ESCORT GIRL... CHAPITRE 11

il y a
4 min
50
lectures
19

Pétillante, un brin de folie. J'aime écrire, une préférence pour l'érotisme, sa sensualité délicate, le rêve, la Vie, l'Homme! Faire fi des interdits, suggérer, oser, c'est juste moi  [+]

Chapitre 11

Laura sait qu’elle n’échappera pas à la curiosité de Flo, elle s’y est préparée mais avant de raconter quoique ce soit elle se souvient de Monsieur DESMARET et du trouble qu’elle a ressenti le soir où il a posé un baiser sur sa main, quelle sensation étrange, rien à voir avec ce qu’elle ressent auprès de Philippe.
C’est Flo qui la sort de ses réflexions en chuchotant:

« Tu peux me raconter maintenant?

- Euh, oui bien sur, alors nous sommes partis comme tu le sais pour le salon nautique, je me suis retrouvée dans un hôtel magnifique, tu me diras que comparé à celui où je vis j’aurais été difficile!

- Et la chambre, comment était Monsieur BERTON avec toi, qu’est-ce qu’il t’a raconté?

- La chambre? J'avais la mienne juste à côté de la sienne, une salle bain superbe avec plein d’échantillons, des serviettes moelleuses enfin tout ce dont je rêve et que je n’ai pas, enfin pas pour le moment, qui sait un jour peut-être... Lui il a été super, prévenant, attentionné.

- Wouah...Tu m’as l’air bizarre quand tu dis ça, et il ne s’est rien passé entre vous?

- Nous avons mangé au restaurant avant de reprendre la route et c’était bien, très bien...

- Ouiiii mais encore? il faut que je te tire les vers du nez, c’est fort ça! Il a tellement insisté pour que tu l’accompagnes que j’ai du mal à croire qu’il n’ait rien tenté...

- Pendant le salon il a été aux petits soins, le soir nous avons pris un verre au bar, j’ai bien compris qu’il aimait ma compagnie et que ce n’était pas qu’une histoire de boulot. Le jour de notre retour nous avons déjeuné dans un restaurant près de la mer.

- Oh..Oh... nous y voilà! et?

- Et... il m’a embrassée! ou plutôt nous nous sommes embrassés.
Flo insiste, son regard se fait suspicieux.
- Et c’est tout?

- Mais oui c’est tout!

- Bon d’accord, je veux bien te croire, et que sais-tu de lui?

- Pas grand chose, j’aurais bien voulu lui poser tout un tas de questions mais vois-tu je n’en n’ai pas eu l’occasion, je ne sais rien de lui sinon qu’il vit à l’hôtel une partie de l’année.

- En effet, ce serait bien d’avoir quelques infos, histoire de savoir où tu mets les pieds ».

Flo sait combien il faut se méfier de ce genre de relation, Laura est intelligente certes, mais les hommes qui viennent au pub sont toujours aux aguets et Laura peut leur paraître une proie facile. Elle a elle-même vécu de belles histoires d’amour qui se sont avérées stériles, de tendres souvenirs et quelques regrets aussi. Elle ne parle pas de sa vie personnelle, jamais, elle évite de se raconter.
Un instant, elle se sont tues, Flo s’est levée pour prendre une cigarette, elle en offre à Laura qui accepte volontiers, Laura poursuit entre deux bouffées:

« Et tu sais ce que m’a proposé Monsieur Chesterfield?
Flo la regarde inquiète:
- Ah! parce qu’il t’a proposé quelque chose? tu m’intéresses là.

- Il m’a proposé...Oui il m’a fait comprendre que je pouvais vivre mieux et gagner plus d’argent, que je pourrai loger à l’hôtel sans avoir à chercher un logement, enfin il m’a dit tout ça!

Laura cesse de parler et observe Flo qui plisse les yeux, elle attend une suite qui tarde à venir, Laura semble gênée, Flo continue:
- Et tout ça comme ça pour rien? Rien en échange? Tu ne vas pas me faire croire qu’il ne s’est rien passé, qu’il ne t’a rien dit d’autre, et que sais-tu de lui, de sa vie, est-il marié, des enfants?

Laura prend une longue respiration avant de poursuivre:

- A part le fait que nous nous soyons embrassés, qu’il m’ait dit vouloir que je me rende disponible pour l’accompagner, qu’il souhaitait être mon employeur à temps plus ou moins complet, il m’a dit qu’il tenait à moi qu’il n’aimait pas me savoir travailler la nuit au pub... Non je ne sais rien de sa vie. Ce n’est pas que je n’ai pas eu envie de savoir, mais comme je te le disais tout à l’heure l’occasion ne s’est pas présentée. Je ne sais pas s’il a une famille, une femme ou des enfants, je n’en sais rien, vois-tu et c’est ce qui m’ennuie.

Le silence s’installe entre les jeunes femmes, Flo sent bien que Laura est soucieuse, que cette proposition bien que paraissant honnête inquiète la jeune femme:
- Bon, je veux bien croire que ce Philippe ait de bonnes intentions envers toi mais il faudrait en savoir plus sur lui, tu ne peux pas quitter le pub sur une proposition faite aussi rapidement, après tout tu n’es pas à la rue.

- Non pas encore mais il me faut trouver un nouvel appart, d’ici peu les travaux vont commencer à l’hôtel de Raphaël et je ne sais pas où aller.

- Dans le pire des cas tu pourras toujours venir habiter avec moi, et puis il y a un tout petit studio au-dessus du pub, si Max était au courant de ta situation et des difficultés que tu rencontres il te proposerait ce logement j’en suis certaine, mais encore faudrait-il que tu lui parles de tout ça. Tu ne peux pas te jeter dans la gueule du loup non plus!

- Oui je sais, pourtant il a l’air sincère Monsieur Chesterfield, tu penses vraiment que je doive m’en méfier?

- Et bien je dirai qu’avant d’accepter quoique ce soit nous devrions, ou tu devrais en parler à Max, peut-être le connait-il mieux que nous, et aussi lui parler de la proposition du Sieur Philippe!

Voyant la mine quelque peu déconfite de son amie, Flo lui prend la main se voulant rassurante:
- Ne prends pas cet air triste, des propositions on t’en fera d’autres crois moi et de bien plus alléchantes. Je t’ai dit un soir qu’il fallait mettre des limites aux prestations que nous acceptions, que tout pouvait déborder et aller très vite. Il faut juste savoir si tu es préparée à une telle aventure qui, si elle ne se passe pas comme tu le souhaites te rendrait malheureuse et je t’avoue ne pas avoir envie de te ramasser à la petite cuillère. Je sais de quoi je parle! Je suis heureuse que tu te sois confiée.

L’heure avance elles bavardent encore une bonne heure de choses et d'autres, le sujet Philippe était clos.
Laura quitte enfin son amie après l’avoir embrassée chaleureusement et remerciée pour ses conseils, elle promet d’en parler à Max ce soir ou, demain enfin, elle le fera.
19

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Nouvelles

Miroir déformant

Manigaut

Bien musclé. C’est toujours le premier critère que j’entre. Presque gros tellement les muscles jaillissent. Muet, taquin, mais pas prétentieux dans son regard. Couleur des yeux aléatoire... [+]