant est au courant , bah ! et vive Maupassant .
·
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
Le doute viendra peut-être obscurcir la passion.
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
y en a qui doutent et pi y a les fonceurs !
ceci dit, il m'arrive bien souvent de douter sur l'usage d'un mot ou d'un autre ! (mais ce n'est pas de moi que vous vouliez parler!)

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une histoire de famille..
·
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
oui, mais ce genre de situation n'arrive pas tous les jours !
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Toujours aussi bien poétisé !
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Combien d'histoires telles que celle ci... C'est bien pour cela que je ne crois pas à la généalogie ! Bravo Charles pour le résumé en poésie.
·