5
min
Image de HarukoSan

HarukoSan

67 lectures

17

Chapitre 7

Philippe rejoint Laura devant les tables dressées en demi-cercle où les mets les plus appétissants sont disposés, depuis les amuse-bouche jusqu’aux desserts en passant par les petits pains garnis et les verrines c’est un réel plaisir pour les yeux et les papilles!
Philippe prépare une assiette pour Laura, elle le remercie et s’étonne de la quantité servie, il lui avoue:
« je ne sais pas vous mais pour ma part j’ai comme on dit “l’estomac dans les chaussettes“ si vous ne finissez pas je viendrais à votre secours promis!
- c’est à dire que je préfère garder une place pour le dessert.
- je m’en doutais! venez donc, retournons à notre table »...

Tout en s’éloignant du buffet Philippe tient Laura par la taille, il le fait si naturellement que la jeune femme ne s’en offusque pas ils sont censés être un couple cela fait partie de son travail Laura le sait mais la sensation qu’elle ressent la surprend, il est vrai que Philippe a beaucoup de charme.
Pendant que son esprit divague ils se sont rapprochés de leur table, la bonne humeur y règne, le repas est apprécié de tous.
Le vin est à la bonne température et à voir l’étiquette ce n’est pas de la piquette, Laura ne refuse pas le verre que lui sert Philippe.
Le repas touche à sa fin, Laura se laisse tenter par un dernier dessert, elle est gourmande et ne s’en cache pas Philippe ne peut s’empêcher de sourire.

Les tables sont desservies, une hôtesse prend la parole et annonce Monsieur Pierre VERNON maître de conférence. C’est un homme au physique imposant, Philippe précise à Laura que c’est un homme très exigeant, qu’il sait être à l’écoute et qu’il est d’une grande bonté.

Les derniers chuchotements cessent Monsieur VERNON prend la parole, les invités prennent des notes, un vidéo projecteur permet de visualiser les statistiques prévisionnelles à l’aide de graphiques.
Apres un tour de table le débat est ouvert et les questions fusent, Philippe prend la parole à plusieurs reprises il connait son sujet, l’inquiétude de certains armateurs sur le devenir d’entreprises basées à l’étranger est dissipée par les réponses rassurantes de Monsieur VERNON.

Le temps passe, il est bientôt vingt-trois heures et les discussions s’épuisent, Philippe admet que pour une première journée c’est largement suffisant.
Certains se sont éclipsés discrètement, Laura et Philippe quittent leur table, timidement Philippe propose qu’ils s’installent un moment au piano bar:
« Laura nous pourrions prendre un dernier verre, un digestif, une tisane peut-être si le coeur vous en dit?
- va pour un digestif et vous?
- et bien je serai bien tenté par un limoncello».
Laura sourit à la réponse de Philippe qui l’emmène vers la banquette près de la baie vitrée.
« là nous serons mieux, la vue est magnifique vous verrez, ne vous inquiétez pas nous n’aurons pas à nous lever très tôt demain et puis je vous promets de ne pas attendre que vos yeux se ferment pour vous raccompagner à votre chambre.
" à quelle heure le salon ouvre-t-il ses portes demain? demande Laura
- pas avant onze heures, le petit déjeuner est servi de sept heures à dix heures, vous aurez ainsi le temps de vous préparer, nous prendrons le petit déjeuner sur le coup des neuf heures cela vous convient-il?
Laura fait mine d’hésiter, légèrement contrariée, voyant Philippe quelque peu embarrassé par son attitude elle reprend en riant:
- mais bien sur cela me convient tout à fait, je vous taquinais"!

Philippe parait soulagé, il trouve Laura attachante, un tantinet espiègle ce qui n’est pas pour lui déplaire.
Elle est très différente des femmes qui ont eu à l’accompagner auparavant, très sophistiquées, désireuses de s’afficher à son bras dans ce genre de soirée, alors qu’elle a su rester discrète.
Ils ne sont pas nombreux à partager l’intimité du bar, le pianiste s’est remis à jouer quelques vieux airs de jazz.
Laura sirote son limoncello, Philippe également lorsque le serveur s’approche de leur table et s’adresse à Philippe:
« Monsieur BERTON?
- oui, c’est moi
- une communication pour vous, voulez vous me suivre à la réception?
- oui, bien sur.
et Philippe d’ajouter à l’attention de Laura:
- excusez moi, je reviens dans un instant ».

Laura suit du regard Philippe qui s’éloigne, il a l’air surpris mais pas spécialement inquiet.
Pendant ce temps elle profite de la vue sur la mer, le ciel est d’un bleu sombre, au loin un phare balaie les flots de sa lumière tantôt rouge tantôt verte.
Le piano rend ses dernières notes et le pianiste salue.

Laura saisit l’occasion pour adresser un message à Flo: « tout va bien, Monsieur “Chesterfield“ est adorable, je t’embrasse, transmets mes amitiés à Max ».
Laura sait qu’à cette heure Flo doit être en plein service et qu’elle ne pourra lui répondre tout de suite, elle lira son sms plus tard et lui répondra sans doute le lendemain.
Elle replace son portable au moment où Monsieur BERTON la rejoint, il paraît quelque peu ennuyé. Laura s’inquiète:
« un souci?
- je dirai plutôt un contretemps lui avoue Philippe.
- ah! dites moi, rien de grave?
- non juste un petit changement au niveau de notre séjour, je viens d’apprendre que je suis appelé à inaugurer une nouvelle succursale de mon entreprise. Cela devait se faire plus tard mais les choses sont allées plus vite que prévu.
- nous devons repartir? s’enquiert Laura qui pour la première fois découvre un Philippe pensif.
- et bien je réfléchissais, nous devions être ensemble à ce salon, ce changement de dernière minute contrarie notre planning et c’est bien dommage, je ne vous imposerai pas de m’accompagner sans votre accord ni sans en informer Monsieur Max qu’en pensez vous Chère Laura?
Philippe semble assez ennuyé mais il reste correct, la prestation de la jeune femme est payée à la journée c’est ce qui est stipulé dans le contrat elle avait alors insisté en cas de problème, elle peut choisir de suivre Monsieur BERTON et avertir son patron par téléphone demain matin mais sa raison lui fait prendre la décision la plus sage:
- et bien pour être franche je préfèrerai si cela ne vous ennuie pas me rendre au pub demain, voir avec Monsieur Max s’il n’a pas besoin de moi, on ne sait jamais, cela me semble être la moindre des corrections et selon sa réponse nous aviserons.
- c’est parfait pour moi, nous partirons demain matin après le petit déjeuner".
Ceci dit ils quittent le bar, Laura passe devant, Philippe la suit, sa démarche est gracieuse, féline, elle ne se doute certainement pas de l’effet qu’elle produit.

Enfin devant la porte de sa chambre Laura remercie Philippe qui s’empresse de répondre:
« c’est moi qui vous remercie Laura, vous avez été parfaite malgré votre appréhension, j’ai été ravi de vous avoir à mes côtés, je ne vous retarde pas davantage, demain nous prendrons la route après le petit déjeuner, dormez bien ».
Philippe ose une caresse de la main sur la joue de la jeune femme.

Epuisée, Laura se déchausse, ôte ses vêtements se démaquille et se glisse dans les draps frais...Elle ne peut s’empêcher de toucher sa joue il lui semble ressentir encore le frôlement de la main de Philippe en la quittant quelques instants auparavant.
C’était doux et tendre, une attention qui ne semble pas faire partie de son contrat, elle sourit à cette idée et se reprend. Flo l’a bien avertie les choses doivent être claires et tout se passera bien, oui bien sur... bien sur.
De toute façon demain elle rentre au pub, elle ne sait pas encore si elle pourra suivre Philippe, inutile de se triturer l’esprit avec des suppositions, pour le moment il lui faut dormir, elle éteint l’applique au dessus de son chevet et s’endort des rêves plein la tête.
De son côté Philippe n’a pas vraiment sommeil, la compagnie de Laura lui plait, il se souvient de la soirée au pub, sa rencontre avec la jeune femme au caractère bien trempé, son sourire, ses formes qu’il avait appréciées du regard.
Il se doute bien qu’elle n’a pas l’habitude de ce genre de situation, il se demande d’ailleurs comment elle s’est retrouvée là dans ce pub au milieu d’une clientèle masculine.
Laura... elle doit avoir dans les vingt-cinq ans pas plus...si seulement il n’était pas obligé de repartir demain... l’idée qu’elle ne puisse le suivre ne l’enchante guère.

Il soupire en tirant sur la cigarette qu’il vient d’allumer, observe les volutes de fumée qui s’élèvent jusqu’au plafond pour disparaitre, dernière lueur incandescente, il écrase sa Chesterfield, vide le cendrier et se couche.

Thèmes

Image de Nouvelles
17

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Laura et Philippe sont un couple très attachant... et vous une coquine qui nous fait tirer la langue... Toujours autant de plaisir à vous lire, que se soit léger ou plus grave. Très amicalement.
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Merci Lise! oui je les adore tous les deux et c'est pour cela que je prends le temps de les bichonner-:)bises et belle journée!
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Tu sais "faire traîner les choses", toi ! Mais les meilleurs moments sont parfois "ceux d'avant"...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
oooh mais un peu de patience !!!!
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Je patiente... Je te fais confiance...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
oufff! je me sens déjà beaucoup mieux! merci Vivian-:)
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Je le vois à ton oeil
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Ahhh cet oeil il intrigue !!!
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Je n'ose imaginer l'autre... (s'il existe...)
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
non, sérieusement tu peux imaginer que je sois borgne!!!! bien sur qu'il existe non mais!!!!-:)
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Ç'aurait été dommage...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
en effet ! qu'est ce que tu peux être compréhensif quand tu veux-:)
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Bien sûr.
Et tes 2 yeux, donc, tu les maintiens dans du formol ?...

·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
rrrrrohhhh là c'est bon je les ai remis à leur place pour la nuit!
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Je suis un monstre !
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Même pas peur sauf si tu es plus grand que moi et encore je suis une vraie sauvage -:))))
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Combien tu mesures, toi ?...
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Eh eh...curieux?
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
1,40 ?
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
ooooohhh non ! pas assez que tu sous estimes ma capacité à bien voir, que tu dis que je conserve mes yeux dans du formol ...bientôt tu vas m'imaginer en troll!!! 1,40 c'est ta taille ????!!!!
tu n'as pas honte j'aurais donc les yeux presque plus grands que moi! 1,75 Môssieur et oui Un,vrai mètre soixante-quinze !!! ça t'en bouche un coin, et deux yeux les mêmes que sur mon profil bien vrais aussi!

·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Ah... 1,75 ! J'ai eu une amie qui culminait aussi à 1,75. Je me sentais pas très grand auprès d'elle. Je fais 1,77. Donc, aucune raison d'avoir peur.
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
-:)))
·
Image de Marie Hélène Peneau
Marie Hélène Peneau · il y a
Distillé à petites doses, quel joli « feuilleton »
·
Image de Margue
Margue · il y a
à suivre avec plaisir ! j'aime beaucoup
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Merci Margue...je suppose que tu suis Laura depuis le début sinon tu risque d'être un peu perdue !!! bises ma Chère Margue.
·
Image de Margue
Margue · il y a
je suis depuis le début. bien sûr !
·
Image de Ghislaine Barthélémy
Ghislaine Barthélémy · il y a
Laura n'est pas pressée et nous... nous attendons !
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
-:))) patience ma chère Ghislaine, je continue et le temps me manque mais je m'active croyez moi! bonne soirée, à bientôt!
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Surtout ne te presses pas , sinon le sel de l ' histoire s ' effilochera
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Une journée bien remplie
·
Image de Flora Martinez
Flora Martinez · il y a
Magnifique!!!Oh oh, Laura, j'aurais tant à apprendre de toi...
·
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
Comme le dit si bien notre ami Jocelyn , vivement la suite, bravo chère amie ....
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
Ah Philippe tu m'étonnes...alors si Jocelyn le dit si bien-:) !!.... merci pour ton commentaire, la suite se prépare, laisse moi le temps de souffler entre deux:-)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Alors ma Chère Haruko San serions-nous en train de danser une valse-hésitation ou plutôt un tango, deux pas en avant et trois en arrière?... :-)) Vous avez l'art de tenir votre lecteur en haleine grâce aux atermoiements délicats de votre héroïne et de son cavalier. Toujours cette simplicité qui vous honore et sied parfaitement au déroulé de votre histoire. Nous en attendons la suite avec d'autant plus d'impatience. Un excellent moment en vérité que de poursuivre l'aventure.
·
Image de HarukoSan
HarukoSan · il y a
eh eh...l'attente Jocelyn...l'attente...! Merci de m'avoir lue et pour votre commentaire, Laura..ah Laura-:)))
·